Histoires de baise Histoires de sexe noir Histoires porno

le hazard fait bien les choses (partie 2)

le hazard fait bien les choses (partie 2)



Nous revoici au week end suivant, j’aurai bien aimé que mon pote soit la et qu’on se refasse les pieds de ma tante en douce, mais me connaissant , ma tante sait que je viens exprès le vendredi soir car elle est souvent fatiguée de sa semaine et sait que j’adore profiter de la situation, me servir se ses pieds comme mon vide couille.

Samedi fin de matinée , mon pote vient sonné chez ma tante voir si je voulait venir chez lui manger un morceaux, car ce soir il serait absent et dimanche aussi.

-Tu kiffe que l’on se fasse les pieds de ta mère a deux , pour faire autant d’effort ou quoi ? lui demandait-je

-Bah , figure toi que toute la semaine j’ai repenser à ça, et je me suis aperçu que ce que j’aime le plus c’est de voir un autre gars se les faire, je sait c’est bizarre, mais c’est ce que j’aimerai voir, ….
et il rentre dans un délire me racontant qu’il aurait aimé voir sa mère livré a une bande de pervers fétichistes,qui ferait la misère aux petons de sa mère….

-Bref quand je lui est demander si je pouvait t’inviter à la maison , elle a carrément dit “vas voir si il veut manger avec nous ce midi”, et je doit dire qu’elle a l’air de t’apprécier beaucoup car elle est pas comme ça d’habitude..

-Je pense que c’est plus lié à la reconnaissance de mon geste quand t’était dans la merde….
-peut être oui mais faut voir comment elle parle de toi, il est grand , charmant plutôt mignon ect, a mon avis y a moyen d’aller plus loin avec elle .
-heu attend la on parle de ta maman quand même….
-Oui je sais, j’ai du respect pour elle, mais voila elle à pas d’homme dans sa vie depuis longtemp ,et j’ai pas envie que n’importe quel connard pointe sa gueule et lui pourrisse la vie…..

-Excuse moi de te couper, mais une question me brule les lèvres, le week end dernier quand on c’est vidé sur ses pieds, le lendemain elle t’a dit quelque chose ?
-Haa merde je t’ai pas raconté, en fait elle a fini sa nuit sur le canapé, le lendemain matin elle me tope après le café, son collant dans les mains et me convoque pour une sérieuse discution.
-aie aie aie tu t’es fait défoncer ?

-Non attend, elle me demande si j’y était pour quelque chose à propos des taches qu’elle a trouvé sur ses collants, et faut dire que pour pas les voir fallait être bigleux ,

hhahhahaha, on se mit a se marrer d’un air plus que complice ^^

-Ouais j’en était ou? ha oui donc moi je lui dit que c’est moi, et que sa fait longtemps que je rêvait de faire ça, et qu une fois que tu était parti, voyant ses pieds ainsi bah j’ai craquer, je m’en suis excuser lui plaçant au passage que seul ses pieds me motivent avec une montagne de compliment la dessus,…..

-ET elle t’as répondu quoi ?
-Bah qu’elle était pas trop d’accord ,et qu’a l’avenir elle préférerai que je lui demande la permission, au lieu de faire ça en douce pendant son sommeil, et qu’elle se doutait d’un truc du genre, haaa oui et elle m’a demander si tu était au courant .
-Ha, t’as répondu quoi ?
-Je lui est dit qu’on avait la même passion pour les pieds et que ce que je lui est fait tu n’était pas au courant, mais que tu m’as dit que tu trouvait ses pieds tres sexy, et la figure toi elle a pas ramener sa gueule …..
-Interressant tous ça, bon fesont profil bas et l’endort pas ce coup ci , vu que tu doit partir sa éveillerai trop de soupçons ….

Franchit le seuil de la porte , je fait la bise a Christiane, lui fait la bise et un compliment sur sa tenue, elle me tien le bras et me fait signe de la suivre.
-Ne craint rien, j’ai besoin de te parler loin de mon fils tu peux passer ce soir vers 21h discuté de deux trois choses, rien de méchant je te rassure de suite, mais il faut qu’on se parle ..
-Ok ce soir 21h je serait la, et je garde le secret…..

je rejoignis mon pote dans la chambre, on chauffa la console , il était 17h00, il devait partir, je lui emboite le pas et on se dit au week end prochain .

Le temp passe, il est 21h passé je sonne chez Christiane, m’ouvrant la porte ne me pu m’empêche de remarqué ses jolies orteil rose foncé, au travers d’un collant fin noir, ils étaient pas de cet couleur cet après midi, un vieux rouge écaille si je me souvient bien…..

Elle me fit assoir et proposa un café, on se mit à l’aise et la discution prit une autre tournure.

-Cyril , j’ai une question à te poser et tu doit me répondre franchement d’accord ?
-Oula j’ai peur! dit je en riant
-Steve et toi avez la même passion parait il.
-les jeux vidéos oui c’est vrai
-Non moi je te parle de ça! et la elle tendit ses magnifiques pieds vernis dans ma direction, je les fixa regard prédateur.
-Putin qu’ils sont beaux! Ooops désolé ça ma échappé! en fait ce fut volontaire de ma part.
-c’est bien ce qui me semblait, et tu as l’occasion de les touchés ou autres?
-Si c’est une proposition je dit oui tout de suite! lui répondit je.
-Et béé, on peut dire que tu rate pas une occasion toi! sourit elle.
Et donc mes pieds te plaisent, ok , et le reste , tu me trouve pas jolie ?
-Christiane si je peux être franc sans te vexer, tu représente pour moi le plus grand fantasme que je n’ai jamais rencontré, non seulement tes pieds sont sublimes, mais en plus tu es reelement une belle femme, et j’avoue que si j’avais quelques années de plus, je te ferait la cour tous les jours hihihihihi.
-L’age n’est pas une barrière, suffit de savoir garder un secret parfois….

Je me leva pour m’approcher d’elle, lui passa la main dans les cheveux et l’embrassa fougueusement.
Repensant à sa grosse poitrine , ma main glisse dans le décolleté gène par quelques boutons qu’elle entreprit de dégrafé, l’embrassant dans le cou, je descendit a la naissance du soutien gorge, glissant ma langue dedans je cherchait le téton, gentillement, je tira le tissu vers le bas et ma langue se jeta sur l’extremitée brune de sa poitrine, elle se pencha en arrière dans un soupir de bien être, un bon point pour moi elle est sensible des seins …..
lui sortant l’autre, j’empoigne les deux, elle se laissa complétement faire, je lui lécha chaque mamelles que je malaxai en rotation l’un contre l’autre, un “continu c’est bon” me souffla t’elle.

j’entreprit de glisser ma main dans son entrejambe, passant sous la robe et la remontant, la salope portait des bas et non un collant…..
Je me posa la question, cette invitation, la tenue, l’avait elle prévue, surement que oui, cherchant son chemin mon troisième doigt se glissa sous la culotte et s’imissa dans sa chatte, je fit gesticuler mon doigt ce qui la fit grimper au rideau, elle se mit a mouiller fort, très fort …..

Je gardait ma position dominante, assis sur le dossier du le fauteuil, une main autour de son coup lui tenant le sein, de l’autre je la doigtait tout en l’embrasant, je lâcha son seins pour dégrafer mon jean et ma ceinture, je bandait si fort, fallait que je libere tout ca, n’y parvenant pas je me relève vite fait pour faire tombe le futal, et voila qu’elle se met face a moi, m’aidant a retirer mes affaires et me prit la queue à peine sortie à pleine main.

Elle me branla un peu me fixant du regard, j’approche de sa bouche qui s’ouvrit et me pompa de facon divine la queue, au début c’était mignon, mais en lui pinçant les tétons elle sembla plus chaude, j’en abusait, elle s’activa sur ma tige , l’engloutissait du mieux qu’elle pouvait, la plaquant entre ses seins.

Je lui fesait bouger ainsi ses obus autours de ma queue, de haut en bas, elle halletait sous les coups assénés par le mouvement, elle aimait ça, elle me demandait de lui défoncer les seins, ensuite je la mit a quatre patte sur son fauteuil en cuir, et la pénétra délicatement.
Sa chatte était serre, elle avait un cul magnifique comme ça, je la baisa comme un cochon affame, y allant de plus en plus en plus fort de plus en plus vite, elle me réclamait, elle poussait des cris d’une femme à l’article de la jouissance qui ne tarda plus a venir….

La laissant la dans cette position, je retira ma queue pour la calée entre ses pieds nylonés…
Surprise sur l’instant elle me les cambras comme pour me donner son aval et je me branla frénétiquement la bite coincés entre eux…

A force de mouvement je lui gicla abondament sur les soles tendues a cet effet, j’en profita pour lui etallé le tout sur toute la surface, voulu que sa perdure, je lui renfila ses mules aux pieds, elle compris vite mon vice.

-Je vois que t’as pas perdu le nord !, dit elle en se retournant et regardant ses pieds et mules souillées.
-Excuse moi c’est plus fort que moi!
-Y a pas de soucis , sa me dérange pas, et apparemment t’es pas le seul à les appréciés ainsi …
-Ha oui? qui donc les aimes autant que moi ?
-Bon je pense que tu sait tenir ta langue, Steve a jouer avec mes pieds le week end dernier, je l’ai su en remarquant les taches sur le collant, il m’a avouer en avoir profité pendant que je dormait, et je voulait savoir si tu était de mèche ?
-Carrément pas, j’etait pas au courant, le pauvre t’as du l’engueuler grave hihihihi.
-Pas tant que ça en fait, je savais qu’il aimait les pieds féminins mais pas à ce point, j’avoue avoir été surprise de son aveux, je m’attendait à un j’ai rein fait, un gros mensonge quoi, mais non la il m’a balancer que oui c’était lui après ton départ, il a pas résister et c’est amuser avec mes pieds, et je me demandait si tu était complice ?
-J’ai rien a voir avec ça, faut dire voila quand on aime les jolies pieds comme ceux que tu as là, difficile de rester tranquille, après je lui en veux pas, j’irai jusqu’à dire que je le comprend et le soutient hahahaha.

-HA ouais! dit elle en souriant, tu veux dire que si il remet le couvert tu t’en fou ?
-Je dit simplement que se sont tes pieds qui l’attire et moi c’est un ensemble, tu es une belle femme, y a de quoi rêver, et savoir que mon ami ce fait les pieds de sa maman, je doit dire que le contexte me laisse vraiment pas indifférent, voir excitant .
-Mouais, mouais c’est mon fils quand même….
-Et tu viens de coucher avec son pote, c’est pas pour autant que je porte un jugement, moi je dit toujours , la vie on en a qu’une, au delà de toutes morales, y a pas de mal entre deux personnes qui sont d’accord tant que ça reste discret loin de ses préjuges, pis faut dire que vu comment t’a lancer le sujet sans l ‘engueuler , il doit penser pouvoir retenter sa chance…

-Pire que ça, je lui ai dit que le prochain coup il me demande la permission de jouer avec mes pieds au lieu de faire ça en douce pendant que je dort .
-Bah en voila une maman cool, putain pkoi j’en ai pas eu une comme toi ?
-Parce qu’une comme moi t’aurai jamais pu la sauter! dit elle tout sourire.
-tu marque un point, et moi je peut te sauter de nouveau ?
-Déjà? , je te donne mes pieds si tu veux , tu m’a eu j’ai bien joui et l’entrejambe me brule un peu .
-ok vas y donne, je tien plus .

Je bandait déjà a la vu de ses orteils humides, je l’invita a me les tendres et lui saisit par les chevilles, ma bite glissa sans peine entres ses pieds offert, je lui lima comme un beau diable, de temps a autres elle tendait les pieds ou les remuait autour de ma queue, son désir de participer fit monter le mien, d’une main je lui saisit les talons pour les garder en l’air et de l’autre je me masturbait dessus sentant le jus monter….

-Oui comme ça, donne moi tes pieds de salope que je me vide dessus! dit je en lui balançant de puissant jet sur le dessus des pieds et des mollets.
Elle ne sembla pas choqué par mes paroles salaces, a la regarder elle était fier de me faire cet effet la, au point que d’elle même elle se frotta les pieds l’un contre l’autre pour étale la semence sur ses nylons.

-Et tu aime que ta salope étale ton jus sur ces bas ? dit elle l’œil pétillant de vice, accompagné d’un sourire.
-Ha ouais si en plus t’as le dialogue c’est encore meilleur !
-merci mon chérie, reprit elle .

On se calma, elle me proposa un café, j’accepte si elle gardait ses bas souillés ^^

-sans probleme! dit elle.

Elle revint café en mains, mais un son très familier retenu mon attention, elle avait échangé ses mules en bois compensées , contre des sandales talons aiguilles plutôt sexy.

-Ils te plaisent mes pieds comme ça, demanda elle en les fesant pivoté de gauche a droite, dévoilant chaque angles et m’excitant encore plus.
– je comprend Steve, t’as des pieds vraiment excitants….
-fini ton café tu pourra jouer avec si tu en as encore la force, après je vais me coucher tu pourra revenir demain si tu veux.

Mon café fini, je me jette sur ses jambes, l ‘invitant a me faire un shoesjob, qu’elle me prodige, et reçu son cadeau sur le dessus des pieds..

On se fixa un rdv pour demain après midi…….

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire