Histoires de sexe de voisins Histoires de sexe noir

de bonne épouse a grosse salope

de bonne épouse a grosse salope



De bonne épouse a grosse salope‭

‬1ere partie‭

‬voilà comment tout a commencé.
Je me nomme Didier,‭ ‬je travaille comme chez d’équipe dans une comme de la région parisienne.‭ ‬J’ai environs une trentaine de personne sous mon ordre.‭ ‬Responsable des espaces vert.‭ ‬Je suis un peu le souffre-douleur de mes collègues,‭ ‬voir même des jeunes de mon équipe.
Je suis père de‭ ‬3‭ ‬enfants et d’une femme charmante.ma femme,‭ ‬Sonia,‭ ‬quelques petits kilos de trop mais cela lui va tellement bien.‭ ‬Une vraie déesse des mille et une nuit.‭ ‬Je suis fou d’elle.‭
‬adorable et attentionnée envers moi et nos enfants,‭ ‬une vraie perle,‭ ‬mais depuis plusieurs semaines,‭ ‬elle a changé par ma faute.‭
‬elle a toujours été auprès de moi.‭ ‬Cela faisait déjà‭ ‬8‭ ‬ans que nous étions marié et heureux jusqu’au jours ou j’ai connu Yanis,‭ ‬un collègue de taf.‭
‬il était sympa,‭ ‬mais toujours assez froid avec ma femme.‭ ‬il ne l’a trouvé pas du tout a son gout.‭ ‬il lui envoyait des pique sur son poids et insistait sur la faite qu’elle se mette au régimes.‭
‬il lui disait qu’elle avait trop de gras,‭ ‬que j’aime par ailleurs,‭ ‬et que je ne resterais pas si elle ne faisait pas d’effort.‭
‬il était très charismatique et savait très bien faire,‭ ‬surtout avec moi.‭ ‬il arrivait toujours a me faire plier à ses opinions.‭
‬je me suis retrouver à lui obéir aveuglement et n’osait pas dire non a ses demandes.‭
‬il venait de plus en plus souvent a la maison et ma femme l’appréciait de moins en moins.‭
‬un jour il me dit:‭
“‬si tu veux,‭ ‬je peux m’occuper de ta grosse,‭ ‬te la rendre plus docile et baisable.‭”
‬j’avais peur de lui dire non,‭ ‬du coup,‭ ‬on a organisé une soirée où il pourrait s’en occupé.‭
‬un samedi soir,‭ ‬il est arrivé chez nous vers‭ ‬19h et m’a dit‭
“‬ce soir,‭ ‬je me charge de tout,‭ ‬tu n‭’ ‬as qu’à dire oui et tout ira bien.‭”
“‬pas de soucis pour moi‭” ‬lui dis-je
il s’assois dans le canapé et interpelle Sonia:‭
“‬eh,‭ ‬femme,‭ ‬sert nous a boire,‭ ‬on attends‭”
‬ma femme me regarde,‭ ‬je lui fait signe de nous servir,‭ ‬elle hoche la tête mais finie quand même par nous remplir les verres.‭
‬Yanis se retourne vers moi et me dit d’un ton sec:‭
“‬c’est qui le bonhomme,‭ ‬si c’était ma femme,‭ ‬elle n’aurait pas hésité a nous servir,‭ ‬sans se faire rappeler à l’ordre.‭”
‬je baise les yeux au sol,‭ ‬il continu de m’interpeller:‭
“‬laisse la moi une journée,‭ ‬tu ne l’a reconnaîtra pas après.‭”
‬j’ai peur de Yanis et de ce qu’il pourrait bien dire à mon boulot.‭ ‬Sur moi et ma femme,‭ ‬mon comportement passif avec elle.‭ ‬Du coup,‭ ‬sans même réfléchir je lui dis les mots qu’il ne fallait pas‭ ‬:‭
“‬si tu veux.‭ ‬Tu me diras quand.‭”
‬sans perdre un instant,‭ ‬il me dit‭ ‬:‭
“‬la,‭ ‬maintenant.‭ ‬J’appelle un ami et je l’embarque chez moi.‭”
‬a ces mots,‭ ‬je ne sais pas comment faire,‭ ‬il me dit alors‭ ‬:‭
“‬OK,‭ ‬pas de soucis lopette,‭ ‬laisse-moi faire,‭ ‬reste assis là.‭”
‬il att**** Sonia par le bras,‭ ‬la traîne dans notre chambre et lui demande d’un ton froid et sec.‭
“‬prépare un sac avec tenue de salope.‭ ‬String,‭ ‬bas,‭ ‬cuir etc.‭”
‬elle a peur,‭ ‬cela se voit.‭ ‬moi,‭ ‬je n’ose pas bouger.‭
‬elle lui dit ne rien avoir de ce genre.‭
‬de colère,‭ ‬il lui arrache sa belle robe rose qu’elle porte aujourd’hui,‭ ‬ce qui a pour conséquence de lui libérer ses gros seins.‭
‬mes enfants sont dans leur chambre donc je ne peux pas crier de peur de les ameuter.‭
‬au moment où je me lève pour aller aidez ma femme,‭ ‬on frappe à la porte.‭
“‬rentres,‭ ‬je suis avec lopette et sa grosse.‭”
‬c’est le frère de Yanis et un copain a lui,‭ ‬Mouss.‭
‬ils m’att****nt pas l’épaule et me rassois sur une chaise.‭
‬Yanis demande a son frère de la rejoindre dans notre chambre pour finir de préparer la grosse.‭
‬son copain reste avec moi,‭ ‬c’est un grand noir de presque‭ ‬2m.‭ ‬il me plaque a la chaise lorsque j’entends ma femme se débattre.‭
‬je la vois arriver sur l’épaule de Yanis,‭ ‬presque nue,‭ ‬un collant dans la bouche.‭
‬il passe la porte accompagné des deux autres.‭ ‬Il se retourne et me balance ces quelques mots‭ ‬:‭
“‬elle est à moi pour quelques temps,‭ ‬tu la récupérera quand elle aura décidée de changer et quelle sera devenu une vrai salope.‭”
‬apeuré et fébrile je lui demande‭ ‬:‭
“‬quand‭? ‬demain‭?”
‬il ricane et me répond‭
“‬tu verras bien,‭ ‬je te préviens quand elle sera prête.‭”
‬ils s’en vont.‭ ‬Je me retrouve seul au milieu du salon à pleurer.‭
‬je soir même,‭ ‬je couche les enfants après le dîner et essaye de joindre Yanis.‭
‬il ne répond pas au téléphone.‭
‬je me demande ce qui arrive a ma femme par ma faute.‭
‬on a jamais été séparer plus d’une journée.‭
‬j’espère la revoir demain.‭
‬je pars me coucher,‭ ‬pour une nuit qui s’annonce longue sans elle.
Le jour se lève,‭ ‬les enfants sont déjà dans la cuisine et attende que leur mère leur prépare le déjeuner.
Je leur explique alors que maman est partie de bonheur voire leur grand-mère.‭ ‬Difficile de leur dire autre chose,‭ ‬vu que Sonia ne travaille plus depuis la naissance du deuxième.
Je les prépare pour l’école et leur dit avant de les déposer,‭ ‬que leur mère sera de retour ce soir.
Les voilà partis,‭ ‬pour ma part,‭ ‬je me dirige vers mon bureau,‭ ‬la boule au ventre.
Peur de voir Yanis et son copain d’hier soir.
Je me gare et arrive dans les locaux.,‭ ‬là il manque Yanis,‭ ‬son copain Mouss et un jeune,‭ ‬david,‭ ‬qui traine toujours avec eux.

Je les marque absent sur ma liste pour les chantiers du jour au moment où je reçois un sms de Yanis.

‭«‬ Salut,‭ ‬on ne peut pas venir aujourd‭’‬hui au taf,‭ ‬on a une grosse salope qu‭’‬il faut dresser.‭ ‬Fait le nécessaire pour que cela ne soit pas marquer. ‭»

Je réponds au sms par ces mots.

‭«‬ Ok mais ramène ma femme c soir,‭ ‬les enfants sont inquiet ‭»

J‭’‬attends la réponse qui ne viens pas,‭ ‬je vais attendre cette réponse toute la journée,‭ ‬ce sms qui ne vendra jamais.

Le soir après une journée à me poser des milliers de question,‭ ‬je décide d‭’‬aller dans le bureau chercher l‭’‬adresse des trois de la bande.

Je trouve celle de David,‭ ‬celle de Yanis mais pas celle de Mouss.

Je décide donc d‭’‬aller voir chez Yanis,‭ ‬qui vit seule,‭ ‬il n‭’‬est pas marié.

Je m‭’‬approche de la porte,‭ ‬écoute,‭ ‬aucun bruit.‭ ‬Je sonne plusieurs fois,‭ ‬mais rien.

Je fais le tour de la maison,‭ ‬aucune lumière.

Ils ne sont pas là,‭ ‬c‭’‬est sûr.

Je me rends donc chez David,‭ ‬qui vit encore chez ses parents.‭ ‬La,‭ ‬sa mère m‭’‬ouvre la porte,‭ ‬je lui demande si elle sait ou est son fils.‭ ‬Elle me répond que souvent il dort chez ses amis,‭ ‬Yanis,‭ ‬Mouss où Hasan,‭ ‬un turc vivant dans une cité voisine.

Je questionne la mère pour savoir si‭ ‬elle a une adresse,‭ ‬elle me dit juste avoir le téléphone de son fils.

Je fais le numéro,‭ ‬mais personne,‭ ‬la messagerie.

A ce moment-là,‭ ‬je reçois un sms de la nounou qui me dit qu‭’‬elle doit partir,‭ ‬que les enfants on manger et que comme ma femme n‭’‬est pas là,‭ ‬qu‭’‬il faut que je rentre au plus vite.

Je suis abattue,‭ ‬je rentre à la maison,‭ ‬je discute avec les enfants avant de les mettre au lit.‭ ‬Je leur dis que maman est encore avec mamie car elle est malade et qu‭’‬elle revient bientôt.

Sans aucune conviction,‭ ‬je les borde et leur fait un bisou de ma part et de celui de leur mère.

Je mange un morceau,‭ ‬je suis en larme devant l‭’‬assiette,‭ ‬et je m‭’‬endors sur la table.

Je suis réveillé a trois heure du matin par un sms.

Je prends mon portable,‭ ‬il s‭’‬agit de Yanis.

J‭’‬ouvre le message,‭ ‬il s‭’‬agit d‭’‬une photo.‭ ‬Je la charge et l‭’‬ouvre.

Il s‭’‬agit de ma femme,‭ ‬nue sur le sol.‭ ‬Les fesses rougies et le corps couvert de sperme.

Juste après,‭ ‬un autre sms.

‭«‬ C‭’‬est vraiment une grosse salope,‭ ‬on s‭’‬en sert bien,‭ ‬elle nous vide bien,‭ ‬une vraie chienne,‭ ‬du coup,‭ ‬on la garde encore un peu ‭»

Je fonds en larme devant mon portable.

Le lendemain matin après avoir déposé les enfants chez la nounou,‭ ‬je me précipite au bureau et là,‭ ‬toujours pas de Yanis ni des deux autres.

Je vais attendre toute la journée des nouvelles et c‭’‬est dans l‭’‬après-midi que je vais en avoir ou presque.

Mouss,‭ ‬qui se présente à moi,‭ ‬il me dit qu‭’‬il veut prendre quelques jours de vacance car il est épuisé.‭ ‬Il me dit aussi que cela tient aussi pour les autres et qu‭’‬ils ne veulent pas perdre de salaire,‭ ‬donc il ne faut pas que je les marque en absence.

Je lui réponds être d‭’‬accord s‭’‬ils me ramènent ma femme.

Là il me dit :

‭«‬ Ce n‭’‬est pas une demande c‭’‬est une obligation,‭ ‬sinon tu ne reverras jamais ta femme.

Elle nous‭ ‬épuise,‭ ‬un vrai trou sans fond,‭ ‬on a beau la remplir,‭ ‬on en voit jamais la fin.

On est en train de faire de ta femme,‭ ‬une vraie salope,‭ ‬une blanche a black.‭ ‬On t‭’‬enverra de‭

Temps en temps des photos d‭’‬elle afin que tu ne l‭’‬oublie pas,‭ ‬haha. ‭»

Je lui dis que je vais aller voir la police et la-il me réponds d‭’‬un air sur de lui :

‭«‬ Fait mon ami,‭ ‬mais tu ne sais pas où elle est et si la police commence à nous poser des problèmes,‭ ‬on se débarrasse d‭’‬elle en l‭’‬envoyant au pays.‭ ‬Avec ses atouts,‭ ‬elle ne manquera‭ ‬pas clients ‭»

De là,‭ ‬il tourne les talons et s‭’‬en va.

Je décide de le suivre discrètement.

Il est en scooter,‭ ‬je le suis de loin pour ne pas éveiller les soupçons.

Il parcourt une quinzaine de kilomètres avant de rentrer dans une cité tout près de chez nous,‭ ‬moins de‭ ‬1‭ ‬kilomètres.

J‭’‬essaye de le suivre mais je perds vite sa trace dans le dédalle de petites voies.

Je décide alors de retourner à la maison m‭’‬occuper des enfants,‭ ‬je reviendrais ce soir.

Le soir venu,‭ ‬après avoir couché les enfants,‭ ‬je me vêtis‭ ‬de noir et prend la direction de la cité.

Arrivé sur place,‭ ‬je tourne pendant presque‭ ‬2‭ ‬heures sans rien,‭ ‬jusqu‭’‬au moment où je vois deux jeunes courir vers une porte de cave.

Je les suis de loin,‭ ‬ouvre la porte,‭ ‬et me dirige vers un endroit éclairé au fond.

Il s‭’‬agit d‭’‬une pièce sans fenêtre,‭ ‬une cave,‭ ‬avec un matelas par terre,‭ ‬des tags au mur,‭ ‬une table qui trône au milieu et les deux jeunes assis sur un coté de la pièce.

Il me voit et me demande ce que je fais là.‭ ‬Je leur retourne la question et pour seul réponse j‭’‬ai un :

‭«‬ On est venue voir la grosse pute de la cité,‭ ‬mais je pense qu‭’‬elle est déjà partie. ‭»

Je suis horrifié,‭ ‬parlent t‭’‬ils de ma femme ‭?

Ils se dirige vers la sortie,‭ ‬je les suis et leur pose quelques questions.

‭«‬ Qui est cette femme,‭ ‬d‭’‬où vient-elle,‭ ‬elle vient souvent ‭?‬ ‭»

Il me réponde :

‭«‬ Cela fait deux jours que Mouss et Hasan emmène cette blanche se faire saillir devant tous les potes du quartier.‭ ‬Elle encaisse fort,‭ ‬car ils y vont seccos.‭ ‬Une vrai BAB ‭»

Je suis inquiet,‭ ‬je rentre chez nous,‭ ‬encore plus dépiter qu‭’‬avant.‭ ‬J‭’‬ai peur de ce qui va lui arriver.

Vers minuit,‭ ‬je reçois un sms,‭ ‬encore une photo,‭ ‬suivis de‭ ‬2‭ ‬autres.

Sur la première,‭ ‬on voit Sonia,‭ ‬a genou sur une table,‭ ‬celle du squat.‭ ‬Elle a le cul en l‭’‬air,‭ ‬d‭’‬où s’écoule une‭ ‬quantité énorme de jus.‭ ‬Sur la deuxième,‭ ‬5‭ ‬blacks qui jutent dessus et sur la dernière,‭ ‬un arabe ou un turc avec un sexe énorme debout avec ma femme dans les bras.‭ ‬Son sexe ouvert en grand avec un long flot de spermes qui s’écoule de sa chatte ou dirais-je plutôt de sa grotte,‭ ‬tellement elle est éclatée.

Je suis en pleur au milieu du salon.‭ ‬Je m‭’‬endors a même le sol.

Réveillé au matin par les enfants,‭ ‬je décide de téléphoner à mes parents pour qu‭’‬ils récupèrent les enfants pour quelques jours.‭ ‬Je leur explique avoir un petit souci avec Sonia et que l‭’‬on a besoin de moment ensemble.

Ils acceptent de les prendre jusqu’à ce que ça aille mieux,‭ ‬je suis soulagé,‭ ‬cela va me permettre de me plonger entièrement sur la recherche de ma femme.

Je pars pour le taf et arrivé sur place,‭ ‬il y a Yanis,‭ ‬et david.‭ ‬Ils sont là,‭ ‬à m‭’‬attendre.

Je me dis que c‭’‬est bon,‭ ‬mon cauchemar est fini.‭ ‬Je me dirige vers eux mais avant que je ne dise un mot il me parle.

‭«‬ Salut Didier,‭ ‬on revient pour travailler mais on ne veut pas entendre‭ ‬des plaintes sur ta femme,‭ ‬de toute façon,‭ ‬on ne l‭’‬a plus,‭ ‬elle est partie avec Hasan chez son frère a Lille. ‭»

Je leur demande de me suivre dans le bureau afin qu‭’‬il m‭’‬explique.

‭«‬ Comment se fait‭ ‬’il qu‭’‬elle ne soit plus avec vous ‭?‬ ‭»

« On a joué avec‭ ‬dans la cité,‭ ‬on l‭’‬a exploité comme une pute,‭ ‬elle nous a rapporter beaucoup tu sais.‭ ‬Une vraie chienne,‭ ‬elle en voulait encore et encore.‭ ‬Du coup,‭ ‬on faisait paye la passe.‭ ‬Et il y avait du monde,‭ ‬toujours plus.‭ ‬Des fois‭ ‬50‭ ‬par jours.‭ ‬Mais cela ne lui suffisait pas.‭ ‬Voyant cela,‭ ‬Hasan qui est un chef de bande a décidé de la confier à son frère qui a un réseau de pute sur Lille,‭ ‬voir s‭’‬il pouvait gagner un peu plus. ‭»

Je n‭’‬en crois pas mes oreilles.‭ ‬Il surenchéri par :

‭«‬ Je t‭’‬envoie une vidéo de ces‭ ‬exploits,‭ ‬tu vas te rendre compte. ‭»

Dans la fouler,‭ ‬je reçois par mail une vidéo que je me précipite d‭’‬ouvrir en leur présence.

Elle date de hier soir.‭ ‬Elle est dans une grande salle vide.‭ ‬Il y a au moins‭ ‬30‭ ‬personnes autours.‭ ‬Elle semble avoir perdu du poids,‭ ‬Yanis,‭ ‬m‭’‬explique qu‭’‬elle ne se nourrie que de sperme,‭ ‬c’était pour lui faire aimer le sexe au début de l‭’‬expérience.

Elle est à genou sur le sol,‭ ‬elle est sale,‭ ‬ses seins sont entourés par des liens serres.‭ ‬Son cul est recouvert de foutre.‭ ‬Son anus‭ ‬est en sang et très dilaté.‭ ‬Ne parlons même pas de sa chatte,‭ ‬toute jolie avant,‭ ‬qui ne ressemble plus à rien.‭ ‬Ses lèvres pendent et son trou est béant.

La vidéo ne dure que trois minutes,‭ ‬mais trois de trop.‭ ‬Les types lui pissent dessus pendant que d‭’‬autre la saute,‭ ‬la baisse.‭ ‬Un type se fait faire une pipe avec un sexe qui lui déforme la mâchoire.‭ ‬On se croirait dans un film gore.‭ ‬Le pire dans tout ça,‭ ‬c‭’‬est qu‭’‬on a l‭’‬impression qu‭’‬elle apprécie,‭ ‬elle ne fait aucun geste brusque.

Je suis en colère mais aucun son ne sort.‭ ‬Je dis à Yanis vouloir aller au flic avec la vidéo en preuve et portez plainte pour viol envers eux.

Il me répond :

‭«‬ Attend quelques jours,‭ ‬je vais faire le nécessaire pour la faire revenir,‭ ‬je vais expliquer ça a Hasan et je tiens au jus. ‭»

Sans un mot de plus,‭ ‬il repart travailler.

Je décide d‭’‬attendre quelques jours avant de porter plaintes.

Cela fait une semaine que l‭’‬on a eu cette discussion.‭ ‬Je n‭’‬ai plus de nouvelles de Sonia ni des autres.‭ ‬Je rentre à la maison après le boulot,‭ ‬une énorme envie d‭’‬en finir.‭ ‬La surprise quand j‭’‬arrive à la maison,‭ ‬il fait nuit mais il y a de la lumière chez nous.‭ ‬Je me précipite,‭ ‬j‭’‬ouvre et elle est la,‭ ‬ma femme adorée,‭ ‬entourée de ses bourreaux.

Je l‭’‬embrasse longtemps,‭ ‬me recule pour mieux la voir.‭ ‬Elle est méconnaissable,‭ ‬habillée genre pute de banlieue,‭ ‬elle est couverte de bleues.‭ ‬Elle a perdu pas loin de‭ ‬20‭ ‬kilos.‭ ‬J‭’‬ai du mal à la reconnaitre comme ça.‭ ‬Je lui demande si ça va.‭ ‬Elle me répond dans la foulée :‭

« Je vais bien,‭ ‬je me suis découverte,‭ ‬assouvie mes envies,‭ ‬j‭’‬aime ce traitement. ‭»

On dirait qu‭’‬on lui a dicter ses mots.‭ ‬Je demande à ce que l‭’‬on nous laisse seul.‭ ‬Les trois types s‭’‬en vont sans un mot.

Je me retrouve seul avec ma femme.‭ ‬Je l‭’‬embrasse fort,‭ ‬la serre contre moi et décide d‭’‬aller lui faire couler un bain.

Je veux lui préparer un diner mais elle me dit ne pas avoir faim de ça.‭ ‬Douche finie,‭ ‬on se mets au lit et on s‭’‬endors presque aussitôt.‭ ‬En pleine nuit je suis réveillé,‭ ‬pas par un bruit mais par son absence.‭ ‬Elle n‭’‬est plus‭ ‬là.‭ ‬Je m‭’‬habille et prend la direction de la cite.

Arrivé devant la cave,‭ ‬il y a de la lumière,‭ ‬je rentre et là,‭ ‬surprise.‭ ‬Sonia,‭ ‬entourée de quelques types qui la baise sans ménagement.‭ ‬Je cris mais à ma surprise,‭ ‬elle se tourne vers moi et me dit :

‭«‬ Chéri,‭ ‬laisse-moi prendre mon plaisir,‭ ‬j‭’‬en ai besoin.‭ ‬Je suis devenue comme ça.‭ ‬Il va falloir l‭’‬accepter.‭ ‬J‭’‬ai besoin de ma dose de sperme,‭ ‬j‭’‬ai envie de me sentir remplie,‭ ‬j‭’‬aime que l‭’‬on me brutalise,‭ ‬que l‭’‬on me pisse dessus bref,‭ ‬que l‭’‬on me salisse. ‭»

Je suis tout retourner.‭ ‬Je m‭’‬assois dans un coin et regarde ma femme.‭ ‬La baise reprend de plus belle.‭ ‬Elle se prend des bites de partout,‭ ‬on lui crache dessus on lui pisse dessus,‭ ‬on la gifle,‭ ‬la pince et elle aime ça.‭ ‬Je n‭’‬en peux plus et décide de rentrer.‭ ‬Je l‭’‬attends à la maison,‭ ‬elle rentre au petit matin,‭ ‬couverte de bleues,‭ ‬salle et elle pue.‭ ‬Elle me fait un bisou et va se coucher comme ça.‭

Ce matin,‭ ‬j‭’‬ai pris ma journée,‭ ‬je vais rester avec elle afin d‭’‬avoir une discussion.

Elle se réveille vers‭ ‬15h,‭ ‬prend vite fait une douche et me rejoint au salon.

Elle s‭’‬assois et me dit :

‭«‬ Assis toi mon chéri,‭ ‬il faut qu‭’‬on parle. ‭»

Je me mets sur le canapé et attend les mots de ma femme.

‭«‬ Pour commencer,‭ ‬merci mon chéri,‭ ‬avec ta façon de faire avec Yanis pour‭ ‬me transformer,‭ ‬tu m‭’‬as fait découvrir mes envies cacher.‭ ‬Ce que je fais,‭ ‬j‭’‬aime ça et j‭’‬en ai besoin.‭ ‬On va passer un marcher.‭ ‬Je reste avec toi car je t‭’‬aime énormément,‭ ‬mais j‭’‬ai aussi besoin de sexe intense et en grosse quantité,‭ ‬donc le soir il faudra me laisser assouvir mes envies.‭ ‬Si je sors,‭ ‬soit tu m‭’‬accompagne sans rien dire,‭ ‬soit tu restes à la maison.‭ ‬Si tu es d‭’‬accord on reprend notre vie presque normalement. ‭»

Je suis horrifié par cette proposition,‭ ‬mais j‭’‬aime ma femme et je ferais tout pour‭ ‬la garder.‭ ‬Donc j‭’‬accepte la situation mais avec une certaine amertume.

Cela fait maintenant‭ ‬9‭ ‬mois que cette situation dure.‭ ‬Presque tous les soirs ma femme sort pour prendre sa dose de foutre.‭ ‬Elle ne s‭’‬occupe presque plus de enfants mais le pire dans‭ ‬tout ça,‭ ‬c‭’‬est qu‭’‬elle en enceinte de‭ ‬7‭ ‬mois et demi et elle continue à se faire maltraitée,‭ ‬défoncer comme une truie par des dizaine de mecs dans les caves.‭ ‬Cela fait‭ ‬9‭ ‬mois que nous ne faisons plus l‭’‬amour ensemble donc vous pensez juste,‭ ‬malgré qu‭’‬elle‭ ‬prenne la pilule,‭ ‬vu la quantité impressionnante de sperme qu‭’‬elle a pris,‭ ‬un,‭ ‬a réussi à la foutre en cloque.

Je ne sais pas encore comment cela va se passer dans notre vie quand le bébé sera là.‭ ‬Ce que je sais par contre,‭ ‬c‭’‬est que depuis qu‭’‬elle a son gros ventre,‭ ‬elle a encore plus de‭ «‬ client ‭»‬.‭ ‬Certain font plus de‭ ‬100‭ ‬kilomètre pour venir la baiser.