Histoires de sexe Histoires de sexe à l'école

Phantasme réalisé

Phantasme réalisé



Bonjour je m’appelle Annie je suis mariée à Georges pour mon plus grand plaisir ; avec lui j’ai réalisé beaucoup de phantasmes : de celui de l’homme seul(en trio) puis à plusieurs hommes (jusqu’à onze!)puis un couple ; plusieurs couples ; l’amour au féminin, et enfin une relation avec un a****l, il nous reste encore le viol simulé évidement!

Ce récit Jo (Georges) l’a déjà fait paraitre mais lorsque je l’ai lu il m’a paru fade alors il m’a dit ce n’est pas moi qui était “dessous “alors tu devrais prendre la plume et dire ce que toi tu as ressenti

Je suis assez réservée au naturel mais cachée derrière un clavier je crois que je peux me lâcher

Un soir après une soirée avec un homme j’étais blottie dans les bras de Jo sa verge dure était plantée en moi il me dit tendrement :

Ma petite salope je t’ai observée tout à l’heure tu t’es faite sauter comme une chienne ; lorsque tu étais à quatre pattes la tête au sol je voyais ton abricot en saillie sur tes fesses ; du clito à ton petit trou ; tu attendais l’estocade du mâle il t’a enfilée son épée de chair et tu poussais pour mieux la sentir ; un jour je te ferais prendre par un chien ; un vrai

Cette réflexion m’a surprise je n’ai pas relevé mais j’y repensais souvent lorsque nous faisions l’amour et il m’en a reparlé de plus en plus souvent

Nous avons acheté des revues spécialisées avec des annonces ; nous avons correspondu avec des gens qui avaient déjà pratiqué mais tous étaient trop loin

Un jour Georges me dit : il nous faut un chien de garde nous allons en acheter un dans un chenil nous avons trouvé un magnifique chiot berger allemand de trois mois une petite boule de poil

Lorsque l’a****l a eu sept mois nous avons commencé à le dresser ; il était encore tout fou et ne pensait qu’à jouer ; mais lorsque nous venions de faire l’amour Jo le faisait approcher entre mes cuisses ; il posait sa truffe froide sur ma chatte poisseuse il sentait et léchait le top plein de sperme et de mouille petit à petit nous l’avons “dressé” il venait de plus en plus souvent coller son museau à hauteur de ma chatte mais il savait qu’il n’avait le droit de ne faire ça qu’à moi bien que parfois des femmes venaient à la maison à certaines il venait sentir ; avec Georges nous nous regardions avec un petit sourire : nous étions à peu près sûrs que : ou elle avait ses règles ou elle avait encore du sperme dans la moule!!

Puis vint le temps où il bandait fortement quand il me léchait, alors un jour nous lui avons fait une toilette (bien qu’il soit souvent lavé) couché sur le côté je lui ai caressé le ventre il a tout de suite écarté les pattes arrières pour s’offrir aux caresses.

Il écarte les pattes pour s’offrir aux caresses lentement je retrousse pour voir apparaitre une verge pointue violacée et surtout énorme celle de Jo fait 22cm /5 et elle n’en était pas loin il est vrai que la bête passait à peine sous une table ; j’ai forcé un peu plus bas là deux boules énormes se sont mises a gonfler en quelques secondes, impossible d’espérer entrer ça dans ma petite chatte!!

Jo me dit assied toi sur lui, le salaud bandait déjà et avait sorti son sexe

J’ai vite ôté ma petite culotte, l’ai enjambé et me suis laissée descendre lentement, pour apprécier l‘effet sur ce sexe impressionnant j’étais déjà bien mouillée c’est à la fois doux et très dur comme si un os était au milieu

J’ai donné de l’ampleur à mes mouvements et rapidement j’ai senti des giclées de liquide au fond de ma moule un sperme presque incolore sortait de mon vagin ça n’en finissait plus!!

Nous avons refait cela souvent mais il me manquait quelque chose : j avais envie d’une pénétration complète, après en avoir parlé avec des amis(de confiance)ceux ci nous ont appelés un jour en nous disant qu’ils avaient trouvé ce que nous cherchions, nous avons vite pris rendez-vous.

Le soir du “sacrifice” nous étions quatre assis sur le canapé lorsque l’homme est arrivé avec son jeune berger (moins imposant que le notre) j’ai été sidérée lorsque cet a****l est venu directement poser ses pattes avant sur mes genoux et me faire la fête ; il avait compris que ce soir je serais sa femelle.

Après avoir fait connaissance je me suis enhardie à avancer mes fesses au bord du siège et retrousser ma robe à la taille le chien s’est vite approché il a mis sa truffe sur mon string et a léché jusqu’à faire sortir une lèvre sur le côté, j’ai donc carrément ôté le bout de tissu gênant

La chatte bien en dehors les cuisses très écartées il a repris sa dégustation je mouillais maintenant abondamment sa langue pénétrait profondément dans mes chairs et il donnait des signes d’impatience son maître a dit je crois que le moment est venu.

Je me suis déshabillée complètement positionnée à quatre pattes sur le carrelage les avant bras parterre la tête sur mes mains j’étais prête pour le “sacrifice”

Il est venu derrière moi me lécher encore le copain et le maître sont venus de chaque côté de moi la bête est venue sur moi ses pattes ont enserré mes hanches j ai ressenti des coups de boutoirs désordonnés le maître a alors entrouvert mon sexe avec ses doigts et avec l’autre main a guidé la bite entre mes lèvres ; il est entré d’un coup qui m’a fait presque mal puis plus profondément a buté sur mon utérus et il m’a baisée intensément j’étais secouée et j’ai soudain senti ma chatte s’ouvrir envahie par les boules de chair qui gonflaient en moi je ne peux pas décrire la sensation ma moule pleine à éclater puis elle a gonflé encore je sentais le liquide envahir ma cavité jusqu’à ce que le trop plein gicle de mes lèvres pourtant bien obstruées ça me coulait le long des cuisses àn’en plus finir j’étais aux anges mais je n’avais pas tout vu soudain le chien s’est soulevé pour se retourner : là j’étais vraiment prise comme une chienne je sentais mes chairs distendues et le sperme coulait toujours

Jo n’a pas arrêté de prendre des photos ; au bout d’au moins dix minutes l’a****l a réussi à s’extraire dans un bruit de ventouse j’ai senti un grand vide tandis que le liquide s’échappait de ma chatte béante ; la bête reconnaissante est venue me lécher encore

Je n oublierais jamais cet accouplement contre nature