Histoires de baise Histoires de sexe soeur

“Vivement demain.”

“Vivement demain.”



Je suis dans ma chambre en train d’écouter de la bonne musique, allongée sur mon lit, jouant avec mon téléphone. Ma grande soeur rentre à la maison, j’entends la porte du bas qui se claque et des rires… elle est avec son copain, encore… ils vont encore faire du bruit, mettre la musique à fond, je suis saoulée d’avance… Elle a 19 ans, il en a 22, il est plutot mignon mais me regarde parfois bizarrement en souriant… . Bref, les voila qui montent en faisant plein de bruit… comme d’habitude… .

Je les ignore, j’entends ma soeur :
‘ Erika !! On est rentré !! Si t’as besoin je suis dans ma chambre!!’

Ouais ouais, je SAIS … .

Au bout d’un quart d’heure, je me rend compte que pas de musique, par contre des bruits suspects… Je tends l’oreille … étrange… Je décide d’aller jeter un coup d’oeil. J’entrouve la porte de ma chambre, discrètement, et je traverse le couloir. Des gémissements… la porte de la chambre de ma soeur est entrouverte, je me pétrifie sur place : j’entrevois une scène qui restera gravée longtemps dans mon esprit.

Ma soeur, agenouillée dos à moi, et son copain debout devant elle, en train de gémir… je me recule de peur d’être vue ou entendue, j’attends quelques secondes, et je ne peux m’empêcher de rejeter un coup d’oeil… C’est lui qui gémit, de façon très sourde et puissante… je comprends alors ce qu’elle fait, elle est en train de le sucer !! Je suis hypnotisée par ce que je vois, je ne peux pas décrocher le regard de la scène… .

Une chaleur agréable envahit alors mon bas ventre, et je sens mes seins se tendre. Je les regarde, et je suis excitée… ma propre soeur… la main de son copain lui caresse la tête tandis qu’elle s’active sur son sexe avec sa langue, j’entends les bruits de salive. Je relève les yeux sur lui, et je me rend compte que tout en caressant la tête de ma soeur, il me regarde, un large sourire pervers à mon encontre… ma bouche forme un ‘O’ de surprise et là, il grogne plus fort et maintient la tête de ma soeur… il … jouit? En me regardant ? Je décide que je ne veux pas en savoir plus et je détale dans ma chambre, le bas ventre en feu, le rouge aux joues… .

Quelques jours plus tard, alors que j’ai pris grand soin d’éviter le contact visuel avec ma soeur, elle entre en trombe dans ma chambre. Elle s’assied à coté de moi avec un sourire carnassier et je comprends tout de suite … elle sait. J’avale ma salive en m’apprêtant à mentir et dire que non c’est faux !
Alors, ça t’as plu ?
Je ne vois pas de quoi tu parles…
Arrête, il me l’a dit, il a trop aimé que tu regardes… et moi j’aime quand il est content…
Arrête, tu déconnes, ça se fait pas !
Mais alleeer Erika, avoue au moins que ça t’a plu ! Moi je m’amusais bien et lui … je te raconte pas… dit-elle en rougissant.
Et bien heu… dis-je hésitante.
Haaa tu vois !!! dit-elle ravie, en me prenant par la main et en m’entrainant dans sa chambre.

Il nous attendait manifestement.

Tu vois je te l’avais dit, elle a regardé bien trop longtemps pour que ça ne lui plaise pas … déclare-t-il.
Non ! (j’essaie de me défendre) je n’ai rien vu ! Et puis et puis, fallait pas laisser votre porte ouverte pendant que vous faites des trucs !!
Elle est mignonne, dit il en s’adressant à ma soeur. Il se lève alors et ferme la porte à clé. “On va voir si cette fois tu ne verras rien ….

Je suis pétrifiée, que vont-il faire devant moi?! Ma soeur me fait assoir sur le lit, et se pourlèche les babines. Mon estomac tombe au fond de mes talons, mais en même temps une curiosité malsaine m’assaille. Elle m’embrasse fugacement sur les lèvres, je ne réagis même pas. Elle se retourne, se met à genoux, et défait la ceinture de son copain. Je vois déjà la bosse à travers le pantalon… Je détourne le regard, très gênée de cette situation.

Tss tss, tu vas regarder, dit il. Tout, du début à la fin !
Et il m’att**** le menton et tourne mon visage vers lui. Sa queue était sortie, et déjà ma soeur s’affaire dessus. D’abord avec ses mains, ensuite elle approche la bouche et avale son gland. Lui me regarde, sourire satisfait, et guette mes réactions. Qui ne se font pas attendre. Je rougis, j’ai chaud, je commence inconsciemment à frotter mes cuisses l’une contre l’autre….

Ah, voila qui est mieux, j’ai l’impression qu’Erika aime ce qu’elle voit ma grande, suce moi bien qu’elle prenne exemple …
Ma soeur s’applique, et je commence à saliver … l’excitation me gagne, et avec une main, il accompagne ma tête vers son sexe dressé. Ma soeur s’en détourne un instant et m’embrasse pleine bouche. C’est tellement mal, c’est tellement mal, je me répète ces mots inlassablement dans la tête, et en même temps je sens un liquide chaud s’écouler hors de mon sexe. Elle m’invite à sucer également la queue en érection, et j’ai un instant d’hésitation. Et là, c’est lui qui m’att**** la tête et la colle contre son sexe.

Voila, tu as vu comment elle a fait, à toi maintenant, dit il
Oui, rien de compliqué Erika, tu peux le faire, tu vas voir c’est … amusant, dit elle en même temps qu’elle passe derrière moi pour atteindre mes seins par derrière.
Elle commence à les masser et je sens ses seins à elle contre mon dos. L’excitation me fait tourner la tête, je commence par donner des petits coups de langue sur la queue tandis que mes cuisses s’écartent. Ma soeur a très bien compris ce qui se passe, et glisse une main vers mon entrejambe. Je gémis en ayant la queue dans ma bouche, ce qui la fait durcir encore plus si cela est possible. D’un coup, il retire son sexe, me regarde dehaut en bas :
Trop de fringues sur elle, déshabille là !
Ma soeur ne se fait pas prier, et en deux temps trois mouvements, je me retrouve nue, et elle aussi décide qu’elle a trop de vêtements sur elle. Nous sommes toutes les deux nues face à son copain, qui apparemment se délecte.

Parfait les filles, vous êtes parfaites…. dit il en se branlant tout en nous regardant.
Il approche le visage de ma soeur du bien, et nous nous embrassons. Elle laisse ses mains expertes courir sur mon corps, elle me pétris les seins et descend doucement vers mon entrejambe. Lui continue à se branler devant nous, apparemment satisfait du spectacle. Ma soeur commence alors à explorer mon intimité, d’abord le clitoris… ensuite elle joue doucement avec mes lèvres et c’est là qu’elle remarque mon humidité.

Ho, petite chatte, tu es trempée dis moi… , dit elle en retirant ses doigts pour me les mettre dans la bouche, goute comme c’est bon …
Je suçotte ses doigts avidement et je tente aussi de jouer avec ses seins, ce qui semble la ravir.

A quatre pattes toutes les deux, je veux voir vos chattes de salope … dit-il avec une vois rauque.

Nous ne nous faisons pas prier et nous nous mettons en chienne, en continuant de s’embrasser. Lui de son coté nous inspecte toutes les deux, en écartant nos fesses et nos cuisses, et en crachant sa salive copieusement sur nos sexes offerts. Et d’un coup, d’un seul, je sens deux doigts me remplir, le résultat est immédiat, un cri de surprise pour moi, et ma soeur gémis de plaisir, elle me regarde… et m’embrasse alors que nos deux chattes reçoivent les doigts puissants de son copain.

Deux bonnes chiennes, dit-il, bien offertes et en chaleur, j’aime ça… aller les filles, on s’active, je veux vous voir bouger, branlez vous sur mes doigts…oui c’est bien…

Je prends un plaisir fou … mieux que quand je me touche seule dans ma chambre, et vraiment décadent avec ma soeur … Il continue comme ça pendant plusieurs minutes, retire ses doigts …

Venez nettoyer la mouille de l’autre ….

Nous léchons, suçons et avalons ses doigts, et je vois ma soeur se caresser en même temps, une fine pellicule de sueur sur son corps gonflé de plaisir. Il retire ses doigts, et commence alors à se branler devant nous… Ma soeur approche le visage en ouvrant la bouche et m’invite à faire pareil avec une petite pousse de la main…. Je présente donc mon visage également, et nous en profitons pour presser nos seins l’une contre l’autre. Les mouvements sont de plus en plus rapides et ses gémissement rauques aussi…

D’un coup, c’est la libération, il jouit, renversant son foutre chaud sur moi et ma soeur , sur nos visages et nos langues offertes. Après quelques soubresaut, il nous regarde :

Demain, même heure.

Et il s’en va, nous laissant excitées , nues, recouvertes de sperme dans la chambre de ma soeur.

Vivement demain… .

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire