Histoires de sexe noir Histoires porno

Des vacances inoubliables (partie 3 finale)

Des vacances inoubliables (partie 3 finale)



Partie 1 : http://fr.xhamster.com/user/Godot13/posts/534378.html
Partie 2 : http://fr.xhamster.com/user/Godot13/posts/535299.html

Le lendemain dès mon réveil, je me demandais comment j’allais faire pour convaincre Ornella de passer un moment avec Françoise et moi. D’ailleurs, malgré le fait que je la connaissais depuis très longtemps, je ne sais absolument pas de ce qu’elle pense des relations bisexuelles et encore moins d’un possible trio avec une femme ayant la quarantaine.

La matinée fut longue d’autant plus que mes parents décidèrent de passer la journée à l’extérieur du camping afin de nous permettre de nous retrouver un peu seul afin de discuter au calme mais il était presque midi lorsque j’entendis une voiture se garer non loin de mon bungalow.
Je compris tout de suite qu’elle était enfin arrivée, j’ouvris la porte et là, Ornella se jeta sur moi pour m’embrasser. Cela me surprenais venant d’elle. On discuta de tout et de rien avant qu’elle ne mire les pieds dans le plat.

– Bon, puisqu’il va bien falloir évoquer le sujet tôt ou tard, autant le faire maintenant et évoquer ce que l’on a fait depuis notre breack.

– Je te laisse commencer, lui répondis-je.

– J’ai sucé un mec lors d’une soirée mais je ne suis pas allé plus loin. Et toi ?

– J’ai couché avec une femme.

– Ah carrément ?!

– Euh je te rappel que c’est toi qui a voulu que l’on fasse un breack pour voir d’autres personnes !

– C’est vrai mais je la connais ?

– Non.

– Et c’était quand ?

– Il y a quelques jours ici même…

A ce moment précis, j’entendis taper à la porte, j’allais ouvrir, c’était Françoise !

– J’ai vu tes parents partir tout à l’heure, alors je me suis dit que j’allais t’apporter à manger… Mais tu n’es pas seul !

– Effectivement, je te présente…

Me coupant la parole tout en s’avançant vers Ornella.

– Tu dois être Ornella !

– Euh oui je suis ench…

– Ce grand garçon m’a énormément parlé de toi !

– Et vous, vous êtes ? Demanda Ornella.

– Françoise.

– C’est avec Françoise que j’ai eu une aventure.

En disant ces mots, je me demandais si je ne venais pas de faire une énorme gaffe.

– Ah d’accord !

Étonnamment Ornella ne semblait pas être gêné par la situation tandis que Françoise se tourna vers moi.

– Et si tu allais mettre le plat au four, et surtout surveille le !

Sans me poser de question, je me dirigea vers la cuisine tout en écoutant leur discussion.

– Alors comme ça, vous n’avez jamais couché ensemble tous les deux ?

– Euh… Non. Répondit Ornella tout en étant très gêné.

– Mais pourquoi ? La vie sans sexe n’est qu’ennuie. En plus vous êtes tout deux amoureux l’un de l’autre, c’est dommage de perdre son temps. A moins que tu ne te sens pas prête, la c’est différent dans ce cas.

– Ah non du tout ! J’ai vraiment de le faire mais disons que…

– Je t’écoute.

– En réalité, j’ai peur de mal faire les choses…

– Ah d’accord, je comprends mieux. Mais je peux peut être t’aider.

– Comment ? S’interrogea Ornella.

– Allons nous asseoir sur ce canapé.

Françoise prit alors la main d’Ornella pour se diriger sur le canapé. La situation commencé à me plaire grandement.

– Tout d’abord, c’est toujours bien de commencer par un baiser, ça met en condition. Mais pas le banal baiser, non, le baiser passionné !

Au fur et à mesure qu’elle parlait, elle se rapproché d’Ornella qui semblait troublé par Françoise.

– Tu as déjà embrassé une femme ?

– Euh… Non… Jamais…

Françoise mis sa main autour du cou d’Ornella et la seconde d’après, ses lèvres rencontrèrent celle de ma copine, je n’arrivais pas y croire, je n’aurais jamais cru qu’elle accepte un jour d’embrasser une autre femme. J’étais à la fois surpris et terriblement excité par la situation.

Il faut dire que Françoise savait y faire, ce baiser était d’une grande sensualité !
Au bout de quelques secondes, Ornella me surprit encore en plus en utilisant sa langue, ce qui semblait ravir au plus haut point Françoise qui n’en demandé pas tant.

– Voilà comment bien débuter.

A ce moment précis, Françoise me fit signe de venir, je me plaça alors entre ses deux magnifiques femmes.
Françoise m’embrassa pendant quelques secondes avant de rapprocher ma tête de celle d’Ornella, on put alors s’embrasser avec la langue, ce qui était très rare de sa part à mon égard. Alors que nos deux langues se caressaient, Françoise savait qu’il était temps de passer à l’étape suivante.

– Après un bon baisé, il faut intensifier les préliminaires.

Françoise commença à baisser mon short et mon caleçon, elle commença tout d’abord à me branler tout en parlant à Ornella.

– N’est-ce pas excitant de voir un si joli pénis grandir de la sorte ?

– Oui c’est vrai !

Françoise pris la main d’Ornella et la posa sur mon sexe.

– Voilà, c’est bien continues ainsi tout en intensifiant le mouvement.

Elle semblait prendre un malin plaisir à voir Ornella me toucher de la sorte mais elle finit par reprendre la parole pour s’adresser à Ornella.

– As-tu déjà pratiqué la fellation ?

– Oui.

– Alors vas-y.

– Non, j’aimerais d’abord vous voir lui en faire une, l’idée m’excite !

– Avec plaisir !

Alors que Françoise me procura une fellation dont elle a le secret, je m’aperçus qu’Ornella avait l’une de ses main entre ses cuisses, ce qui m’excita d’autant plus. Au bout d’un certain temps, Ornella se leva, Françoise lui laissa tout de suite la place, cette dernière vint m’embrasser de nouveau pendant qu’Ornella continua la fellation. Françoise, se doutant qu’à se rythme je ne tiendrais pas longtemps, reprit la parole.

– Passons à la phase suivante !

Elle déshabilla Ornella qui se retrouva assise, entièrement nue, les jambes écartées. Françoise commença le cunni comme pour me montrer comment il fallait s’y prendre, elle commença par effleurer les cuisses de ses lèvres, elle lécha l’intérieur du haut de l’aine, dans l’endroit le plus tendre de sa peau. Ornella frissonna de plaisir. Elle lécha ensuite les grandes lèvres et lapa les sécrétions vaginales qui dégoulinent de la vulve palpitante. Elle explora avec la langue la cavité secrète de ma copine, qui poussa des petits cris de satisfaction puis très vite, elle me laissa la place.

Alors que je me dirigeais vers l’intimité de ma copine, Françoise prit un mamelon d’Ornella en bouche, qui très vite se durcit, elle le tétait comme pour en boire du lait, notre excitation à tous ne faisait que s’accroître.

De mon coté, j’avais une vue parfaite sur sa jolie toison brune très clairsemée, laissait percevoir un petit bouton bien dur et très sensible, les petites lèvres se laissaient manipuler et s’adaptaient à mes sollicitations, elles se gonflaient d’excitation, sa mouille affluait de plus en plus. Je prenais mon temps pour jouer avec ses charmes du bout de ma langue.

Françoise enleva ses vêtements, nous étions maintenant tous les trois à poil, elle ouvrit un préservatif qu’elle m’enfila comme pour me dire qu’il était temps de passer au chose sérieuse !
Je commençais à pénétrer Ornella pendant que Françoise s’allongea non loin de nous pour se caresser. Puis elle s’avança vers Ornella de sorte que celle-ci puisse lui lécher les seins, ce qu’elle fit immédiatement.

Quelques minutes plus tard, je me retira d’Ornella pour m’occuper de Françoise, je la positionna en levrette et je demanda à Ornella de lui lécher l’anus. Après quelques secondes d’hésitation, elle accepta de le faire. Elle s’appliqua à bien lécher, voyant très vite que l’emplacement était suffisamment ouvert, elle se retira pour ma laisser la place, je pus alors débuter la sodomie tandis qu’Ornella se positionna devant Françoise en levrette tout en écartant ses fesses pour inviter la langue de Françoise à lui lécher l’anus pour la toute première fois, ce que Françoise accepta avec plaisir.

Très vite, je sentais que j’allais venir, je le signala à Françoise qui me dit d’arrêter, elle me retira le préservatif me mit en bouche pour quelques va et vient, puis positionna mon pénis dans l’anus d’Ornella qui était parfaitement dilater grâce au travail de Françoise. Une grosse minute plus tard, je finis enfin par exploser et éjacula pour la première fois à l’intérieure de ma copine, mon plaisir fut immense !

Alors que j’allais jeter le préservatif, Françoise ”nettoya” les fesses d’Ornella avec la langue avant de l’embrasser de nouveau. Mais Ornella ne souhaitait pas en finir, elle poussa Françoise sur le canapé, lui écarta les cuisses, sa langue partit en vadrouille dans son intimité afin de la pénétrer. Françoise était entrain de jouir, ça se voyait sur son visage.

– Il nous regarde, ça semble lui plaire de te voir lécher une femme. Dit Françoise à Ornella.

Ornella vit mon sexe de nouveau d’attaque, elle se retourna alors vers moi.

– Prends la !

Je remis un préservatif et me dirigea vers Françoise. Je me mis au dessus d’elle pour bien la prendre profondément. Mon gland excité et rouge ardent s’enfonça sans aucun mal dans sa foufoune trempée de désir et de plaisir. Elle bascula sa tête en arrière, je lui pris les cheveux que je tirais légèrement en arrière pour avoir la sensation de la dominer.

– Vas-y défonce moi, prends moi devant ta copine ! Regarde ce qu’elle fait avec ses doigts ! Ca lui plaît alors vas-y, continus !

Galvanisé par les propos de Françoise, J’accélérais le mouvement, j’étais à fond, elle était haletante, moi aussi, encore, et encore, je sentais que cela montait, montait encore. 

– Je vais jouir !

– Vas-y, jouis sur mes seins !

Je finis par lâcher une très grosse quantité de sperme sur les seins de Françoise qui s’évertua par la suite à me nettoyer le sexe avec sa bouche tandis qu’Ornella vint en faire de même avec la poitrine de Françoise.
Nous restons allongé tous les trois sur ce canapé un moment avant que Françoise ne se leva, elle nous embrassa une dernière fois avant de partir sans dire un mot.
Durant la suite de la journée, Ornella et moi firent l’amour une nouvelle fois pour notre plus grand plaisir. Aujourd’hui encore, nous sommes ensemble et ils nous arrivent de repenser à cette histoire avec nostalgie.

J’espère que vous avez apprécié mes récits et par curiosité j’aimerais bien savoir quelle partie vous avez préféré.