Histoires de sexe en groupe Histoires de sexe soeur

Mon collègue

Mon collègue



Cette histoire c’est passée il y a 15 jours, je suis intérimaire et je bosse régulièrement pour une boite, je suis assistante. Je faisait un service de soir, donc ça veut dire qu’on terminais a 23h15, quand je dit on, c’est parce qu’on est toujours deux pour faire se service. Et ce jour là je bossais enfin avec lui, on va l’appeler F. (ce n’est pas le même que dans l’autre histoire “mon meilleur ami”), depuis 1 an que je travail pour la boite, on avait jamais encore fais un soir tout les deux, pourtant j’avoue que j’avais bien envie.

Ce soir là, c’était la première fois qu’on pouvais vraiment parler, et on s’entendait déjà bien avant mais là, on voyait qu’on avait vraiment des centre d’intérêt en commun, entre autre le faite d’être célibataire tout les deux. Après avoir su çà, je me disais que j’avais bien fait de me maquillé et de mettre une jupe courte, c’était l’occasion de lui taper dans l’oeil.

Nous n’étions pas seul ce soir là, on avait quelques collègues autour, mais on restais principalement seul, lui et moi. Et on avait un collègues qui venait un peu discuter et raconter les ragots. Entre autre cette histoire qui c’était passer 1 semaine avant, où quand l’agent de sécurité a fait sa ronde du soir et est tomber nez a nez avec un autre de nos collègue qui était en train, je site “de culbuter une femme de ménage”. On en a bien rigoler mais avec F. on a eu quelques rire un peu timide, moi je me disais que ça pourrait quand même être moi donc je ferai attention.

A partir de 20h on se retrouve plus que nous deux dans notre bureau, il n’y a presque plus personne dans le bâtiment, F. me propose d’aller nous chercher a manger, il y a un petit chinois deux rue plus loin.

F. Dit moi A. est-ce que tu as manger?
A. Oui j’avais fais un sandwich mais j’avoue que j’ai encore faim
F. Et bien ça tombe bien moi j’ai rien a manger, je vais chercher chinois, je te prend quelques chose?
A. Bah non, j’ai oublier de prendre de l’argent en venant, donc j’ai plus rien.
F. C’est pas grave, pour une fois que je peux avoir un aussi beau sourire en face de moi quand je travail, je peux au moins t’inviter 😉
A. Ah c’est super gentils (en rougissant assez fort)

Après avoir pris ma commande, il est parti et là je me disait vraiment que c’était un mec bien, et en plus de ça il était vraiment beau gosse. J’attendais avec impatiente son retour, nous avons donc diner ensemble en rigolant et aussi en bossant.

Voila la fin de notre service arrive et théoriquement j’ai fini 15min avant lui, mais bon je reste a l’attendre parce que je lui ai demander si il voulait bien me raccompagner a ma voiture dans le parking sous terrain , je n’étais pas très a l’aise, et il a accepta sans soucis même si lui n’était pas garer dans se parking là.

A ce moment là j’imaginais la scène, moi en train de l’attendre, un peu comme si on était en couple, et qu’on allait repartir chez nous, ça faisait assez bizarre. Et le malaise était encore pire quand on était en train de partir vers l’ascenseur, il ne manquait plus qu’on se prenne la main.
Et là dans l’ascenseur, c’était le meilleur moment parce qu’on avait jamais encore été aussi proche l’un de l’autre et dans un si petit endroit.

On c’est même fait un long regard assez explicite mais trop vite arrêter par l’ascenseur qui souvra au -2 où j’avais garer ma voiture. On est rester bien 5 bonne minutes dans le froid a parler devant ma voiture et puis.

A. Je commence a avoir froid pas toi?
F. Oui je vais te laisser retourner
A. C’est pas se que je voulais dire, on peut continuer de discuter a l’intérieur de la voiture, enfin si tu veux?
F. Oui biensure, bonne idée

Là je me suis dit qu’il ne fallait pas perdre ma chance et alors

A. On a cas s’installer sur la banquette arrière on aura plus de place non.
F. Si c’est ça alors viens dans ma voiture, j’ai un 4X4 c’est beaucoup plus spacieux
A. Ok bonne idée

Et nous voila en route vers sa voiture, et sans que je m’y attende, il retire sa veste comme un gentleman pour me la mettre sur le dos et me sert contre lui, c’était génial, et là il ne pouvait même pas imaginer que j’avais très chaud sous mon string hihihi

En arrivant devant sa voiture, je me dit qu’elle est super grande et en rigolant je lui dit

A. Et ben dit donc, avec une voiture comme ça, il doit y avoir quelques jolie fille qui sont passer dedans
F. Et bien détrompe toi, j’ai la voiture depuis 6 mois et tu es la première a rentrer dedans
A. Même pas une autre fille?
F. Même pas.. mais si tu veux on peu baptiser ma banquette arrière tout les deux

Et là ensemble dans le même élans on commence a s’embrasser ce qu’on avait envie de faire depuis le milieu de l’après-midi.
Il me plaque contre sa voiture, et comme a balader ses mains sur mon corps, je décide de le faire rentrer dans la voiture, il met vite un peu de chauffage pendant que j’enlève mes différente couche, de manteaux et pull.

En moins de 20 sec je me retrouve en jupe et soutient sur la banquette arrière je n’ai jamais été aussi excité de ma vie, la seul chose qui m’obsède maintenant c’est de libérer la bosse de son pantalon, ce que je fais directement, il n’a même pas le temps de s’assoir a coté de moi que je suis a genoux a lui déboutonner le pantalon.

Et là pour mon plus grand plaisir une queue immense se dresse rien que pour moi, je suis en extase devant ça, mais pas le temps de s’arrêter à ça et hop je sens sa main derrière ma nuque qui m’avance vers son pieu énorme que j’engloutis jusqu’au fond de ma gorge.
Je n’ai jamais manger une queue avec un gout aussi exquis il bande comme jamais et me dit qu’il n’a jamais rien connu d’aussi bon.
Pendant que je le suce, je sent ses mains me dégrafer le soutien et caresser mes seins maintenant a l’aire, vu qu’il ne fais pas encore très chaud dans la voiture, je pointe très fort et lui il joue avec ça.

Puis d’un coup il se retire de ma bouche pour se déshabillé completement, moi je suis toujours a genoux seins nu a le contempler et en étant hypnotisé par sa queue. D’un coup il prend et me couche sur la banquette, relève ma jupe et enlève mon string, je voit son sourire quand il voit mon minou bien lisse et doux. Et là il commence des cuni comme jamais, a peine sa langue sur mes lèvres que je me sent monter et pousse un cri d’extase, mais il continue et joue ainsi avec mon clitorisse pendant un temps qui me semble être l’éternité au paradis.

Après se moment délicieux il se relève pour m’embrasser et dans le même élans rentre en moi comme si il y a allait depuis des années.
C’était bon, des aller et retour très lent mais profond et puissant. On a commencer a changer de position, j’avais envie qu’il me prenne en levrette pour être encore plus loin en moi.

Il m’attrapa les fesses et commença a rentrer d’un seul coup bien puissant et se retrouva au plus profond de mon ventre. Il n’aura fallu que 3 aller retour pour que je jouisse, un orgasme que je n’arrivais pas a arrêter tellement il me contrôlait avec sa queue.

Je n’en pouvais plus, j’étais en sueur j’avais eu 5 orgasme en deux positions et ça ne faisais que 20 min qu’il me pénétrait.
Tellement qu’il y allait avec moi en levrette je n’avais pas remarquer qu’il forçait mes fesses a s’écarter, je l’ai compris quand il me présenta son engin devant ma petite entrée, je lui dit qu’il n’y arriverais pas qu’il était trop gros, je voulais bien l’achever peut importe la façon mais il ne m’écouta pas et sans que je m’y aperçoive il venait de rentrer son gros gland dans mon cul.
Ca y est j’ai 23 ans et je me fais enculer pour la première fois et je trouve ça magique. Je lui qu’il est le premier a visiter mon cul et que c’est juste parfait.
Il continue a me baiser ainsi doucement et de plus en plus vite, je sens l’orgasme venir, et je le sens enfin venir. Je ne sais pas se qu’il va faire, et comment il va terminer, je lui avait déjà dit que je voulais bien qu’il éjacule dans ma bouche, ne pensant pas qu’il irait visiter mon petit cul encore vierge, mais je ne réfléchis pas longtemps car je suis prise par un orgasme soudains en même temps que lui.

Je sens ses coups de jet qui n’en finisse pas et moi mes jambe ne tienne plus tellement je tremble, je crie comme jamaisen m’écroulant toujours le cul relever avec sa queue au font de mon, désormais, cul de sodomisée. Je sens son jus couler entre mes fesses, je n’aurais jamais cru que je le ferais un jour et encore moins que j’aimerais sa autant.

Il se retirer et s’assoit un instant pour reprendre son souffle, la queue toujours bien droite, dans un dernière élans d’énergie je me retourne et lui lave la queue avec ma bouche pour le remercier de se moment exceptionnel.
Là je lui demande si je peux dormir cette nuit chez lui cette nuit car fatiguée je ne saurais jamais reprendre la route, il m’embrasse en me disant que je pourrai rester tout le week-end, et oui on était vendredi. On se rhabille et je sans son jus toujours couler entre mes fesses et j’apprécie, très vite je m’endors.
Arrivé chez lui, il me réveilla, nous avons pris une douche ensemble, où je l’ai sucer comme jamais et où il m’explosa deux jets énorme sur le visage.
Imaginez la suite du week-end …

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire