Histoires de sexe arabes Histoires de sexe gratuites

La famille de ma copine 7 chapitre

La famille de ma copine 7 chapitre



Suite à l’annonce de Sandra . Prescillia et Marco se sont écartés et se sont rapidement revêtu .

Et bien que Priscilla demander des explications à Sandra . Cette dernière était incapable de lui donner le motif de cette arrestation . Marco de son côté était également intrigué par cette arrestation et à proposer à Sandra de les accompagner jusqu’au commissariat bien évidemment l’invitation été la bienvenue .

Bien qu’ils sont arrivés rapidement au commissariat il leur a été interdit de voir leur mère . Et ce ne fut qu’au bout de 3 heures qu’ils ont vu apparaître dans l’entrebâillement d’une porte l’avocat de leur mère .

Bien évidemment Sandra et Priscillia se sont précipités à sa rencontre afin d’avoir des explications . Et les nouvelles n’était absolument pas bonne . Effectivement , leurs avocats annoncer aux deux sœur, que leur mère avait été interpellé à un contrôle routier et arrêter pour des soupçons de blanchiment d’argent et qu’un mandat avait été lancé le matin même . Mais ce n’était pas les seuls mauvaise nouvelle . Car Frédéric leur père , avait également été interpellé dans un autre état où la peine en était bien plus grande en cas de culpabilité. Aux annoncé de l’avocat Sandra et Priscillia été littéralement effondré alors que Marco restait lui tranquillement installé sur une chaise dans le coin de la salle de pause du commissariat .

Prescillia et Sandra était réellement dans une très grande tourmente non seulement il leur était impossible de parler alors parents . Mais avait bien évidemment également en tête le scandale que cela allait engendrer . Alors Marco sachant que rien ne se ferait en cette soirée les a amenés jusqu’au domicile familial et on passait la nuit à discuter de tout et de rien . Entre larmes et angoisse . Bien évidemment Marco ne tentez plus rien durant cette soirée .

Le deuxième jour . Les nouvelles étaient toujours pas des meilleurs . Le quatrième jour . Prescillia et Sandra apprenez par leur avocat que leur père risque la perpétuité . Et le 5e jour Sandra et Priscillia fut surprise d’apprendre de la bouche de leur avocat que bien que leur mère penser énormément à elle . Elle avait demandé à ce dernier un laissez-passer pour Marco il était capitale pour Rose de pouvoir discuter avec Marco . Bien évidemment Sandra et Priscillia non pas réellement compris cette démarche mais on immédiatement appeler Marco en expliquant la demande de Rose . Bien évidemment Marco a accepté de se rendre au parloir de roses mais ne comprenait absolument pas pourquoi lui .

Puis le jour venu . Marco a franchi les portes métalliques de l’endroit où était détenu Rose . Alors que Sandra et Priscillia inquiète avait décidé d’accompagner Marco et attendez ce dernier dans leur véhicule .

Marco était très impressionné par cet endroit . Et après qu’un gardien lui est ouvert les grilles, il a été conduit dans une pièce assez petit où se trouvait assis derrière une table en bois d’une couleur légèrement foncé Rose . Malgré quelques cernes à ses yeux rose ete toujours aussi magnifique . Certes elle portait sur son visage le poids d’une culpabilité et une fatigue certaine . Mais pour la première fois Marco aperçu un véritable sourire sur les lèvres de Rose .

Bonjour Marco et merci d’être venu je suis tellement heureuse de te voir . Marco était réellement surpris de la réaction de Rose qui ne tarde pas à lui montrer sa surprise .

Très bien j’en suis flatté . Mais pourquoi moi ? Alors que vaut fille ne demanderais pas mieux. Puis sans vouloir être méchant , je pense qu’il serait plus logique de les voir elle et non pas moi. Personnellement moi , je peux pas grand-chose pour vous .

Rose à détourner son regard sur la droite et la gauche et après cette assurée d’être sûr d’être seul et à l’abri des yeux et des oreilles . Elle s’est légèrement penchée en direction de Marco pour lui chuchoter dans le creux de l’oreille.

Détrompe-toi . J’ai besoin de toi . Comme tu le sais, je suis totalement point et pied lier , et tu es le seul en tant que stagiaire à pouvoir accéder à mon bureau . Personne ne se méfie rat de toi . Et aucun de mes subordonnés ne peux accéder à mon bureau sans une demande spéciale. Sans compter en plus tu sais barrage de police qui ont dû être mis en place . Alors que toi . Tu peux toujours expliquer que tu viens chercher tes affaires . J’ai bien réfléchi , personne ne te posera de questions .

Ok d’accord mais je n’ai aucune à faire là-bas . Et puis je ne comprends pas pourquoi vous voulez que je m’incruste dans votre bureau ?

Je peux te parler franchement et te faire confiance ?

Oui bien sûr .

Rose c’est penché davantage contre la table afin de murmurer dans le creux de l’oreille de Marco qui celui-ci pouvait sentir le souffle chaud de rose dans son cou .

Dans mon petit secrétaire . Tu verras il y a sous le pied droit du bureau une latte que tu peux levé. Et en dessous , il y a un petit coffre où sont posées des papiers très importants . Et il faudrait que tu me fasses disparaître ces documents rapidement . Mets-les à l’abri là où personne ne pourra les trouver . Je sais de source sûre de la bouche de mon avocat que dans de jours ils vont réaliser une grande perquisition de mes locaux . Et si, il tomberait sur ces documents . Ils en serait fini pour moi et mon mari . Puis là dessus . Rose s’est mis à pleurer .

Marc cru tomber à la renverse à la demande de Rose .

Attendez . Vous avez réellement des tournées tout ce fric qu’on vous reproche ?

Rose , n’a absolument pas nier les faits regrettant simplement ce qui s’était passé .

Je t’en supplie ne me juge pas et rends-moi ce service et je te jure que moi et mon mari te seront reconnaissant toute notre vie .

Non mais attendez . Vous vous rendez compte un peu ce que vous me demandez ?

Je sais . Mais je te l’ai dit tu es le seul à pouvoir accéder à mon bureau .

Marco regarder cette femme assise en face de lui totalement anéanti les larmes aux yeux se demandant. Comment une petite bourgeoise de son genre pouvait-elle en être arrivé là . Puis Rose a poser c’est demain sur une des mains de Marco en la serrant très fort comme pour le supplier . Le contact des mains de rose sur sa peau ne le laissez pas indifférent et ressenti une légère érection après tout pourquoi pas s’est-il demandé .

Comment se passe vos nuits ici ?

Mal . Tu t’en doutes bien . Et puis ma famille me manque tellement .

Vous dormez en cellule alors ?

Oui tu peux pas t’imaginer comme c’est froid et inconfortable . puis rose c’est de nouveau mise à pleurer .

Je préfère mourir que rester enfermé ici sangloter Rose .

Et vous êtes seul ?

Oui tant que le jugement n’a pas été prononcé je suis ce qu’on appelle je dirais en isolement .

Vous mangez à votre faim .

Oh mon dieu non . C’est horrible ce qu’il nous donne .

Et pour la toilette vous faites comment . À cet énoncé . Marco ressenti une nouvelle érection .

On a le droit à une douche par jour . Mais je n’ai toujours pas eu l’occasion de me changer depuis mon arrestation .

Rose avait un chemisier noir . Ce qui ne laisse pas indifférent Marco .

Vous aimez snober votre monde pas vrai ?

Rose lâcha les mains de Marco comme surprise par sa question .

Allons ne mentais pas snober les gens . Ca vous plaisez pas vrai ? Même la première fois que je vous ai vu dans votre bureau je n’ai pas eu le droit à un seul sourire, et maintenant vous me demandez mon aide ?

Alors soyez honnête. Et répondez à ma question . Aimez-vous snober les autres ?

Mais non ! pas du tout ! Pourquoi dis-tu ça ?

Vous savez . Je vais vous avouer un petit secret . Sandra et moi étions planqué dans votre penderie le soir où vous êtes entré et où vous vous êtes comporter comme une petite bourgeoise soumise avec votre mari .

Rose ressenti comme un eu percute.

Oh mon dieu non ! pas ça ? Ne me dis pas que Sandra a assister à ça ?

Et comment qu’elle a assister . D’ailleurs sachez qu’elle était effondré de voir à quel point sa mère et son père était des déséquilibrée . Non mais sérieux . Quel genre de mère peut se faire passer auprès de son mari pour sa fille c’était lamentable avoir .

Mais non ! Ce n’est pas ce que tu crois .

Moi tout ce que je crois . C’est ce que j’ai vu . Est-ce que j’ai vu . C’est une petite bourgeoise demandé à son papa de se faire baiser .

Rose n’a fait que baisser la tête toujours les larmes aux yeux .

Pourquoi me raconte tu tout ça maintenant ? En plus tu crois vraiment que j’ai envie de savoir ça ?

Oh que oui . Car si ta fille à été choqué . Moi de mon côté, j’ai vu le plus beau cul que je n’ai jamais vu . Puis Marco se mit à rire alors que rose à redresser la tête en direction de Marco totalement choqué .

Je t’en prie tais-toi ! S’est mis à pleurer Rose la voix sanglante .

Pas avant que tu m’aies dit ce que tu portes sous ton chemisier .

Non pas ça ! Tu ne peux pas me demander ça

Alors Marco à la réponse de rose c’est redresser et c’est diriger vers la porte . Alors démerde-toi tout seul .

Jamais Rose navet aussi vite réfléchi . Elle savait très bien quelle n’avait d’autres choix pour récupérer c’est fameux papier .

Une nuisette a-t-elle crié !

Marco après un nouveau léger regard en sa direction . Et la couleur ?

S’il te plaît Marco . Je te donnerai tout ce que tu veux . Mais ne m’oblige pas à ça .

N’ayant aucune réponse . Marco a de nouveau continuer son ascension vers la porte avant d’être interrompu de nouveau .

Mauve ! ! ! A-t-elle crié une nouvelle fois .

Si tu veux que je t’aide . Il faut m’en dire un peu plus .

Que veux-tu savoir a-t-elle lancé résigné .

Disons plutôt . Que si je décide de t’aider et que tu sortes de la . Tu devras faire tout ce que je veux même si ça inclut certaines choses en présence de tes filles .

Rose avec bien trop peur de finir sa vie en prison . Et accepté malgré elle cette accords .

Très bien je vais m’occuper de ton problème . Mais j’aimerais bien que tu me donnes un gage de ta bonne foi .

Et quoi ? que veux-tu que je te donne ? Je n’ai plus rien .

Ta culotte .

Rose cru s’étrangler en écoutant Marco lui demandant sa culotte .

Allon ! Marco je ne peux pas . Tu vois bien où je suis .

Dans ces conditions débrouille-toi !

Marco c’est de nouveau diriger vers la porte .

C’est bon !!!

Bien que Rose été humilié par cet acte . Elle s’est retournée face au mur et a passé ses mains délicatement sous sa longue jupe noire pour faire glisser enfin le long de ses jambes une culotte mauve qu’elle lui a tendu .

Marco tout en disant à quel point il aimait ce genre de femme docile à passer la culotte de Rose sous son nez .

Maintenant laisse-moi ! S’est mise à pleurer en s’accroupissant Rose dans le coin de la pièce .

Pas de soucis . Je te laisse . Puis Marco a glissé la culotte mauve dans sa poche .

Tu sais tes filles sont à la sortie et m’attendre . Alors je peux déjà te dire qu’à peine arrivé chez toi . Ah oui c’est vrai je ne te l’ai pas dit ? ce soir je dors chez toi . T’es fille mon inviter à rester avec elle il faut dire qu’elle se sente un peu seul en ces temps-ci . Puis je suis sûr que tu n’y vois aucun inconvénient pas vrai ? De même que je ne pense pas que tu vois un inconvénient à ce qu’on n’utilise ton lit ce soir ?

Si tu fais du mal à mes filles je te tue !!!

Allons rose ne dis pas de bêtises . Et que pourrais-tu bien faire ? Tu as vu où tu es . Et sans moi ton mari et toi passez votre vie en taule alors tu devrais être reconnaissant et puis j’aime la couleur de tes draps sans compter son odeur vanillé . D’ailleurs je vais me régaler avec ta fille au milieu de cette odeur de vanille . Et puis je pense que ta culotte lui ira parfaitement .

Tu en penses quoi ? D’après toi c’est sa taille ?

Pourquoi tu fais ça ?

Parce que tu es le genre de bourgeoise à humilier tout le monde . Alors chacun son tour . Marco aurait aimé lui expliquer sa soirée entre Prescillia et Sandra mais tenez à lui expliquer dans un autre lieu que celui-ci . Et c’est ainsi qu’il quitte la cellule de Rose pour rejoindre Prescillia et sa sœur dans le véhicule à la sortie.

Pour la suite . Merci de laisser vos commentaires .