Histoires d'inceste Histoires de sexe de voisins Histoires de tromper

L’homme du cinema

L’homme du cinema



Avant hier, mon celle, sonne,

– allo

– allo mon choux

– allo, c’est qui ?

– le cinéma l’Amour la semaine derniere, j’ai éjaculé sur ta queue et apres, je t’ai sucer

Ah oui, quel bonheur, oh que je m’en souviens

– ouiiiiiiiiiii, un pure bonheur

– j’aurais le gout qu’on se voit, ca te dit, je peux aller chez toi ?

Je pense, j’hésite, oui, non, mais comme j’ai tellement de revoir cette belle bite et si j’accepte qu’il vienne icic, je pourrais le recevoir habillé en femme, je dis oui. Je lui donne l’adresse et qu’il peut venir dans trois heures, ok pour lui. Je prends ma douche, lavement, godemiché en place pour bien me dilater le cul pour le recevoir, je me crosse pour savourer cette relation qu’on passera ensemble. J’enfile un petit g-string rouge, mes bas noirs, ma petite jupe charcoal, ma brassiere blanche dentelle, mon chemisier blanc transparent, j’attends. Ca sonne, je regarde par le trou de la porte, c’est lui, j’ouvre.

– allo

Il me regarde de la tete aux pieds,

– alllllllo, que tu es belle

Je lui dis merci, en baissant mes yeux sur sa queue qui bouge toute seule dans son pantalon. Il rentre dans l’appartement et l’invite a s’assoir, je lui offre une biere, il accepte. J’en ramene deux et on discute de tout et de rien, mais au fond de moi, j’aimerais qu’il me culbute sur le divand et m’empalle de suite, ca doit paraitre dans ma face,

– je veux te baiser maintenant, salope

– vient sur mon lit

Sur mon lit, des dessous féminins, plusieurs g-string, des brassieres, des vetements de filles, des leggings, de la soie et des capotes, du lubrifiant. Je me mets a quatre pattes. il se place derriere moi, il me releve la jupe, baisse les bas et le g-string. Il colle sa face a mon cul, mes mains écartes mes fesses, je sens sa langue sur ma rondelle, que c’est bon,

– tu t’es vraiment bien préparer, petite pute

– oui , je veux tout, fait moi tout, je suis a toi

Il me leche la rondelle, y insere trois doigts d’un coup, hummm oui, doigte moi chéri. Je rale de bonheur, je me trémousse le cul, tellement je veux sa bite en moi. Je me libere, me retourne, prends une capote, la place dans ma bouche, la colle a sa queue bien raide et déroule. Me remets en place, recule, place son gland a mon trou,

– aller baise moi le cul, salop

D’un coup, sa bite glisse en moi. Que du bonheur que d’avoir une bite qui me pilonne. Sa main passe sous moi pour prendre la mienne et me masturbe. Je ne prends pas beaucoup de temps éjaculer sur les draps. Lui, tellement en controle me baise pendant de longues minutes en silence. Je ferme les yeux pour savourer,

– donne-moi de petites tapes sur les fesses, je n’ai pas été sage, papa, corrige-moi

Une série de petites tapes me chauffent les fesses, je sens ses ongles me grafignaient le dos,

– papa, excuse-moi, pardonne, je ne recommencerais plus, je t’aime

Des tapes un peu plus fortes s’abattent sur moi, j’ai des larmes qui coulent sur mes joues. Ses coups de boutoirs s’accelere, je la sens bien sa queue qui me fouille, ma bite levé a nouveau, il rale fort. A un moment, il se retire, me fait coucher sur le dos, il approche sa queue de la mienne et éjacule dessus. Il se penche et commence a tout lecher et en me faisant une extraordinaire fellation, j’explose pour une deuxieme fois. Je lui prends la tete l’amene ala mienne et l’embrasse comme une véritable pute.

– je t’aime

Il me sourit

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire