Histoires d'inceste Histoires de sexe de voisins Histoires de sexe gratuites

Ma Tante et Moi 11

Ma Tante et Moi 11



XII- Une folle soirée

Il y a une semaine, ma tante m’a appelé pour me dire qu’elle serait en déplacement professionnel dans une ville à une centaine de kilomètre de la mienne. L’occasion est trop belle, il faut absolument que l’on se voit ! Son entreprise lui a réservé une chambre dans un hôtel de la ville. Comme nous ne serons pas loin l’un de l’autre et que nous n’avons pas baisé ensemble depuis longtemps, nous nous fixons rapidement rendez-vous en fin d’après midi le jour où elle sera là bas. J’ai hâte d’y être et enfin ce fameux jour arrive. Je parts et prend la direction de l’hôtel.

Lorsque j’arrive sur place, je lui envoie un sms et elle me répond qu’elle est déjà dans la chambre. Je monte et frappe à la porte. Elle m’ouvre me tire par le col, referme la porte et me plaque contre cette dernière. Puis elle m’embrasse à pleine bouche. Sa langue envahi ma bouche, ses mains passent sur mon torse et m’enlacent. Pour ma part, je lui rends son baiser fougueux et la serre contre moi. Je malaxe ses seins, ses fesses et caresse son corps. Cela fait plus de dix minutes que l’on s’embrasse lorsqu’elle se recule et me demande comment je vais. Evidement je vais très bien et elle me répond qu’elle aussi. Elle recommence alors à m’embrasser. Puis elle commence à descendre sur mon torse et enlève progressivement ma chemise. Elle embrasse mon corps et se retrouve à genou devant moi.

Elle ouvre alors mon pantalon et baisse mon boxer. Je sens la chaleur de sa bouche se rependre tout au long de ma bite. Elle me suce vraiment bien. Elle malaxe mes couilles et enfonce ma queue jusqu’au fond de sa gorge. Après un long moment de bonheur, je finis par inonder sa bouche. Elle avale tout et me regarde avec un grand sourire en me disant que c’est trop bon. Elle se redresse et m’embrasse à nouveau. Je commence à la déshabiller, mais elle me dit qu’elle vient de s’habiller pour sortir alors il n’est pas question que je la déshabille. Pour la première fois de la soirée, je fais attention à sa tenue. Elle porte un chemisier bien ouvert, une jupe qui s’arrête mi cuisse et des bottes qui arrivent sous ses genoux. Elles portent aussi des bas, un soutien gorge et de ce que j’ai pu sentir à travers sa jupe, un string. J’ai vraiment envie d’elle. Je la fais donc assoir sur le lit et je me faufile sous sa jupe. Je caresse longuement ses cuisses et m’approche de son string. Je lui enlève et plonge ma langue dans sa chatte. Puis je recule et lèche son clito tout en enfonçant des doigts dans sa chatte. Elle mouille abondamment et prend son pied mais elle me redit que l’on va être en retard au restaurant.

Nous partons donc mais je prends soin de ne pas lui rendre son string. J’aime l’idée que ma salope de marraine ne porte rien sous sa jupe sexy qui met bien en valeur son cul. Je vois de nombreux hommes qui se retournent sur Sophie. Nous nous installons au restaurant et nous passons commande. Ma tante me caresse la main. Je passe mon autre main sous la table et lui caresse les cuisses. Cela l’excite énormément et elle mouille. Un peu plus tard, Sophie joue avec son pied et caresse ma cuisse puis elle appuie au niveau de ma bite. Je me penche sous la table et je peux voir sa chatte lisse et toute humide juste en face de moi. J’ai vraiment envie de la sauter et elle aussi a beaucoup envie apparemment. Je voulais aller aux toilettes pour qu’elle me rejoigne lorsqu’un mec a commencé à faire un spectacle dans le restaurant. Heureusement, la lumière a été tamisée et nous sommes donc dans l’obscurité. Pour faire comme tout le monde et être dans la direction du gars, nous rapprochons nos chaises et nous sommes côte à côte. Je sens la main de ma tante se glisser sous mon pantalon et saisir ma bite. Elle me branle alors qu’il y a un couple de son âge tout près de nous. Par chance, il y a un mur derrière nous ce qui limite le risque de se faire chopper et les nappes sont longues. Je glisse alors moi aussi ma main sous la jupe de ma tante et j’enfonce mes doigts en elle. Je prends alors une petite cuillère et l’enfonce en elle. Elle se mord les lèvres pour ne pas faire de bruit. J’enfonce une grande partie de la cuillère en elle. Cela l’excite beaucoup et elle passe discrètement sous la table. Elle entame alors une pipe. Même si la situation est tendue, je suis très excité de me faire pomper par ma tante sous la table d’un restaurant alors qu’il y a du monde autour. Même si les gens regardent le spectacle, il y a quand même un risque. Malgré tout, il est vrai que rien ne dépasse de la nappe. Je prends vraiment mon pied et la femme du couple qui est à la table d’à coté semble comprendre ce qui se passe. Soudain, la lumière se rallume ! Le spectacle est fini et les gens reprennent leurs places. Ma tante sort assez précipitamment de sous la table alors que le serveur demande ce qui se passe. Elle répond qu’elle ne trouvait plus sa cuillère et montre la cuillère que j’avais mise en elle. Nous demandons tout de suite la note et nous partons. Juste avant de partir ma marraine va aux toilettes. La femme du couple qui était à coté de nous la suit. J’apprend lorsque ma tante revient qu’elle lui a dit qu’elle a de la chance d’avoir un mec aussi jeune, aussi beau et aussi coquin que moi et qu’elle aimerait pouvoir faire ca avec son mari.

Nous repartons donc à pieds vers l’hôtel qui est tout près. Comme à l’aller, nous traversons un parc. J’entraine alors ma tante contre un banc placé entre deux buissons. Ce n’est pas la meilleure planque mais comme il n’y a personne vu l’heure, ce n’est pas grave. Je la fais s’appuyer contre le banc et j’ouvre ma braguette. Je remonte sa jupe sur son magnifique cul et j’insère ma bite dans sa chatte. Je la culbute assez fort car cela fait plusieurs fois qu’elle me suce et je n’ai pas pu la sauter encore. Je m’agrippe à ses hanches et j’accélère le mouvement. J’entends le bruit que fais ma bite dans son trou et je sens la chaleur de son corps. Elle couine de plus en plus fort et même trop fort puisque l’on aperçoit une ombre qui s’approche. J’ai juste le temps de sortir ma bite que je vois un policier municipal qui s’approche de nous. Il nous dit qu’il est interdit de baiser en public et qu’il va nous verbaliser. Ma tante lui fait du charme mais il refuse ses avances. Ce n’est pas de chance, nous sommes tombés sur un des rares mecs qui refuse de baiser une jolie cochonne. Je ne sais pas ce qui se passe dans l’esprit de ma tante mais elle part en courant. Le policier lui court après et la ratt**** tout près d’un petit lac. Je me rapproche d’eux alors qu’il cherche ses menottes. Je vais dans sa direction et le pousse. Il tombe dans le lac et nous partons en courant aussi vite que possible.

Finalement nous arrivons à l’hôtel tout essoufflé. Ma tante est crevée. Elle transpire pas mal. Je lui enlève ses vêtements et l’entraine sous la douche. Elle semble très excitée de ce qui nous est arrivé entre le restaurant et la course. Elle me dit que l’on pourrait reprendre là où l’on en été. Je la place donc face à la paroi de la douche et remet ma bite dans sa chatte. Je la culbute très violement. J’adore le bruit de mes couilles qui tapent contre son beau cul. La douche coule et je finis par jouir en elle. Mais je bande toujours. Nous sortons de la douche et sans même nous essuyer, nous allons sur le lit. Je lui bouffe le cul pendant un moment puis elle se met à quatre pates. Je me mets derrière elle et la sodomise violement. Son cul s’ouvre aussi bien que sa chatte mais il est parfaitement adapter à ma bite. Je la culbute fort et elle couine beaucoup. Elle hurle de bonheur. Mais après quelques minutes à ce volume, nous entendons des coups dans le mur pour nous signifier que nous faisons trop de bruit. Mais ma tante ne peut pas faire moins de bruit. Elle attend un immense orgasme qui la sonne pour quelques minutes lorsque je jouis dans son cul.

Après un peu de repos, elle recommence à me sucer. Lorsque je bande bien, elle vient s’empaler sur ma queue. Elle fait des allers retour très rapides et profonds. Elle fait encore beaucoup de bruit et cette fois ci, on frappe à la porte. Ma tante enfile un peignoir et va ouvrir. C’est le réceptionniste qui lui dit qu’il comprend qu’elle prenne son pied avec son jeune amant dans le dos de son mari mais qu’il serait gentil de ne plus faire de bruit. Elle lui répond qu’il est loin du compte et referme la porte. C’est vrai qu’il est loin du compte car elle est divorcée et je suis son neveu ! Elle revient vers le lit et se rassois sur ma bite. Mais cette fois je la fait basculer sur le coté. Je me place derrière elle et mets ma bite dans sa chatte. Je prends le drap et lui passe dans la bouche pour qu’elle ne puisse pas couiner. Je la saute très fort et elle gigote beaucoup. Je tire alors sur le drap pour la faire cambrer d’avantage et j’accélère encore. J’atomise sa chatte et après plusieurs minutes de se traitement, nous atteignons l’orgasme ensemble. C’est un pur moment de bonheur que je partage avec ma tante. Je la libère du drap qui l’empêche de parler et qui l’oblige à se courber et la serre contre moi. Ma bite est toujours en elle. Il est tard et nous nous endormons l’un contre l’autre. Nous sommes réveillés quelques heures plus tard par le réveil qui met fin à notre moment de bonheur. Nous repartons chacun de notre coté en nous promettant de se revoir le plus vite possible.
J’espère que ce récit vous à apporter autant de plaisir qu’à nous. Même si le réel doit mieux que la lecture ! Comme d’habitude vous pouvez me contacter par mail : [email protected] ou intégrer le groupe sur facebook. Je fais au mieux pour répondre aux plus de monde possible.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire