Histoires de sexe en groupe Histoires de sexe lesbiennes Histoires de sexe soeur

l’anniversaire de mon fils

l’anniversaire de mon fils



Je vis seule avec mon fils depuis 2 ans, depuis mon divorce après 10 ans de mariage. Je suis très complice et très proche avec mon fils depuis cette douloureuse séparation. Mon ex mari est parti avec une femme plus jeune que moi.
Moi, c’est Nathalie, j’ai 42 ans, je mesure 1m75, j’ai de longues jambes, un corps svelte, une poitrine honorable, un 90B encore bien ferme pour mon âge. J’ai les yeux bleue et je suis blonde aux cheveux longs. Je sais que je plais encore aux hommes, mais j’ai eu beaucoup de mal à avoir une relation avec quelqu’un, mon divorce m’ayant vraiment marqué et j’ai du mal à faire confiance à un homme. Donc durant un an après ma séparation, je n’ai eu aucune relation sexuelle, jusqu’au jour ou les choses basculèrent avec mon fils.

Mon fils, c’est Yannick, il a 17 ans au moment des faits, c’est un grand gaillard très timide, qui manque de confiance en lui. Par notre complicité, je savais qu’il avait eu 2 petites amies avec lesquels il avait fricotté, mais n’avais pas encore connu le plaisir charnelle. Bref dans notre petite famille tout se passait bien, je le voyais encore comme mon petit bébé, je le protégeais autant que je le pouvais. Je voyais bien qu’il changeait en grandissant, il regardait les femmes, j’ai eu l’occasion de trouver quelques revues coquines dans sa chambre, je suis aussi tomber par hasard sur des mouchoirs en papier lui ayant à priori servit à se soulager. Mais jamais je ne lui en ai parler, non pas que je suis pudique, mais je ne savais pas trop comment aborder ce genre de sujet avec lui . J’évitais de me promener en petite tenue devant lui, je faisais attention à éviter certains sujets avec lui, ce n’est pas toujours évident pour une mère élevant seule son fils, son père étant au abonné absent.

Mais les choses basculèrent un soir du mois de septembre 2011, alors que j’étais de sortie un samedi soir avec 2 copines à moi. Ma soirée finie, j’arrive à la maison, franchis le palier et me dirige au salon et là je reste bloquée à la porte du salon, je vois à la télé un film porno et mon fils assis dans le canapé entrain de se masturber. A priori, il ne m’a pas entendu rentrer, je vois son sexe qui a bien grandi glisser entre sa main. Je reste stoïque, mais décide de ne rien dire et monte sans faire de bruit dans la salle de bain. Je me change, me démaquille et me couche dans mon lit. J’ai du mal à m’endormir, je vois l’image de Yannick entrain de se masturber, je vois son sexe qui a ma surprise a pris de l’ampleur avec l’âge et qui m’a l’air bien plus impressionnant que celui de son père. A ma surprise, je sentais mon corps vibrer sous ces pensées, ma chatte commençait à mouiller, et je me suis masturber sans vraiment comprendre, c’était le premier sexe que je voyais en vrai depuis ma séparation, je me disais que ce n’était pas bien, que c’était mon fils, mais cette vision m’avait trop exciter, et je dois bien l’avouer j’ai joui en pensant à ce phallus.

La nuit portant conseil, je me décide de lui parler de ce que j’avais vu la nuit dernière, vers 11h comme tout les dimanches, je suis allée dans sa chambre pour le réveiller, j’ouvris les volets et je m’installai sur le bord du lit. Je lui explique alors qu’on devait parler. Ayant du mal à émerger yannick m’écoute, je lui explique alors que lorsque je suis rentrée je l’ai vu se branler devant la télé. Il fit un bon et rougit immédiatement. Je lui explique que ce n’était pas grave, mais qu’il devait faire cela avec plus de précaution et dans sa chambre. Je voyais qu’il avait du mal à me regarder dans les yeux tellement il était gêné, pour le rassurer certainement je lui avouai que tout le monde se masturbait, même moi sa mère. Je ne sais pas pourquoi je lui dit ça, mais je devais le faire, je le voyais allongé dans son lit, torse nu, je l’imaginais entièrement nu et je ressentis à nouveau une sensation étrange traverser mon corps. Je lui demande alors si ça lui arrive souvent de se masturber, il m’avoua que oui, qu’il n’avait jamais vu une fille nue en vrai et que ça le travaillait beaucoup. Je lui fis une bise sur la joue et lui dit que le moment ou cela devrait arriver arrivera, mais qu’il devait être patient.

Les jours qui suivirent, j’observais mon fils, j’étais comme intriguée, attirée par lui, mais je me disais que j’étais folle , je suis sa mère. Je profitais pour entrer à l’improviste dans sa chambre, dans la salle de bain lorsqu’il s’y trouvait, toujours dans l’idée de le voir nu, de revoir son sexe. Un jour mon vœu fut exaucé, je rentre dans sa chambre, il est allongé au dessus de son lit, il a une revue dans une main et de l’autre il se branle fortement. Je ne sais ce qui m’a prise, mais je suis venue à ses cotés, il a sursauter, a tenté de cacher son sexe, mais comme il était en pleine érection, il a eu du mal. Je lui demande si sa lecture lui plaît en souriant, il était tout rouge. Je m’assis au bord de son lit et je le regarde, son corps est beau, son sexe est vraiment gros, et assez long, bien plus que ne l’était son père. Je lui dis qu’il pouvait continuer sa masturbation, il fut très gêné, et hésitant. Puis il commença lentement à reprendre sa caresse. A ce moment là, je ne sais pas ce qui m’as prise, je ne quittais pas ce sexe des yeux, mon sexe était trempé, je le voyais aller et venir sur son membre. Je lui demande alors s’il a déjà été branlé par une femme, il m’avoua que non, je pose alors ma main sur son sexe et prend petit à petit la place de la sienne. Je commence alors à le branler, délicatement, puis énergiquement, il ne mit pas longtemps à jouir entre mes doigts, son sperme coulait sur mes doigts, je saisis un mouchoir qu’il avait préparé et m’essuie. Je m’approche de lui et pose un bisou sur sa joue, il me regarde et me remercie.

Ce fut la seule intimité que nous avons eu, mais cette scène hantait mes nuits et me procurait du plaisir lors de mes séances de masturbation. Un mois après cette aventure, mon fils avait anniversaire et je cherchais ce que je pouvais lui faire comme cadeau, lui demandant, il me répondit qu’il ne savait pas ce qu’il voulait, mais qu’il aimerait fêter ces 18 ans avec moi. Je décide alors d’organiser son anniversaire et lui propose d’aller manger au resto et de finir à la maison en tête à tête. Il accepta en me disant que cela lui ferait plaisir.

Le samedi nous allons donc manger au restaurant, nous avons pris un apéritif et avons manger un succulent repas accompagné d’une bonne bouteille de vin c’était une première pour lui, mais il fêtait ses 18 ans quand même. Il était beau ce soir là, bien habillé, et l’alcool lui permis de faire tomber sa timidité. Il me raconta ses envies, ses désirs, il m’avoua qu’il était impatient de connaître une fille avec qui il pourrait enfin coucher car à son âge il avait honte d’être encore puceau. Ces mots me firent frissonner. Nous sommes ensuite rentrée, il s’installa dans le canapé, je sortis le gâteau et ouvris une bouteille de champagne, je mis un cd d’ambiance. Je dois bien l’avouer, le champagne m’a fait tourner la tète, voyant sa joie d’être avec moi, une idée me traversa l’esprit. J’avais acheter une belle montre pour son anniversaire, mais je décidai de lui offrir un autre cadeau, et ce cadeau c’était moi, étais je folle, en manque je sais pas, mais j’allais franchir une limite à priori pas très morale.
Je lui dis de patienter au salon, que j’allais chercher son cadeau…………….

Je monte dans ma chambre et je décide donc de m’offrir à mon fils, je me déshabille et décide de me changer. J’enfile des bas noir, je mets un string, un porte jarretelle et un soutien gorge qui met en valeur ma poitrine. C’est mon plus belle ensemble, il est noir et rouge en dentelle, puis j’enfile une belle robe sexy mettant en valeur mon décolletée et une paire d’escarpin noir, je prend son cadeau et descend le rejoindre. Il me regarda et je vis ses yeux briller, était ce l’alcool ou ma tenue qui le mettait dans cette état ?

Je lui donne son cadeau, il ouvre et trouva sa montre, il se jeta dans mes bras pour m’embraser, son corps collé au mien fit parcourir mon corps d’un frisson et je ressentis comme une décharge électrique. Il me remercia et me dit qu’il me trouvait très belle dans cette tenue. Je lui demandai de se réasseoir afin que je puisse lui donner son second cadeau. Il s’installa et attendit. Je repris une coupe de champagne afin de m’aider à franchir le cap, je m’installai à coté de lui et lui dit que je l’aimais plus que tout et que ce soir j’allais lui donner ce qu’il attendait tant, il me regarda sans vraiment comprendre. J’ouvris la ceinture de son pantalon, puis les boutons de son pantalons un à un, je vis apparaître son boxer. Je commençais à caresser son sexe à travers, je sentis un trouble s’installer, mais aussi son sexe grossir sous mes caresses. Ma main glissait sur son sexe et le tissu de son boxer, je lui dit d’enlever son pantalon et son boxer. Ce qu’il fit et il reprit sa place, l’alcool aidant il avait perdu toute sa timidité. Son sexe était devant moi déjà bien tendu, je posai ma main sur ses bourses et commençai à le caresser, puis je remonte lentement pour saisir son sexe et je commence à le masturber, je le décalotte lentement, je vois perler sur son gland des gouttes de plaisir, je m’en mords les lèvres, mes caresses lui font beaucoup d’effet car je vois et je sens son sexe grandir encore plus, il avait effectivement un sexe bien plus gros que mon ex mari, j’accélère mes va et vient, lui commence à grogner de plaisir, comme je m’y attendais il ne mit que quelques secondes à jouir sous mes caresses et éjacula sur son ventre. Il me regarda, me remercia et se penchant vers moi en voulant me faire la bise, j’ai tourné la tète et nos lèvres se sont rejoint, nous avons échanger un baiser très tendre. Je le pris par la main et lui dit de me suivre.

Je l’emmenai jusqu’à ma chambre, il ôta le reste de vêtement et se retrouva nu devant moi, je me colle à lui et échange à nouveau un baiser, puis je passai ma langue entre ses lèvres, il ne tarda pas à en faire de même et nous nous roulons une pelle, je sentais son sexe contre mon ventre reprendre un peu de vigueur. Voyant qu’il n’osait pas trop prendre les devants, certainement par inexpérience, je saisis sa main et la pose sur ma poitrine. Il commence maladroitement à me caresser au travers de ma robe, mes bouts ne mirent pas longtemps à pointer, et je sentais mon sexe s’humidifier. Je quittais cette étreinte, ouvrit le zip de ma robe et la fit glisser sur le sol. Il me regarda émerveillé par la vue qu’il avait, j’étais devant lui en sous vêtements, je m’allonge sur le lit et lui demande de me rejoindre. Il s’allonge à mes cotés, son sexe est à nouveau droit comme un barreau, je prends sa main et lui fait parcourir mon corps, il arrive de nouveau à auteur de ma poitrine, il me caresse le sein tendrement, puis j’ouvre mon soutiens gorge afin de libérer ma poitrine de sa prison, yannick caresse mes seins, mes tétons qui sont durs et très sensibles, il les fait rouler entre ses doigts, se penche et les prend soudainement en bouche. A priori les films X qu’il a vu lui on apprit comment réagir. Je sentais sa langue jouer avec mes bouts, une sensation que je n’avais plus connus depuis longtemps m’envahit. Pendant qu’il continuait à jouer avec mes seins, il me regarda et on se roula à nouveau une pelle. Cette situation était vraiment très sensuel et très tendre, j’avais l’impression d’être ramenée à mon premier rendez vous, de découvrir comme lui la sexualité. Je pris à nouveau sa main et la fit descendre en direction de mon sexe, je la pose sur mon string et entame une caresse, je le laissa ensuite faire. Il me caressait tout en m’embrassant. Je sentis sa main passer sous le string, et venir chercher mon sexe. La rencontre de ses doigts et de mon clitoris me donna une décharge. Je sentis ses doigts prendre possession de mon entre jambes, il fut surpris de la sensation, faut dire je depuis longtemps je suis totalement épilée. Je sens ses doigts jouer avec mon clitoris puis s’introduirent en moi. Je sentais ses doigts aller et venir , c’était bon et je jouis à mon tour. Je me lève, afin d’ôter mon string et me rallonger à ses cotés, lui offrant mon sexe à ses yeux, je saisis son membre dressé devant moi et commence à le branler, je le décalotte, et passe ma langue dessus, puis le pris en bouche et je commence à lui prodiguer une fellation, sa première. Ses doigts avaient repris leur place dans ma chatte, plus je le suçais, plus il me doigtais. Il me faisait tellement de bien, que je devenais comme folle sur son sexe, je l’avalais autant que je pouvais. Je sentis alors sa langue prendre possession de moi, il en était à ses débuts, mais se débrouillait plus que bien. Sa langue parcourait toute mon intimité, il léchait mon clitoris, le mordillait, moi je dévorais, me régalais avec sa bite.

Après quelques minutes de ce moment de plaisir intense, je le fis s’allonger sur le lit, et me postai au dessus de lui, je tenais de ma main son sexe raide, et m’empalai dessus, je donnais la cadence, j’adorerais sentir ce sexe me pénétrer, rentrer en moi, il saisis mes fesses et imprégna à son tour le rythme de cette pénétration. Il alternait ses caresses entre mes fesses et ma poitrine, ce moment dura longtemps, puis nous avons joui en même temps, il s’est lâché en moi, je sentais ce liquide chaud dans mes entrailles, nous nous sommes enlacées, lui toujours en moi et nous nous sommes embrasés comme deux amoureux.

Nous avons pris une douche puis pour la première fois depuis qu’il était enfant, nous avons dormi dans le même lit. Durant la nuit je fus prise de remords, mais ce moment avait été tellement bon, tellement tendre, un tel partage de plaisir, moi qui n’avait plus eu un sexe entre mes jambes depuis un an. Je m’endormis rempli d’une joie, tout comme lui.

Le lendemain matin, alors que je dormais encore, je sentis une main parcourir mon corps, effleurer ma poitrine, mon ventre, mes jambes, mon sexe. Cette main devenait de plus en plus insistante. Je sentis, yannick faire tomber la couette, moi encore légèrement endormie, je sentis ses mains écartées mes cuisses et soudain je sentis son sexe prendre possession de moi. Il commença à me pénétrer , de plus en plus vite, je ne mis pas longtemps à me réveiller et à mouiller, il me limait à merveille, il jouait avec mes seins , mes bouts, je saisis ses fesses afin de le faire entrer entièrement en moi, après quelques minutes de ce magnifique moment, je me mis à quatre patte et il me prit en levrette, mes fesses claquaient contre son ventre. Je sentais sa force sous ses coups de boutoir. Ce qui encore la veille était un moment d’amour, était aujourd’hui une partie de baise, de jambe en l’air. Il me tenait par les hanches afin de bien me dominer, ensuite je sentais ses mains sur mes fesses afin de bien les écarter. Je lui dit alors “c’est bon continue, prend moi” ce qui lui donna encore plus d’entrain. Et là sans savoir pourquoi, même si je n’étais pas une débutante, son père aimant ça, je lui demandai de m’enculer, il ne se fit pas prier et présenta son membre à l’entrée de mon cul, son sexe encore humide de ma mouille, il entra délicatement dans mon anus. il accéléra très rapidement, c’était juste un délice, nous fîmes l’amour de longues minutes, il alternait entre ma chatte et mon cul.
J’étais au ange et je jouis deux fois durant cette relation, je sentais à ses grognements que son plaisir n’allait pas tarder, je me retirai et me retournai afin de prendre son sexe dans ma bouche, je voulais le finir par une fellation, je dégustais ce sexe avec régal, sentant mon intimité sur ce membre. Il me dit soudain “maman je vais jouir”, mais je le gardai en bouche, je sentis soudain sa semence couler au fond de ma gorge, c’était bon, chaud, je le léchais n’en perdant pas une goutte, tirant sur ce manche afin de faire sortir tout le liquide que je pouvais. Nous nous sommes embrasser.

Depuis ce jour, ayant repris confiance en moi et goût au sexe, j’ai connu des hommes, mon fils prit aussi confiance en lui et connu d’autres filles. Mais cela ne nous empêche pas de coucher encore ensemble lorsque nous sommes seuls chez nous. Je sais que cela s’arrêtera un jour, mais pour le moment nous profitons de chaque instant et réalisons nos fantasmes ensemble

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire