Histoire de sexe fétiche Histoires de sexe noir Histoires porno

Les vacances du cul

Les vacances du cul



Antoine partie je me retrouve un peu comme un con. Je vais au boulot, et le reste du temps je végéte chez moi entre films pornos, masturbation, sites de rencontre où je dial avec des travesties, mecs chauds….la plus part du temps c’est décevant, je n’ai de cesse de comparer avec mon jeune minet. Un mec de Bordeaux, un petit gothique efféminé me fait une cam sur Skype….il se doigte, je me branle, ça ne dure pas bien longtemps avant que je gicle sur mon ventre. Je suis vidé, je coupe Skype sans même lui parler….j’attendrai d’être de nouveau excité.
Il faut que je réagisse, et dans ces moments là rien ne vaut deux bonnes semaines de vacances. Un ami, Stéphane, m’a proposé de le rejoindre au Cap d’Agde. Stéphane est un ami rencontré en Thaïlande en décembre dernier, il a dix ans de plus que moi mais on s’est rapproché par notre passion pour les jeunes travesties, transexuelles et minet. Je décide de le rejoindre, on m’a souvent parlé de ce coin de la France mais je n’y ai jamais mis les pieds, puis Stéphane m’a assuré qu’il connaissait très bien le coin…je verrai bien, puis c’est tout de même mieux que de rester dans ma chambre à me branler sur du porno; un peu d’action ne peut pas me faire de mal!

Mon hôte est venu me chercher à la gare. Il est ravie que je sois là, on ne s’était pas vu depuis notre dernier séjour à Phuket en décembre dernier où nous séjournions dans le même hôtel.
“Alors comment tu vas depuis?” Me demande Stéphane en conduisant
“Ça peut aller, je me suis pas mal amusé avec un petit jeune, et là je suis libre…”
“Hahahaha toujours pareil! Écoute, tu vas voir ici c’est pas pas Patong, mais il y a moyen de s’amuser, je t’assure. La plage est un vrai baisodrome certains jours, et je connais quelques couples qui organisent des soirées privées. Ça fait quinze ans que je viens là, et je n’ai jamais eté déçu!”
Nous arrivons à Sète, dans la maison de vacances louée par Stéphane.
“Bon tu as le choix, sois on dort ensemble dans le grand lit de la chambre, soit tu dors sur canapé.”
“On peut dormir ensemble pas de problème, comme ça on pourra partager nos proies hahahaha.”
Ça m’excite de dormir dans le même lit que lui, si l’envie nous prend en pleine nuit, on peut se faire plaisir….un sexe en érection qui passe sur des fesses, une petite fellation…et si nous avons une invitée, il y a largement assez de place pour la mettre entre nous.

Après dîner, tous les deux un peu crevé, nous nous mettons au lit. Stéphane à une quarantaine d’années, athlétique et imberbe, assez bien monté. Actif comme moi, il n’en demeure pas moins que c’est un sacré pervers….comme moi. Dans le lit il commence à me montrer des photos de travesties et minets qu’il a rencontré cet hiver….puis des photos de partouzes ici, histoire me mettre l’eau à la bouche. On est tous les deux bien excités…on se masturbe mutuellement en mattant un porno….puis on prend chacun le sexe de l’autre en bouche dans un 69 bien hot. La queue de Stéphane est de bon qualibre, et son gland est bien gonflé….je déguste le tout, prends bien soin de lécher et de sucer. Il s’occupe bien de ma queue en la prenant jusque dans la gorge. On se fait plaisir comme ça pendant une dizaine de délicieuses minutes. Puis on s’assoit l’un à côté de l’autre on se branle mutuellement…il me fait jouir, je balance des giclées de sperme jusque sur ma poitrine….il jouit à son tour, son sperme dégouline de sa queue, j’en ai plein la main.
On se nettoie avec de lingettes et on s’endort rapidement.

Le lendemain nous sommes enfin à la fameuse plage naturiste du Cap d’Agde. Je marche avec Stéphane en direction de ce qu’il me présente comme étant “le coin le plus chaud.” Nous portons qu’une paire de claquettes et un sac à dos avec nos affaires. Ça me fait drôle au début de marché complètement nu dehors, c’est une première pour moi mais en fait je me rends compte que ce n’est pas tellement différent que de me balader nu dans les clubs et sauna que je fréquente à Paris.
“Voilà c’est là. Ici c’est plus libertin, tu as des couples hétéros qui viennent faire le show parfois même, c’est marrant. De l’autre côté c’est plus mixte, je veux dire plus tranquille quoi. L’action c’est ici, tu te poses, tu fais un tour, tu regardes, tu vas voir c’est un peu comme en club sauf qu’on est à la plage et il y a plus de monde.”
“D’accord ça marche.”
Je prends note des explications de Stéphane, nous prenons place sur nos serviettes. Je balaie du regard la plage. Je vois des mecs de tout genre….des vieux, des jeunes, des gros, des maigres…des peaux bronzées et d’autres bien claires. Sur certaines serviettes, sous certains parasols l’ambiance a l’air un peu chaude déjà, ça se caresse les parties, les fesses….un vieux est en train de sucer un jeune mec devant quelques spectateurs. C’est vrai qu’il y a l’air d’y avoir de l’animation ici, je décide alors d’aller faire un tour. Je me balade sur la plage, au milieu des corps nus, certains mecs me sourrient, je leur réponds par un sourrir mais je ne m’attarde pas; pour l’instant je ne suis pas trop intéressé.
Je m’éloigne un peu de l’épicentre et je finis par entendre des bruits assez intéressants. Des gémissements, des bruits de peau, de chaires qui s’entrechoquent….au détour de quelques roseaux, je tombe sur une jolie scène….un couple hétéro en plein ébat, entouré d’une dizaine de spectateurs. Un homme et une femme d’une quarantaine d’années. Il est en train de la sodomiser en levrette. Les mecs autour regardent excités par la scène, certains se masturbent doucement. Je repère un petit jeune, il me fait penser à Antoine. 1m65 au plus, fin, brun, le visage tiimide, le corps dépourvu de pilositer, la peau blanche, le sexe rose….il se caresse doucement le sexe devant la scène. Je semble être le seul à me préoccuper de ce petit trèsor, le reste des mecs se branle sur le couple. Certains se mêlent même à la baise et se font sucer par la nana. Le minet lui se contente de regarder en touchant sa queue en érection. Il sort un peu du lot; la plus part des mecs ont autour de la quarantaine, lui a l’air d’un ado, le corps frais sans poils, les tétons roses….je me rapproche de lui doucement. Moi aussi je me masturbe doucement sauf que je me branle sur lui moi. Et lui sur quoi il se branle ? Je suis son regard qui se porte sur les mecs en train de se faire sucer par la femme. La salope déguste les deux queues en gémissant de plaisir. Le minet regarde la scène avec envie, j’en suis sûr il envie cette chienne de se faire enculer et d’avoir deux belles queues à sucer. Je me penche doucement vers lui et je lui glisse;
“Tu aimes ça? Ça t’excite?”
Surpris comme arraché à son sommeil il se tourne vers moi et me regarde de bas en haut. Puis en regardant de nouveaux la scène de baise il me confirme;
“Oui c’est excitant”
Je glisse doucement main sur son petit cul bombé de minet. Il se laisse faire. Je le tripote, le petit salaud me fait bander encore plus dur. Je glisse doucement mon majeur entre ses petites fesses blanches…
“Tu veux me faire la même chose?” Je lui demande .
“…..si tu veux oui.”.
“Viens avec moi.”
Et nous quittons tous les deux le cercle des spectateurs. Nous nous éloignons d’une vingtaine de mètres et nous entrons dans un petit espace encerclé par de hautes herbes.
“C’est bon, suce moi maintenant.”
Le minet s’exécute immédiatement et se met à genoux. Il prend ma queue en érection dans la bouche et suce. Il fait ça bien, en prenant bien soin de lécher mon gland et mes couilles. Il semble se regaler si j’en crois ses petits gémissements de salope.
“T’aime ça sucer hein!?”
“Oui j’adore monsieur.”
Putain je suis aux anges, il se soumet immédiatement à moi, ma tête de remplit déjà de tas d’idées perverses et de sévices sexuels….pour le moment je savoure ma pipe. Le petit salaud s’en donne à cœur joie et commence à me sucer bien violement! Je vais voir si il assume jusqu’au bout et je lui prends la tête et baise sa bouche comme une vulgaire chatte.
“Hmmmm je te baise ta bouche de pute.”
En réponse je n’ai qu’une série de suffoquements et un râle de déglutissement. Je crois que j’y suis allé un peu fort. Je sors ma queue, le minet vomit sa bave sur le sable. Il me regarde péniblement. Je le relève.
“Allez viens c’est rien, désolé, je pensais que tu aimerais.”
Je le retourne doucement, me baisse à mon tour et lui lèche doucement l’anus. Il gémit et se tient avec ses mains sur mes épaules. Je lui déguste la rondelle. Sa petite fleur anale est douce et sucrée, j’y enfonce ma langue….il gémit doucement….puis j’entre doigt en massant ses petites couilles…..il gémit encore de plaisir, l’entre deux doigts, puis trois….son petit cul blanc délicieux encaisse….il se dilate bien; il est prêt à accueillir mon chibre tendu. Je me remet debout, ma queue de place dans la fente du minet. Il sent ma grosse bite en chaleur….je la glisse doucement entre ses petites fesses, le gland appuyé sur son anus. J’entre doucement, son anus est très serré mais accueillant.
“Détend toi, doucement. Je rentre doucement.”
“Ça fait mal….”
“Oui je sais, c’est juste le temps que j’entre, ça ira mieux après. Détend ton cul, respire.”
“Oui, mais j’ai mal….elle est grosse….haaaaaa”
Je finis par entre complètement….j’entame de lents vas et viens dans son petit cul….ses douces fesses se collent sur mon pubis dans une magnifique sensation; chaque seconde est emplie de plaisir. Pendant que je le sodomise je ponce gentillement ses petits tétons….il gémit encore plus; une vraie petite cochonne! Le minet se met à quatre patte et écarte ses fesses devant ma queue, il me réclame une levrette….je ne me fais pas prier et je m’enfonce sans ménagement dans son petit cul. Le sable chaud est agréable sur les genoux et les pieds. Je l’encule de plus en plus fort en donnant de grandes claques sur ses petites fesses qui deviennent rapidement toute rouge.
“T’aime ça ma cochonne hein! Prendre des bites dans ton petit cul d’ado!”
“Hmmmmm hooooo oui!!”
Je me mets allongé sur le sable chaud…le minet recommence à me sucer, je remarque deux mecs a quelques mètres qui se branlent en nous observant. Je ne compte pas partager cette fois, ils se contenteront d’être spectateur. Après une bonne pipe le salaud s’enpalle comme une grande sur ma tige. Il se l’enfonce jusqu’au bout et commence à claquer ses fesses sur moi…..”ça fait mal!” Qu’il disait! Tu parles, il s’agite comme une vraie petite pute.
“Hmmmm ouai c’est bon ça, danse sur ma queue!”
Les deux mecs qui mattent sont tout prés maintenant….fait chier, je voulais baiser tranquille. Un des mecs rigole;
“Bah c’est le petit mec d’hier, il s’amusait à tailler des pipes sur la plage!”
Son pote lui répond “ouai c’est bien lui, il a trouvé quelqu’un pour le défoncer on dirait!”
Je sors ma queue du cul du minet, je me lève et me branle sur sa gueule. Il vaut mieux que je jouisse maintenant avant que les deux cons ne gâchent tout.
“Ouai vas-y gicle lui sur la gueule, il adore ça!” Commente l’un d’eux.
Le petit jeune ouvre grand la bouche en caressant mes couilles….il attend sagement que je vienne…..ce qui arrive assez vite en fait; je déverse une bonne dose de foutre directement sur sa langue et son nez….c’est bon putain, je savoure mon orgasme sans faire attention aux deux porcs.
Une fois bien vidé, je m’écarte. Les deux mecs sont déjà en train de s’occuper du jeunot sur le sable….il les suce avec passion.

Mes affaires terminées, je reprend le chemin de la plage….en route je croise un couple de nudiste, la cinquante je dirai. Ils me regardent et s’adressent à moi;
“Vous n’auriez pas vu un garçon, un peu petit, brun?”
“Oui pourquoi?”
“C’est notre fils, nous allons manger là mais nous ne le trouvons pas.”
“Là-bas, vers les hautes herbes… Mais il est occupé.”
La mère me regarde et me dit “ha mince, bah tant pis alors.”
“Je peux venir avec vous?”
“Ho oui si vous voulez pas de soucis” me répond la femme.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire