Histoire de sexe fétiche Histoires de sexe lesbiennes Histoires érotiques couples amateurs

Femme mature 1

Femme mature 1



Un récit vécu rien que pour vous:
c’était il y 14 ans, balbutiements d’internet, il existait les numéros en 08 de rencontres…j’achète un mobicarte jetable et répond à des annonces de femmes de tous âges et j’attends….
Une répond….elle a 58 ans c’est hyper excitant elle redevient jeune fille avec moi.
Je la séduis, on se donne rdv à la sortie d’une gare…

C’est excitant, je guette de loin à la sortie de la rame dans le flot des voyageurs pressés mines fermées…je la vois chercher du regard, femme avec le poids des ans sur son visage, yeux bleus et longs cheveux blonds.
J’hésite un long moment, vais je aller jusqu’au bout?
Je la vois sortir son portable et me faire un sms.
Mon téléphone de l’époque vibre, je ne le lit même pas et me dirige d’un pas ferme vers elle.
Je suis un beau jeune homme de 26 ans, elle peut aisément être ma mère, son visage s’illumine en me voyant.
On marche sans but sur le trottoir, elle n ose me regarder, timide et rougissante comme une jeune fille…
Je prends sa main et l’entraîne sous un porche à l abri des regards…
Je l’embrasse et sa langue répond à la mienne.
C’est bon, excitant, son corps est mince et frêle je la sens mouiller à travers sa robe comme une jeune fille.
On convient d un rdv chez elle.
Le lendemain, repas le midi chez elle, je découvre une femme veuve avec une fille en perdition.
Elle est en mal d amour et ça se voit, elle me dévore du regard tout le repas.
N’y tenant plus, elle prend ma main et me guide vers sa chambre…
Après m avoir couvert de baisers en me déshabillant, elle me laisse nu sur le lit et s absente une minute…
Elle revient avec juste une combinaison porte jarretelles rouge qui dévoile des seins encore fermes aux larges mamelons déjà en érection et laisse voir sa toison intime sans culotte.
Malgré son âge elle est belle toute rougissante, cheveux blonds parsemés de fins cheveux blancs. C’est une jolie femme qui retrouve ses 20 ans passés et qui chevauche sans honte son homme en prenant un plaisir qu’elle ne croyait plus possible.
Sans hésiter elle vient sur moi me chevaucher et s empale directement dans un gémissement a****l…ce qui a le don de me faire grossir encore en elle.
Malgré sa mouille, elle est étroite pour moi, j écarte ses chairs de mon membre au gland violacé près à éclater.
Elle grimace un peu puis l’extase se lit sur son visage ridé, ça passe finalement, me voici au fond, si étroite que j ai l impression de la sodomiser.
Elle s’agite tout en m embrassant longtemps.
Telle une femme revenue des temps anciens, elle arrive à me faire jouir avec dextérité …
Je jouis en elle dans un cri et la remplis de moi à longs jets chauds et puissants.
Troublée elle n’ose plus me regarder, comme si elle prenait conscience de ce que l’on venait de faire..
On prend un café, elle me garde en elle tout ce temps, juste une chemise de nuit…
Encore excité, cette fois c’est moi qui l’entraîne dans sa chambre.
Je la prends à nouveau et cette fois c est moi qui mène la danse pilonnant sa chatte encore toute remplie de ma semence.
Nouvelle jouissance torride dans cette femme dont j’oublie définitivement la vieillesse.
On a fait des tas de choses ensemble par la suite, dans les salles obscures d’un ciné ou au détour d’une rue de Paris culotte baissée…
C’est avec elle que j’ai su que j’aimais les femmes mûres.