Histoires de sexe arabes Histoires de sexe noir Histoires porno

les jumelles et moi

les jumelles et moi



Je doit vous parler de moi…
je m’appelle Patrick, j’ai 53 ans 5’8″ pour un bon 225 livres. Cheveux poivres et sel et barbe bien taillée. Tatouage aux bras, et aux dos.

Je me suis marier avec Katherine il y a plusieurs années. Notre unions ma donner Julie et Caroline , 2 adorables jumelles que j’aime plus que tout. Je me suis toujours occuper d’elles, ma femme étant plus prise par son travail.
Le soir de leurs bal de finissant, Les filles se préparais à la maison en attendant leurs copains respectifs .
Julie était l’extraverti du duo, a16 ans , elle était deja une jeune femme, bien articulée, et, ma foie très Jolie, ses long cheveux châtains clair jusqu’au milieu du dos, de grandes jambes, de petites fesses bien rondes et, une poitrine de 32DD qui faisait tourner toute les têtes.
Caroline elle , était, physiquement copie conforme de sa sœur mais , beaucoup plus timide et réservée . Quand je Les vis descendre les escaliers, jen était bouche bee. Mes bébé filles se rendait à leurs bals de finissant et avait l’air de jeune femme !!
Leurs copains arrive et elle parte en prenant bien soins de venir m’embrasser! Je me retrouve donc avec des levres de rouge à lèvres sur chaque joue. Nous rigolons bien.

Je m’installe au salon devant un film et, évidement, me sers un verre de scotch pour relaxer.

Il devait être 11h environ lorsque j’entends la porte. Je me lève pour aller voir, ma petite Caroline était la. Les yeux tout bouffi d’avoir trop pleurer. Je me lance vers elle, la prend Dans Les bras pour la consoler. Elle me raconte que, elle s’est chicaner avec son copain, qu’il lui reprochais d’être trop coincée, de ne pas être plus Comme sa sœur, et qu’il l’a tout bonnement laisser en plan lorsqu’elle a refuser de lui faire une pipe dans les toilettes.
Jetait fou de rage, comment il ose faire de la peine à ma petite chérie???
Je la traîne au salon avec moi et nous nous collons l’on contre l’autre. Mais elle est vite inconfortable dans sa robe longue.
Elle me dit, attend moi papa d’amour! Je vais me mettre quelque chose de plus confortable , me ferais tu un amaretto sour en allant te servir un scotch? Ton verre est vide !

J’acquiesce et me dirige vers le bar pour préparer nos verre. Lorsque je me retourne , elle est deja revenu, elle porte maintenant un pantalon de jogging ample et une camisole très ajustée qui met son buste en valeurs. Je ne peut m’empêcher de remarquer qu’elle ne porte pas de soutien gorge et que malgré tout, ses seins sont d’une fermeté comme j’en ai rarement vu.
Je lui tend son verre, prend le miens et nous nous réinstallons sur le divan coller l’un. Contre l’autre. Je caresse son dos de ma main libre. Et finalement elle me demande, :”papa? Pourquoi Les gars sont aussi capoter pour qu’on Les suce??”
Cette question me laisse sans voix, mais JAi toujours été honnête alors je lui dit que c’est vraiment excitant de voir une fille prendre notre penis dans sa bouche, que le sentiment de caresse avec la succion et Les coup de langue, c’est vraiment jouissif.

Elle a l’air pensive, et ajoute, donc, toi tu aime te faire sucer?
Je répond par l’affirmative en me disant à moi même que leurs mère a jamais vraiment été porter sur la chose… et, Comme si elle lisait dans mes pensée me demande, et maman, elle te suce souvent?? Je n’ais pas le choix de répondre que malheureusement, elle ne le fait pas souvent.

Elle me fait un sourire en coins et me dit, tu n’a jamais voulu que quelqu’un d’autre le fasse? Elle n’est jamais la de toute façon!!
Je suis un homme fidèle que je répond, et un homme sait s’occuper de lui même !!
Elle se bouche les oreilles en disant qu’elle ne veux pas savoir que son père se masturbe!! Je profite pour la taquiner sur son toy mauve qu’elle devrait cacher ailleurs que dans son tiroir à chaussette que je remplis chaque 3 jours !!

Elle rougie, mais je vois ses mamelons qui durcisse sous sa camisole , visiblement, son toy lui manque.

Je lui demande donc si elle a deja tenter de le sucer. Elle me répond que oui, mais que, sur internet, Les penis ont l’air si gros… elle a peur d’être intimidé et de ne pas être capable. C’est ce qui la empêcher de Le faire à son ex copain, ça aurais été sa première fois.

Elle n’a pas l’air à l’aise de parler de ça avec son papa. Je vois qu’elle est triste de sa rupture, mal à l’aise de parler de sexe avec son père. Et, étrangement exciter. Je me peut m’empêcher de porter mes yeux vers ses seins . Ils sont énorme !! Ses mamelons sont tout dur. Je me ressaisit, c’est ma fille malgré tout… mais elle a remarquer la bosse Dans mon pantalon, elle me regarde, et me dit: papa? C’est moi qui te fait cet effet la ??

Je suis mal à l’aise!! Je suis bander bien dur. Ma petite fille regarde ma queue, je regarde ses seins , et, tout bonnement, elle sort de sa stupeur et me dit: je t’aime papa, pense tu que, Comme tu est mon papa et que tu m’aime, je pourrais essayer sur toi?
Et en disant cela, elle glisse sa main sur ma queue. Je ne me peut plus. Je lui demande, tu la veux ma belle ? Elle mord sa lèvres supérieure et viens s’agenouiller entre mes cuisses.
Lentement, d’une main malhabile détache ma ceinture et défait la fermeture de mon pantalon. Ma queue dur me fait mal tellement elle est coincer dans ce pantalon. Ma petite Caroline me regarde, le regard plein de désir, et d’appréhension . Elle glisse sa main Dans mon boxer . Elle s’ arrête d’un coup sec. Et me regarde en disant: papa, on devrait pas faire ça … tu est mon père… je la regarde, elle tiens encore mon penis d’une main ferme , effectue de léger mouvement, en me disant, : papa, jai tellement envie mais c’est mal de faire ça… en disant cela, ma Caroline, ma plus jeune Comme j’aime l’appeler car elle est née 6 Minutes après sa sœur, sortait mon penis de mon boxer. Papa, ta queue est si grosse… elle est Comme Dans Les films sur internet… je ne serai jamais capable de mettre ça dans ma bouche… son air effrayer me ressaisit. Ma propre fille, jeune peut pas faire ça !! Je m’apprête à me relever quand elle dépose un délicat baiser sur mon gland gonflée de désir. Le contact des lèvres de mon bébé sur ma queue me donne des frissons dans tout le corps . Elle donne un Deuxième baiser, puis fait entrer mon gland entier dans sa bouche… elle le suce délicatement, Comme si elle avais peur de le briser. Je suis en extase. Ses lèvres d’ado sur ma queue mature sont une véritable bénédiction . Je suis installée sur le divan, un scotch à la main, en train de me faire sucer pas ma petite fille…je cale mon verre d’un trait Comme ma petite caro descent de plus en plus sa bouche sur mon membre bien dur. Elle me suce Avec appétit, et lentement, ses mouvements prennent de l’assurance .
Je la regarde, sa belle chevelure dans laquelle j’avais l’habitude de faire des tresses, est maintenant entre mes jambes, je lui att**** les cheveux, et, lui enlève l’élastique qu’elle a au poignet pour attacher ses cheveux. Mon mouvement malhabile, a fait en sorte que je tire ses cheveux, elle à relever sa tete doucement pour me regarder. Au moment où ses yeux croisent les miens elle me demande:” je fait bien ça mon papa chéri? “
Je la rassure que, elle se débrouille très bien pour une première . Ses mamelons pointent toujours sous sa camisole, je glisse mes mains de chaque côté de son corps, et soulève sa camisole délicatement, laissant apparaître la plus merveilleuse poitrine que J’ai jamais vu!! Ses seins, d’une rondeur parfaite, ferme et bien haut. Avec de délicat mamelons rosée, bien pointée vers son papa.
Je sens ma belle chérie rougir. Je devine qu’elle n’a pas l’habitude de se dévoiler ainsi devant Les hommes, et encore moins devant son père. Je la serre contre moi, elle se repousse, mon cœur arrête, suis-je aller trop loin…? Cest alors qu’elle commence à défaire un à un Les boutons de ma chemise… elle me sourie et me dit, jai envie de sentir ton corp papa.
Des que ma chemise est enlever, elle viens de coller contre mon torse légèrement poilu, le contact de ses mamelons sur contre ma toison grisonnante me donne des spasmes dans les testicules. Elle m’embrasse à pleine bouche pendant que je glisse mes mains sur des fesses, je la caresse par dessus son pantalon. Je sens qu’elle ne porte pas de sous vêtements. J’entreprends donc de lui enlever son jogging je lui fait prendre place assise sur le divan . Mon bébé fille, as maintenant un corp de femme, magnifiquement fait, sa Jolie chatte bien épilée, ses seins gigantesque qui défie la gravité, elle est tellement belle, je m’agenouille devant ça petite Caroline , et , lentement embrasse l’intérieur de ses cuisses… je remonte doucement jusqu’a sa chatte. Elle est toute mouillée, chaude, elle sent la un mélange de mouille, de fruits et de fraîcheur. Je glisse ma langue dessus, elle pousse un cris de surprise. Je repasse ma langue, elle pousse un hurlement qui n’est pas de la surprise mais bien de la frayeur… je me relève la tête, elle se cache les seins avec ses mains et c’est alors que j’aperçois Julie Dans l’embrasure de la porte Du salon et qui nous observe l’air troublée

Ma chouette… attend!! Julie hurle!! Vous êtes dégoûtant!!! C’est ta propre fille!!! Et toi??? Quel genre de salope est tu pour te faire manger la chatte par ton propre père??
Caroline pleure, Julie explose de rage, je reste debout au centre de la pièce, mais étrangement, je reste bander ce qui ne manque pas de troubler Julie encore plus . J’essaie de rassurer Caroline , que rien de ce qu’elle a fait est mal… mais sa jumelle n’est pas de cette avis..
et tout à coup, ma petite Caroline, d’ordinaire si calme se lève et regarde sa sœur en lui disant :
Mais quelle grosse hypocrite tu est!!! Tu est celle qui m’a acheter un toy, tu est celle qui suce les gars dans les party, tu est celle qui aime porter des chandails décolleté pour attirer l’attention sur tes seins… jetait insecure , j’ai poser des questions à papa, et, je ne saurais pas t’expliquer mais … je ne me suis jamais senti aussi bien. Ma sœur, tu ma toujours dit que l’on serait souder toi et moi, je te demande de ne pas me juger…

Et en disant cela, je n’en croyais pas mes yeux… ma petite Caroline s’est agenouillée devant moi et repris mon penis dans sa bouche . Reprenant sa fellation , et, dans une fougue que je ne lui connaissait pas, elle regardait sa sœur droit dans les yeux .

Julie la traite de traînée, de chienne, mais ne semble pas être capable de la quitter des yeux, elle semble troublée par la vision d’elle même, suçant son père… puis , soudainement, elle s’étire, détache le dos de sa robe qui tomba instantanément à ses pieds, elle est presque identique à sa sœur , ses seins, parfait, sa chatte rasée , même leurs visage sont tellement semblable …
Ma Julie s’approche de nous, elle s’agenouille à côté de sa sœur et lui dit: Attend, je vais te montrer comment faire.

C’est alors que la bouche de ma petite Julie joint celle de caroline sur mon penis. Elle me suce avec brio tout en prodiguant des conseils à sa sœur. Je n’en peut plus. Dans un ultime grognement, j’éjacule dans la bouche de ma petite Julie. Elle avale tout comme si cela avait été naturel et me dit: ” papa… tu aurais pu attendre… j’avais pas fini de montrer à Caro comment faire!”

Je suis subjuguée, mes 2 adolescente sont nue à mes pieds et je viens de remplir la bouche d’une d’elle de mon sperme paternel.

Je ne veux pas arrêter, mes filles m’excite tellement, j’en veux encore . Je replace caroline sur le divan, dans la même situation où sa sœur nous à trouver, et je me replonge dans sa chatte. Elle est encore plus mouillée que tantôt, je la lèche , fait de petit mouvement sur son clitoris, entre un doigt dedans, elle se tortille de plaisir.
Julie viens s’installer à mes côtés, elle regarde sa sœur, sa jumelle se faire manger par son papa. Je glisse ma mains dans ses cheveux et approche son visage du mien et, l’embrasse à pleine bouche. Elle me rend bien le baiser. De savoir qu’elle se remplis la bouche de la mouille de sa jumelle me redonne une erections instantanément.

Julie glisse sa main sur la charte de sa sœur, elle semble timide et exciter à la fois. Elle répète doucement que c’est sa petite sœur, mais son désir est fort, elle fini par embrasser la cuisse de Caroline, et lentement, comme je l’avais fait il y a quelques instant à peine, elle s’approche de la douce chatte du bébé de la famille .
La tentation est la , je vois ma Julie, la tête s’approchant de la chatte de sa sœur, je glisse mes doigts entre ses cuisses. Elle est mouillée, sa chatte dégoûte de plaisir. Tandis que sa langue viens délicatement effleurer le clitoris de sa jumelle, mon gland lui, trouve son chemin entre ses lèvres toute lubrifiée
Jamais une pénétration me parut aussi intense que la première fois où ma queue s’est retrouver à l’intérieur de ma fille. Elle était mienne, elle léchais sa sœur, je commençai à lui donner quelques coup de bassins mais au fur que je lui baisais la chatte, elle redoublais d’ardeur sur le clito de sa sœur… ma Julie n’en était pas à sa première fois, c’est une certitude. Je la défonçait avec fougue et elle se mit à hurler!! Papa!!! Ta queue est merveilleuse! C’est tellement meilleur de se faire baisser par un vrais homme ! Je n’arrivais pas à me sortir de la tête que, ce n’était pas un jeux de rôle, je baisais bel et bien ma jeune ado.

Caroline me regardait dans les yeux, elle ne perdait rien de l’action. Son papa mature et grisonnant était bel et bien en train de faire l’amour à sa jumelle devant elle .

Je me retirait de julie, et comme pour installer ma totale dominance, approchais ma queue de la bouche de caroline , afin qu’elle aussi, goûte la mouille de sa sœur.

Elle me léchât le gland et me tenant les couilles et me dit: papa, j’aimerais que tu me prenne comme tu à pris julie. Je veux que tu soit mon premier. Je t’aime mon papa. J’écartait donc ses cuisses, ses seins était gros, ses mamelons toujours trop dur, comme ma queue. J’approchai mon gland de ses lèvres pleins de son excitation. Je m’enfonce dans ma caroline sans difficulté, elle s’est sûrement défoncer avec son toy à plusieurs reprise. Elle pleure de joie, merci papa!! J’aime tellement ta queue, je commence à bouger d’avant en arrière tandis que julie est coller contre moi, elle suit le mouvement avec ses hanches et, glisse ses doigts entre ses cuisses.

Je suis en train de baiser mon bébé pensant que, ma plus vieille se masturbe en me regardant.
Je sors ma queue de caroline et, l’approche de julie, sa chatte est ouverte et offerte je m’en approche et éjacule partout sur la chatte de julie. Je prend la main de Caro, et guise sa bouche la ou elle vas, la vision de la chatte de sa jumelle pleine du sperme de son papa semble l’exciter au max. Elle descend docilement la tête vers la chatte de sa sœur et goûte mon délicieux nectar mélanger à la mouille de sa sœur.

Elle lèche avec appétit jusqu’à ce que sa sœur, explose d’un orgasme puissant. Je regarde mes chéries avec fierté j’ai 2 ados belles comme tout, avec des corps de rêves, et qui savent s’occuper l’une de l’autre.

Je me réveille de ma sieste , les filles ne sont pas encore rentrer, je viens de rêver que je les baisais, c’était tellement bon, mon penis est tellement dur.
Comme j’aperçois leurs voiture entrer dans le drive way, je sort ma queue de mon pantalon. Me positionne face à la porte et commence a me masturber. On verra bien qu’elle réactions mes jumelles auront en surprenant papa se masturber.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire