Histoires de sexe hétéro Histoires de sexe viol

Brève de sexe 06 “Dans la pièc

Brève de sexe 06  “Dans la pièc



Brève de sexe 06

Dans la pièce d’à côté.

Par principe, je n’aimes pas draguer ou céder aux avances des femmes des amis. Mais il arrive parfois que les circonstances nous jouent des tours. Elle s’appelait Sophie, c’était la femme d’un copain avec lequel j’avais fait une partie de mes études. Dire que Sophie m’avait laissé indifférent non, ce serait faux. J’avais toujours regardé cette nana avec beaucoup d’envie. J’étais content pour mon pote André, mais bon, être respectueux n’empêche pas d’avoir des yeux. La plastique de Sophie s’approchait de la perfection. Grande brune à cheveux longs, sa peau était dorée toujours un hâle parfait. Son visage ovale ses grands yeux noirs piquetés d’or étaient du plus bel effet. Un petit nez retroussée et une bouche ah cette bouche, rien que de la regarder on imaginais les délices qu’elle pouvait dispenser. Un corps, parfait, musclé suffisamment, des seins arrogants, fermes aux tétons qui narguait tout le monde dés qu’elle portait un t shirt ou un chemisier un peu fin. Des jambes longues et graciles mais surtout une façon de les croiser qui franchement me faisait bander.

On se voyait fréquemment on passait des week ends ensembles. Cette fois là je n’étais pas accompagné étant entre deux .. femmes.. je venais de casser avec une et je passais à une autre. C’est comme çà dans la vie. Donc en compagnie d’autres amis, nous devions passer le week end, il faisait froid c’était l’hiver. Et c’était les jeux olympiques en Yougoslavie j’ai plus la date 83 ou 84 . Les amis étaient tous des fans et se délectaient. Sophie et moi.. étions elle un peu intéressée.. et moi pas du tout. Tous étaient à brailler devant la télé, j’aidais Sophie à débarrasser.

« Pffff qu’est ce que c’est pénible ce sport !! »dis-je

« Ils aiment çà. Mais en ce moment c’est l’overdose ah oui !! »dit Sophie

Je la regardais, les mains dans l’évier en train de finir de laver une tasse. Elle était penchée, sa jupe courte remontée, on voyais le haut de ses bas. Je ne sais pourquoi.. j’ai eu une soudaine envie, j’avais envie d’elle. Je bandais déjà ..
Je m’approchais et me collait contre elle. Ma main se posa sur sa cuisse, douce gaînée de soie.

« Mais… qu’est ce qui t’arrive.. » me dit Sophie tournant la tête vers moi.

Elle avait réagis, mais ne se dérobait, pas ne tentait pas de s’éloigner de moi. Au contraire elle avait un peu plus tendu son cul vers moi

« J’ai envie de toi.. c’est tout.. » dis-je.

« Et tu crois que… j’ai envie ? » dit-elle en se tournant face à moi.

Elle était toujours serrée contre moi.. l’eau coulant dans l’évier.

« Je ne sais pas.. mais tu ne te sauve pas bien vite.. non ? » dis-je

Ma main glisse sous sa jupe, je trouve sa cuisse, toujours douce, je remonte vers le haut.. sa peau est plus douce que ses bas. Je remonte, je m’attends a trouver une culotte, mais je ne trouve que sa peau.. une fente sans poils..

« Ohhhhh cochon.. tu sais qu’ils sont à côté.. » dit Sophie avec un grand sourire.
« Oui… mais j’ai trop envie..et toi aussi.. si j’en juge.. par l’humidité que je sens là.. » dis-je

Elle prend ma tête entre ses mains encore humide, pose ses lèvres sur les miennes, elle se plaque contre moi frottant son ventre contre mon sexe tendu

Je passe mes mains sous ses fesses. Je la soulève et la pose sur la table de la cuisine. Dans la pièce a côté on entend les autres s’extasier devant les sportifs. Je trousse sa jupe. Sa chatte imberbe m’apparaît dans toute sa splendeur. Rose, a peine ourlée de toutes petites lèvres. La belle est déjà humide.
Je sors ma queue et sans autre préambule je m’enfonce en elle. Je la prend sur cette table. Ses yeux sont incandescents. Nous ne parlons pas.. Inutile nous avons envie l’un de l’autre. Envie de jouir envie de se posséder l’un l’autre.

C’est bref, à la sauvette mais c’est fort, pour elle et pour moi. C’est une jouissance décuplée par la situation, savoir qu’a chaque instant on peut entrer nous donne des ailes. Quand je suis sur le point de jouir.. je lui dit doucement . Je me retire. Elle se laisse choir de la table.. agenouillée elle prend ma queue dans sa bouche et me laisser venir sur sa langue. C’est de la soie, cette bouche. Elle est brûlante. Elle aspire tout mon jus. C’est bon..

Soudain un bruit quelqu’un vient. Sophie rabat sa jupe en se remettant debout. Je remballe prestement ma queue.
C’est son mari qui vient rechercher des bières.
« Hé vous deux.. venez avec nous !! restez pas là vous allez vous ennuyer » dit il.

Je remarque alors, que Sophie à au coin des lèvres une jolie trace de sperme. Je suis assez paniqué. Encore plus quand André lui fait remarquer la trace suspecte.

« Ma chérie.. tu as encore du yaourt au coin des lèvres » dit il.

Sophie s’essuie prestement avec son torchon.

André me regarde et me dit

« Ah si c’était pas toi qui était avec elle.. je me serais peut être posé des questions.. » et il part d’un grand rire.

Sophie et moi on se jette un coup d’œil et on se met à rire à notre tour.

Bon j’avoue, j’ai par la suite revu Sophie plusieurs fois, on c’est pas mal amusé. Puis elle est tombée enceinte. Nous avons arrêté de nous voir. Mais je me suis toujours posé la question, sur le bébé. Car André et elle ont divorcé quelques années après la naissance car il avait appris qu’il n’était pas le père.
Jamais Sophie ne m’a dit si oui ou non c’était moi.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire