Histoire de sexe fétiche Histoires de sexe Histoires de sexe de voisins

st cyr sur mer

st cyr sur mer



toujours à la même période de vacances chez ma mère et mon beau-père ou je passe un mois, un mois qui a été riche en aventures diverses, c’est sur moi je suis toujours à la recherche d’un bon coup ici et là, je ne pensais pas qu’autant de femmes, pour la plupart mariées avec des enfants, parfois grands pour certaines, étaient aussi à la recherche de coups sans prise de tête, espérant trouver ou retrouver des sensations qu’elles ne connaissaient pas ou plus avec leurs maris.
ce jour là j’ai eu la flemme d’aller à la petite plage qu’on appelle ici la “cul nu” aussi c’est sur la plage publique et textile que j’ai installé ma serviette, en bas du parking, juste sous la promenade, je suis allongé à plat ventre, mon transistor diffuse nostalgie en sourdine , je regarde sans les voir les gens déambuler, évidemment je suis plus intéressé quand passent des nanas seules en maillot, parfois maillot minimaliste, qui ne cache pas grand chose et qui moule parfaitement leurs formes, je les reluque derrière les verres sombres de mes lunettes de soleil, il y a bien deux heures que je profite du soleil quand je remarque une brune, jupe ultra courte, tee shirt blanc genre “marcel”, perchée sur de hauts talons, elle a une démarche qui obligatoirement la fait remarquer….elle est passée une première fois, mon regard l’a suivi et s’est posé sur son cul, la jupe le moule idéalement, bien rond,cambré, à regretter qu’elle ne soit pas en maillot, plus haut le “marcel” est à même la peau, pas de trace de soutif, le tissu épouse bien aussi la forme galbée de ses nichons, et apparemment il y a du lourd, mais bon elle s’éloigne. quelques minutes plus tard je la repère qui revient, elle a dû faire demi tour au bout de la promenade, je remonte vite ma serviette plus près du muret, elle passe au dessus de moi et me regarde, je me passe machinalement la langue sur les lèvres tout en la matant, elle l’a vu et continu son chemin, je ne la lâche pas des yeux, elle doit avoir dans les 40/45 ans, elle est pas mal foutue du tout, de quoi surement passer un bon moment, je me fais des idées, ma queue me picote, j’hésite entre enfiler mon short et essayer de la retrouver sur la promenade ou rester là à attendre un nouveau passage, je me dis que je vais finalement attendre un peu et si rien ne se passe j’irais faire un tour au cas où! je n’ai pas eu trop à attendre, moins de dix minutes plus tard elle repasse, de nouveau elle me regarde en passant, encore une fois je passe ma langue sur mes lèvres en un geste pour le moins explicite, elle me regarde mieux là, continue à marcher sans me lâcher du regard, elle va revenir dans peu de temps, la jetée se termine pas très loin! effectivement la voilà qui revient, de loin je la vois qui me regarde encore, elle arrive à ma hauteur, elle s’arrête et s’assied sur le bord de la promenade,tournée vers moi, les pieds dans le vide, je fais celui qui ajuste ses lunettes, elle est à peine à 3 ou 4 mètres de moi, les bras de chaque côté de son corps, je distingue à travers le “marcel” les pointes brunes de ses seins, mais le vrai spectacle est plus bas, ses jambes bronzée au début serrées, s’ouvrent doucement, je repasse ma langue sur mes lèvres en baissant mes lunettes sur mon nez pour mieux apprécier, elle s’ouvre un peu plus, je vois maintenant un bout de tissu rouge dans la jointure de ses jambes, là je commence à bander, je passe une main sous moi et remet ma queue en place, levant un peu le ventre pour qu’elle voit l’effet, elle sourit, elle me sourit, se relève et part! grrrrrrrrrr quelle salope! elle m’allume et elle se casse, bon tant pis pour moi elle s’est amusée à mes dépens……mais non la voilà qui revient encore une fois, elle s’assied presque à la même place, son petit jeu recommence, mais grosse surprise, je ne sais pas où elle est allée mais la culotte a disparu, c’est une belle chatte brune qu’elle expose maintenant à mes yeux, prêts à sortir de leurs orbites, cette fois ci c’est elle qui se passe la langue sur les lèvres, puis faisant mine de coiffer ses longs cheveux bruns, arrive quelques secondes à les mettre les mains sous ses seins, en coupole, comme si elle me les offrait, j’aimerais l’accoster mais je n’ose pas me lever, j’ai la bite au garde à vous, le gland dépasse du maillot, ça ferait mauvais genre ici! je l’invite donc à me rejoindre lui faisant une place sur ma serviette et elle vient!
< bonjour, moi c'est fred,asseyez vous
< line, salut, tu passes souvent du temps à mater les nanas ici??
elle est passée direct au tutoiement
< non, dab, je vais à la plage naturiste, mais là j'avais la flemme
< ah bon, il y a une plage naturiste ici?
< oui,tu connais pas le coin?
< non! nous sommes arrivés hier et on a pas encore visité
< nous???
< oui, mon mari et moi, c'est la première fois qu'on vient dans la région, d'habitude c'est plutôt la bretagne ou la vendée
< tant mieux pour moi alors la bretagne c'est pas mon truc, moi c'est le sud, et ton mari???
< il s'est déjà fait des copains au camping et là il est à la pétanque
< alors tu en profites pour chercher des plans sur la plage
< oh non, c'est à cause de toi, quand je t'ai vu et que tu passais ta langue en me regardant
< hé, ça t'a troublée
< un peu
< un peu et c'est pour ça que tu es revenue sans culotte?
< je me disais que je pourrais m'amuser un peu à t'allumer
< et ça a marché!
< ouais mais je comptais pas venir m'asseoir, je pensais juste te faire voir et partir
< ah, un côté exhib, et tu m'aurais laissé là, la queue raide et rien?
< ouais! mais quand tu as bougé pour ajuster ta queue, j'ai vu le gland et je me suis dis pourquoi pas!
< mais bon on peut pas rester ici et continuer, ça ferait désordre, mais j'ai bien envie que tu vois ma queue et que tu t'en serve au mieux, comme je vais me servir de ta petite chatte
< hummm oui mais où
< écoute tu m'attends là, j'habite juste en face dans le lotissement là en lui montrant du doigt, dans moins de 5 minutes je suis là avec mon auto
je crois que je n’ai jamais couru aussi vite de ma vie, j’ai vite démarré et suis allé la chercher, on a ramassé la serviette et nous voilà parti, à peine assise j’ai envoyé la main sous sa jupe, lui caressant les cuisses, remontant vers la chatte que je trouve toute mouillée, j’ai taquiné un peu la fente puis j’ai carrément enfoncé deux doigts, elle a gémit, a avancé son cul sur le bord du siège en s’écartant au maximum, le pouce trouve son bouton, l’écrase, les deux doigts continuent d’entrer et sortir d’elle, elle s’accroche aux accoudoirs, son bassin s’anime, je vais de plus en plus vite, elle coule, elle jouit en peu de temps, je conduis difficilement
< wahouuu, c'est la première fois que je jouis comme ça dans une auto, et aussi vite
< et c'est pas fini
nous sommes sur la route de bandol, en haut de st cyr il y a les calanques du port d’alon, j’en prend le chemin, au lieu d’aller sur le parking je prends le chemin de gauche, normalement réservé aux riverains et aux secours, plus haut je trouve à me garer en faisant gaffe de ne pas gêner si les secours devaient venir, la voiture fermée, serviettes en main, je l’emmène sur une petite plage peu fréquentée ou je suis déjà venu! l’épisode dans la voiture a laisser des traces, elle a les fesses trempée, sa jupe est mouillée, une grosse tache sur son cul, je lui fait enlever comme je lui fait enlever son “marcel” elle est nue, superbe, je l’imite, elle est surprise par sa taille quand elle voit ma queue, avec un peu plus de vingts centimètres et bien épaisse elle dit n’en avoir jamais vu de si grosse, je la prend en main et la branle un peu le temps qu’elle déplie les serviettes, aussitôt fait elle s’allonge, les cuisses repliées, la chatte en avant
evidemment je ne me fais pas prier, je plonge ma langue dans son trou, je lèche les lèvres, pénètre son trou, débusque le bouton, l’agace, le mordille, replonge ma langue en elle, revient au bouton, elle est pratiquement en transe, d’un doigt j’explore les alentours de son petit trou puis lui met, elle se déchaîne sur ma langue, elle m’att**** par une cuisse, j’oblique vers elle, elle prend ma bite en main, elle entame un va et vient juste sur le haut de ma queue, faisant juste jouer le prépuce sur le gland, j’adore, ça me fait bander encore un peu plus, d’une tape sur la cuisse je la fais mettre en levrette je m’allonge derrière elle, j’enfile deux doigts dans sa chatte et je lui bouffe le cul ma langue tourne autour de son petit trou, puis le pénètre, à ses gémissements elle aime, je detend bien son trou, j’y met un bon paquet de salive, je me relève, je prend ma queue en main et pose le gland sur son oeillet, elle tend son cul en arrière je m’enfonce, un peu puis bien à fond, elle bouge bien son cul, d’une main passée sous elle je m’empare de sa chatte, lui enfonce les doigts et titille son clito, elle part en criant, je me démène dans son cul, je sors entièrement d’elle avant d’y retourner presque brutalement, son petit trou bien serré au passage de mon gland à raison de moi, je l’encule bien à fond et balance mon foutre dans son cul, je suis resté comme ça un moment, quand je suis sorti de son cul elle s’est retournée et a attrapé ma bite pour la sucer, je n’avais pas besoin de ça pour rester bien dur aussi je lui ai dit que je voulais aussi sa chatte, elle s’est allongé et c’est à la missionnaire que je l’ai défoncé, sa chatte toute humide à reçu ma grosse queue jusqu’au fond, je l’ai labourée les mains sur ses seins,jusqu’à ce qu’elle jouisse, puis encore après, jusqu’à ce qu’elle jouisse encore et encore, nous nous sommes retrouvés exténués sur les serviettes, repus,.
nous sommes alors allés nous baigner, nour rafraîchir avant que je la ramène au camping non sans s’être promis de nous revoir avant la fin des vacances!

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire