Histoires de sexe hétéro Histoires de sexe lesbiennes

Oui, elles préfèrent les grosses que

Oui, elles préfèrent les grosses que



Comme vous pourrez le constater, ma femme et moi même sortons pas mal en club, on se dit tout et nous avons fait la connaissance de pas mal de femmes, couples, dans de délicieux lieux de débauche ou les “mensonges convenus” ne sont plus d’usage.

Alors à la question : “est ce que la taille compte”, il est temps d’apporter enfin une réponse simple et sincère.
OUI, les femmes aiment les grosses bites, contrairement à ce que le mensonge “de bon ton” consiste à dire pour certaines, qui parfois même se mentent à elles même.

Dans l’imaginaire des femmes même dites “modernes”, dire même en plaisantant “je préfère les grosses queues bien juteuses”, c’est déjà à moitié faire sa salope. Les messieurs bien dotés vous regardent déjà avec appétit quand ceux qui ont un déficit au niveau du slip pour fixent comme une chienne désormais inatteignable mais à qui on la ferait bien quand même… Pas facile à assumer !

Et puis on a les rois du calcul, comme quoi “le diamètre de la circonférence du tour total du sexe de la femme ne mesurerait que 8 centimètres donc, quoi qu’il en soit blahblah”. Stop messieurs les ingénieurs du cul : le plaisir d’une femme avec un gros joujou dans la main puis ailleurs n’est pas une histoire de cm une fois la pénétration effectuée, mais c’est au moment ou elle découvre, à la vue ou au toucher, une belle queue bien lourde, ou bien dure, bien bandée, que tout se joue.

Le plaisir sexuel est très largement “intellectuel” et quand une jolie dame voit un bel homme déballer un matériel de catégorie 5 sur 5, c’est toujours, toujours pour elle plutôt un motif de satisfaction, de minime à capital. De la même façon, découvrir un petit asticot tout raide, si ce n’est pas éliminatoire (enfin pas toujours), c’est en tous cas un handicap certain. Reste les “intermédiaires”, dont je fais partie, qui se glisse facilement partout (sans mauvais jeu de mot) mais qui ne bénéficie pas du bel avantage qu’on les hommes mieux dotés.

Un lieu est bien révélateur de tout ça : le club libertin. Ici tout le monde est à poil et les faux semblants n’ont plus court. Et “comme par magie” vous constaterez que les petits zizis doivent se frayer un chemin parfois laborieux alors que, hasard sans doute, nos belles épouses se délectent avec un plaisir évident des belles pines qui s’offrent à elles. Etonnant non ?

Mais attention : une grosse bite sur un corps horrible (bedonnant, etc), mal entretenu ou avec une tête pas possible, et c’est le drame. Un grand (premier critère de séduction !) et bel homme, bien fait, même moyennement taillé au niveau de l’entrejambe, aura toujours plus de succès qu’un laideron bien équipé… même si ce dernier atout se révèle quand même être une arme de dissuasion massive au moment de la partie fine.

Etant moi même équipé “moyen ” après des années d’observation de scènes libertines, j’ai constaté souvent, auprès de petites amies n’ayant eu que des mal équipés avant moi, un petit “ooooh wwaaaa” de satisfaction au moment ou je déballais le matériel. Toujours agréable. Et parfois venant de demoiselles affirmant en société peu de temps avant que “ahlala les hommes avec leur centimètres tssss”. Plus on s’en défends, plus c’est louche… Même si encore une fois, être courtement équipé n’est pas en soit synonyme de sexualité morne : il faudra juste être d’autant plus sportif et séducteur… bref, compenser autrement que par la taille de la voiture 🙂

J’en parle souvent avec mon épouse et elle a tenu (et tient encore) parfois ce double langage : une fois ça n’a pas beaucoup d’importance (elle dit : bon, il faut un minimum quand même), et d’autres fois, elle se réjouit de plaisanter sur le fait que “plus c’est gros, meilleur c’est”.

Et souvenez vous, le principal du plaisir c’est “à la vue” !

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire