Histoires d'inceste Histoires de sexe Histoires de sexe soeur

culotte de sperme

culotte de sperme



L’histoire de cette fois-ci se passe avec une voisine que je connais bien désormais, j’ai d’ailleurs déjà parlé d’elle à plusieurs reprise dans mes histoires puisque nous avons vécu plusieurs aventures ensemble. Mon jeune âge l’excite tout comme son âge avancé me rend fou de désir et d’excitation.
Chaque fois que je vois son vieux cul avancer dans l’ascenseur, je m’empresse de la rejoindre avec l’envie qui monte, et en général ça se finit toujours par une baise qui me donne beaucoup de satisfaction.

Mais cette fois-ci ce n’est pas dans l’ascenseur que nous nous sommes croisé, mais directement chez moi. En effet elle est venue frapper à la porte de chez moi, un samedi vers 13h, alors que j’étais encore à table, entrain de manger tranquillement. Sur le coup je n’ai pas compris qui venait frapper, habitant à l’étage d’un immeuble, le facteur sonne quand il doit me remettre quelque chose. J’ai donc ouvert un peu méfiant, puis je l’ai vu me passer sous le nez ; elle ne semblait pas vouloir être vu entrain d’attendre à ma porte.
J’ai vite compris pourquoi après avoir refermé la porte. Elle était de dos, mais avec un short en cuir noir extrêmement court, et un tshirt à manche longue si moulant qu’on remarquait vite qu’elle n’avait pas de soutiens gorge. Je suis venu contre elle, relevant ses cheveux afin de déposer mes lèvres sur son cou, puis me suis collé à elle, mon torse contre son dos, et ma bite déjà entrain de raidir contre le haut de son cul. Je la vois encore se laisser faire, en remuant son petit cul contre ma bite qui n’en finissait plus de raidir, trop excité par l’idée qu’elle vienne directement chez moi tellement elle était en manque de sex.
Ma bouche toujours sur son cou, j’avais une vue magnifique pour admirer son décolleté, très plongeant, et le tshirt si moulant qu’il mettait sa poitrine en valeur. Le tétons directement collé au tissu ressortaient et me faisait bander comme pas permis.

Malheureusement, je n’ai même pas eu le temps de les caresser. J’avais envie d’y mettre mes mains, mais dès qu’elle a sentit que ma bite était au maximum, elle s’est retournée et a déboutonné son short. J’ai pu découvrir sa petite culotte dessous, en coton assez basique, blanche avec des coutures rouge, un petit nœud rouge sur le haut, et des petit pois rouge imprimé dessus.
Je suis surpris, je l’ai connu avec de la lingerie bien plus sexy, et là elle vient me voir sans soutiens gorge, et avec une culotte en coton. Mais j’ai vite compris l’utilité de cette culotte précisément, du moins de la forme: assez ample, les élastique sont cependant bien collés contre son corp. Ca évite donc de laisser quoi que ce soit couler, et ça correspond à sa demande puisqu’elle me dit de jouir dedans.
De plus en plus surprenant, mais également frustrant… J’ai envie de la baise, mais cela dit ça m’excite : j’ai déjà jouis sur des chattes bien entendu, mais jamais dans une culotte, comme ça sans même pénétrer ou faire de préliminaire. J’enlève donc ma ceinture, baisse mon pantalon au niveau des genoux, et commence à me masturber sur elle entrain de maintenir sa culotte vers l’avant. J’admire sa petite chatte que je n’ai pas le temps de voir d’habitude en pleine action. Et elle est belle: gonflée, et avec des petits poils de repousse qui apparaissent, j’ai envie de la caresser, mais je continue de me branler. Je sens l’odeur de ma bite et celle de sa chatte qui se mêlent, c’est désagréable, mais excitant, alors je me branle de plus belle. Elle me regarde, sans rien dire ni rien faire, uniquement entrain d’attendre que j’explose.
Je sens le plaisir qui monte, ça dure un petit moment mais je ne viens toujours pas. Je décide d’att****r son sein avec ma main libre, j’adore les malaxer en temps normal. Mais lorsque je l’approche, elle mets une claque dessus pour m’en empêcher ; ça m’excite encore plus! Je commence à gémir en me branlant de plus en plus fort. Je sens mes jambes qui tremblent de plus en plus, j’ai du mal à rester en place, mais d’un coup tout mon corp se contracte, et j’éjacule partout dans sa culotte.
J’ai rarement autant jouis, et j’en suis heureux car j’aurais été déçu de voir peu de sperme sortir dans ces circonstances. Là il y en a qui se dépose sur sa culotte au départ, puis ça explose contre son bas ventre, ça coule sur ses lèvres du bas ce qui me fait exploser encore plus. Il y en a partout, sa chatte et sa culotte son recouverte. Avec l’élastique de sa culotte, elle vient récupérer les dernières gouttes sur mon gland, puis remet le tout en place. Elle frotte pour bien étaler ça, et reboutonne son short.
Ensuite elle me sourit, me dit à bientôt, et je la raccompagne à la porte le plus normalement du monde. Elle est ensuite repartit chez elle j’imagine, ou est sortit dans cet état, honnêtement je n’en ai pas la moindre idée, mais tout ça m’a tellement excité, je n’avais qu’une envie : refaire ça.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire