Histoires de baise Histoires de sexe en groupe Histoires de sexe gratuites

Promenons-nous dans les bois, tant que le loup n&#

Promenons-nous dans les bois, tant que le loup n&#



Durant l’après midi d’un dimanche de septembre j’ai voulu aller me balader en forêt pour profiter de la nature  et du calme ambiant. Une fois arrivée à destination j’ai cherché un coin isolé et tranquille pour profiter de ce moment de quiétude. Vêtu d’un tee shirt et d’un pantacourt il faisait quand même plutôt chaud même sous les arbres; je décidais de me mettre torse nu pour mieux supporter la chaleur.
Un long moment passa sans voir âme qui vive mise à part les oiseaux  qui chantaient et piaillaient quand tout d’un coup je vis arriver un jeune homme qui promenait son chien dans la forêt. Je le vis passer, il m’a salué de la tête et a continué son chemin avec son a****l de compagnie, puis le chant des oiseaux a repris le dessus.

Quelques minutes plus tard j’ai revu au loin le chien du promeneur et en tournant plus la tête je voyais le propriétaire du chien appuyé contre un arbre en train de se toucher le sexe à travers son pantalon en regardant vers moi. Je me suis alors tourné pour le regarder plus fixement pendant que lui continuait a se caresser le sexe.

il me fit un signe de la tête pour que je le rejoigne  mais je décidais de lui faire le même geste pour qu’il vienne vers moi, ce qu’il fit immédiatement.
Pendant qu’il se dirigeait vers moi il avait ouvert la braguette de son pantalon et avait fait sortir son sexe déjà bien bandé.
Arrivé à ma hauteur il me dit “suce moi”; sans rien dire je me suis mis à genoux devant lui et j’ai commencer à le sucer avec gourmandise. Il a pris ma tête entre ses mains et me fait faire des vas et viens pour me baiser la bouche ainsi que des gorges profondes. J’étais très excité de moment inattendu  et de plaisir de sucer une belle grosse bite bien dure.
Il faisait des vas et viens avec ma tête de plus en plus rapide et enfonçant son zeb de plus en plus profond dans ma gorge  jusqu’au moment ou il a appuyait plus fortement sur ma tête pour faire entrer complètement son zeb  et jouir au fond de ma gorge en me disant “vas y avale mon jus”. Je n’avais pas d’autre choix que le de faire tant il appuyait fort sur ma tête; une fois qu’il eu fini de jouir il se retira de ma bouche pour que je puisse reprendre ma respiration.

“Nettoie ma bite en me suçant” me dit il; je me suis exécuté en le suçant doucement pour enlever le sperme qui était resté sur sa bite. Tout en le suçant je sentais sa bite de nouveau revenir dure.

“Lève toi et tourne toi” me dit il; sans rien dire je le fis et j’ai senti ses mains venir déboutonner mon pantacourt et le descendre sur mes chevilles; il se mis accroupi derrière moi et s’est mis a cracher deux ou trois fois sur mon trou du cul tout en malaxant sa salive sur ma rondelle. 
Il se releva pour présenter son zeb sur mon trou tout en le frottant de plus en plus fort; je me suis penché plus en avant pour m’appuyer sur l’arbre  et juste à moment là il a commencé à me pénétrer jusqu’à faire rentrer son zeb tout en entier. Il m’a fait gémir fortement suite à cette pénétration rapide et de part la grosseur de son sexe. En me prenant par les hanches il a commencer à faire des vas et viens dans mon cul de plus en plus forts jusqu’à sortir entièrement et rentrer d’un seul coup pour bien me défoncer mon petit trou.

“Mets toi à quatre pattes” me dit il; aussitôt dit aussitôt fait, que j’avais en même temps son calibre qui venait de nouveau m’enculer de plus en plus fort et de plus en plus profondément. Ses coups de reins étaient de plus en plus secs et puissants et je sentais son gland me défoncer avec force pendant 10 à 15 minutes. je commençais à bien mouiller du cul d’excitation quand il me dit “tient prend ça”; j’ai alors senti deux ou trois fortes giclais de sperme me remplir le fond du cul tout en continuant à me baiser avec son jus dans le cul pendant  quelques minutes. Puis j’ai senti sa bite débander et sortir de mon cul, mais aussi son jus de mâle qui sortait de mon cul et coulait le long de ma cuisse.

“Nettoie ma bite, suce moi” me dit il; je ne me suis pas fait prier pour exécuter ses désirs et  tout en le suçant j’avais le gout de son sperme et de la mouille de mon cul dans la bouche…. Hummmmm délicieux. Une fois sa bite nettoyée comme il disait, nous nous sommes rhabillés sans dire un mot.

Une fois rhabillés il me dit: “Tchao moi c’est  Sofiane, à la prochaine peut-être”.
Puis il a appelé son chien et s’en est allé pour disparaître quelques instants après dans la foret.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire