Histoires érotiques Histoires érotiques couples amateurs

Sexe au travail

Sexe au travail



A l’heure ou j’écris ces lignes, c’est encore tout frais, et je suis encore excité par la situation
Il y a peut etre beaucoup de détails, mais ils ont leurs importances

C’est les vacances d’été, ma collegue est en congés, et je me retrouve seule en compta et ressources humaines.
Le commercial m’avait prévenu en début de semaine, que vendredi (le 21 juillet) nous devrons aller chez un prestataire pour une visite et renégocier les prix
Je suis en CDD et c’est la premiere fois qu’on me confie une tache aussi importante, normal, ma collegue étant en congés, il n’y a que moi dans le service comptabilité

Le vendredi matin, je fais un effort supplémentaire, je me maquille un peu plus que d’habitude, sans tomber dans le vulgaire (ou le pot de peinture)
Je met une petite jupe noir en jean, des talons noir, et un chemisier blanc
Mon soutien gorge est blanc, et ma culotte aussi, bref aucune faute de gout ^^

J’arrive au travail a 8h comme d’habitude
Le commercial rentre dans mon bureau et me dit de me préparer pour 10h, je suis impatiente
A 10h il vient me chercher comme prévu, je descends, dis bonjour a mon patron et nous sortons sur le parking
Je suis surprise de voir mon patron avec nous (le commercial et moi) je pensais que nous serions que deux

Le commercial me dit que nous allons prendre deux voitures, car il y a une heure de route, et ensuite mon patron et lui doivent aller voir un autre client, sans moi apparemment…
Le commercial me donne les clés de sa voiture de fonction, il me donne l’adresse de la société, et me dis de faire attention
Il monte dans la voiture du patron, et ils s’en vont
Le temps de régler le siege, de prendre mes habitudes, ils sont deja loin
Merci le GPS ^^

Bref je fais la route, tout se passe bien, j’arrive a destination vers 11h15
Je rentre dans la société, mon patron, le commercial sont deja la, dans le hall, en train de discuter avec le patron de la société que l’on visite
Il me présente a ce bel homme, grand, les cheveux grisonnants, trés classe, en costume, avec des lunettes.
Il me sert la main d’une facon trés professionnel, mais chaleureuse
Il nous propose de rentrer dans le vif du sujet en visitant tout de suite son dépot, et son atelier
Il nous donne de beau gilet jaune, et nous voila parti
La visite se passe bien, trés bien meme, dans une ambiance amicale mais professionnelle a la fois

Nous arrivons dans son bureau, il nous propose un café, je suis la seule a décliner son offre, par politesse car en les voyant boire leurs cafés, je regrette
Je suis assez strésisé, c’est une premiere pour moi, je n’ai pa envie de faire ou de dire de bétise
Je me contente d’écouter attentivement

Nous parlons de l’activité etc…
Il est deja tard, pas loin de 13h30, il nous propose d’aller nous restaurer et de finir les derniers détails en revenant

Nous montons a 4 dans sa voiture, il nous emmene au restaurant
L’ambiance est encore plus décontracté, et la les sujets ne sont plus du tout professionnels, mais clairement personnel
J’apprends que le commercial et le patron font du sport ensemble, du vélo pour etre précise.
Les deux patrons se connaissent plutot bien etc…
J’appris, entre autre, que notre client,avait avait deux filles, une de 21ans, et l’autre de 18ans
Nous commandons les plats, les 3 hommes prennent de la biere
La serveuse quitte la table
Vient mon tour, les yeux du patron se pose sur moi

“Et vous Lise, vous etes toujours aussi sage?”
-“Non je vous rassure, ca m’arrive de parler” Tout le monde rigole a la table
-“Alors dites moi, ca fait longtemps que vous travaillez chez…?”
“-Non a peine 4 mois, je suis la car Béatrice est en congés” lui répondis-je
“-Je t’arrete tout de suite, Béatrice aurait été parmis nous, certes, mais toi aussi, il faut que tu apprennes, et c’est pas en restant dans le bureau, il faut de l’expérience réél” dit mon patron

Bien sur je suis flatté, et je sens que la température augmente, je deviens rouge car toute la table se moque gentiment de moi
Mais le compliment de mon patron n’est pas tombé dans l’oreil d’une sourde

Bref le repas se poursuit, je sais que vous voulez des détails croustillants, et ca arrive

Nous finissons le repas dans les meilleures conditions
Nous retournons dans la société du prestataire, a peine arriver dans le bureau du patron, le commercial et mon patron préviennent qu’ils doivent bientot partir, qu’ils sont deja en retard
Nous commençons donc a parler des derniers détails

Mon patron et le commercial sont sur le point de partir, ils se sert la main, se disent au revoir

“Je te fais confiance Lise, on te laisse avec ce vieux requin, mais ne te laisse pas avoir” me dit mon patron
-“Aucun probleme” lui dis-je
-“Si on se revoit pas au bureau, bon week end Lise” me dit mon patron
-“Merci a vous aussi”

La porte du bureau se ferme et je me retrouve seule face a ce patron
Je ressens une énorme pression sur mes épaules, je prends mon courage a deux mains, il ne reste que de la paperasse, je sais que je stress pour rien, mais c’est plus fort que moi

Je vois bien que je lui plais, je le ressens.
Il me regarde avec insistance, ses sourires en disent long…
Je sens l’excitation monté, cela fait longtemps que je n’ai rien fait sexuellement (1 mois et une semaine)
Cependant, je ne tenterrais rien, c’est un rendez vous professionnel, je me résonne, en me disant que mon patron et le commercial m’ont fait confiance, et que je suis au travail

Je n’arrive pas a le regarder dans les yeux, je reste (du moins j’essaie) concentrée sur toute cette paperasse
D’habitude j’arrive a etre a l’aise dans ces situations, mais pas aujourd’hui… suremement a cause de son statut de patron

Je suis assise en face de lui, a son bureau
Il se leve, marche lentement dans son grand bureau, je le regarde du coin de l’oeil, il regarde son portable, envoie un sms, puis le range dans sa poche, la il releve la tete et regarde par la fenetre
C’est trés silencieux

Sans vraiment réfléchir, j’ouvre un bouton de mon chemisier…

Il revient en marchant lentement vers son bureau
Au lieu de s’asseoir normalement sur sa chaise
Il s’asseoit sur le bureau, a coté de moi, il peut me regarder de haut ainsi, comme s’il avait remarquer que j’avais ouvert un bouton de mon chemisier…

“Et si on faisait une pause?” me dit-il
“-Ok”

Je ne vois pas trop ou il veut en venir, mais bon, je n’ose le contredire

“Je peux te tutoyer?”
-“Oui”
-“Ok alors tu as quoi de prévu pour ce week end?”
-“Je ne sais pas trop, pour l’instant j’ai rien de prévu…”
-“Tu ne fais pas de sport, ou une passion?”
-“Non pas vraiment” lui dis-je
-“J’étais persuadé que tu faisait du sport pourtant”

En disant ca je sens son regard insistant sur mon corps, et particulierement sur mon décolleté, pourtant j’ai une petite poitrine, et mon chemisier n’est pas grand ouvert non plus
Aprés ca, il n’y a plus aucun doute, je lui plais, et il me fait des avances…

Comme je l’ai dit plus tot, je suis au travail, mais d’un autre coté j’ai terriblement envie de sexe!
Je suis comme coupé en deux, je sais que je n’arriverais pas a faire le premier pas…

“Merci c’est gentil” lui dis-je

Il se mit derriere moi, debout et me dit

“Alors on en est ou?”
“-Nous avons bientot fini” lui dis-je en regardant les dossiers

Dans ma tete je me dis que nous étions si proche d’entamer quelque chose d’intéréssant, mais bon je ne ferais pas le premier pas, et apparemment lui non plus…

Il est toujours debout derriere moi, je signe les derniers papiers, et je sens sa main ferme et puissante se poser sur mon épaule droite.
Je suis comme paralysé, et je me doute qu’il matte mon décolleté…

Je ne bouge pas, je ne le repousse pas
Au bout d’un moment, je sens sa grande main descendre le long de mon cou, puis entre mes seins…

Ca y est, nous y sommes!

“J’espere que je ne te dérange pas?” me dit-il
“-Non pas du tout” lui dis-je avec une voix tremblante

Je regarde sa main passer sous mon soutien gorge, et me caresser le sein gauche, il insiste longuement sur mon téton, que je sens durcir
Je n’aime pas trop en temps normal quand le mec insiste sur mon téton, mais je n’ose pas lui dire

Sa main gauche se pose sur mon cou, il me touche de ses deux mains, ca me fait le plus grand bien!
Il aime me toucher le sein, d’ailleurs il passe a mon sein droit

Il commence a déboutonner mon chemisier, je ne bouge toujours pas
A ce moment je suis encore stressé, coupé en deux, je me demande ou il va s’arreter
Il ouvre complétement mon chemisier, le fait glisser pour me l’enlever
Il dégraffe mon soutien gorge avec beaucoup de délicatesse, il me l’enleve et le pose sur le bureau

Il peut dorénavant regarder ma poitrine complétement nue

Une pensée me vient a l’esprit!!!

“La porte est elle bien fermé?” lui demandais-je
-“Non, tu penses a tout” me dit-il
-“Je ne veux pas que quelqu’un rentre maintenant”
-“Personne rentre en temps normal mais je comprends” me dit-il d’une vois rassurante

Il se leve, se dirige vers la porte de son bureau et ferme le verrou

Il revient vers moi, je me leve et lui fais face
Il s’approche de moi, il m’embrasse tendrement, il passe une main dans mes cheveux, et une sur mes fesses

Au bout d’un moment, je vois qu’il ouvre sa braguette, et je reconnais ce son
Il déboutonne son pantalon de costume, et ouvre sa ceinture
Il prend ma main droite et la glisse dans son boxer, il m’embrasse toujours
C’est clairement lui qui prend les devants

De ma main droite, je lui caresse les testicules, et son pénis, ma main est a l’étroit dans son boxer
Je commence néanmoins un mouvement de vas et vient, il bande deja

Sa main se pose sur ma nuque, je sais ce qu’il attend, et il ne faut pas me forcer

Je sors son pénis de son boxer, aucun poil, comme j’aime, son sexe est de taille moyenne, et malgré son érection, son prépuce recouvre entierement son gland

Je me mets a genou, face a son sexe, je continue mes mouvements de vas et vient pour le masturber
Il a de grosses testicules pendantes, surement a cause de cette chaleur
Je mets son sexe dans ma bouche, je referme mes levres sur sa queue, juste aprés son gland
D’une main je le masturbe, et avec ma bouche j’entame des mouvements de vas et viens trés doucement, en laissant ma langue frotter fortement sous son gland
Cela faisait plus d’un mois que je n’avais rien fait sexuellement, et en me levant, je n’aurais jamais penser que cette abstinence prendrais fin pendant mon travail
Je suis sein nue, a genou face a ce patron, et avec sa belle bite dans ma bouche!!!

Je le suce avec délicatesse, en humidifiant son sexe pour faciliter les mouvements de vas et vient
J’adore ce que je suis en train de lui faire, et lui aussi apparemment
Malgré ma fellation, et qu’il bande pleinement, son prépuce recouvre encore entierement son gland
C’est étrange de sucer une queue comme cela, les sensations sont différentes, je prefere lorsque le gland est a découvert, mais je ne vais pas faire la fine bouche

“Je suis un homme marié tu sais, tu ne vas parler a personne de notre petite pause?” me demande t-il
-“Non, bien sur que non” lui dis-je aprés avoir enlevé son sexe de ma bouche
-“Et toi tu as quelqu’un dans ta vie?”
-“Non mais je n’ai pas envie que ca se sache non plus, vous pouvez me faire confiance” je repris le vouvoiement sans y preter attention
-“Parfait !” dit t-il d’un air rassuré

Avant de reprendre ma fellation, je lecha ses testicules, a ce moment la il posa une main dans mes cheveux puis me dit

“Je serai plus a l’aise dans ma chaise”

Il me laissa la, a genou au milieu de la piece, pour aller s’installer sur sa chaise de bureau, avant de s’assoir, il retira ses chaussures et son pantalon
Il n’avait plus que sa chemise, ses chaussettes et sa cravate

Je me leva pour le rejoindre, il s’installa sur sa chaise, il avait l’air bien a l’aise, limite allongé dans celle ci, les fesses au bord

“Mets toi a l’aise” me dit t-il d’un ton assez autoritaire

Sans dire un mot, j’enleva ma petite jupe, et mes talons face a lui, pendant ce temps, il me regardait de haut en bas, en se masturbant d’une main
Je n’avais plus que ma culotte, je me remis a genou face a lui et il me dit

“Releche moi les couilles comme tout a l’heure princesse”

Encore une fois, aucun son sortait de ma bouche, j’approchais mon visage de ses testicules pour les lecher, il adorait ca!
Et moi j’adorais le fait qu’il soit entreprenant, un peu autoritaire aussi, il prenait les devant, je me laissais guider et je prenais beaucoup de plaisir

J’étais donc concentré sur ses testicules bien pendantes, il reposa sa main sur mes cheveux, et il me caressa la tete
Il avait les jambes bien écartés, je me régalais de ses testicules, puis je les gobés une a une dans ma bouche
Je lecha ses couilles un long moment, avant de remettre son gland dans ma bouche, et de le sucer a nouveau

“Leve toi et mets toi face au bureau” me dit-il

J’arretais la fellation et j’éxécuta sans parler
Il se mit derriere moi, baissa ma culotte, il se mit a genou, me lecha les fesses en me caressant les cuisses
Il se releva, il prit ma jambe droite, la leva et la posa sur son bureau, j’avais mon genou droit sur son bureau
Il faisait ce qu’il voulait de mon corps, j’étais sa poupée
Dans cette position, il colla son bassin a mes fesses, il faisait des aller retour avec sa queue entre mes fesses
Je passa mon bras sous mon ventre, je pris son sexe, puis je posa son gland a l’entrée de mon vagin, sur mes levres
J’avais toujours son sexe dans la main, puis il commenca a forcer pour me pénétrer

Malgré mon excitation, et mon désir, il avait du mal a rentrer dans mon vagin
C’est comme si cette periode d’abstinence d’un mois avait resseré ma petite chatte
Il commenca a me pénétrait, mais il alla trop vite, et il me faisait assez mal, il commencait ses mouvements de bassin
De petits cris sortaient de ma bouche, mélange de plaisir et de douleur
Au bout d’un court instant je n’en pouvais plus

“Arretez vous me faites mal s’il vous plait”
-“Tu veux que j’arrete? Jsuis désolé…”
-“Oui s’il vous plait”
-“Ok…”

Il avait l’air déçu mais il se retira doucement
J’étais terriblement honteuse… Je me sentais vraiment mal a l’aise
Je me retourna et voyant sa déception sur son visage, je me remis a genou pour le sucer a nouveau
Je repris son sexe en bouche, il y avait vraiment pas beaucoup de ma mouille sur sa queue, je comprends pourquoi j’ai eu mal
J’étais pourtant excité par la situation mais j’avais du mal a mouillé apparemment

“C’est dommage je suis sur qu’on aurait vraiment pu prendre beaucoup de plaisir tout les deux” me dit-il
-“Je pense aussi, il faut me laisser un peu plus de temps” lui répondis-je
-“Ok tu veux que je t’aide a mouillé ma belle? Il fallait me demander”
-“Je n’ai pas osé” lui dis-je avec un petit sourire
-“Assis toi sur mon bureau”

Il m’aida a m’asseoir sur son bureau, il me prit fermement les deux jambes au niveau de mes mollets pour me les écartées
Je suis toujours un peu nerveuse lorsqu’un mec commence a me lecher l’entrejambe pour la premiere fois, mais avec lui c’était encore pire, je pense que c’est le fait que ce soit un patron, d’une quarantaine d’année!

Il commençait donc a me lecher la chatte, j’adorais ses coups de langues, meme si je me sentais un peu honteuse…
En effet lorsqu’un j’autorise un mec a me faire un cunni, je sors de la douche en général, j’aime me sentir “fraiche”
Mais bon ca n’avait pas l’air de le déranger, et aprés les premiers coup de langues de sa part, je commencais a me décrisper petit a petit
Je prenais de plus en plus de plaisir avec sa langue
Je lachais de petit cris trés discret, j’étais un peu dans la retenue.
Lui avait l’air de prendre du plaisir aussi

Il se redressa, il prit son sexe dans la main droite, puis enfonca son gland entre mes levres

“Comme ca c’est mieux?”
-“Oui c’est parfait” lui dis-je

En regardant ma chatte, il me dit

“Je vais y aller tout doucement pour ne pas te faire mal ma belle ok?”
-“Oui ok”

Il regardait sa queue pénétrer ma petite chatte, en faisant des petits vas et vient
Au fur et a mesure, il accéléré le mouvement, sans etre brutal
Je commencais a prendre énormement de plaisir grace a son sexe

Il me toucher la poitrine tout en me baisant
Puis il remonta sa main vers ma bouche, je lui sucais les doigts

Il retira son sexe de mon vagin, il approcha sa bouche et me lecha un court instant
Puis il se redressa, et me dit de me remettre comme tout a l’heure
Je reposa les jambes au sol, il se mit derriere moi, m’écarta les cuisses, et me pénétra
Cette fois ci je n’avais plus mon genou sur le bureau, j’avais les deux pieds au sol, et j’étais face a son bureau

Il me baisait trés bien, j’adorais ses coups de reins
Il posa sa main d’une maniere trés ferme sur ma nuque, puis il appuya trés fort, pour que je me baisse
J’entendais son bassin claqué sur mes fesses a chaque vas et viens, il me pénétrait de toute sa bite
Il continua d’appuyer sur ma nuque, je me baissait lentement, jusqu’a ce que ma poitrine se pose sur son bureau froid
Il avait sa main gauche qui me tenait fermement la hanche, et sa main droite qui appuyé sur mon dos pour ne pas que je me releve
Dans cette position, je ressentais encore plus de sensations

J’adorais le moment que nous étions en train de passer, je prenais beaucoup de plaisir

Il me mis de petites fésisés, elles ne faisaient pas trop de bruits mais ca m’excitait beaucoup!
Il m’écarta les fesses de temps en temps, surement pour matter mon anus, et sa queue me pénétrer

Au bout d’un moment il me dit
“Je peux jouir dans ta chatte princesse?”

Sans réfléchir je lui dis oui
Lorsqu’il m’appelait princesse, bébé, ma belle… ca m’excitait beaucoup, et je pense qu’un de ses fantasmes était de baiser une fille beaucoup plus jeune que lui
Je me trompe peut etre mais c’est l’impression que j’avais, je n’avais pas oublier la conversation du restaurant, et j’étais a peine plus agée que sa premiere fille…

Peu de temps aprés sa question, je sentais qu’il allait jouir, ses mouvements de bassins étaient plus lents, il retirait presque son sexe en entier de mon vagin, et lorsque son gland arrivait au niveau de mes levres, il m’enfonca completement et doucement toute sa queue
Certains mecs accélerent le rythme, mais lui préférait ralentir
Ce petit jeu a duré quelques secondes, puis il a commencé a faire de petits cris
Il a jouie dans mon vagin, en continuant ses mouvements de vas et viens, avant de s’arreter tout doucement, ses couilles contre mon clito!

Il est resté comme ca un long moment, en me caressant le dos, j’étais essouflé, et lui aussi
J’adorais ses caresses!

Puis il s’est retiré, et c’est dirigé vers son boxer au sol, pour s’habiller
Je fis de meme, puis il me dit

“C’était trés bon jeune fille, vos impressions pour votre premiere visite professionnelle?” me demanda t-il avec un large sourire
-“C’était trés… intéréssant et… original” je cherchais mes mots
-Je suis ravie que ca vous ai plus, en tout cas j’ai beaucoup aimé pour ma part”
-“Moi aussi” lui dis-je d’un air timide

Je remis ma culotte, et je me rhabilla, mais je n’ai pas osé lui demandé un mouchoir pour m’essuyer
Il m’intimidé encore un peu, malgré le moment que nous venions de passer

Nous avons parlé un petit moment, le temps de se rhabiller

Une fois habillé l’un et l’autre, il me dit qu’il allait me raccompagner
Je pris les dossiers, les remis dans mon sac
Il me raccompagna a la sortie, il m’ouvrit la porte en me souhaitant un bon retour, devant la dame de l’accueil
J’avais terriblement envie d’aller au toillettes pour essuyer son sperme que j’avais en moi, mais je ne pu le faire

Je partais donc vers le parking, encore sous les émotions de ce moment
Je suis monté dans la voiture, et c’est la que je me suis rendu compte que ce n’était pas ma voiture, j’ai toujours des mouchoirs qui trainent dans le vide poche, ou la boite a gant, je cherchais, en vain…
J’allais devoir faire toute la route avec du sperme dans le vagin…

Je pris la route et rentra a la société, je déposa la voiture du commercial sur sa place attitré
Je déposa les clés et les dossiers sur son bureau, il n’y avait deja plus personne, ou presque, vu qu’il était plus de 17h
Le commercial et mon patron n’étaient pas encore rentré, vu que sa voiture n’était pas la

J’ai fait une petite pause aux toilettes, surtout pour retirer tout le sperme que j’avais encore dans le vagin
Ma culotte était complétement trempé, de mouille et de sperme
J’hésitai a l’enlever ou a la garder avant de repartir chez moi, finalement je l’ai gardé, on ne sait jamais

J’ai passé une trés bonne journée, c’était enrichissant sur le plan professionnel, mais pas que… ^^
Maintenant je ne sais pas trop comment je vais réagir lorsque mon patron et le commercial vont me demander comment ca s’est passé!

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire