Histoires d'inceste Histoires de sexe noir Histoires gays

balade dans la Loire

balade dans la Loire



Un dimanche après midi de 95 nous sommes aller nous balader, nous avons vu un petit château avec une tour qui dominait la vallée, je me suis engagé pour voir si l’on pouvait aller visiter, on se gare sur le parking et nous dirigeons vers le château qui est a 7/800 m.

nous ne rencontrons personne, a priori nous sommes les seuls intéressé par cette visite !

un type nous vends des entrés et nous montre le sens de la visite sur un plan, et partons la main dans la main !
les pièces sont asse jolies, et nous montons dans la tour, ma femme est devant moi, elle a une petite robe légère blanche a pois rouge très décoltée , je vois ses jambes et ses fesses rondes je ne peu m’empécher de lui mettre la main aux fesses, elle me lisse faire et a tout a coup s’arrête et ouvre les jambes, j’en profite écarte la petite culotte est glisse mes doigts dans sa fente, elle s’ouvre un peu plus et me dit
_ tu sent comme je mouille, j’ai envie !
_ dans les escaliers c’est pas bien l’endroit !
elle continue a monter, moi je suce mes doigts !

on continu a monter et arrivons sur la plate forme avec les créneaux c’est superbe, nous approchons et découvrons un panorama superbe !
on fait le tour pour admirer le paysage, mais ma femme me serre de plus en plus, on s’embrasse et elle me dit
_ Baise moi ici, j’ai envie !

elle retire sa culotte et sa robe et se retrouve a poils et se met contre un créneaux et me dit
_ viens !
je me penche, elle ouvre les jambes me laisse lui lécher la fente qu’elle ouvre avec ses doigts et je monte jusqu’au clito ! a peine je l’aspire qu’elle se met a râler
humm oui suce le fort je sens que je vais jouir vite !

j’aspire le petit bouton de toutes mes forces, elle tire sur ses lèvres et commence a râler et pousser des petits cris !
_ ne cri pas trop on va t’entendre !
_ hoo c’est trop bon continu encore ça vient encore !

je tire le petit bouton a durci, je lèche sa fente qui dégouline de mouille !
_ prends moi j’ai trop envie !
elle s’assoit entre deux créneaux, elle a les fesses au bord est un peu basse mais je l’enfile quand même et commence a la ramoner !

_ va bien a fond mon chéri, fort !

au bout d’un petit moment elle dit
attends je me tourne et m’offre ses fesses en écartant les jambes !
je la reprends en lui tenant les hanches et la ramone a grands coups de butoirs !
_ humm oui comme ça, vas y bien a fond !
et ses râles recommence de plus belle !
je me penche un peu pour voir ses nichons qui pendent et suivent le rythme de mes coups, ça me donne encore plus envie et me plante de plus en plus fort dans cette vulve chaude et humide, mais je ne vais pas tenir longtemps a se rythme !

et je jouis en râlant !
_ continu mon chéri n’arrête pas ça vient !
alors une fois éjaculer je recommence mon ramonage !
_ humm oui continu bien a fond je sens que ça viens ! n’arrête pas !

je la ramone tant que je peu mais la bandaison n’est pas éternelle !

– humm dommage j’aurais encore pu jouir ! mais c’était bon mon chéri ! mange moi !

je me remets a hauteur et lui mange la vulve, elle me prends al tête entre ses mains et me tire pour que je lèche et mange sa vulve chaude plaine de sperme, je me régale de se doux mélange de cyprine et de sperme !
elle râle de plaisir_ humm c’est bon mon chéri j’adore ça, suce mon clito !

et les râles de plaisir recommence !
tout a coup on entends des voies !
elle se rhabille en vitesse, et fini juste quand un couple de jeunes filles arrive en haut des marches !
sauvez par les voies !!

il n’y a que la culotte qu’elle n’a pas eu le temps de renfiler ! mais ça ne la tracasse pas !

nous commençons a redescendre !
_ chéri tu n’as pas un mouchoir ? ça me coule entre les jambes !

je lui passe un mouchoir, elle essuie l’intérieur de ses cuisses et met le mouchoir entre ses lèvres et me dit

_ c’est bon sa ne coulera plus !

en bas on fait le tours des pièces restantes, c’est quand même très joli !

quand on arrive a la sortie, le gars nous dit
_ je crois que l’on va avoir un bel orage !

effectivement le ciel c’est couvert et gris noir, on reprends le chemin pour aller au parking ! mais on a pas fait 100 m que tombe de grosses goûtes est très vite malgré que l’on c’est mis a courir, très vite on est trempé jusqu’au os !
a 200/250 m on voit une petite bâtisse, on se dirige vers celle_ci, plus on s’approche je m’aperçois que c’est une petite chapelle, on arrive a la porte on est trempé, la robe de ma femme lui colle a la peau comme elle n’a que ça sur la peau c’est superbe, je vois ses petits tétons qui dardes en dessous, on rentre et là ils y a trois cyclistes qui ont déjà commencer a se déshabillé, ils sont en cuissards qui les moules joliment, ils nous regarde entré, enfin surtout ma femme qui capte leurs regards !
_ bonjour messieurs !
_ messier dame, belle averse !

on se regarde les uns les autres en rigolant !
un dit
_ je trouve que ça vous va très bien !
_ oui ça vous plait !
_ oui beaucoup, mais sinon vous pouvez faire comme nous mettre sécher en attendant la fin de l’orage !

