Histoires de sexe à l'école Histoires de sexe hétéro Histoires porno

Dépucelage

Dépucelage



Tout à commencer alors que je faisais partie d’un groupe de majorette , un jour lors d’une fete votive je suis arrivée en retard , les copines attendaient dans la cour d’école je file vite me changer dans une classe réservée à cet effet .Je me déshabille et je file un collant en le mettant je pense à ma copine Sylvie qui en avait toujours d’avance je cherche ses affaires complètement nue je trouve enfin j’avais passé beaucoup de temps à chercher je mets ma tenue et je sors de la classe arrivée dans la cour Sylvie me dit tu en as mis du temps je suis venue dans le couloir il y avait un homme qui regardait par le trou de la serrure il a du se rincer l’oeil je dis ah bon tu sais qui c’est elle me dit le type là bas près du portail …
je regarde ! le type regardait dans ma direction il devait avoir entre 50 et 60 j’étais confuse et en quelque part ça me faisait un effet bizarre d’avoir été vue nue …
le défilé commence on traverse le village et au retour je croise son regard assez vicieux du reste la journée se termine on rentre et le soir dans mon lit je me suis surprise à y penser ,son regard était dans ma tete et je me suis caressée et pris un grand moment de plaisir !
puis l’école se termine je dois partir en vacances chez ma tante à aubagne le mois de juillet malgré le fait qu’elle tenait un magasin mes parents préféraient me savoir chez elle que de ne rien faire chez moi .
Le premier jour de vacances était un dimanche je passe la journée avec ma tante divorcée elle avait invité ses voisins à un barbecue .Son voisin le plus proche une haie nous séparait était très proche d’elle un veuf de 63 ans qui la fournissait en légumes et fruits de son jardin .Au fil de la journée je me suis aperçue qu’il était assez coquin aux regards qu’il me portait il faut dire que j’avais une petite jupe en jean assez courte .Durant le repas il me taquinait sur mon petit accent auvergnat ,puis au fil du repas profitant d’une séance photo il vient se poser à coté de moi et je remarque son regard insistant sur mes cuisses largement découverte et ça me plaisait je repensais au type de l’école ! ce plaisir engendré lors de mes caresses suite au voyeur lors de cette journée me torturait l’esprit une sensation d’excitation me vint d’où une idée assez folle ! je fais tomber ma fourchette et me penche bien à sa vue je savais qu’il verrait une partie de ma poitrine j’avais un débardeur bien échancré et je reste un moment ainsi à essayé de la récupérer ,je sentais son regard sur mes seins et cela me plaisait beaucoup puis je me rassois et je croise mes jambes ce qui a pour effet de relever ma jupe mes cuisses bien découvertes limite fesses et là il regarde assez longuement sans se soucier du monde heureusement étant en bout de table personne ne voyait ce ménage .Nous continuons à manger il se retournait souvent sur mes cuisses ! Puis le repas se termine ? Les invités nous quittent un à un sauf bernard qui reste avec ma tante et moi et nous aide à ranger lors d’n passage dans la cuisine alors que je rangeais le fromage au réfrigérateur je l’entends arriver l’envie de lui en montrer un peu plus me prend je me baisse jupe relevée sur le début de mes fesses je ne reste pas longtemps ainsi juste pour qu’il voit ! je me redresse me retourne il était rouge sang ma position l’avait perturbé ma tante arrive ce qui a pour effet de calmer mes envies ! Il nous quitte et restons seules avec ma tante nous regardons un film puis allons nous coucher ! je me caresse repensant à Bernard me mattant ce qui me procure un immense plaisir ! Le lundi matin nous partons faire le marché nous oublions e prendre des tomates ma tante me dit va voir Bernard s’il peut nous en donner de quoi faire une salade , je traverse la cour passe par un portillon qui donnait sur son jardin je le vois vers sa cabane j’y vais il me donne 4 belles tomates et me dit demain matin je porterai de la salade là je dois m’absenter puis me dit il y a des cerises aussi il faudrait les cueillir avant que les oiseaux ne s’en chargent je mettrai l’échelle tu viens quand tu veux ! je dis ok ……Le lundi se passe apres un après midi à la plage , le mardi matin réveillée par une envie je me souviens que Bernard doit passer porter la salade du coup j’entrouvre mes volets afin de le voir arriver puis je me dis si je le vois arriver il doit pouvoir regarder dans la chambre et je m’allonge nue sur mon lit la glace de mon armoire permettait de voir entre les volets ! je prends un bouquin et attends et au bout d’un moment j’entends le portillon qui grinçait s’ouvrir puis les pas sur le gravier !je me mets à tousser pour attirer l’attention j’étais sur le ventre regardant vers la glace et bingo j’aperçois entre les volets Bernard me mater ! il se passe 5 bonnes minutes ainsi cela m’excitait énormément puis je ne le vois plus je me lève file à la cuisine sans prendre soin de m’habiller j’entrouvre les volets regarde furtivement dehors personne … Je pars enfiler un peignoir j’ouvre les volets et vois un sac sur la table de dehors je le récupère il y avait une grosse laitue je la porte à la cuisine et la lave ! mes esprits coquins ne me quittaient pas après avoir rangé et fais ma chambre je décide d’aller cueillir les cerises j’enfile une petite robe d’été très courte fermée par des boutons devant et folie je décide de ne pas mettre de culotte ….je pars au jardin ! personne …. Je vais vers les cerisiers l’échelle était installée avec un panier accroché je monte heureusement j’avais l’habitude de grimper aux arbres mon coté garçon manqué ! je m’installe dans le cerisier et commence ma cueillette puis je vois arriver Bernard il se plante dessous me dit fais attention je dis ça va je n’ai pas peur i le vertige assise sur une grosse branche il ne pouvait pas voir ma tenue provocante le panier rempli il me dit je vais en cher un autre j’attends qu’il revienne et je descends avec mon panier et là il pouvait voir sous ma robe mon cul ainsi que ma chatte à chaque marche ! je lui donne le panier et remonte je me retourne furtivement il matait sous ma robe et reste au pied à tenir l’échelle ça l’arrangeait bien le cochon ! après quelques écarts afin qu’il voit mieux ! je termine ma cueillette et descends au bas il me dit tu ne mets pas de culotte je dis vous avez vu ? lui ” difficile de ne pas voir ” moi “désolée elles sont aux lavage ” lui ” tu aurais pu mettre un short ! moi ” ça vous dérange ? lui ” non bien au contraire mais c’est dangereux ” moi ” en quoi ? lui ” je suis un homme et pas de bois de plus tu es une gamine certes très belle et désirable mais … moi ” et si je l’avais fait exprès ! lui ” tu fais çà pour m’exciter ? ” moi ” oui j’avoue et vous m’excitez aussi ! lui tu es pucelle ? moi ” oui et j’aimerai ne plus l’etre ” lui tu sais que ça pourrait me couter cher ? moi ” oui mais si ça reste entre nous ce sera notre secret lui ” tu es sure de vouloir ” moi ” oui très sure ” je dis « vous m’aidez à ramener les paniers ils sont lourds « et nous partons on entre dans la cuisine posons les paniers il s’assoit à la table de la cuisine me dit sers moi un verre de rosé tu m’as retourné la tete je lui sers son verre je le vois poser sa main sur son pantalon il cachait son érection et était rouge comme un coq ! il me dit tu es sacrément coquine ! je défais ma robe et l’ouvre ! laissant ma poitrine seins tendus à sa vue je l’enlève il me prend par la taille me fait venir sur lui m’embrasse en me pelotant les seins puis les mordille , je mouillais grave il passe ses mains sous mes fesses le pelote et je sens son érection il se défait et là je vois son engin bien droit entre nous il me soulève présente ma chatte et je m’empale sur lui … petite douleur puis le bonheur à chaque va et vient accrochée à son cou il me baisait de plus en plus vite jusquà jouissance commune j’étais aux anges il reste en moi je sentais son jus chaud envahir mon vagin ! j’en avais hurlé de plaisir d’après lui sans m’en rendre compte il se redresse toujours accrochée à son cou et me pose sur la table se retire et me dit houa quel histoire trop bon ! je dis oui j’ai adoré ! il dit il faut que j’aille me faire u,ne toilette il avait sa bite maculée de sang et de jus ! il m’embrasse ! je dis merci pour ce grand plaisir et il part ! fin de la première partie de mes vacances à Aubagne !

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire