Histoires de sexe lesbiennes Histoires érotiques Histoires érotiques couples amateurs

vivre nu

vivre nu



j’ai depuis très longtemps l’habitude de vivre et travailler nu, aussi souvent que possible. Non seulement plages et ballades nudistes mais aussi chez moi, en vacances ou au quotidien, je suis le plus souvent nu… et je vous invite à essayer, vous verrez que c’est un mode de vie très agréable et aussi très excitant…

Evidemment, c’est un mode vie qui donne lieu parfois à des situations un peu cocasses, mais au fil du temps on apprend à gérer et on prend la précaution d’avertir son entourage…

Information transmise, donc, à la jeune femme polonaise qui vient faire le ménage chez moi deux fois par semaine. Je lui avais signalé d’emblée que je vivais nu, en étant conscient que les risques que nous nous croisions étaient limités vu mes occupations assez prenantes à l’extérieur. Mais si d’aventure un jour elle me voyait nu, elle ne devait pas se choquer, et j’irais immédiatement enfiler un pantalon et une chemise… Elle eut un sourire amusé, en me disant en substance que je devais vivre ma vie comme bon me semblait, cela ne la dérangeait pas….

Pendant très longtemps aucun accrochage…sauf lorsqu’elle change sans me dire ses jours de passage. Un mercredi matin (d’habitude elle vient le mardi et le jeudi), je décide de rester chez moi pour travailler…. Je suis nu, à ma table.

Soudain la porte s’ouvre sur ma délicieuse femme de ménage qui me trouve nu à ma table de travail, de surcroît en demi érection…

Passé un très bref moment de flottement, je lui souris en lui disant immédiatement “je vous avais prévenue, désolé…mais je vais vite m’habiller”…. je me lève aussitôt et me dirige vers ma chambre… Et elle me dit alors “ne vous dérangez pas pour moi, vivez votre vie comme vous voulez, ça ne me gêne pas, vous m’aviez avertie…et je vous comprends même… depuis que vous m’en avez parlé, je l’ai aussi fait quelques fois et j’aime bien… et en plus vous avez un très beau ….” elle ne termine pas sa phrase, mais elle regarde ma queue et me sourit, quand même un peu gênée… “je vois bien que cela vous gêne, je vais mettre un pantalon…”. Et là… surprise… “non, me dit-elle, je ne veux pas, je trouve très bien que vous viviez librement et j’aime bien vous voir comme ça… si vous allez mettre un pantalon, je fais le ménage nue”…

Je n’ai plus eu qu’à obéir… je me suis donc remis à ma table. Par moment on s’est croisé dans l’appartement, je suis allé me faire un café dans la cuisine. D”habitude on papote un peu quand je fais cela… j’espérais qu’elle ne serait pas intimidée cette fois-ci. Non, apparemment pas… mais elle ne joue pas à l’idiote non plus en faisant comme si de rien n’était en parlant de la pluie et du beau temps…. Elle aborde de nouveau le sujet en me disant qu’elle trouve vraiment sympa… son regard reste parfois un peu trop longtemps sur mon entre-cuisses et je sens que je commence à bander…

Ah, ça vous excite que je vous regarde ? évidemment, lui dis-je… c’est un des plaisirs de vivre nu, c’est de vivre et de montrer ses excitations… vous avez raison me dit-elle…. et elle déboutonne son chemisier… puis ouvre son jeans et l’enlève… très vite elle est devant moi en tanga et soutif…. je l’avais évidemment lorgnée quelque fois, je voyais qu’elle avait des formes, mais là je prends de plein fouet ses fortes cuisses et ses larges hanches, un cul fort avec un peu de cellulite, un petit embonpoint sur le ventre et de relativement gros seins. Ma bite se dresse d’un coup… elle me sourit et enlève son slip et son soutif… elle a une toison pleine et sombre, des aréoles sombres, de gros tétons…

on se regarde et on éclate de rire… je dois continuer mon travail, me dit-elle, mi-sérieuse…super, je lui dis, allez-y, je vais reprendre le mien. Si vous êtes d’accord, venez désormais travailler nue et moi je pourrai vivre nu sans avoir peur de vous choquer. Je vous avertis juste que je reste un mec et que parfois je deviens dur, comme maintenant, et il m’arrive de me toucher… Je le pense bien, me dit-elle, c’est naturel, je le fais aussi…

Et la voilà qui reprend l’aspirateur et s’active tout à fait naturellement. J’avoue que je n’en revenais pas. Et surtout, méga difficile de me concentrer en ayant devant les yeux ses larges fesses et ses fortes cuisses légèrement flasques qui vibrent à chacun de ses mouvements… je l’ai donc assez ouvertement matée, elle a (ce que j’aime bien) une légère toison également entre les fesses… donc inutile de dire que je n’ai pratiquement pas débandé. Elle l’a aussi remarqué, elle m’a aussi maté ouvertement…

Superbe matinée… à la fin de son travail, elle s’est rhabillée et s’est éclipsée…

Le lundi soir suivant, vers minuit, je reçois un sms qui fait vibrer mon téléphone. “Je passe demain comme d’habitude. Vous serez là ?” “je ne l’avais pas prévu, lui répondis-je, mais si vous voulez, oui, avec plaisir”. “Vous êtes seul là ?”, me répond-elle. “oui, pourquoi ?”…. plus de réponse… Mais dix minutes plus tard elle pousse la porte de mon appartement et se déshabille dans l’entrée… ma queue se dresse immédiatement à la vue de son corps… elle sourit… “c’est bien de vivre nu, on partage toutes les émotions en direct..” me dit-elle…. elle s’approche de moi et prend ma bite en bouche…