_ oui c’est vrais que c’est tentant ! si vous retirez le bas moi je retire tout ! hein mon chéri on fait sécher tous nos effets !
_ chiche !
_ chiche !

2 minutes plus tard on est tous les cinq a poils !

les cyclistes sont un moment sans voie, regardant ma femme qui étends nos habits sur les chaises qui sont sur place comme si nous étions seul !
un dit
_ ça n’a pas l’air de vous déranger d’être nue devant nous ?

_ je pense que l’on est a peu près du même âge tous, vous deux même un peu plus âgés, vous êtes certainement marié et habitués avoir vos femmes nues, ou et la différence, vous savez on fait du naturisme on a l’habitude !

_ oui c’est vrais mais on est dans une chapelle !
_ oui mais se n’est pas le regard de jésus que je sens sur moi en se moment !

rires général !
ma femme s’assoie et les cyclistes aussi mais surtout pour cacher que leurs bites n’est plus au repos !

ma femme en profite pour dire !

vous voyer c’est un avantage féminin moi on ne voit pas d’effet sut moi même si vous m’en faite !
rires a nouveaux !

_ oui c’est vrais mais avouer que la situation n’est pas très habituelle, alors oui c’est vrais que pour nous se n’est pas facile a cacher même assis !

rires et là les regards sont tous entres les jambes des cyclistes
_ se n’est pas grave, vous n’avez pas a rougir elles sont toutes les trois jolies et même tentantes !

je regarde ma femme

_ quoi oui je trouve qu’elles sont jolies !

_ chéri !
_ vous avez dit tentantes !
_ oui c’est vrais !
_ ça sa peu s’arranger et en plus ça nous réchaufferait !

_ oui c’est vrais !
_ chérie tu cherche quoi ?
_ ben on est tous a poils, ils sont génés parce qu’ils bandent, on peu trouver un arrangement !
_ oui c’est une excellente idée ça, moi je suis d’accord et vous les gars ?
deux oui jaillissent !
ou l’on est encore embarqué, et dans une chapelle ! et comme je sais qu’elle ne reculera pas je me doute de la suite !

un des trois se lève, sa bite est droite et regarde le ciel !

_ moi je suis près a me sacrifié ! dit il en riant

ma femme le regarde et dit
_ humm oui elle est très jolie !
du coup les deux autres se lèvent aussi !

_ ah oui en fait elles sont très belles toutes les trois, et toi mon chéri ?

je me lève mais ma queue n’est pas aussi vive que les trois autres !

_ oui, mais ls faut que je vous dise que mon chéri vient de ma baiser en haut de la tour, voila pourquoi la sienne n’est pas au garde a vous , enfin pas encore !
_ bon et maintenant qu’est ce qu’on fait ? demande l’un
_ moi j’ai bien une idée dit un autre mais le monsieur ne sera peut être pas d’accord ?
_ vous savez sur les plages naturiste c’est très souvent que l’on échange et partage !

_oui dit ma femme et ça nous réchaufferait !

et elle s’approche du plus près d’elle et s’empare de sa bite et en att**** une autre et commence a les branler toutes les deux et se rassois sur une chaise, aussitôt les trois bites se trouve a la hauteur de sa bouche, celle qui est libre s’approche de sa bouche et il la présente a sa bouche elle l’att**** et l’absorbe et la ralâche et dit au gars
_ décalotte la !
le gars décalotte son gland et le four dans la bouche qui l’absorbe et il commence un aller et retour dans la bouche, les deux mains branle doucement, elle a décalotté les deux glands, elle l^che celui qu’elle a en bouche et en att**** celui de sa main gauche et le suce un peu et change en attrapant celui de sa main droite qu’elle suce celui ci et un peu plus épais que les autres ! elle regarde les trois gars et demande
_ il y en un qui est éjaculateur précoce ?
le plus âgé dit
_ moi je tiendrais la distance en riant !
_ oui moi aussi dit l’autre !
_ moi ça fait 5/6 jours que je n’ai pas baiser je risque de vemir asse vite dit celui qui avait la plus grosse bite !
_ dommage pour moi dit ma chérie en riant mais c’est toi qui va avoir l’honneur de me prendre le premier !

_ oui mais je peu te manger un peu avant ?
_ oui mais je te l’ai dit mon chéri m’a baiser tout a l’heure !
_ ça ne fait rien j’ai trop envie de ta chatte !
et il s’accroupi et att**** les fesses de ma femme qui écarte ses lèvres !
le gars four son nez dans la moule ouverte et lèche le vagin et les petites lèvres, ma femme ferme les yeux et continu a branler les deux autres !
quand elle ouvre les yeux elle m’adresse un petit signe des yeux quiveux dire je me régale 3 bites pour moi !

le gars lui demande de se mettre de se mettre a genoux sur la chaise se qu’elle fait aussitôt ! lui la prend par les hanche et présente sa bite tendue entre ses lèvres et s’enfonce d’un seul coup, son pubis tape contre les fesses et un vas et vient régulier et sonore commença !
_ va bien a fond je ne suis pas en sucre tu peu y aller !
_ oui mais j’ai peur de ne aller très loin ! humm c’est bon !
_ ralentit un peu situ veux, moi je sens que sa monte !
le vas et vient ralenti un peu mais il forçait bien a fond !
ma femme commença a laisser échapper de petit râles et creusait un peu plus les reins, le gars baissa les yeux sur les fesses qui ramonait encore et encore mais a voir son expression je me doutais qu’il ne continuerais pas très longtemps, et en effet en râlant il força ses derniers coup et resta planter pour éjaculer !
_ continu encore je vais jouir aussi !
alors il repris son vas et vient un peu mais pas suffisamment pour qu’elle jouisse !

de regarder ma chérie se faire baiser la vigueur était revenu et moi aussi je bandait comme les deux autres !

le deuxième n’attendit pas que mon épouse dise quelque chose il lui planta sa bite tendue comme un bois a fond se qui lui arracha un petit cri de surprise mais aussitôt !
_ ho oui vas y moi ça vas revenir vite !
le vas et vient dans sa vulve devenait de plus en plus sonore part les coups contre ses fesses mais aussi par un bruit de sucions que provoquait la bite dans son vagin plein de sperme, c’était très agréable et excitant le plus âgé s’approcha de moi et me demanda ,
_ elle est toujours comme ça ? elle a la santé !

_ oui, toujours elle adore baiser alors toutes les occasions sont bonnes pour elle !
et toi sa ne te fait rien de la voir se faire mettre ?
_si, j’adore la voir se faire baiser, elle ça l’excite un maximum sa lui donne encore plus envie alors j’en profite !

_ oui franchement je ne sais pas si j’aimerais voir ma femme se faire mettre comme ça ! pourtant j’ai déjà fait des partouze mais sans ma femme !

comme il était près de moi je laissais faire ma mains et pris sa bite qui était contre ma cuisse, il me regarda mais ne dit rien, je caressait la bite je sentit un coup qu’il donnait en me regardant !
_ je peux ?
_ oui tu veux me sucer ?
_ oui su tu aime !
_ Oui vas y !
je me baisait pour prendre la bite et commence a la sucer en la branlant doucement, je sentit sa main entre mes fesses et son doigt titiller ma rose et s’enfoncer pour me doigter !
_ ne tire pas trop j’aimerais bien profiter de ta femme !
_ humm sans la lâcher son gland !
ma main gauche faisait rouler ses couilles il ouvrit un peu les jambes pour me facilité ma démarche, j’en était ravi parce que j’adore sucer les bites !

ma femme elle râlait sous les coups de butoirs qui se faisait réguliers, sonore et bien appuyer !
_ n’arrête pas ça vient encore, c’est bon continu !
_ t’est bonne toi ! j’adore !
elle râlait et laissait échapper des petits cris signe qu’elle jouissait ! lui appuyait de plus en plus ses coups, ses mains agrippés aux hanche et sa plaisait aux deux amants parce qu’ils gémissaient ensemble !
quelques minutes plus tard les coups se firent plus vifs et puis il resta planter en rugissant comme un lion et éjaculant au fond du vagin de ma salope qui râlait elle aussi !
n’arrête pas SVP c’est trop bon !
le vas et vient repris pendant quelques minutes, et sa bite loupa le trous et sortie toute mole, il fit le tour de la chaise et la présenta a ma femme qui l’a pris en bouche et la suça, moi de mon côté je lâchais la bonne bite !

_ tu veux reprendre un peu ta respiration ma belle ?
_ non moi ça va, tu peu y aller au contraire comme ça je vais venir encore très vite !
après une claque sur ses fesses, il écarta ses jambes et présenta sa bite et dit
_ tien après la bouche de ton mari je te la plante dans la chatte !
_ oui, il aime les bites autant que moi !
du coup le gars qui venait de la baiser et se faire sucer me demanda
_ tu veux me sucer j’adore ça quand je viens de baiser et elle sort de la bouche de ta femme !

avec le bruit de baise de l’ancien que je regardait baiser la moule chaude et très humide, il avait les yeux fermer sans doute pour mieux goûter le moment !

je pris la bite toute mole complètement en bouche et la suçait et la faisait tournée avec ma langue, pour changer je la sorti décalottais le gland que le repris en bouche pour le sucer et commençais a branler tant bien que mal, je senti deux mains sur mes fesses c’était l’autre qui me caressait, ne sachant pas se qu’il voulait faire j’ouvris les jambes, sa main pris ma bite et commença a traire ma bite !
_ tu aime ?
_ oui beaucoup !

je sentait mes caresses récompensés la bite reprenait doucement vie et je sentait le gland gonfler dans ma bouche, forçait un peu plus ma sucions et serrait un peu plus la tige !

maintenant je sentait les mains écarter mes fesses et je senti un gland frotter ma rose !

_ je ne sais pas si tu pourra me pénétrer si tu ne bande pas plus que ça
_ oui je sais, je m’amuse, ça m’étonnerais que je rebande tout de suite mais tes fesses me tente
_ oui vas vas y amuse toi, tu peu me doigter j’aime ça !
je sent deux doigts pénétrer mon cul et commencer un vas et vient !

dans ma bouche la bite était pas très dure mais bandée !

ma femme et l’ancien eux râlait ensemble, je tournait la tête et vit que l’ancien contrairement aux autres avait vu que ma salope avait une jolie rose, il y avait enfoncer son pouce et le faisait aller au même rythme que sa bite !

ma femme visiblement en était ravie parce qu’elle avait baisser son buste pour faciliter la tâche a son baiseur et aux petits cris qui s’échappait de sa gorges elle devait encore jouir, pour lui en effet il tenait la route !

la bite était maintenant bien bandée, je demandais au gars
_ tu veux mon cul, ton copain me frotte ma rose mais il ne bande pas !
_ oui je veux bien essayer !
il passa derrière moi je senti de la salive arriver sur ma rose et un pouce pénétrer mon cul plusieurs fois et le gland sur ma rose et je senti qu’il forçait, je relâchais le plus possible mes fesses et je senti mon sphincter s’ouvrir et le gland pénétrer et la tige gluante de salive pénétrer mon cul dans toute sa longueur et le pubis contre mes fesses !
_ ça vas ?
_ oui très bien vas y !
_ putain je ne pensait pas te baiser! super !

je sentait sa bite aller et venir en moi, c’était super !

a côté l’ancien était en train de jouir dans ma femme !
_ continu encore c’est bon !
_ ben toi alors tu n’en a jamais asse en un peu plus d’une heure tu viens de prendre 4 bite dans le cul et tu me dis de continuer !
_ ben oui j’aime ça !

moi je sentait malheureusement la bite que j’avais dans le cul se ramollir !
_ désoler je ne peux pas plus ta femme m’a crevé avec les km que l’on avait fait !
je senti la bite sortir de mon cul !

_ pas grave c’était bien quand même !

je me relevais pour voir sortir la bite du vagin tout dégoulinant de sperme, mais son pouce lui continuait son vas et vient dans le cul de ma femme qui était complètement cambrée, j’allais jus-qu’elle
_ ça va tu aime toujours ça !

_ oui on a bien fait de venir et heureusement qu’il y a eu cet orage sinon tu vois se qu’on aurait loupé !
l’ancien dit
_ c’est la première fois que ça m’arrive de partir pour pédaler et de baiser une superbe fille, content de vous avoir rencontré tous les deux !

nos affaires n’étaient pas complètement sèche, dehors il pleuvait encore, un des cycliste ouvrit la porte, il pleuvait encore très fort, il dit on ne va pas repartir tout de suite, il plut trop on sera mouiller comme tout al’heure !

ma femme c’était nettoyé comme elle avait pu en mouillant sa petite culotte dans une flaque d’eau, l’ancien dit
_ tu ne va pas te rhabillé tout de suite, je me suis habituer a te voir a poils !
_ ben on se rhabillera tous ensemble
_ oui et puis comme ça on peu te caresser, tu veux bien ?
_ oui tout se que vous voulez mais moi aussi je veux vos bites j’adore ça !

tous rires de bons coeur !

on se sépara 2 h plus tard pendant une accalmie !

arrivée a la voiture
_ tu sais chéri j’ai vu que tu te faisait enculer c’était bon ?
_ oui mais il n’est pas aller jusqu’au bout !
_ moi j’ai bien profité, vous m’avez bien fait jouir tous les trois !

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire