Histoires de sexe en groupe Histoires de sexe gratuites Histoires de sexe soeur

Voyage d’étude et ma première fois

Voyage d’étude et ma première fois



Dans le cadre de mes études je devais réaliser un voyage d’étude de 3 mois à l’étranger. Les pays et les places étaient préalablement définis par mon école, et il s’avère que ma candidature a été refusée pour aller au Chili (je recherchais une destination atypique) mais acceptée pour New York (mon second choix). Je partais alors pour 3 mois avec 4 étudiants de mon école qui suivent le même cursus que moi.

On apprend petit à petit les conditions du voyage, on crée des groupes whatsapp avec nos correspondants américains qui vont nous accueillir dans le campus et qui sont nos binômes sur place. Ils sont en quelque sortes responsable de nous faire découvrir la vie, les habitudes, les coutumes et perfectionner notre anglais avec eux.
J’apprends donc que je partage la chambre de Will, un jeune New Yorkais de 19 ans, plutôt sympa avec qui j’ai échangé comme si nous étions amis depuis un bon moment. On a partagé nos facebook et j’ai pu mettre enfin un visage sur la personne avec qui j’échangeai… Il était noir, assez fin, il faisait du basket, assez grand et assez ouvert et sociable contrairement à moi qui suit plutôt timide et renfermé. Je savais que je devais faire des efforts pour me faire passer pour quelqu’un de cool et éviter de me faire exclure de son cercle d’amis et rater ces 3 mois d’intégration.

Le jour J est arrivé, c’est d’ailleurs arrivé vite, un peu trop… J’appréhende ce moment ou je devais quitter ma famille pour la première fois pour l’aventure tout seul. Je savais que c’était une opportunité et que je devais en profiter au max (d’ailleurs tout le monde n’arrêtait pas de me le disait ces dernières semaines). Et hop, direction New York, je retrouve les autres étudiants avec qui j’avais pris rdv à l’aéroport à l’endroit prévu, personne n’avait encore été à New York avant et on s’était réuni pour affronter l’inconnu ensemble même si on le savait bien que une fois sur place chacun devait mené son aventure avec son binôme sauf quelques soirées qu’on pouvait faire ensemble, pour éviter de rester entre nous pendant toute la durée de voyage. Au bout de 7 ou 8 heures de voyage, nous sortons de l’aéroport et remarquons assez rapidement nos binômes qui nous font un grand sourire et des signes des mains quand ils nous aperçoivent à leur tour. Je reconnais rapidement Will et me dirige vers lui qui fait une dizaine de centimètre de plus que moi. Je me sent pour une fois petit, faisant moi même 1m85… Il me serre la main et me rapproche de lui en me faisant une accolade amicale avec quelques tapes dans le dos à la mode americaine. Je suis un peu intimidé et je ne parle pas beaucoup, je suis un peu fatigué par le voyage.
On me sépare à présent, je dis au revoir à mes amis Français et me dirige avec Will vers le campus. Apres quelques formalités administratives au secrétariat de l’école, on se dirige vers les dortoirs du campus, Je partage la même chambre que Will pendant ces 3 mois. C’est plutôt une chambre cool décoré avec des posters de joueurs de baskets, avec chacun son lit de part et d’autre de la chambre séparés par un grand bureau de travail. Une petite salle de bain sobre mais propre. Je me dirige vers mon armoire pour vider ma valise et en sort un maillot de basket que j’offre à Will pour le remercier par avance du temps qu’il va m’accorder. Ca fait retomber un peu le froid ambiant et on commence à parler de basket, d’entrainement, d’équipes locales etc… Ca me rassure, même si quelques mots en anglais me manquent par moment, il a l’air d’avoir bien apprécié mon cadeau et je commence à marquer des points dans cette aventure Américaine. Il m’a dit qu’il allait me laisser me reposer un peu et qu’il va revenir pour qu’on aille diner pas loin. J’en profites pour me reposer un peu, il commence à faire tard pour moi avec le décalage horaire je m’allonge et m’endors assez rapidement jusqu’à ce que je ressente un doigt me réveiller, et c’était Will à nouveau qui me réveille 2 heures plus tard en s’excusant me disant qu’il a tardé, ça m’a bien fait rigoler en lui disant que je n’avais rien senti et que je m’étais endormi directe. Il me propose finalement de rester et de commander une pizza vu mon état ce dont je ne refuse pas. Il m’a dit de me mettre à l’aise et qu’il appèlera la pizzeria. Je lui dit alors que je vais en profiter pour me laver, il m’a demandé si ça ne me dérangeait pas qu’il aille se laver avant moi, qu’il venait de finir son jogging et qu’il voulait se mettre à l’aise rapidement. Cela ne me dérange pas et je le comprend, je lui dit alors d’y aller. Il se met donc à vider ses poches enlever ses chaussures, son jogging ses chaussettes pour se retrouver assez rapidement en boxer et se diriger vers la salle de bain.

Au bout d’une minute alors qu’il avait deja commencé à se laver, je l’entend dire quelque chose, je me lève de mon lit et me dirige vers la salle de bain lui disant de répéter. Il me dit “j’ai oublié d’appeler la pizzeria…” et le voix ouvrir aussitôt la porte essayant d’essuyer les quelques gouttes d’eau qu’il avait encore sur lui avant de déposer sa serviette sur le lavabo et sortir entièrement nu et récupérer son téléphone. A ce moment je ne savais plus ou regarder, c’est la première fois de ma vie que je vois un sexe masculin autre que le mien, j’etais complètement rouge, je me suis rassit sur le lit comme si de rien n’etait, comme si Will n’était pas planté devant le bureau le téléphone à l’oreille entrain de commander la pizza complètement nu. Comme ne croyant pas ce qui se passe, je tourne la tête pour le voir à nouveau et je le vois de profil, avec un corps sec musclé comme il faut, entièrement lisse, avec une bite assez longue même au repos et circoncise. Je me surprend à regarder le corps de Will inconsciemment avant de me faire surprendre à mon tour avec Will qui se retourne vers moi me demandant mon choix de pizza, je ne sais pas s’il m’a vu entrain de le regarder et je devient encore plus rouge qu’avant, et je lui répond rapidement que je ne sais pas, je ne connaissais pas les choix… Il s’approche de moi en me tendant un flyer, et pas uniquement, il m’offre une vue directe sur sa queue et ses bourses. Allongé sur mon lit je me retrouve à la bonne hauteur mais encore une fois j’essaye de ne pas le regarder et me retrouve dans une gêne extreme. Je regarde rapidement et commande la première pizza qui me parait potable. Alors qu’il est toujours devant mon lit, le téléphone à l’oreille, je lui annonce ma pizza avec une voix nouée… N’arrivant pas à m’entendre et se rapproche encore plus de moi, je reprend mon souffle et lui annonce mon choix, qu’il finit par transmettre à la pizzeria avant de raccrocher en s’éloignant à nouveau. Il s’excuse d’avoir oublié de commander et qu’il voulait faire vite, encore gêné je lui dit qu’il n’y a vraiment pas de souci. Il se dirige à nouveau vers la salle de bain pour finir de se doucher.

Pendant ce temps je reprends mes esprits et m’interroge sur ce qui s’est passé. Je pense qu’il n’a pas de gêne vue que c’est un sportif et qu’il a l’habitude de se retrouver nu devant les autres dans les vestiaires, ou bien c’est une question de culture ? Pourquoi cela m’a fait autant d’effet ? Autant perturbé ? Est ce uniquement lié à ma timidité ? Bref pleins de questions que je me suis posé sans trop savoir répondre.
Quand j’entends enfin le bruit de la douche s’arrêter et Will sortir toujours aussi nu et se diriger cette fois vers son armoire pour se vêtir d’un boxer, en me disant que la salle de bain est libre.

Pas le temps de se gêner à nouveau, je me dirige vers mon armoire et récupère ma serviette avec un boxer et un t-shirt vue qu’on ne sortait plus.

Je me lave rapidement et sors de la salle de bain habillé, je ne m’étais jamais dénudé devant quelqu’un et ma timidité a fait que je suis toujours puceau à mes 18 ans. Je le vois alors habillé sur son lit avec son téléphone portable entre les mains. On se regarde rapidement et j’ai l’impression qu’il veut me dire quelque chose, je le lance avec un “yes?” avec un petit sourire. Il me dit alors qu’en me voyant sortir habillé il s’est rendu compte qu’il n’avait pas abordé le sujet avec moi, et que pour lui c’est tellement naturel qu’il ne fait même plus attention. Je ne comprends toujours pas je lui dit de m’en dire plus… Il me dit alors qu’il a l’habitude de la nudité et qu’avec ses anciens camarades de chambres, il n’y avait pas vraiment de limites, je l’interromps en lui disant que cela ne me dérange pas du tout, et que j’avais l’habitude ayant 2 frères de me balader nu chez moi (complètement faux ! rien que le fait de dire ça, ça me paraissait bizarre).
Il insiste encore une fois, me disant qu’il m’avait vu gêné tout à l’heure quand il est sortit nu et que si la nudité me dérange et que si je suis pudique il peut s’adapter. Je réitère et je nie l’évidence lui disant que ça me rassure de savoir cela, ayant des fois la fâcheuse habitude de dormir nu. Je savais que je devais faire des efforts pour me faire accepter et paraitre cool mais je ne m’attendais pas du tout à ce niveau là !
Il enchaine en me disant que c’est excellent, qu’il avait lui aussi l’habitude de dormir nu, et que vue qu’on parle de ça autant aller jusqu’au bout des aveux… parfois il lui est arrivé de coucher avec ses partenaires alors que ses camarades de chambre étaient dans la chambre. Cet aveu me fait ouvrir grand mes yeux le regardant avec un sourire et je lui dit : tu as gagné, je n’ai jamais été aussi loin. Ca le fait marrer, et enchaine tant que mes partenaires sexuels et mes camarades de chambre sont ok, je ne voulais pas mettre mon pote dehors pendant que je baise et je ne voulais pas non plus chercher un lieu de baise alors que j’en ai un. Je suis face à l’évidence, je lui ai dit que je suis d’accord avec lui, et que ça ne me dérangeait pas non plus. Cette discussion fait pointé ma bite de puceau, le fait d’imaginer mon binôme faire l’amour à coté de moi, ça vaut mieux qu’une video porno sur internet et je ne pouvais pas refuser !

Il m’a dit que c’est cool et qu’il m’aime bien et qu’on va bien s’amuser ensemble. A ce moment la seule idée qui me vient à l’esprit est : Opération séduction réussie !!

Le livreur arrive, on mange rapidement et chacun s’allonge sur son lit et on parle de tout et de rien, de la vie sur le campus, de basket, de filles et on revient indirectement vers le sujet de cul, je vante mon pouvoir de séduction et il enchaine que mes chances sont décupler vue comment l’accent français fait fondre tout le monde ici et que je suis plutôt mignon.

Je le remercie et lui dit naturellement que je ne veux pas faire fondre tout le monde mais juste les belles filles… Il me répond que je peux aussi faire fondre les beaux mecs si je le veux, sur un ton de rigolade, j’esquive la remarque en disant qu’il est vraiment drôle que je commence à fatiguer et qu’on ferait bien de dormir.
Il rigole à nouveau avant d’enlever son boxer pour se mettre entièrement nu à nouveau. Caché sous ma couette je fais de même, pour que ça colle avec la version que je lui ai annoncé. Je pose mon caleçon et mon t-shirt sur la chaise de mon bureau à coté de mon lit. Je vois alors Will se lever pour éteindre la lumière et me souhaiter une bonne nuit.

Quelque heures plus tard, je commence à sortir de mon réveil profond… Il n’est que 3 heures du matin, on m’avait prévenu que j’allais être affecter par le jet lag pendant la première semaine. Apres avoir tenté de me rendormir pendant les premières minutes, je me rend compte que je suis réveillé pour de bon avec une bonne bite bien raide du matin. Je repense à la discussion de la veille et à la scène de Will nu devant moi et bizarrement cela me fait raidir d’avantage. Je me lâche alors sur des mouvements de va et vient discrets tout en jetant un oeil sur Will qui dort toujours profondément. Au bout de quelques secondes j’ai éjaculé de longs jets sur mon torse. J’ai été bien excité pour éjaculer aussi rapidement. N’ayant pas prévu cela je me dirige discrètement, nu et plein de sperme vers la salle de bain pour m’essuyer. Je retourne vers mon lit et me recouche aussi rapidement.
Le soleil commence à se lever, et n’arrivant toujours pas à m’endormir je regarde vers Will que je commence à apercevoir, il a la couette enroulée entre les jambes, les fesses à l’air et couché sur le ventre par dessus la couette. Bizarrement, encore une fois cette vue m’excite et je ne me comprends plus … Je n’avais jamais fantasmé sur un mec avant !
J’essaye quand même de me calmer, sachant qu’il commence à faire jour et que Will pourra se réveiller d’un instant à l’autre.
Je l’entend se retourné à un moment, je le regarde discrètement pour voir s’il est réveillé, mais j’aperçois tout autre chose que je ne pouvais pas louper de toute façon ! Une grande bite faisant le double de la mienne limite, je l’estime à 23 cm assez grosse qui pointe bien dure. Il avait un corps de rêve et une bite encore plus belle, c’est clair que cette vue ne me rend clairement pas indifférent! Je suis bien excité à nouveau.
Je le regarde toujours, il a le visage tourné vers le mur, et je pense qu’il dort toujours. Je le vois alors posé sa main sur sa bite et commencer à se caresser lentement. Je ne rate rien du spectacle, je le vois prendre alors sa bite à pleine main et commencer à faire des vas et viens, a ce moment je comprend qu’il est bien réveillé. Je referme mes yeux pour essayer de calmer ma joie et ne pas me faire prendre en flagrant délit de matage encore une fois. Mais ça n’a duré que quelques secondes avant que je rouvre les yeux, je suis trop curieux et c’est tellement inhabituel que je ne peux pas loupé cela. Maintenant il a les yeux grand ouverts et regarde vers moi avant de me faire un sourire me souhaitant le bonjour. Je le regarde en souriant et lui dit bonjour en regardant sa bite avec sa main autour. Il ne se branle plus, je croyais qu’il allait arrêter en me voyant réveillé, mais il reprend ses vas et viens à ma grande surprise ! Il n’a vraiment pas froid aux yeux et il n’est vraiment pas pudique du tout, ce qu’il m’a dit hier soir n’était vraiment pas une blague alors. Il se retourne à nouveau vers moi et me dit “t’aurais dû m’attendre pour qu’on se branle ensemble ce matin au lieu de te branler seul pendant la nuit”. Ah le salaud, il m’a vu alors pendant la nuit! Et moi qui croyais qu’il dormait !! J’ai rigolé en disant que je ne pouvais pas attendre. Ca l’a fait rire mais il n’interrompe toujours pas sa branle.
Toujours caché sous ma couette, n’ayant toujours pas montré ma nudité en plein jours, je cherche mon portable pour me créer une occupation et arrêter de regarder le vide alors qu’il se branle. Il me demande alors ce que je cherche et je lui dit mon portable, il me dit qu’il est sur le bureau en me le montrant. Merde! Il est trop loin pour l’atteindre juste en tendant la main, je tente tout de même, mais je suis trop loin… Je ne veux surtout pas me montrer avec ma bite bien raide surtout que maintenant qu’il sait que je me suis déjà branlé et que ce n’est pas la trique matinale. Je m’assois alors sur mon lit toujours avec la couette entre les jambes, je fais genre de bailler pour perdre quelques secondes précieuses pour calmer la joie qui pointe entre mes jambes.
Je sens que Will me regarde en fronçant les yeux ne comprenant pas pourquoi je me tortille et pourquoi je ne me lève pas pour récupérer mon portable… Jusqu’à ce que je me lance enfin! Et ça n’a pas loupé! A peine levé que Will me lance un “Heyyyy, mais tu bandes encore !” Je récupère rapidement mon portable et me recache sous ma couette. N’ayant rien à rajouter, je le regarde un peu gêné et rougit par la honte, c’était la première fois que je me montrait nu devant quelqu’un et de plus avec la bite raide !
Il me demande alors si c’est lui qui me faisait bander, je rigole et lui dit que non mais je bande très régulièrement.
Il m’a dit alors de me branler comme il le fait, de ne pas le laisser seul. Je lui répond que j’en ai pas envi pour le moment. Il en rigole me disant vu comment je bande ça m’étonne vraiment. Il insiste et je fini par céder, toujours tout rouge et timidement je vire ma couette et présente ma bite non circoncise de 16 dcm qui me paraissait vraiment petite face à la sienne. Et je commence à faire des vas et viens.
Je le vois alors accélérer la cadence me regardant en souriant… Je ne sais pas alors s’il se branle en pensant à moi… Mais rien n’est clair pour moi à ce moment, mais je continue à prendre du plaisir et c’est tout.
Au bout de quelques minutes, il lâche de gros jets sur son torse musclé et sec en gémissant assez fort. J’accélère aussi mes mouvements et m’éjacule dessus de longs et gros jets à nouveau.
Il me balance alors une boite de mouchoirs pour m’essuyer, il s’était servi également avant. Il enchaine me disant qu’il m’avait dit qu’on allait bien s’amuser tous les deux. Je souris et lui dit que j’espère bien.
On a continué à se parler tous les 2 entièrement nu et je me suis senti de plus en plus à l’aise avec lui tout au long de la semaine. Nous avons recommencer plusieurs fois, avant ou après les cours.

Tout a basculé assez rapidement, un soir ou je suis rentré un peu tôt de mon cours d’eco, alors que Will était censé joué à un match. J’ouvre la porte de la chambre et je tombe sur Will allongé sur quelqu’un (il est tellement grand que je vois à peine la partenaire). Lui n’est pas choqué, il m’avait prévenu qu’il arrivait à coucher devant les autres, mais me concernant c’est la première fois que je vois quelqu’un baisé et je suis comme bloqué à la porte ne sachant pas quoi faire. Il me dit alors de rentrer vite et de fermer la porte. Ce que je fais, mais je reste au niveau de la porte à me poser des questions si je dois rester ou partir… Et au bout de quelques secondes, Will reprend ses vas et viens et me présente à sa partenaire qui est toujours allongée sur son ventre et se faisant prendre par Will.
Toujours au niveau de la porte je me décide de me diriger lentement vers mon lit sans trop les regarder, Will continue avec ses présentation et me présente à Garry, en entendant le prénom, je comprend que sa partenaire en est “un” finalement, je tourne la tête et vois à présent Garry qui a la bite bien montée de Will dans le cul qui me souris et me dit “bonjour” en Français. Apparemment Will lui a déjà parlé de moi. Will avait un gros sourire comme s’il s’amusait de voir ma tête choquée les regardant dans leurs ébats. Le temps de comprendre ce qui se passe, je me dirige à nouveau vers mon lit complètement gêné. Will m’annonce alors qu’il a bientôt fini, je lui répond alors qu’il peut prendre le temps qu’il veut ( je suis gêné par cette discussion en plein ébat), il me répond qu’il ne dure pas longtemps en prenant un cul aussi bon! Ca a fait marrer Garry qui lance des gémissements de plus en plus forts.
Bizarrement malgré la gêne, cette scène me fait bander encore une fois!
A présent Will sort sa bite et fait tourner Garry sur son dos pour le prendre les jambes en l’air. Quelques minutes plus tard, alors que je les regarde du coin de l’oeil, Will sors à nouveau son engin, enlève la capote et se dirige vers la bouche de Garry ou il se lâche entièrement dans sa bouche. Garry n’en loupe pas une goutte et continue à le sucer après avoir éjaculer dans sa bouche.
Il fini par libérer Garry qui se dirige vers la salle de bain, et se pose sur son lit me demandant si je voulais du cul de Garry. Je décline son invitation et lui dit qu’il ne m’avait pas dit qu’il était gay. Il me répond qu’il ne se considère pas gay mais il prend son pied en ce moment avec les mecs qui sont plus salopes que les filles apparemment. Ils ne lui refusent rien et sont très faciles à baiser et à le satisfaire plusieurs fois par semaines contrairement aux filles avec qui ça devient compliqué.
Bref, il fini par me demander si ça m’a plu…la voix encore nouée je lui ai dit que oui et que bizarrement cela m’a même excité. Il était vraiment content d’apprendre cela, je ne pouvais pas le lui cacher, on est devenu assez proche depuis une semaine qu’on se branle ensemble tous les jours.
Il m’a redemandé si je voulais prendre Garry et qu’il ne refuserait pas. Je lui dit que je n’était pas encore prêt à me lancer. Il laisse donc Garry partir et sors 2 bière et m’en donne une et se pose à coté de moi sur mon lit. On bois la première bière puis la 2eme et on parle toujours de son plan et de ce qui m’a le plus plu, les langues se dénouent et je lui dit clairement que je n’avais pas l’habitude de tout ça et que je suis de nature pudique en général, et que le pire…avec beaucoup d’hésitations j’avoue que je suis encore puceau et que ma timidité me bloque dans mes relations amoureuses. Il était surpris, me voyant décomplexé depuis mon arrivé et m’a demandé pourquoi je ne lui avait pas dit tout ça dès le début, je lui répond que chacun de nous a des secrets, pareil quand il ne m’a pas dit qu’il couchait avec des mecs, ça lui a fait rire et il m’a mis une tape sur la cuisse avant de se lever pour chercher les 3eme bières, en me disant de me mettre à l’aise… J’était toujours habillé et lui tout nu. Je me met alors en boxer, et on pouvait clairement distinguer la bosse qui ne s’était pas calmer depuis la minute ou j’ai ouvert la porte de la chambre avec même une goutte de mouille sur le bout.
Il me demande alors qu’est ce qui m’a plu concrètement dans ce que j’ai vu ce soir et ce qui me plairait pour une première fois, je lui répond qu’absolument tout et que c’était la première fois que je voyais quelqu’un baiser devant moi, que le coté libertin, un peu charnel, complètement décomplexé me plaisais. Alors que je ne m’y attendais pas, et d’un geste assez brusque il pose sa main sur mon sexe. C’est la première fois que quelqu’un me touche ici et ça me procure un plaisir jamais ressenti auparavant, je lui retire quasi inconsciemment sa main mais il la remet aussitôt. Il remarque que je bande mais ne dit rien… il me malaxe alors les couilles d´une main bien chaude, j’en profites en fermant les yeux et en appuyant ma tête contre le mur pour savourer chaque instant et m’adonner complètement à lui.
Comme ramené à la réalité, j’ouvre les yeux et lui enlève la main en lui disant d’arrêter et que ce n’est pas ce que je cherche. Il me répond que ce n’est pas ce que dit ma bite ( il n’avait pas tord!) qu’il faut que je me libère de mes appréhensions et de mes tensions et de le laisser faire.
Il repositionne sa main et je remarque sa queue se durcir petit à petit.

Je comprend alors que la semaine que je viens de passer avec lui en se branlant n’était pas si innocente que ça, je comprend mieux ma première branle en pensant à Will et je comprend que mes sensations n’était pas si anodines… Et puis pourquoi pas !! Je suis à présent prêt à le suivre là ou il veut, prêt à me faire dépuceler, prêt à vivre ma première expérience avec un gars.

Il me fait allonger sur mon lit et m’ôte mon boxer. Mon sexe est bien dure, tellement dure que je ne vais pas tarder à lâcher la sauce avant même de commencer à me toucher. Je lui fait part de mon excitation et il me dit de ne pas m’inquiéter que c’est un pro dans la matière.

Il commence par passer sa main sur mon visage de haut en bas pour me fermer les yeux comme pour bien me faire profiter de ce moment avec lui. Il me mordille légèrement les tétons, me fais des bisous doux sur le torse pour descendre vers mon sexe qu’il saisi directement à pleine bouche et en bouche profonde. Il maintient ma bite dans sa bouche une dizaine de seconde sans rien faire me laissant profiter de la chaleur de sa bouche qui englobe mon sexe. Il commence à faire des vas et viens tout doucement tout en suçant fort mon gland qui est au bord de l’explosion. Puis s’arrête pour me lechouiller les couilles avec ses mains qui se baladaient partout sur mon corps. Je suis aux anges… C’est 100 fois mieux qu’une bonne branlette!

Il approche maintenant sa bite de mon visage, elle est bien droite et encore plus grande et plus grosse que ce que je voyais de loin…
Je me lance, je commence par donner des petits coups de langues sur son gland comme pour gouter ce que je me prépare à gober. Il y avait quelques gouttes d’excitation que je lèche aussitôt pour découvrir le gout légèrement sucré et pas du tout désagréable. Petit à petit je commence à lui faire des bisous tendres sur son gland et il semble apprécier en me lançant des petits sons d’encouragement. Ca y est j’y suis! Je prend son sexe à pleine bouche, j’ai comme l’impression de l’avoir fait depuis toujours, j’aspire par moment, je lèche avec ma langue, j’embrasse, je joue avec ma main à masser ses couilles, bref j’ai l’impression de maitriser… Tellement bien que Will me lance un “t’es sûr que c’est ta première fois?” Je répond “Oui” timidement la bite dans la bouche. Quelques minutes plus tard, il se met en position de 69 pour me sucer en même temps. J’était tellement excité qu’à peine il me touche le sexe que je lui dit d’arrêter et que je vais bientôt éjaculer. Malgré mon alerte, il prend ma bite en pleine bouche et me suce bien fort, au bout de quelques secondes je sens venir mon éjaculation et le préviens aussitôt pour qu’il se retire mais il ne répond pas et s’applique à me sucer davantage jusqu’à ce que je lui éjacule de longs jets interminables dans sa bouche. Il ne loupe aucune goutte et avale au fur et à mesure que mes jets arrivaient. Je n’avais jamais ressenti cela auparavant, j’ai des frissons de bonheur qui font tendre tout les muscles de mon corps pendant mon éjaculation. Il me nettoie les dernières gouttes en me léchant le sexe qui commençait à ramollir et être extrêmement sensible à ses coups de langues. Il se lève en me lançant un petit sourire et tout naturellement je lui dit merci alors que je suis tout rouge de plaisir, d’excitation voire même de honte pour avoir éjaculer dans sa bouche, et aussi je me pose des questions maintenant que l’excitation est retombée sur ce qui s’est passé et sur ma sexualité… Bref tout est chamboulé dans ma tête quand Will se met à califourchon au dessus de mon torse et me présente sa bite toujours aussi raide en me disant, maintenant c’est à moi de te remercier pour cela fais moi jouir, avec un petit clin d’oeil. Toujours allongé sur mon dos avec la tête posée sur mon oreiller depuis le début du plan, je saisi sa bite en pleine bouche et commence à le sucer énergiquement, il tiens ma tête avec ses 2 mains et accompagne mes mouvements par des vas et viens comme pour me baiser la bouche. Autant il était doux quand il me suçait, autant j’ai l’impression que maintenant il a envi de prendre les choses en main et qu’il a envi de me contrôler. Avant même d’atteindre la moitié de sa tige, elle me remplissait déjà la bouche. Je manque de m’étouffer par moment mais il arrive à se retirer systématiquement pour me laisser reprendre mes esprits. Quelques minutes plus tard je le sens au bord de l’explosion. Je sentais par moment quelques gouttes de liquide séminal parfumer ma bouche, mais je sens que maintenant il se retient bien fort, les muscles de ses cuisses et de ses fesses ont durci, sa respiration accélère, le rythme de ses vas et viens s’enchaine, manquant des fois de me faire mal, mais je ne dit rien, je me contente d’ouvrir la bouche et de le laisser me baiser.
Quelques gémissements et ça y est, de grosses éjaculations chaudes envahissent ma bouche. Il positionne sa bite sur ma lèvre inférieure et laisse son sperme me remplir la bouche. Je laisse ma bouche docilement ouverte et j’accueille sa semence tout en le regardant avec un regard de satisfaction. Je suis content de faire jouir un mec, de prendre sa semence en bouche, d’avaler et le plus étonnant… J’apprécie tout ça!!

Il essuie ses dernières gouttes contre mon visage et me remercie en m’embrassant sur la bouche. Je ne résiste pas, maintenant que j’ai son sperme en moi, le fait de l’embrasser sur la bouche ne me gêne pas du tout.

Je ne m’attendais pas du tout à embrasser, sucer ou même avaler du sperme de ma vie. Ce jour là était tellement exceptionnel que j’ai encore du mal à percuter comment ce plan s’est déroulé et avec un coté tellement naturel que c’est devenu déconcertant.

Après ce plan, chacun est partit se laver et se coucher dans son lit comme s’il ne s’était rien passé.
La nuit fu longue, je me suis posé pleins de questions par rapport à mon orientation, j’essaie par moment de nier l’évidence, que tout cela s’est passé trop vite que je n’ai pas eu le temps de percuter ce qui se passe, que je n’ai pas pris de plaisir, que j’aurai dû attendre la bonne personne pour ma première fois… Bref, une nuit mouvementée.

Le lendemain au petit matin, je décide de parler de cette erreur à Will, de m’excuser et de dire que j’ai fait ça sous l’effet de l’alcool.
Je vois Will sortir de son réveil dans son lit petit à petit. Toujours nu, me tournant le dos. Il se retourne rapidement récupère son portable et revient à sa position initiale. La vue qu’il m’offre me fait encore une fois bander, je pense sur le moment qu’il s’agit de la trique matinale et essaye de la calmer du mieux que je peux. Au bout de quelques minutes Will se lève avec une gaule matinale et une bite bien droite, il me regarde avec un sourire en me disant Hello, et se dirige vers moi et enlève mon drap sous lequel je cachait ma gaule. Il se met directement à me sucer agenouillé devant mon lit. Je voulais l’arrêter, je devais parler de tout ça avec lui, mais ce moment est tellement bon que je me met directement à gémir et me tortiller dans tous les sens sous l’effet de l’excitation. Encore une fois j’éjacule rapidement mais cette fois il vient me déposer ma semence dans ma bouche en m’embrassant goulument. En m’embrassant je prend sa queue et je commence à le branler énergiquement, il se rapproche par la suite de mon visage je comprends qu’il veut que je lui rende la pareille. Je prend alors sa bite et la branle en meme temps que je la suce, j’avoue que cette deuxième fois a meilleur gout, mes tabous qui malgré tout étaient present dans notre plan de la veille sont maintenant derrière moi. Je prend du plaisir à le sucer et encore une fois je sens qu’il apprécie. Il tiens largement plus que moi, par moment il la prenait pour la branler plus énergiquement que moi, je sentais que je devais quand meme pratiquer un moment avant de maitriser. Quelques minutes plus tard il éjacule de longs jets chauds dans ma bouche que j’avale aussitôt… j’avais l’impression de m’étouffer par moment vue que je n’arrivais pas à avaler à la meme vitesse que le sperme arrivait dans ma bouche, mais c’est tellement bon que je ne voulait pas perdre une goutte.
Il me laisse reprendre mes esprits et va se laver, les jours se sont suivis et se ressemblaient un peu, jusqu’au jour ou Will me propose de me prendre…
(Histoire à suivre)