Histoires de tromper Histoires érotiques

La dernière

La dernière



On a fait un bon bout de chemin depuis notre rencontre sur le net, du jeune curieux qui voulait juste sucer un mec jusqu’à aujourd’hui où il est devenu la véritable cochonne de Léanna jouant avec les queues de mecs qui ont quatre fois son âge. Malheureusement cette règle qui dit que les meilleurs choses ont une fin se révèle encore une fois vraie. Antoine a fini son école ici et doit partir étudier un an en Angleterre. Il faut prendre les choses avec philosophie et se dire que c’est peut-être pour le mieux, mon petit minet va découvrir d’autres horizons et moi je vais pouvoir repartir en quête de chaires fraîches. Il doit partir demain, c’est notre dernier rendez-vous avant une longue période…

Nous sommes tous les deux sur mon fauteuil dans le salon. Pas de Leanna, juste Antoine, ses fringues moulantes, son maquillage de gothique sur les yeux, son jean noir serré, sa peau blanche, ses tétons roses….sa queue frétillante de jeune mec de 19 ans….il est assis sur moi, le pantalon ouvert, son cul frotte mon entre jambe provocant une chaude érection. Je veux goûter une dernière fois aux plaisirs qu’il peut m’offrir, en déguster chaque parcelle avant son départ. Je prend son sexe en main et commence à le branler tout doucement….je pince son téton droit.
“Hmmmm oui maître c’est bon hmmm”
“T’aime ça m’a cochonne, ho oui tu kiffes quand je bande.”
“Oui je te sens bander, j’ai envie de ta queue.”
Il se lève et baisse entièrement son pantalon dévoilant son cul fendu d’un jolie petit string rose à noeud. Son petit cul bombé tout blanc est un appel à la débauche. J’appoche mon visage de ses petites fesses et les embrasse en les caressant. Je savoure ce moment….il se retourne vers moi et ouvre ma braguette….sort ma queue en érection, la caresse doucement en souriant. Lui aussi savoure ce moment, il prend le temps de regarder, toucher, branler, cette queue qui a été la première à pénétrer sa bouche et son cul. Puis dans un mouvement plein d’érotisme il prend mon sexe dans sa bouche et descend doucement. Le salon s’emplit alors de bruits de gémissements et de succion. Je me laisse aller, m’enfonce dans mon fauteuil m’abandonnant complètement au plaisir de la fellation du jeune Antoine.
“Hmmmmm tu suces à merveille, comme une reine”
“Merci maitre, j’adore ta bite dans la bouche c’est normal.” Dit-il en souriant et en reprenant de plus belle sa pipe.
Il descend bien bas maintenant, laissant couler d’importants filets de bave jusque sur mes couilles. J’adore ça, la queue est toute lubrifiée et bien dure, luisante de la bave de ma petite salope. Il se relève au bout de quelques minutes.
“Encule moi maître, je veux ta queue en moi.”
Je me lève, l’att**** par les fesses et lui roule une pelle, nos queues l’une contre l’autre. Nous nous rendons dans la chambre, nous débarrassons du peu de vêtements encore sur le dos et prenons place sur le lit. Je mets Antoine sur le dos, lui écarte les jambes et commence à lui lécher son petit anus tout rose en le masturbant lentement.
“Hmmmmm ouiiii c’est ça! J’adore.”
“T’aime ça te faire lécher ta petite chatte hein!?”
“Ho oui encore!”
Je prends bien soin de passer toute ma langue sur son pétale puis je l’enfonce légèrement…je remonte son scrutum en caressant doucement sa verge….je suce doucement son gland tout rose, je le lèche; sa queue à bon goût, un goût frais de jeunesse et de sexe. Tout son corps doux et dans poll est un appel au sex. Je me redresse et enfonce doucement ma queue dans son doux anus. Il accueil le membre en lui avec un léger gémissement de plaisir. Je prends une décharge de plaisir au moment des premiers vas et viens, son cul semble comme serrer ma verge. Je me colle contre Antoine, je veux sentir tout son corps contre moi pendant que je le baise. Je sens ses tétons contre moi, sa queue dure contre mon ventre pendant que la mienne s’enfonce dans ses entrailles. Son petit corps encaisse les assaults, je veux qu’il se souvienne de cette dernière baise; j’enfonce mon chibre au plus profond de son cul d’ado et j’enfonce ma langue dans sa petite bouche.
Maintenant au tour de la levrette.
“Mets toi à quatre patte salope!”
“Oui maître.” Et il se retourne avec un grand sourire. Antoine se met à quatre patte sagement et cambre bien son petit cul qui s’ouvre devant moi. Je n’ai plus qu’à rentrer, ce que je fais sans attendre….je glisse dans le petit trou, mes mains agrippent les deux petites fesses et j’envoie de gros coups de bite. Les bruits de claquements de nos corps, nos respirations, les gémissements de plaisir d’Antoine…il se branle pendant que je le sodomise.
“Hmmmmm c’est bon, j’adore ta bite dans mon cul.”
“Ho oui, savoure la bien, on va jouir ensemble ma cochonne.”
J’enlève sa ma main de sa queue et caresse son sexe tout dur pendant que je continue à pénétrer son petit cul ferme.
Il se cambre bien pour m’exciter, ce qui me rend encore plus violent dans mes coups de reins. Le cul d’Antoine est tellement bon, je prends mon pied à chaque seconde, je sens la jouissance envahir mon corps peu à peu….j’ai envie de jouir avec lui…..je sors ma queue.
“Viens là….”
Il se redresse et se retourne. J’att**** sa bite et la colle contre la mienne. Je nous branle doucement dans ma main droite, queue contre contre queue. Pendant que je frotte nos deux queues on se roule de grosse pelle, j’enfonce ma langue dans sa bouche.
Nos deux sexes humides glisses l’un contre l’autre, bien durs, prêts à exploser….
“Ho oui c’est bon maître je vais jouir!!!”,
“Moi aussi attend, on va jouir ensemble !”
J’accélère le mouvement, je suis pas loin de jouir moi aussi.
“Hooooo ouiiiiii”
Antoine bascule sa tête en arrière en laisse jaillir comme une fontaine, d’épais jet de sperme. Quasiment au moment moment c’est moi qui décharge. Je balance aussi de bons jets de foutre en l’air. Je continue de tirer sur nos queues. Antoine se penche et prend ma queue dans sa bouche…il nettoie le sperme avec sa bouche….quelle cochonne, il n’en perd pas une goutte.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire