Histoires de sexe à l'école Histoires de sexe en français Premières histoires de sexe

Romance Suite 3

Romance Suite 3



Le lendemain, j’ai déposé ma valise chez Marc pour des questions de praticités. J’avais sa clé donc je pouvais rentrer dès que j’avais terminé de bosser.
Plusieurs collègues m’ont trouvé changé aujourd’hui et plutôt radieux. Moi je ne m’apercevais de rien, mais surtout j’attendais la fin de journée avec impatience.
Forcément, j’ai tout fait pour rentrer tôt et bien sûr je suis arrivé la première. Comme à l’hotel je me suis préparé pour l’attendre avec cette fois-ci un plug pour préparer mon anus. Je reçois un SMS qui me donne du temps supplémentaire pour préparer un petit repas comme une vraie petite femme d’intérieur.
– Coucou
– Coucou mon chéri
– Houlà tu emploies les grands mots, dit-il heureux de me retrouver
Je me jette à son cou, et cette fois-ci c’est moi qui prends en otage sa langue.
– Huummm, laisse-moi quand même le temps d’arriver
– Assieds-toi dans le canapé, je m’occupe de tout
Je le laisse s’assoir, et j’apporte tout ce qu’il faut pour un bon apéro : bières, … On trinque, mais on évite de parler de la journée.
– Viens, j’ai envie de prendre une douche avec toi me, dit-il
Je laisse partir dans la douche pendant que je range un peu notre apéro. Mon clito me dérange un peu car il a envie de grossir, mais il n’a pas la place. J’adore ce moment d’excitation, en plus j’ai mon plug qui me chatouille, je suis impatiente de le retrouver.
Il est déjà sous l’eau. La douche étant ouverte je me déshabille lentement devant lui, en faisant exprès de montrer ma chatte bien garnie. Mes efforts payent, car je vois son sexe se redresser. Je me colle à lui, passe mes bras autour de son cou pendant que lui att**** mes hanches. Nos bouches se rejoignent. Je sens son sexe taper contre mon ventre. Avec ses mains il caresse mes fesses et une de ses mains commence à jouer avec mon plug. Au début il tape dessus : c’est délicieux, à chaque tapotement je sens une décharge dans mon ventre et des fourmillements, c’est trop bon. Je me cambre pour qu’il tape un peu plus fort
– Arrête, je crois que je vais jouir, c’est trop bon. Ça m’excite trop
– Mais c’est le but !!!
– Non, Je veux jouir avec ta queue dans ma chatte. Je veux que tu me féconde et garder ton jus en moi !
Je me soustrais à ces mains et je descends lentement pour agacer ces tétons. Je descends encore et j’att**** son membre pour l’avaler. Je suis tellement excitée, que je ne prends pas le temps de le déguster mais j’essaie de l’avaler au plus profond de ma gorge.
– Moi aussi je veux jouir dans ta chatte …
Je me relève, l’embrasse à nouveau, je me tourne et je prends appui contre le mur pour me cambrer au maximum. Il m’enlève délicatement le plug et je sens ma chatte bien ouverte. Il met un préservatif sur son pieu, et il appui directement pour rentrer. Je le sens, sans douleur, progresser en moi. Il se colle à moi, attend quelques secondes et là il commence à me bourrer violement, je sens toute l’excitation dans sa façon de me pénétrer. Je crie tout ce que je peux : c’est trop bon !!! et en quelques minutes il jouit en moi dans un râle et je sens ses derniers coups de reins très profonds qui me font jouir très fort à mon tour. Mon jus coulait déjà, mais là j’expulse les quelques traits qu’il me reste et l’intensité de plaisir est si haute que mes jambes se mettent à trembler … Je me mets à genoux de peur de tomber. Dans cette position je sens ma chatte encore ouverte. Son sexe est de nouveau à porter de ma bouche et j’en profite pour le nettoyer. C’est la première fois que je goute le jus de ma chatte : je le referai car ça m’excite énormément.
– Retire le préservatif et bois tout mon jus,
Je m’exécute et je bois l’intégralité de son sperme en le regardant dans les yeux. Il ne doit pas être rassasié car son sexe se redresse à nouveau.
– Maintenant il faut se laver, dis-je
– Ferme les yeux
C’est lui qui prend l’initiative et me savonne en douceur en insistant bien entre mes fesses. C’est fou comme ce moment est érotique. Je crois que je suis encore plus excité qu’avant qu’il me pénètre. Finalement il laisse ma rondelle tranquille.
– Met juste ta micro-jupe et ton soutien-gorge. Je veux que tu sois constamment prête.
Heureusement son appartement est très bien chauffé. Pendant qu’il termine sa douche, je m’affaire à la cuisine.
Au moment où je sors les assiettes dans le placard du haut, je sens une main le long de ma cuisse. Je me retourne pour lui déposer un petit bisou sur ses lèvres. Je continu mes petites tâches en faisant tout pour me baisser ou alors à l’inverse pour me hisser très haut pour que ma jupe dévoile tout de mon anatomie.
– Tu es fantastique, je n’ai jamais de femme comme toi
– Normal tu es gay … dis-je pour me moquer affectueusement
– C’est vrai, mais tu n’es pas totalement une femme non plus !!!
– Tu marques un point là
– J’ai une idée pour le repas !!!!
Je le vois partir dans sa chambre et revenir avec une boite. Il s’affaire autour de ma chaise pendant que je continu de préparer le repas. Finalement :
– Tada, dit-il avec un grand sourire
– Je ne sais pas si je vais arriver à me concentrer avec ça.
En effet, un god réaliste est ventousé à la chaise.
– Si Madame veut bien prendre place
Je retire mon plug, et je m’empale littéralement sur cette bite en plastique
– Cette fois, c’est moi qui te sers. Interdiction de le ressortir de ta chatte.
Nous commençons à manger. J’avais remarqué qu’il avait une grande table, mais là j’en ai pris toute la mesure. Chaque fois que je voulais att****r un ustensile, il fallait que je penche à la limite de faire sortir le god. Très malin, il a positionné toutes les choses dont j’ai besoin assez loin pour que je me relève. L’excitation et remonté en flèche. Au moment où je pense être tranquille, il active les vibrations : une explosion dans mon ventre. Et là, à nouveau le ballet recommence, je dois me pencher pour saisir ma fourchette et ensuite mon couteau, …. Je sens mon clito qui commence à couler, je ne mange plus, je ne l’écoute plus. Il active au maximum les vibrations. C’est volontairement cette fois-ci que je m’active sur ma chaise. Marc va sous la table et joue avec mon clito. A nouveau cette explosion dans ma tête, dans mon ventre et je décharge mon jus dans la bouche de Marc. Je me rassois précautionneusement sur le god, mais heureusement sans les vibrations. Il revient vers moi, m’embrasse amoureusement et me partage mon jus de jouissance.
– Il ne faut plus me donner d’orgasme aujourd’hui, sinon je ne vais pas tenir la distance.
– Tu es tellement belle quand tu jouis avec ta chatte, et ton jus et super bon
Nous finissons le repas (sans le god) tranquillement. Je le laisse débarrasser et il me retrouve sur le canapé.
Je me blottis dans ses bras et nous en profitons pour discuter. Marc me demande :
– Est-ce que c’était ton fantasme de vivre ces instants avec moi
– Oui entre autres, mais ce qui est sûr, c’est que c’est le préalable pour les autres fantasmes
– Est c’est quoi les autres fantasmes ?
– J’en ai plusieurs, je ne manque pas d’idées sur ce point. Mais je peux te dire ceux que j’aimerais réaliser en premier !
– Vas-y, je note, dit-il en rigolant
– Le premier c’est de refaire la douche mais avec un petit truc en plus : que tu m’arrose avec ta douche dorée. Ensuite, mais là ça demande plus de logistique, c’est que plusieurs hommes me fassent l’amour et surtout finir recouverte de sperme
– Ah oui, va falloir que j’assure pour organiser tout ça
– Et toi Marc, tes fantasmes ?
– Moi le premier, c’est de retirer le préservatif, j’ai aussi envie que pour une soirée tu sois à mon service : je veux que tu te comportes comme une pute, que je puisse t’insulter, t’humilier
– Euh, je n’aime pas la v******e !
– Non, sans v******e, juste de l’humiliation
– Ok alors. Pour le préservatif, il faut qu’on fasse un test tous les deux !
– Oui, pour moi c’est facile, mais toi va falloir trouver une astuce
– C’est simple, suffit d’aller dans les centres de dépistage, en plus c’est gratuit !!!
– Ça c’est une bonne nouvelle, car j’ai très envie de sentir ta chatte …
Sur ces dernières paroles nous partons nous coucher.
Je me couche à ses côtés : quel pied de sentir ces bras autour de moi, son sexe contre ma fente. Impossible de m’endormir en sentant son pieu complètement rigide. Je me glisse sous la couette et lui prodigue une fellation tout en douceur. Avec ma main, je malaxe ces boules et il jouit dans ma bouche encore une énorme quantité de jus.
Finalement on s’est endormis amoureusement, moi blottis dans ses bras bien au chaud.