Histoires de sexe en français Histoires de tromper

J’ai couché avec la soeur de ma femme …

J’ai couché avec la soeur de ma femme …



Les fêtes de fin d’année c’est toujours l’occasion d’allier l’utile à l’agréable. On mange à n’en plus finir et on finit par s’affaler dans le fauteuil repus, le ventre ayant doublé de volume et la pensée que l’on ne mangera plus jamais de fondu , de raclette et de tout autre repas bourratif de ce genre.

Mais cette année, c’était différent ! Ma belle soeur est venue passé les vacances avec nous.

Alors, elle ressemble un peu à ma femme : élancée, mince , très jolie avec de belles fesses rondes.

Elle a ce regard un peu narquois/hautain qui vous donne une seule envie : lui mettre une grosse claque aux fesses et voir comment elle réagit!

Juste après Noël , nous avons passé une journée tranquille à la maison. Au menu : Netflix, cougnou et chocolat chaud !

Ma femme s’est endormie sur le canapé pendant un film totalement nul sur la magie de Noël. Je me décide alors d’aller me doucher un peu et ensuite sortir pour aller voir mes parents.

Après être sorti de ma douche , je dois me rendre dans la buanderie pour aller chercher un caleçon. Quand je vois ma belle soeur , accroupie avec un bandeau autour des yeux. Elle me dit :” Si je ne te vois pas , je ne pourrais jamais dire que c’est ton sexe que j’ai eu en bouche!”

Et elle avait totalement raison, si elle ne voit pas mon sexe, elle ne peut pas le reconnaitre ni même savoir que c’est le mien.

Je retire un pan de mon essuie et lui fait entrer lentement de tout son long mon sexe, qui une fois à l’intérieur grossit immédiatement. A ma grande surprise , elle a une bouche très accueillante. Je commence à faire des vas et viens … doucement tout en écoutant que ma femme ne s’était pas réveillée. Alors je continue mon ouvrage allant de plus en plus et lui faisant saliver abondamment. Tout en cherchant un caleçon du regard, je sors mon sexe et m’éclipse de la buanderie.

Les jours passent, ma femme n’a rien remarqué. Elle voit juste que nous nous entendons super bien.

N’étant pas en congé, le lendemain matin ma femme sort pour aller travailler. Le quartier est libre. L’aigle a quitté le nid.

Je pense sincèrement qu’elle n’attendait que ça …

J’entends dans sa chambre qu’elle est également réveillée. Elle m’appelle.

” – Oui” lui dis-je
” Est-ce que tu peux venir m’aider stp ? Ma valise ne s’ouvre plus”

Je pousse la porte … et entre

” Ma valise ne s’ouvre plus, par contre ma chatte n’attend que ta grosse queue”.

Ni une ni deux , je lui passe la main sur la bouche. Puis le sexe, elle commence à me sucer fortement.

Je sens que l’envie de la dernière fois ne lui ai pas encore passé. Alors, je lui enfoure mon sexe dans son plus profond antre. Elle gémit, s’agrippe autour de mon cou et commence à trembler.

“Elle est quand même vachement grosse”.

Je n’ai pas de réponse à lui donner pour cette phrase … ce que je veux c’est qu’elle puisse crier … comme sa soeur. Alors je la prends debout, de face , elle a les jambes dans le vide et je lui donne des gros coups de boutoir qui la fait haleter. Elle est complètement ouverte, docile et soumise à ma verge.

Pendant 3 bonnes minutes , elle reçoit des gros coups … puis je la dépose sur le lit … le ventre contre celui-ci et moi derrière elle couché. Je la pénètre profondément et continue le travail. Elle est totalement ouverte et adore se faire prendre comme ça. Elle est bonne cette salope.

Elle me fait jouir … avec de gros cris.

” On recommence demain!”

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire