Histoires de baise Histoires de sexe gratuites Histoires gays

Maman

Maman



Quand j’étais ado, j’allais souvent dans la chambre de maman pendant qu’elle était occupée en bas. Le mercredi, le facteur passait vers 10h. Je savais qu’il en profitait pour tirer un coup. Maman se mettait sur le bord de l’évier, et il relevait sa robe et baissait sa culotte. elle avait la chatte et le cul fort poilu. Moi, je descendais sans bruit, vétue d’une petite culotte et d’un combinaison et je me branlais en les matant.
Un jour, elle a entendu quand je descendais. Elle ne s’est pas arrêtée pour ne pas paniquer le facteur. J’ai croisais son regard en matant, et je suis vite remonté dans sa chambre. J’ai entendu une porte claquer, et je n’ai pas eu le temps de me rhabiller quand maman est rentrée dans la chambre. elle me demandait ce que je faisais là, mais était toute douce. Elle a vu une de ses culottes sur le lit et m’a demandé si je la trouvais douce et jolie. J’ai dit oui. Elle me l’a alors enfilée.
Sa robe était déboutonnée en bas, et je voyais qu’elle n’avait pas remis sa culotte. ses poils étaient collés par le sperme du facteur. J’ai tout de suite eu une érection.
Maman m’a remis sa culotte et a pris ma main pour que je lui caresse ses poils. c’était chaud et gluant. mes doigts glissaient sur ses petites lèvres et allaient dans sa chatte.
Avec mes petites mains et sa chatte bien dilatée par le facteur, je pouvais rentrer 4 doigts sans problème. elle a poussait un petit cri en commençant à me branler.
Je faisais glisser mes doigts dans sa chatte et c’est bientôt toute la main qui rentrait. elle nageait dans le sperme du facteur.
Maman baissa ma culotte et commença à me sucer la bite.J’adorais sa robe en satin. Mon autre main caressait sa grosse poitrine lourde et pendante. j’ouvrais les boutons et sortait son sein du soutien gorge pour la téter.
Elle gémissait et écartait les jambes encore plus pour que ma main glisse mieux. J’avais envie de lui lécher la chatte pour gouter le sperme du facteur.
Je venais enfouir ma langue dans sa touffe de poils. je goûtais le sperme du facteur et adorais ça. ça lui coulait sur la raie du cul et je m’empressais de lui nettoyer la rondelle.
Elle retira complètement sa robe et me la donna pour que je la porte avec son soutien gorge. J’étais en “fille” et je léchais ma mère.
Elle m’excitait avec ses gros seins et son gros cul poilu. Ses seins lourds pendaient de chaque coté de son torse. ils étaient énormes. son ventre rond m’excitait aussi. je ne savais plus où donner de la tête, de la langue et de la queue. Elle était trempée.
Elle ouvrit le tiroir de sa table de chevet et sortit un gode qu’elle commença à sucer. Je la regardais sucer le gode en massant ses seins et en lui léchant la chatte.
Je voyais mon reflet dans le miroir de l’armoire. Je me trouvais belle en salope baisant sa mère.
Maman me demanda de me mettre à 4 pattes sur le lit. elle souleva ma jolie robe et baissa ma culotte. Elle commença à me dire des mots gentils: “oh, mais c’est qu’elle a une jolie chatte ma petite “fille”. Et un beau clito aussi! Tu permets que je lèche ta petite rondelle ma fifille.
Elle commença à me lécher la rondelle. mon clito se mis à gonfler et durcir. Je sentais sa langue me pénétrer. Je voyais notre reflet dans le miroir. Elle commença à me rentrer un puis 2 doigts. Quelle bonheur!
Je n’avais jamais ressenti tant de plaisir. “Oh mais c’est qu’elle semble aimer ça ma fifille” dit-elle en me branlant le cul. Elle prit le gode et commença à me l’enfoncer dans le cul délicatement. “alors fifille”, tu aimes ça, hein petite salope. tu t’imagines que c’est la bite du facteur que maman s’est prise ce matin, ou bien tu crois que c’est celle de ton père. Il aime bien baiser les petites filles comme toi ce gros cochon. Je suis sûr qu’avec mes vêtements, il va aimer te défoncer le cul.
Tu vas devenir la petite pute de la maison”.
Oh oui maman, je veux devenir votre petite pute. J’aimerais bien sucer monsieur le facteur. J’ai vu sa bite, elle est énorme. ça m’a excitait maman quand je t’ai vu le sucer. Si demain tu me prêtes une robe et une petite culotte, j’aimerais qu’il nous prenne toutes les 2.
L’heure tournait et maman du me laisser seul(e) pour aller faire des courses. Papa devait rentrer pour déjeuner. Une fois seul dans sa chambre, j’avais du mal à quitter ses vêtements.
Je m’admirais dans le miroir. Je commençais à fouiller dans ses tiroirs pour essayer d’autre culottes et d’autres robes. Je n’entendis pas papa rentrer.
J’étais sur le lit, clito tout dur sorti de ma culotte, robe déboutonnée sur mes petits seins de garçon quand papa ouvrit la porte de la chambre.
” Mais que fais-tu ici avec la robe de maman? me dit-il.
Heuuuuu, c’est pour l’école papa. on joue une pièce de théatre et je dois trouver un costume.
“Ah oui, et comment se fait-il que ton zizi soit si gros ? Mmmmm tu es bien monté d’ailleurs! Tourne toi un peu que je regarde si ça te vas bien. Mmmm mais c’est que tu as de jolies fesses. tu as hérité ça de ta mère. Mais, tu as l’air trempée, c’est quoi ça?
Je me tournais en écartant légèrement les fesses. Papa glissa ses doigts sur ma raie pour constater que j’étais toute mouillée.
En me retournant, je vis qu’il se touchait la braguette. Son pantalon était gonflé. Il ouvrit sa ceinture et sa braguette pour sortir sa bite.
“mais, papa, que fais-tu?”.
“Rien fiston, mais c’est que tu m’excites avec la culotte de ta mère. Mmmmm…. tu as un beau cul comme elle. Je crois que je vais t’enculer fiston.
“Tu as l’air déjà bien dilaté. Tu as du jouer avec ta chatte depuis ce matin.”
“Mais papa, je suis un petit garçon, pas une fille”. (Je disais ça mais je mourrai d’envie qu’il m’encule…..)
J’avais à peine fini ma phrase que je senti une brûlure me déchirer l’anus.
Papa venait de me pénétrer. Je sentais sa grosse bite aller et venir en moi.
“Mmmmmm tu es une bonne petite salope fiston”
“Il ne faudra rien dire à maman sinon, je lui dis que tu t’habilles en “fifille” avec ses culottes.
” Mmmmmmm oui papa, promis je ne dirai rien! Si tu veux tu pourras aussi venir me dire bonsoir dans ma chambre quand tu auras envie de ta “fifille”. J’aime déjà ta bite papa.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire