Histoires d'inceste Histoires de sexe à l'école

ma fille 6

ma fille 6



Depuis peu, j’aime m’habiller en femme. Je m’achete de jolis strings des bas aux dessus des genoux, des jupes étroites, bref je bande avec tout ca, mais je n’ose en parler a qui que ce soit. Un jour je prends mon courage a deux mains et décide de partager ce plaisir avec ma fille. Je l’appelle pour l’inviter a manger demain soir, elle accepte. Dans la journée, je prends ma douche me lave bien partout, surtout l’interieur de mon petit cul. Je termine, vais a ma chambre, m’insere un godemiché, un string rouge. Je mets ma jupe rouge, mes bas aux genoux noirs, une brassiere noire et un joli chemisier blanc. Pour terminer, je mets une perruque blonde et de grosses lunettes noires.

!8 hrs sonnent, ma fille cogne et rentre, je fige, elle est avec une autre fille, ca, ce n’était pas prévue. Frédérique me regarde la bouche grande ouverte,

– papa ?

– oui, que je réponds, tout rouge de honte

Sa copine, elle non plus ne s’est que faire, quoi dire

– tu aurais pu me dire que tu ne venais pas seule

On est la, tous les trois, ne sachant que faire.

– écoute, je voulais te partager un nouveau plaisir, celui de m’habiller en femme, j’aimerais que vous gardiez le secret, svp, ok ?

– je suppose que je devrais vous laisser ?

– non, mademoiselle, je suppose que vous etes la nouvelle copine a Frédérique, alors bienvenue dans une famille de fous, veuillez accepter mon invitation a souper

L’atmosphere se détend un peu, je les invite a s’assoir au salon et leur offre une biere.

– depuis quand tu t’habilles en femme ?

– depuis peu, vraiment, mais j’aime ca, j’ai quelques vetements

– montre nous

Je me leve et les invites a me suivre a ma chambre, j’ouvre le garde-robe, une jupe salopette, une robe d’été avec des fleurs, plusieurs chemises de nuits, un kimono avec boxeur en satin noir, j’ouvre un tiroir pour montrer plusieurs bas collants, une dizaine de strings. j’ouvre un second tiroir pour leur faire découvrir mon attirance au plaisir anal avec mes godemichés, mes plugs.

– Wow, vous avez de beaux vetements

– merci, chérie en passant tu présente ton amour

– excuse papa, je te présent Kim, on travaille ensemble

– Kim, enchanté

Je m’approche de cette belle blonde a la grosse poitrine et lui fait la bise, elle sent si bon, je bande, Frédérique s’en rend compte

– papa

– excuse moi

Kim, n’a pas l’air de voir quoi que ce soit. Elles retournent au salon, moi je prépare le souper, je les entends murmurer mais ne comprends rien. Je les appelle, nous soupons en parlant de tout et de rien. Potage a l’oseille, lapin au vin rouge avec linguini au parmesan, salade avec fromage, arrosé de bon vin. On termine ce bon repas au salon avec un bon café.

– voulez-vous un petit digestif ?

– je ne sais pas, dit Kim, je ne bois jamais et déja le vin me monte a la tete

– aller, tu vas aimer ca, répond Frédérique

– ok pour un petit

Je me leve et au meuble, je sors un rhum de Jamaique 15 ans d’age, je sers trois verres, leur tend, je leve mon verre et leur dis

– a mes amours, et je le bois d’un trait

Cela ne prend pas beaucoup de temps pour que Kim commence a rire pour rien.

– je pense que si cela ne te dérange pas, nous allons couché ici parce que moi non plus je ne suis pas en condition pour conduire.

– pas de probleme, chérie

– Kim, vient, je vais t’aider a te coucher

Elle se levent et disparait a sa chambre. Au bout de quelques minutes, Frédérique revient dans une de mes chemises de nuits.

– tu n’es pas faché ?

– non, tu es tellement belle

– je le vois bien a ta queue bandée, leve-toi

A son tour elle s’assied,

– places-toi devant moi

Je m’exécute, elle place ses mains de chaque coté de la jupe et la releve, découvrant ma queue bien dure qui ne peut pas se cacher sous ce si petit bout de tissu. Elle colle sa bouche sur ma queue et commence une turlutte de premiere.

– tu es une suceuse magnifique, je t’aime

– je t’aime aussi papa, fourre-moi

Elle se leve se fout a poil, se met a quatre pattes sur le fauteuil, moi toujours habillé en femme, je me place derriere elle, glisse d’un coup ma bite dans sa chatte et la fourre avec plaisir.

– c’est si bon papa, baise-moi le cul, éjacule dans mon cul

Je change de trou et d’un coup je commence a la pilonner.

– chérie je t’aime, je vais exploser

– oui laisse couler ta creme dans mon cul, ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

J’explose, je libere ma seve dans le cul de ma fille, on ne bouge plus.

– en passant, elle est belle Kim

– oui j’ai bien vu ca avec ton bandage, cochon, veux-tu voir ses gros nichons ?

– heu, oui

– mets-toi a poil

Je ne vois pas pourquoi mais j’obtempere. Me voila nu, elle me prend par la main, elle ouvre la porte de sa chambre, une lampe sur la table de chevet est allumée. Je découvre un drap qui recouvre Kim jusqu’au milieu du ventre, elle est sur le dos. Sa magnifique poitrine est la, je bave, de gros seins et ferme, les mamelons pointent vers le ciel, je bande

– papa, chuchote-t’elle, tu n’a pas honte ?

– ben la, tu fais expres salope

Elle sourit,

– veux-tu voir plus ?

Je fais de grands signes de tete

Doucement, elle fait glisser le drap, elle est la nue sur le lit, qu’elle est belle, ventre plat, de petites cuisses, sexe rasé.

– Kim, écarte les jambes, lui chuchote-elle

Machinalement, Kim écarte les jambes, ce qui me donne une vue imprenable sur sa chatte, de belles grosses levres charnues si je puis-dire. Je bande vraiment dure, je suis tout excité, Frédérique aussi. Elle s’assied et commence une nouvelle fellation, moi je prendrais bien Kim, venir dans sa chatte.

– papa, je sais ce que tu as en tete, je ne sais pas comment réagirait Kim ?

– tu me fais bander encore plus, salope de fille, j’ai besoin de baiser quelqu’un, chérie, petite pute

– je vais me mettre par-dessus Kim et tu me baiserais la chatte et laissera couler ta seve sur la sienne que je lécherais apres, ok ?
Je n’ai pas besoin de répondre, on s’installe et je commence la baiser, j’explose, je sens ma sauce couler hors de sa chatte et tombe sur sa blonde. Je m’extirpe de ma fille et elle commence a lecher la chatte de Kim, deux salopes, mes deux salopes. Je les laisse pour aller me coucher.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire