Histoires de sexe lesbiennes Histoires gays

Pearl veut être ma soumise

Pearl veut être ma soumise



Après cette première soirée, nous échangeons avec PEARL, quelques mails :
Moi :
« Bonjour merveilleuse dame,
Ton mari m’ayant donné l’autorisation de t’écrire et communiqué ton adresse mail, je me
permets, de t’envoyer un petit mail, pour te dire tout d’abord, que j’ai beaucoup apprécié notre
petite soirée, j’ai beaucoup apprécié la salope que tu étais, ton magnifique regard me
poursuit…
Je me souviens de ces sublimes moments où ma queue en bouche, je te traitais de traînée…
Je suis follement heureux de t’avoir abordé et complimenté, compliments que tu mérites
d’ailleurs.
Je rêve d’aller encore un peu plus loin avec toi et de faire de toi une sublime bourgeoise très
pute et très soumise…J’ai pu voir et ressentir que tu étais merveilleusement réceptive lorsque
j’ai violé ton petit trou que tu m’as offert sans rechigné.
Tu es une merveille.
Je t’embrasse à pleine bouche.
Jean-François »
Sa réponse arrive le lendemain :
PEARL :
« Bonjour Jean-François,
Quelle sublime soirée avec ton regard posé sur moi plein de désir, mon corps a frissonné. Je
sentais que tu étais excité et désireux de me prendre en main. Je n’ai pas eu honte de te
formuler mes envies sans tabou. Je me suis ouverte comme une fleur à tes attouchements avec
une envie folle de devenir une belle bourgeoise à dévergonder. Tes compliments dans le creux
de l’oreille, ton doux regard posé sur moi, ton sexe dur dressé pour me servir, quelle belle
rencontre. Aller plus loin dans le plaisir, prendre le temps de se découvrir où je saurais vous
envoûter, m’offrir pleinement et entièrement à tes désirs. Ta bouche rejoint la mienne et se
mêle subliment, ton sexe est mon sucre d’orge qui devra fondre et exploser de jouissance dans
ma bouche. Encore une autre rencontre pour m’enlacer aux creux de tes bras et me laisser
guider vers la perversion.
Merci de ce beau courrier; vivement le prochain!
A mon tour je t’embrasse follement.
PEARL »
Moi :
« Bonjour ma beauté,
Quel plaisir d’ouvrir mes mails et de lire ta réponse, j’adore savoir que tu as apprécié ma petite
domination. Je t’imagine encore offerte à nos queues, d’un côté ton homme qui te ramonais tes
orifices et de l’autre ma queue que tu aspirais goulûment. Ces souvenirs me font bander…
J’espère que nous nous reverrons très bientôt et que, si cela est possible tu t’ouvriras encore un
peu plus. J’ai hâte, de folles idées me viennent pour essayer de
t’apporter encore un peu plus de plaisirs. Il me tarde d’à nouveau parcourir ta peau aussi douce
que de la soie, de me noyer dans ton regard azur qui quémande une queue, enfoncer mes
doigts dans ton intimité dégoulinante, sentir ton souffle qui s’accélère et tes mains qui se
perdent sur nos sexes, t’entendre à nouveau nous dire que tu es notre pute et que tu t’offriras
sans retenue. Oui je rêve de remplir ta bouche de ma semence, en offrande à la magnifique
salope que tu seras.
Je t’embrasse à pleine bouche.
Jean-François
P.S. : l’adresse de mon blog : www.misterxsens.centerblog.net pour un peu de lecture »
PEARL :
« Bonsoir mon bel étalon,
Quel bonheur de te relire ! J’ai envoyé un petit coucou sur ton blog que j’ai lu avec plaisir.
Que de parcours… d’autres à imaginer avec moi ! Oui j’ai adoré ta domination douce et
prometteuse, à toi de me le faire découvrir avec vices, savoir et volupté.
P. t’a envoyé un mail également ce soir, je pense que vous avez dû bien communiquer.
Je reste dans la surprise et c’est très excitant.
Dans l’attente de mêler nos bouches et nos corps je t’embrasse sauvagement avec passion.
Ta bourgeoise PEARL »
Moi :
« Bonjour Merveille,
Je viens te voir demain, quel bonheur de penser que tu es impatiente, P. me l’a dit, je suis
aussi impatient que toi, j’aime à penser que tu vas être pour un moment, à nouveau ma salope,
j’aime à penser que tu vas aimer le traitement que je vais t’imposer et que tu vas l’accepter, en
pensant aux choses qui me viennent en tête, je ne peux empêcher une main sur mon sexe et le
caresser en pensant à ce que je vais faire de toi : une bourgeoise très salope avide de sexe. Ma
beauté, je t’imagine vêtue de ta jupe la plus courte, chaussée de tes talons les plus sexy et bien
sûr sans culotte, ta sublime intimité disponible et offerte.
A demain,
Ton dominant »
J’échange également quelques mails avec P. qui est devenu mon complice :
P. :
« Bonsoir Jeff,
Quelle belle soirée partagée! PEARL a adoré cette rencontre “surprise” et n’en revient toujours
pas, elle t’a vraiment apprécié et t’a trouvé très charmeur, coquin et sûr de toi, ta voix, ta
douceur et tes vices…..je crois qu’elle a aimé ta punition et m’a avoué quelle serait prête à
devenir une belle bourgeoise soumise alliant vice et volupté avec un homme comme toi……se
sera une première pour elle ( moi aussi d’ailleurs) mais hier au soir elle s’est complétement
offerte sans tabou à nous deux, elle était très excitée, chaude comme jamais, acceptant avec
excitation les tapes sur son p’tit cul qui devenait de plus en plus chaud sous tes assauts et les
miens, tes mots crus lui ont plu car ils faisaient suite à tes compliments, un savant mélange de
mots doux et de mots crus.
J’espère que ton week-end de papa se passe avec ton fils.
Au plaisir de te lire et très heureux de t’avoir rencontré.
Bien à toi Jeff.
P. »
Moi :
« Bonjour P.,
Je me suis levé plus tôt et j’ai la divine surprise de lire ton mail. Merci à vous pour cette
sublime découverte. J’ai adoré PEARL, elle est une merveille, j’ai adoré qu’elle me suce en me
regardant de son fabuleux regard bleu azur, j’ai adoré la faire asseoir sur ma queue pendant
qu’elle suçait ta belle queue, j’ai adoré dilater son petit trou, sa réceptivité est telle, qu’il s’est
ouvert tout seul quand je m’y suis enfoncé. Quand je repense à ces moments je bande et n’ai
qu’une seule envie, c’est qu’elle soit à genoux devant moi pour sucer ma queue chose qu’elle
fait à merveille…. J’adorerai en faire une bourgeoise très pute, exhibitionniste et salope. Je
repense à certains moments avec délectation, lorsqu’à la toute fin de nos ébats, j’ai écarté ses
fesses pour admirer ses orifices largement ouverts par le passage de nos queues. J’adorerai,
moi aussi en faire une belle bourgeoise soumise. Merci à toi, aussi, P. d’être aussi
sublimement pervers.
Bien à toi, je vous embrasse tous les 2.
Jeff »
P. :
« Bonjour Jeff,
Oui un beau moment ensemble et pourquoi pas le renouveler lorsque nous serons disponibles?
L’effet de surprise se sera estompé certes mais tes compliments et ta personnalité ont été
apprécié, PEARL m’en reparle très souvent, me demande si j’ai des nouvelles de toi, si tu m’as
écris et si je t’ai répondu….. elle a adoré cet instant où dès mon “absence” tu es venu vers elle
pour la draguer, la faire rêver et la caresser avec savoir…..elle était effectivement très
réceptive et donc très excitée comme jamais lorsque tu l’as prise assise sur tes genoux pour
enfoncer en elle ton membre chaud, elle a joui et c’est ouverte comme une rose à tel point que
j’ai pu la sodomiser 2 ou 3 fois ardemment sans crier garde! ( grossière erreur de ma part car
pris par l’excitation je l’ai prise également par son minou sans prendre la précaution de me
rincer ou de mettre un préservatif, résultat: le lendemain soir on est allé au urgence pour
cause de cystite!! J’en suis entièrement responsable) tout en te suçant comme une folle, j’ai
remarqué qu’elle te suçait avec une grande passion comme réclamant son dû!
J’ai apprécié que tu écartes son cul pour me dévoiler son petit trou bien dilaté, PEARL a apprécié
surement que tu l’auscultes ainsi j’en suis certain! ce qui pourrait être l’un des buts et un début
de soumission lors de notre prochaine rencontre à tous les 3 où tu la soumettrais auscultant
outrageusement tous ses orifices, lui faisant sucer ta queue sans compromis, la bonder si tu es
un connaisseur ( moi non) des liens contournant ses jolies seins parcourant sa croupe afin
d’être traité de petite catin, de bourgeoise salope, qu’elle avoue vouloir devenir notre putain, la
baiser avec fougue en lui claquant et secouant énergiquement son petit cul tout en l’abreuvant
de mots crus et de compliments, que tu lui disses que si elle est sage et une bonne pute
soumise alors la prochaine fois tu l’offriras à un bel homme bien membré dans l’intimité pour
quelle le suce et nous serve de véritable vide-couilles, à cela elle devra te répondre par
l’affirmatif sous peine d’être puni tel que tu l’as fait dès notre première rencontre surprise, elle
a apprécié sans rechigner d’ailleurs!
Tout ceci est une simple proposition pouvant convenir je pense à ma bourgeoise, mais je ne
lui dévoile pas nos dialogues excepté que nous échangeons des mails à son sujet! Ainsi le
suspens restera entier, si tu veux lui écrire sur sa boite mail je n’y vois aucune objection je ne
lis pas ses mails. Je suis entièrement à ton écoute bien évidemment Jeff
Bon week-end à toi.
Bises
P. »
Moi :
« Bonjour P.,
Merci pour ton court message (sourire), je n’ai pu y répondre plus tôt, ce week-end, j’étais
parti voir mes parents dans le cantal et pas d’internet. J’ai effectivement aussi adoré les
moments passés avec vous, j’ai adoré que PEARL se comporte en pute offerte et soumise à nos
demandes, elle était une vraie belle salope soumise à ses 2 hommes… J’ai aimé qu’elle me
regarde lorsqu’elle remplissait sa bouche de ma queue et que nous la traitions de traînée… J’ai
adoré que tu lui baise bien sa bouche lorsqu’elle est venue s’asseoir sur ma queue et
visiblement adorant avoir ces 2 queues pour elle.
La prochaine fois, car j’espère qu’il y aura une prochaine fois, nous pousserons le vice un peu
plus loin : la prendre en double pénétration, lui inonder son visage de sperme et effectivement
faire courir des liens sur son corps (je sais faire). Elle devra s’offrir totalement et se comporter
en chienne, acceptant les insultes les plus outrageuses et nous disant qu’elle est heureuse de
les accepter…
Bises, à bientôt.
Jeff »
P. :
« Bonjour Jeff,
J’ai pensé que tu étais parti quelques jours, PEARL m’a dit qu’elle avait reçu ton mail elle en était
toute excitée, hier ou avant hier-au soir elle t’a répondu, j’ignore le contenu de son mail mais
une chose est certaine: après t’avoir écrit elle était vraiment très excitée comme jamais, son
minou était gonflé et trempé, à sa demande express je l’ai baisée, c’est à ce moment là où je
m’en suis rendu compte qu’elle était très excitée telle une chienne en chaleur…. Bravo à toi
JEFF!
Oui il y aura une prochaine fois avec grand plaisir bien sur car tu lui plais beaucoup, nous te
trouvons très sympa et cool, (la force tranquille!) Je pense qu’elle est prête à franchir un
grand pas dans la perversion avec toi car tu lui inspires confiance, que tu es doux et
pervers…… effectivement on la prendra en double, inonder son visage, la bonder (amène ce
qu’il faut), oui elle sera notre chienne acceptant les fessées, insultes les plus osées et devra
nous dire qu’elle est heureuse d’être ainsi traitée, tu ausculteras sans vergogne ses orifices pour
les exhiber car cela lui a plu! Nous les observerons en la flattant et mots très crus, je suis
certain que cela va lui plaire.
Je ne connais pas tes disponibilités mais nous serions disponibles samedi soir prochain 22 h00
(par défaut vendredi soir) nous pouvons te recevoir chez nous, qu’en penses-tu?
Bises Jeff.
P. »
Je me retrouve donc ce samedi soir, attendant sur le parking du supermarché où P. m’a donné
rendez-vous, je suis arrivé avec 20 minutes d’avance ce qui me permet de fumer une cigarette.
J’ai effectivement acheté une corde, premier cadeau pour PEARL. J’envoie un SMS à P. pour lui
dire que je suis arrivé, il me répond instantanément qu’il arrive d’ici une dizaine de minute, je
le suis en voiture par des chemins campagnards et tortueux et arrivons devant un grand
portail. Il l’ouvre nous garons les voitures, et nous approchons de la maison, que je trouve très
belle, par la grande baie vitrée du salon, j’aperçois PEARL assise, elle est belle et sexy, cette
impression lointaine va être fabuleusement confirmée. Arrivés devant la porte, P. sonne et
ouvre, PEARL est là, sublime, sexy, belle, souriante, elle porte une petite robe noire très courte et
des plateformes à talons de 16 cm, son teint halé m’attire, je l’embrasse sur la bouche, nos
langues et nos souffles se mêlent je ne peux la caresser de mes mains, une bouteille dans une
main et la corde empaquetée dans l’autre, par contre elle ne se gêne pas pour immédiatement
porter sa mains sur mon sexe. J’offre la bouteille d’alcool familial à P., et la corde à PEARL en
lui disant que c’est son cadeau, visiblement elle ne sait pas ce que c’est et essaie de le deviner
je lui dis :
« Nous l’ouvrirons un peu plus tard », elle se tourne et m’emmène vers le salon, le décolleté
de sa robe me permet de voir la totalité de son dos jusqu’à la naissance de ses fesses, elle a
suivi mes instructions et a mis la parfaite minirobe, dieu qu’elle est bandante. Elle s’assied et
je peux voir, son entrecuisse, cette cochonne n’a pas mis de culotte. P. nous sert du
champagne et s’assoit à côté d’elle nous discutons 10 minutes. Puis elle se lève relève sa jupe
et dit :
« J’aimerai que mon Maître s’occupe de moi » elle vient de m’appeler son Maître !!! Je lui
rétorque que je ne le suis pas encore, mais l’idée est posée, elle commence à s’occuper de ma
queue, la caressant, la branlant, la léchant, l’aspirant et la faisant gonfler pendant que P. lui
s’occupe de sa chatte. Elle alterne nos queues dans sa bouche, offrant à chacun de ses Mâles
la vision de ses merveilleux orifices pendant qu’elle se plaît visiblement à tailler une pipe en
alternance. Puis je lui dis qu’il est temps qu’elle ouvre son petit cadeau, elle l’ouvre,
impatiente et découvre les cordes, je l’entraîne au milieu de la pièce et commence à lui faire
un bondage habillant son corps de noeuds et de cordes, caressant en même temps sa chatte
écartant son cul. P. prend des photos elle est très belle, je la fait mettre accroupis, et nous
commençons à baiser sa bouche, P. lui dit :
« Allons nous mettre plus à l’aise !!! », il se dirige vers les quelques marches qui se situent à
gauche de la grande pièce. PEARL se lève pour le suivre. Je lui rétorque que ce n’est pas comme
ça que se déplace une soumise et la fait marcher à 4 pattes tenant le surplus de corde du
bondage comme une laisse, je me déplace derrière elle et peux voir son cul, j’adore !!! Cette
salope va encore se sublimer pour notre plaisir, nous sucer, longuement comme elle sait si
bien le faire nous allons la baiser fortement et je vais encore l’enculer, elle va venir sur ma
queue et s’empaler jusqu’à la garde, faire aller et venir son cul sur ma queue… Mais fatigué
par la chaleur et ma journée de plage, je ne vais pas être très performant, elle va tout de même
réussir à me faire jouir, me demandant de branler ma queue dans sa bouche et pour la
première fois, je vais inonder sa bouche de mon foutre qu’elle avale. J’ai adoré cette soirée…
Je m’en retourne, malgré ma piètre performance, le baiser qu’elle m’a donné en partant, me
permet d’espérer, j’ai son odeur intime sur mes mains, j’adore elle sent divinement bon…
Rentré à 4 h00 je me couche exténué mais heureux…. Vivement la prochaine rencontre…

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire