Histoires d'inceste Histoires de sexe arabes

Prof Espagnol

Prof Espagnol



Je reprend un peu toutes les aventures que j’ai eu et au collège, j’en ai eu beaucoup, je vais donc vous raconter en 4ème ce qui s’est passé avec ma prof d’espagnol, elle était assez agée environ 43 ans à l’époque mais bien conservé, quelques rides mais un beau teint bronzée, petite de taille mais toute fine et menue, elle mettait souvent des jupes et des escarpins, je fantasmais souvent dessus, je me souviens, je passais tout mon cours à la convoiter d’ailleurs.
Elle s’appelait Christiane, je pense qu’elle voyait que je fixais ses jambes quand même, bon c’était vraiment ça et son visage car elle n’avait pas beaucoup de seins ni de fesses et ne s’habillait pas forcément sexy mais féminine quand même.
Un soir vers 17h30 après le cours, je fit exprès de mettre du temps à ranger mes affaires, tout le monde était sorti je restai là un peu géné à la regarder, elle me demanda si il y avait un problème, je ne sus quoi répondre et dit oui j’ai du mal à comprendre il me semble que je parlais des temps, je paniquais car moi j’étais chaud je voulais me la faire mais je ne savais pas si c’était réciproque. Elle me dit je peux t’aider si tu veux avec son sourire au coin de la bouche, j’étais vraiment attiré par cette femme mature, elle me dit tu veux que je t’aides un peu, les cours étaient finis elle comme moi n’avions rien derrière, et je me suis dit je vais tenter mon coups, elle me propose de m’aider maintenant, c’est suspect, elle ferma la porte de la salle à clé pretextant que c’était pour ne pas être dérangé, je compris à ce moment qu’elle aussi avait envie, elle était célibataire, nous nous mettames au travail je faisais semblant de lire, j’étais à la première table juste en face du bureau, elle s’assit dessus puis je sentis son pied passer sous mon casier et j’avais son talon collé sur mon sexe, à ce moment là je sentis une errection énorme, je me leva l’empoigna en l’allongeant sur le bureau et l’embrassant, nous nous déshabillèrent viollement, et j’enfila mon préservatif et hop ma bite dans sa chatte, je l’ai pénétré environ 20 minutes de plaisir, hummm, je ne savais pas trop quoi lui dire j’avais un peu honte elle aussi je pense, je voulais lui dire t’as vu t’es une grosse cochonne mais je me suis dit il ne faut pas abuser, c’est quand même ma prof, je me contenta donc de la pénétrer en poussant des gémissements sans poser de question, c’était magique, une fois fini j’avais un peu honte, je lui souhaita bonne soirée et je rentra, toute la semaine j’espérais la croiser dans la cour en vain, la semaine après car je n’avais cours qu’une fois par semaine je la revis, pendant tout le cours, nous nous lancions des regards complices, je me disais chic à la fin du cours on va se faire la même chose, mais j’avais tort, à 17h30 pareil je fis exprès de trainer à ramasser mes affaires puis une fois seule je m’approcha vers elle, voulut l’embrasser elle me repoussa et me dit que nous avions fait une erreur, qu’il ne fallait pas que ça se sache je pense qu’elle avait peur aux conséquences car j’étais mineur à cette époque, je le compris après ça, mais du coup j’ai respecté nous nous regardions toujours avec envie à chaque cours repensant cette soirée mais toujours en fantasme sans pouvoir aller plus loin.