Histoires d'inceste Histoires de sexe hétéro Histoires porno

Une belle surprise d’un couple d’amis

Une belle surprise d’un couple d’amis



Le dimanche soir arrive enfin, j’avais invité un couple d’amis pour diner, cela faisaIt longtemps que je ne les avais pas vu.

Je faisait la cuisine, quand on sonna.

J’ouvre la porte, les voilà, avec 30 minutes de retard, mais bon, j’ai l’habitude avec eux, lol.

A ma grande surprise, ils avaient ramené une copine à eux, histoire que je ne tienne pas la chandelle lors de ce diner,

– Bonjour, Julien, enchanter.
– Bonjour, Sonia, enchanter de même.

Une belle grande brune avec des cheveux long jusqu’à mis dos, aux yeux vert, un corps fin mais pas trop, habiller en chemisier blanc et jupe noir, assez banal mais ça mettait son corps en valeur.

Je les invite à aller au salon pendant que je termine de faire manger et apporte de quoi faire un apéritif.

Petits fours avec champagne, les bulles aident à passer une bonne soirée, sans avoir d’arriére penser.

– Alors que fais tu Sonia dans la vie?
– Je suis serveuse dans un restaurant.
– Oh comme moi, je suis dans la restauration.

Nous parlons de tout et de rien, pendant l’apéritif.

C’est le moment de passer à table, nous nous asseyons chacun en face des dames, Marc en face de Marie et moi en face de Sonia.

Pendant le diner, le vin coule à flot, nous rigolons des anecdotes, de nos travailles, des secrets.

Quand tout à coup, je sens un pied se glisser entre mes jambes, je croyais que c’était Marie qui s’était trompé de “jambes”, je la regarde mais ce n’est pas elle, donc c’est bien Sonia qui me fait du pied et même plus en remontant jusqu’à braguette, elle avait habilement enlever ses chaussures.

Un peu surpris, je me léve d’un coup tout en cachant ma bosse dans mon pantalon qui naissait.

– Euhh, on va passer au dessert!
– Ah oui, qu’est ce que tu nous as préparer cette fois ci?
– Oh pas grand chose, je n’ai pas eu le temps de faire un gateau, donc fraises avec chantilly et glace.
– Nickel, on adore.

Sonia me demande les toilettes, que je lui indique au fond du couloir.

Je préparais les desserts, quand elle revint derriére moi, en me glissant quelque chose dans la poche, je regardais, ce que c’était.
A ma grande surprise, ce fut sa culotte, m’enfin string plutot qu’elle avait enlevé et m’avait donné.

Nous revenons à table, moi un peut rouge et Sonia m’aidant à porter les coupes.

Durant la fin du repas, Sonia me fixait avec ses yeux vert, comme si elle allait me sauter dessus sans attendre.

Le repas se termine, mes amis partent, mais Sonia ne veut pas, donc je leur propose de la ramener plus tard, habitant pas loin, ce n’était pas trop compliquer.

Donc Sonia reste avec moi, m’aide à ranger la table, et merci le lave vaisselle!

Je m’installe dans le canapé, histoire de me repos.

Mon repos fut de courte duré.

Sonia alla au toilette, je m’assoupis pendant ce temps là, j’entend l’eau couler.

Je l’entend revenir et quand j’ouvre les yeux, elle était totalement nue devant moi, une poitrine bien ferme, avec une chatte magnifiquement rasée.

Elle se mis à genoux devant moi et commença à defaire mon pantalon, sorti ma queue qui commencer à bien grossir, qu’elle finit par faire encore plus durcir grace à sa bouche bien humide, une sacrée suceuse, en alternant avec un léchage de boules et de mon prépuce, j’avais la bite tellement dure que j’avais l’impression qu’elle allait exploser.

Elle n’hésitait pas à saliver dessus pour bien humidifier mon gros gland, sa salive dégouliner sur mes boules, qu’elle aspirait de temps en temps.

Ah que c’était bon!

Je la fis monter à ma hauteur de visage pour gouter son clitoris, d’une douceur incroyable, des lévres serrées et déjà humide à la fois.

Je lui lechais à mon tour sa chatte, en insistant sur son clitoris qui gonfler de plaisir.

Je l’allongea sur la table.

Elle me dit:

– Baise moi, comme une salope, je suis ta chose, fais de moi ce que tu veux, je suis à toi!
– Oh oui, tu va voir ce que tu vas prendre, aprés m’avoir bien chauffer!

Et sans ménagement, je lui enfonce ma queue dans sa chatte accueillante, chaude et humide, ca glisser tout seul, je voyais ma bite de plus en plus humide à cause de son jus qui coulait sur la table en même temps.

Mes vas et viens était de plus en plus intense, mes couilles mouillées par son jus frapper contre son cul!

Quand tout à coup j’eu la surprise de recevoir sa mouille sur mon torse, une femme fontaine, que c’est bon!!!

Elle criait de plaisir à la limite de s’évanouir!

Elle avait une chatte si bonne que je ne pouvais plus me retenir.

Je l’att**** par les cheveux et approche ma bite vers sa bouche, elle me suça de toute ses forces, elle voulait récoltait mon sperme dans sa bouche, que je n’ai pas pu resister longtemps à son pompage de bite!

Je lui giclais dans sa bouche grande ouverte avec sa langue qui pendait et son regard de salope qui aime le sperme!

Une fois les jets de foutre dans sa bouche bien remplis, elle avala et se remis à me sucer pour ne pas en laisser une goutte, une sacrée gourmande.

Je l’aide à se relever et nous asseyons et entrelacer dans le canapé.

Nous nous embrassons et nous nous endormons.

Ce fut une belle fin de semaine!

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire