Histoires de sexe mobiles Histoires de tromper

Un total imprévu

Un total imprévu



Voila, je me lance.
Je ne peux justifier la suite, alors il faudra tenir compte de ma Parole d’Honneur.
Le récit est vraiment réel.

Je me reproche pas mal de choses dans ma vie mais surtout le fait de ne pas avoir ” osé ” franchir le cap avec le sexe masculin.

En fait, les plaisirs partagés entre hommes sont aussi savoureux qu’avec des femmes.
encore une fois, très dommage de ne m’être pas donné un coup de pied au cul bien plus tôt.

A l’époque des faits, je n’avais jamais eu de relation sexuelle entre ‘ pédés ” ( Et oui, j’aime ce mot qui m’excite !) hormis une période de tripotages et éjaculations réciproques avec mon ami et voisin d’enfance.

Voilà, j’y arrive.

Suite à un accident d’escalade, j’ai eu droit à des séances de massage.

Après de nombreuses recherches, je trouve enfin un cabinet mais à deux cents km ! !

Durant le trajet je me demandais comment j’allais me comporter physiquement sous les mains de la masseuse.

Mon tour arrive.
Certainement la secrétaire m’appelle pour me diriger vers une porte, m’expliquant qu’il fallait me déshabiller totalement et disposer des draps de bains pour couvrir mes fesses vu que je devais être à plat ventre en raison des fortes douleurs articulaires à la hanche droite.

Tout en me demandant si l’on ne m’avait pas oublié, j’ai entendu la porte s’ouvrir puis se fermer et une voix chuchoter à peu près : ” Désolé de ce retard mais… “

Le massage a commencé, légèrement douloureux au niveau du secteur concerné mais je retiens surtout l’efficacité et très rapidement le bien-être auquel je ne m’attendais pas.

Les mains opéraient sous le drap de bain et vu ma position, je ne risquais pas de découvrir la propriétaire des doigts.

Tout y est passé entre les épaules, le dos, les mollets, les cuisses.
Bref c’était tellement divin que je devais somnoler lorsque une sensation imprévue et incontrôlable est apparue.

Une érection incontrôlable m’a fait sortir de ma torpeur lorsque les doigts ont glissé dans ma raie pour atteindre le bas du dos.

Je redoutais d’entendre la voix demander de me retourner…. même couvert du drap de bain.

Le massage de ce secteur a duré longtemps et de plus en plus excité par les doigts qui descendaient de plus en plus bas dans ma raie.

Je tressaillais de plaisir à chaque passage sans dire un mot jusqu’à ce que la même voix chuchote à l’oreille :

– ” Vous pouvez vous détendre totalement, monsieur. Laissez vous aller. Pouvez-vous vous retourner s’il vous plaît ? !”.

A peine retourné, certainement rouge de honte par rapport à l’érection, j’ai juste eu le temps de voir un drap de bain se poser sur le visage.
Il était humide, tiède et parfumé et aussitôt senti un autre couvrir mon bas ventre.

Inévitablement la masseuse devait voir le chapiteau ! ! !

Pour tenter de débander, j’essayais d’imaginer que c’était une très vieille, horrible….. Mais non !

Encore sursauté de surprise et difficile de contrôler un gémissement lorsque les doigts ont glissé sur les couilles.

Une main experte m’avait fait comprendre d’écarter légèrement les cuisses et ne plus frôler le point sensible.

Le temps de réaliser que le drap de bain glissait sur mon bas ventre que des doigts se sont enroulés autour de mon sexe pour commencer une lente et divine masturbation.

Une foule d’idées ont défilé dans mon esprit.
– J’étais bien chez un Kiné… Je rêvais… ? avant d’oser libérer mon visage.

Je voulais voir la masseuse qui peut-être se rinçait l’œil sur mon bas ventre épilé.

Pas possible de dire qu’elle était belle car c’était un homme d’une cinquante d’années en blouse blanche.

Sans lâcher mon sexe, il m’a chuchoté de m’abandonner. :” J’étais certain que tu ne détestais pas les hommes…..”

Une fraction de surprise avant de me libérer totalement les cuisses bien ouvertes en guise d’accord.

Une situation inavouée allait peut-être se réaliser.

Je me suis abandonné sous ses divines caresses expertes, les yeux fermés.

Rapidement glissé la main droite entre deux boutons de sa blouse pour découvrir ses bijoux.

Un petit membre bien tendu s’est laissé faire jusqu’à ce qu’un léger souffle tiède frôle mes lèvres.

“”La Masseuse à bite “” parlait toujours à voix basse pour demander si je voulais reprendre la séance chez lui, au dessus du cabinet de massages.

Il m’avait demandé de l’attendre à l’accueil pendant qu’il s’habillait.

J’en avais fait autant tout en me demandant si je n’allais me réveiller.

Du coup, j’avais enfoui mon boxer dans une poche du jean’s, tellement j’étais pressé de vivre la suite.

Une fois chez lui, il a proposé de choisir une boisson dans son bar avant de le voir arriver en lingerie noire.

Nous sommes rapidement donnés l’un à l’autre. C’était merveilleux de sentir ses doigts s’attarder sur mon œillet de façon de plus en plus précise.

Rassuré de l’entendre gémir en se cambrant pour mieux ressentir mes doigts visiter son anus.

Nous nous sommes rapidement retrouvés sur son lit pour un long et délicieux soixante neuf.

… ” Mon chéri, tu vas devoir m’enculer d’abord si tu veux que je jouisse dans ton cul.!””

C’est à regret que j’ai repris la route le lendemain après des parties de baise, tous les deux.

Il m’a fait découvrir les pilules bleues pour ” recharger ” plus vite, et lui aussi.

Sa présence au salon ? Il venait de prendre sa retraite et donnait un coup de main de temps en temps à la nouvelle propriétaire que je n’ai jamais vu……… Mais ce n’est vraiment pas grave ! ! ! !

Encore un détail juste avant de terminer,

Pour le fantasme, j’aurais aimé me laisser doigter, même sodomisé dans le cabinet de massage.

Il m’a aussi…………………… mais c’est d’autres histoires.

Je ne pensais pas que ce soit excitant de se libérer en public.

Pas grave s’il n’y a pas de réactions, en tous cas, j’ai pris mon pied.
A.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire