Histoires gays Histoires porno

Géraldine & Co — Kul-Hanta – Chapitre 8

Géraldine & Co — Kul-Hanta – Chapitre 8



Géraldine & Co

Kul-Hanta-Chapitre 8

C’est suite à une pression de mes petits doigts taquins sur les touches de mon clavier, qu’est née cette histoire;)
Elle se situe entre le chapitre 57 de Géraldine tome 2 et son épilogue.

Pour la Championne de Maître Anthony, son sort fut vite réglé, épuisée par sa nuit en cage sous la pluie et dans le froid, elle fut prise de crampes dans les cuisse à la moitié de ses révolutions sur le deuxième gode, essayant en vain de se détendre les jambes pour essayer de remonter, en vain.
Anale honteuse de son échec cherchait un pardon dans le regard de son Maître, qui venait de signaler à Maître Hugo de la laisser assise sur son gode, tout en lui sanglant ses cuisses coincées sur le banc, histoire que ses fesses apprécient au mieux le confort des clous de son assise, le temps de la fin de la course des autres concurrentes.
Au contraire de Anale, Tammy et Slutty, que leurs Maîtresses faisaient courir tous les week-end dans de confortables tenues sur des tapis de course, étaient d’une impressionnante vivacité pour se goder en mode squats, finissant presque en même temps leur course, loin devant BITCH 773, et la petite Oursonne rose, qui sous le regard amusé de sa Maîtresse, couina plus fort quand vinrent les gros volumes.
La pauvre Isa regretta sa nuit dans le coffre et la punition de ses fesses fouettées à sang, elle fut éliminée dés le troisième gode, ne pouvant plus asseoir son postérieur ensanglanté sur les clous, tellement sa douleur était intense, subissant dans un hurlement étouffé le même traitement que Anale.

“ – Je crois que nous avons deux perdantes !….Et encore ma figurative Championne dans le lot !”
Soupira Maîtresse Xaviera, en s’approchant de la dite « Championne », lui posant ses deux mains aux longs ongles vernis de noir sur le haut de ses cuisses déjà entravées par la sangle la bloquant sur son banc.

“ – MMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!! PA’DON, MAI’RESSE !!! AAARRRGHHH !!! PI’IE MAI’RESSE !!! AAARRRGHHH !!! MMMMMMMPPHHH ! ”
Implora la pauvre Championne, tandis que le regard noir, Maîtresse Xaviera appuyait de toutes ses forces sur les cuisses, lui enfonçant un peu plus les clous blessant ses fesses ensanglantées et empalées sur son gode.

“ – Pardon, Pitié!….Le seul mot en P que tu vas connaître est Punition !…. Anale va te tenir compagnie, cette fois !….Mais je vais me bloquer ma soirée rien que pour toi, petite Isa !”
Annonça Maîtresse Xaviera à sa Sissy Slut Soumise Isa, tandis que Anale était déjà emmenée par Maître Hugo vers le support d’exposition, alors que les autres Championnes rejoignaient leurs dominants, en se mettant à genoux à leurs cotés.

“ – MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!!ME’CI, MAI’RESSE !!! IIIIIIHHHH !!! MMMMPPHHH !!! ” 
Remercia la « Championne » dans un halètement de douleur, tandis qu’une des mains de Maîtresse Xaviera lui empoignait le menton, la forçant à supporter son regard courroucé de ses yeux larmoyants aux longs faux cils papillonnants sous cette « agréable » nouvelle de passer de nouveau une nuit dans les appartements de la Directrice.

“ – Vu le fait que l’on a deux Sluts à installer, on garde l’exposition de base, Maîtresse Xaviera, où on adapte ?” 
Demanda Maître Laurent, en détachant la sangle retenant la Sissy Slut Soumise Isa sur son banc, tandis que Anale psalmodiait des inutiles suppliques du fait d’être de nouveau installée dans la cage qui l’avait emprisonné toute la nuit.

“ – Ne faisons pas de jalouse !….Installer les en face à face, qu’elles se regardent dans le blanc des yeux !….. Mais pas sur que vous vous fassiez des sourires !…..Et brancher les en alternatif , avec une machine et des piques multiples comme prévues ! ”
Dit Maîtresse Xaviera, sur un ton ironique en s’approchant de la cage, où la tête cagoulée de la pauvre Anale sortait, et sur laquelle Maîtresse Marina enroulait plusieurs tours de scotch pour bloquer son large-gag-ball ,la bâillonnant définitivement, tandis que ses mains étaient libérées de leurs boules de latex.

“ – MMMMMMPPHHH !!!NAAAANNNNNNNN !!! ‘I’IE, ‘AS ‘A , MAI’”SSE !!!NAAAANNNNNNNN !!! MMMMMMMPPHHH ! ”
Supplia la pauvre Anale, presque étouffée par la boule de son bâillon scotché, se rappelant avoir subi ce traitement presque identique plusieurs fois au Donjon, tandis que les doigts aux longs ongles manucurés de ses mains tremblantes étaient fixés très serrés aux barreaux de sa cage à l’aide de colliers électriques en plastiques, tandis que Maîtresse Xaviera se faisait allumer un de ses longues cigarettes par la main courtoise et attentionnée de Maître Hugo.

“ – Ppfffffff!!!… Je sais que tu connais bien cette punition si prisée au Donjon, petite Anale!….Mais aujourd’hui il y aura une variante, petite Anale !….. Déjà tu auras une interlocutrice, et vous pourrez discutez par le regard !….Et les piques seront électrifiés ainsi que le gode de la Fuck-Machine !….Et d’autres parties plus intimes !….Surtout ne me remercie pas !….Ppfffffff!!! ”
Dit Maîtresse Xaviera, avec un sourire pervers, tout en soufflant par deux fois la fumée de sa longue cigarette au visage cagoulé solidement muselé de la pauvre Anale, dont les yeux se retrouvaient écarquillés par des écarteurs de paupières, tandis que Maîtresse Marina lui fixait une pince crocodile sur un des anneaux-grelots de ses mamelons, que la main de la Directrice retira aussitôt.

“ – MMMMMMPPHHH !!!HAAAANNNNNNNN !!! ‘E’CI, MAI’RESSE!!!AAARRRGHHH !!! MMMMMMMPPHHH ! ”
Hurla la Sissy Slut Soumise Anale, dans un cri étouffé par son bâillon, tandis que Maîtresse Xaviera lui refermait la pince crocodile sur son mamelon annelé avec un sourire pervers disant un « Elles seront mieux ici » silencieux, sous le regard angoissé de sa « Championne », que Maître Laurent commençait également à bloquer dans une cage.

“ – Ppfffffff!!! Vous m’enverrez un SMS quand ces demoiselles seront calées !….Je viendrais personnellement mettre en route leur Confortable punition !”
Dit Maîtresse Xaviera, tandis que des gouttes commençaient de tomber à nouveau, sa French Maid ouvrant aussitôt au-dessus d’elle un large parapluie de golf en protection, tandis que déjà les Nurses avaient mis leur landau à l’abri sous la protection du perron, jouant avec les grelots de leur Chouineuse Baby Doll, qui avait refusé de s’endormir, et ce malgré leur longue promenade.

Sous le regard « obligé » des deux soumises, c’est sous des trombes d’eau glaciale, que les Dominants, leurs Championnes et leurs Soumises d’agréments se dirigèrent vers la salle de réception.
A peine arrivé dans la salle, que la Sissy Slut Maura fut comme la veille, « invitée » par sa Maîtresse à monter sur le podium, tandis que la Chienne Caniche léchait les bottes tachées de terre de son Maître et de son interlocuteur, bien esseulé sans Championne et sa Baby Doll sous l’attentionnée surveillance des deux Nurses.
Maîtresse Sandra et ses amis préfèrent installer leurs soumises prêtes a servir, en position plier le torse en avant en position strappado grâce à leurs bolero-armbinders, leurs regards fixées prêt du podium, où était garé le landau de la gourmande Baby Doll, a qui Sonia, en Nurse consciencieuse donnait de nouveau un biberon, tandis que sa Jumelle discutait avec Maîtresse Samantha au regard amusé, tout en caressant le poil mouillé de la Pinky Slut Bear, le trio s’approchant du landau.

“ – Ppfffffff!!! Une fois que tu auras fini, ma Belle !….Je t’offre un gros Doudou pour le temps de notre repas !”
Dit Maîtresse Samantha, en soufflant sa fumée sur le landau, tout en caressant sa Pinky Slut Bear, sur laquelle Sofia fixait un imposant gode-ceinture aussi noir que son pelage était rose, sous le regard larmoyant de la Baby Doll secouant sa tête cagoulée en essayant en vain de se soustraire à son biberon.

“ – MMMMMMMPPHHH !!!AAARRRGHHH !!! NAAAAANNNNNNN !!!MMMMMMMPPHHH !!! ” 
Couina la Baby Doll, en secouant son petit ourson entre ses moufles grelottantes, tandis que des mains fermes lui bloquaient sa tête, tout en sentant l’odeur acre d’une cigarette envahir ses narines.

“ – Ppfffffff!!! Mais avant je vais te prendre ta température, petite Chouineuse !….Je te l’avais promis ! ” Dit Maîtresse Xaviera, avec un sourire sournois, tout en relâchant son étreinte de la tête cagoulée de la Baby Doll aux longs faux cils papillonnants de désespoir, tandis que Sonia lui remettait sa tétine en bouche.

“ – Ooouuuiiinnn !!! Ooouuuiiinnn !!!”
Pleurnichait la Baby Doll, ses yeux se faisant suppliants, sur lesquels les deux Maîtresses soufflaient la fumée de leurs cigarettes, tandis que Sofia lui retirait sa couche, laissant apparaître son petit clito saignant légèrement dans sa minuscule cage à pointes,et ses petites choses violettes cramoisies par l’intense congestion causée par ses biberons.

“ – Ppfffffff!!! Cela ne devrait pas être long, petite Camille !….Enfin je parle de la prise de température , pas du thermomètre ! ”
Dit Maîtresse Xaviera, sur un ton ironique, tout en écrasant sa cigarette dans la couche ouverte de la Baby Doll, avant de lui montrer le thermomètre en question, gradué et gracieusement lubrifié, tandis que Sofia retirait le large plug de métal « empêchant les accidents ».

“ – OOOUUUIIINNN!!! OOOUUUIIINNN!!!”
Geignit la Baby Doll, en s’agitant dans son landau, tout en serrant son doudou de ses grosses mitaines tremblotantes, cherchant un réconfort de ses yeux au longs faux cils papillonnants, tandis les six centimètres de diamètre du gode-thermomètre entrait en elle, sans effort vu l’ouverture laisser par son plug retiré, mais tellement plus profondément.

“ – Ça va aller, ma belle!….Ce n’est qu’un mauvais moment a passer !….Après tu auras ton gros Doudou ! ” Dit Sofia, en Nurse consolatrice, tandis que sa main aux longs ongles assortis à sa tenue, enduisait copieusement le gode-ceinture dont était équipé la Pinky Slut Bear dite « Gros Doudou » pour ne pas « perturber » la Baby Doll.

“ – OOOUUUIIINNN!!! OOOUUUIIINNN!!!”
Braillait la Baby Doll, malgré sa tétine, croisant le regard d’azur de la panthère noire, qui était monté sur le podium, et surplombait le landau, tandis que la température affichait enfin les 37°, correspondant à un peu plus de dix huit centimètres d’insertion du « thermomètre ».

“ – Parfait !….Voila un bébé en bonne santé !…Tu veux rester à surveiller le bébé, ma Kitty ?” Demanda Maîtresse Xaviera, tout en retirant le thermomètre, le posant ensuite sur la couche, où venait de s’écraser également la cigarette de Maîtresse Sandra, avant de caresser le large gag-ball ornée de strass de sa panthère noire.

“ – Mmmpphh…Meoooww !!…Meoooww !! Mmmpphh… ”
Ronronna la panthère, en acquiesçant de sa tête cagoulée, son regard d’azur croisant celui de sa Maîtresse, tandis que la Baby Doll se voyait retirer son petit doudou, que Sofia posa prés de sa tête,
avant de lui cadenasser ses moufles-entraves à son landau.

“ – Tu nous préviens si son Doudou n’est pas assez présent pour elle !” Ordonna gentiment Maîtresse Xaviera, en caressant sa panthère entre ses deux oreille dressées, qui acquiesçait avec un sourire amusé dans ses yeux d’azur aux longs faux cils, tandis que des pinces japonaises venaient de se fixer dans un couinement sur les mamelons de la Baby Doll.

“ – OOOUUUIIINNN!!! OOOUUUIIINNN!!!”
Continua de geindre la Baby Doll, tandis que Sonia ajustait la noire prothèse de la Pinky Slut Bear entre ses petites fesses roses, jusqu’à ce que la douceur de son pelage rentre en contact avec, tandis que Sofia ajustait deux cordelettes avec une tension légèrement laxiste entre les pinces de ses mamelons annelés et ceux de la poitrine de son Doudou, à qui sa Maîtresse glissait le large plug de métal encore chaud de sa présence dans la couche.

“ – .De façon a ce que ton Gros Doudou s’applique a te consoler, Douce Camille !….Mais attention aux bêtises !! Kitty va vous surveiller !….Je te laisse ça !” Dit Sofia, en caressant la douce poitrine aux mamelons maintenant gracieusement étirés de la Baby Doll, de sa main aux longs ongles manucurés, avant de la descendre sur ses petites choses violettes et son petit clito prisonnier au bord de l’explosion, malgré sa minuscule cage à pointes, avant de lever son index en menace de punition.

“ – Mmmpphh…Meoooww !!…Meoooww !! Mmmpphh… ”
Ronronna la panthère aux yeux d’azur, sa patte boule appuyant « pour voir » sur la télécommande qui régentait le plug de métal, maintenant inséré dans l’intimité de la Pinky Slut Bear, tandis que la sienne ressentait la douce accélération d’une vibration gérée par sa Maîtresse.

“ – MMMMMMMPPHHH !!! NAAAAANNNNNNN !!! MMMMMMMPPHHH !!! ”
 Gémit la Pinky Slut Bear, sous la décharge électrique dans son intimité, en se mettant a faire des va et vient dans les fesses de la chouineuses Baby Doll, tandis que dans un regard malicieux, la panthère appuyait une seconde fois.

“ – OOOUUUIIINNN!!! OOOUUUIIINNN!!!”
Brailla de plus belle la Baby Doll, sous l’imposante présence de son Gros Doudou, qui accélérait ses va et vient, tandis que sa minuscule cage à pointes se chargeait également électricité, sous le regard satisfait de ses deux Nurses et de Maîtresse Samantha, qui susurrait un « Applique toi!..Sinon ! » à sa Championne.

Vu le temps maussade de l’extérieur, le repas dura plus longtemps que prévu, au moins trois biderons de Baby Doll « jouant » avec son Gros Doudou, le tout sous la surveillance assidue de la panthère de Maîtresse Xaviera, qui comme prévu fit une pause après l’entrée pour mettre en route la punition des deux Championnes perdantes ex-aequo. Mais heureusement, pour faire patienter l’assemblée, elle envoya sa French Maid officier sous la table en compagnie de la Sissy Slut de Maîtresse Maryse, qui y était depuis le début du repas, même si Maîtresse Maryse « testa » les trois Soumises en mode strappado aux fesses offertes,connaissant déjà profondément Géraldine, propriété de Maîtresse Sandra, se disant qu’elle devrait parler de la petite Joy avec Maîtresse Xaviera pour accompagner sa soumise-secrétaire lors de ses tournages.
Quand vint le plat de résistance, langues ou crèmes étaient au menu, mais pour la cuisson, s’était suivant l’humeur et la montée en température, tandis qu’a l’intensité de ses couinements, on se doutait que celle de la Baby Doll avait dépassé le seuil critique, comme en témoignait sa couche tachée sous la dernière impulsion électrique que la patte malicieuse de la panthère avait envoyé, activant un peu plus la présence de son Gros Doudou en elle, sous ses yeux d’azur amusés.
Pour le dessert, Maître Anthony décida d’ouvrir la nursery pour les Dominants désirant faire couiner sa Baby Doll, dont le regard n’était que larmes et désespoir, après qu’on lui ai retiraé son Gros Doudou, et que sa Nurse prenait de nouveau possession de son intimité, tout en lui disant qu’elle allait être punie pour sa bêtise, ses moufles tremblantes sonnant un tintamarre de grelots pour accompagner ses chouinements en signe de contestation, tandis que Maîtresse Elsa et Maîtresse Sandra, ainsi que Sonia préféraient jouer du gode-ceinture avec les soumises en strappado.
Les Championnes avaient été tirés au sort pour la suite du jeu, qui constituait en une course de Sulky tout Confort tirés par des ponys aveugles de 10 tours de la cour intérieur, soit un bon cinq kilomètres. Le Gros Doudou était de nouveau la Pinky Slut Bear, et Maître Hugo était en train de l’harnacher à l’abri de la pluie, sous un des barnums, tandis que les deux autres Dominants s’occupaient de Slutty et BITCH773 sous les hurlements des deux perdantes, inaudibles par les triples vitrages fouettées par les gouttes de pluie, mais que le mouvement des cages bardées de piques de métal reliés à une batterie envoyant des décharges toutes les trente secondes ne pouvait démentir, Maîtresse Xaviera regardait cela avec un sourire pervers, tout en prenant son café, en caressant sa panthère revenue à ses cotés, qui n’avait plus besoin de surveiller la Baby Doll.

“ – Ppfffffff!!! Il va falloir y retourner, petite Kitty !….J’espère que notre Championne sait diriger un sulky !” Dit Maîtresse Xaviera, en soufflant sa fumée au plafond, tout caressant sa panthère entre ses oreilles bien droites, lui activant de nouveau son large plug par la télécommande glissée dans la poche de son long manteau de vinyle.

“ – Mmmpphh…Meoooww !!…Meoooww !! Mmmpphh… ”
Ronronna la panthère noire, en se frottant contre les bas de sa Maîtresse, tout en trémoussant son postérieur sous la douce impulsion l’envahissant, tout en regardant la pluie, alors que l’on installait Tammy sur son Sulky, et que les tremblements des cages s’accentuaient sous la main de Maître Hugo, qui avait mis le courant de la batterie en continu.

“ – Ppfffffff!!! Amanda, nous y allons !…..Maîtresse Sandra, puis-je vous confiez ma Kitty !….On se rejoint rejoignez d’ici quinze minutes, je vais voir ma Championne !” Dit Maîtresse Xaviera, en donnant la laisse de strass à Maîtresse Sandra, qui avait prit possession de l’intimité de Joy, la soumise dédiée à son amie Elsa, qui faisait quand a elle gémir Géraldine.

“ – Avec plaisir, Maîtresse Xaviera !….J’espère que votre Championne va se reprendre !” Dit Maîtresse Sandra, tout en pilonnant encore plus profondément les fesses de Joy, qu’elle trouvait délicieuses, la mettant ainsi de concert avec Géraldine, tandis qu’elle prenait d’une des ses mains aux longs ongles manucurés la laisse de strass, que lui donnait la Maîtresse de Cérémonie.

“ – Ppfffffff!!! Je t’aurai bien puni moi-même, petite Incontinente !…..Mais je vois que ton Maître a ce qu’il te faut !” Dit Maîtresse Xaviera, en s’arrêtant au dessus du landau, laissant tombé sa cendre dans la couche, soufflant sa fumée aux yeux larmoyants de la Baby Doll, voyant son Maître et sa Nurse prendre de larges paddles de cuir clouté et électrique, tandis que Maître Brent et Maître Eric, lui soulevait ses jambes libérées pour lui sortir ses fesses dégoulinantes du nectar de sa Nurse, la mettant la tête en bas.

“ – OOOUUUIIINNN!!! OOOUUUIIINNN!!! OOOUUUIIINNN!!! OOOUUUIIINNN!!!”
Brailla la Baby Doll, qui aurait voulu pouvoir serrer fort son petit ourson rose posé prés de sa tête, tandis que les coups des battoirs de cuir s’abattaient si fort sur ses fesses, qu’elles se mirent à rosir instantanément, tandis que Maîtresse Xaviera tournait les talons, tout en pensant que la petite Camille lui rendrait bientôt visite dans ses appartements, alors que sa French Maid, ouvrait le grand parapluie de golf pour affronter la pluie glaciale qui tombait à grosses gouttes en cette fin octobre.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire