Histoires de sexe travesti Premières histoires de sexe

Ma vie sexuelle, part 2

Ma vie sexuelle, part 2



Suite de ma vie sexuelle (2)
Merci à tout ceux qui ont commenté le début de mon histoire, vu que vous me demandez tous la suite, je continue 😀
J’avais donc 13 ans, je vivais dans cette grande villa (salle de bain dans chaque chambre, 670 m², piscine de 12 mètres, etc. du vrai bonheur… l’année se passa bien dans ma nouvelle école, j’étais toujours vierge et je commençais tout doucement à être formée, mes seins commençaient à pointer, j’avais mes règles, je devenais ado.
Le jour de mes 14 ans, j’ai organisé une grande fête chez moi pour mon anniversaire, mes parents me faisaient confiance et voulaient bien que j’invite une trentaine de jeunes. Vu que j’étais encore jeune, ils avaient demandé au fils d’amis de venir faire le bbq et de nous “surveiller”, il avait 18 ans, je le connaissais depuis ma naissance, il s’appelle Maxance. A minuit tout le monde devait être partis, alcool interdit. J’avais donc décoré la maison, la piscine, Maxance venais d’avoir son permis de conduire, on alla donc chercher toutes les boissons et la bouffe… je m’étais habillée pour la soirée: une tunique noir et blanche courte avec un bikini en dessous pour passer la soirée dans la piscine. Dans la voiture, je voyais bien qu’il me regardais souvent, mes nouvelles formes devaient l’intriguer ^^ J’appris qu’il avait une copine depuis 2 mois et que ça avait l’air sérieux. Ses parents ne devaient pas être au courant car la fille (Cindy si je me rappelle bien) était mineure et allait seulement avoir 15 ans.
Cela m’intriguais, 1 an de plus que moi à peine, “sérieux”? avaient-ils déjà couchés ensemble? J’essayais d’en savoir plus… Je lui ai donc posé la question, il souriais bêtement, il me répondit: “Tu sais j’ai 18 ans hein, c’est normal que je couche avec ma copine, même si elle est plus jeune. Toi vu la façon dont tu me demande ça, tu dois toujours être vierge? je me trompe?”
En plein dans le mille, évidemment que j’étais toujours vierge…
La soiré débutta, toutes mes amies étaient la, en bikini, dans la piscine, il n’y avait que 3 garçons plus Maxance… Je le voyais derrière le bbq, regarder mes amies les plus formées s’amuser dans la piscine, je décida d’aller voir si tout se passais bien. Il me répondit “tu as des amies superbes, et toi aussi tu es jolie en petit bikini”. Le compliment me fit sourire, c’était la première fois qu’on complimentais mes formes, j’était contente!
Dans la piscine, on jouait à gage ou vérité, comme les gamine faisaient avant la mode des smartphone, etc.
Ce fut mon tour “Jeanne, Gage ou vérité?” => Gage!
Embrasse Jade sur la bouche!
Les défit à la con continuaient dans ce genre, retire ton haut de maillot, va faire un bisou à maxance, met ta main dans ton maillot, etc.
Je remarquais que beaucoup de mes amies étaient plus formée que moi, des jolis seins bien rond, bien dur, des fesses qui remplissent tout le bikini…
La soirée avait bien excité tout le monde mais ce fut vite terminé, je rangeais déjà avec Maxance mais je le sentais perturbé, il me reparlais de gage ou vérité et qu’il avait aimé nous mater à travers la fumée du bbq. Il me demanda si je voulais l’embrasser, Maxance était beaucoup plus grand et âgé que moi, il était mince et assez musclé, avec des lunettes, il avait un joli visage, il souriait souvent, des jolies fesses musclées et un torse à me faire évanouir!
Tout était rangé, Maxance dormais à la maison dans la chambre d’ami pour ne pas reprendre la route. J’allais me laver dans ma salle de bain pour enlever le chlore, j’avais préféré le bain à la douche pour me reposer…
Cette soirée m’avait excitée aussi et je commençais à carresser mes “nouvelles” formes, mes tétons qui avait grossi, qui pointais à m’en faire mal, mes quelques poils au dessus de ma chatte, mon clitto, qui me donnais des sensations nouvelles, je jouais avec mon bouton lorsque quelqu’un tapa à la porte et entra direct. C’était Maxance avec un essui enroulé autour de lui. Il pensais que j’étais dans la douche et qu’il ne me verrais pas nue. Il fut très gêné de me voir nue, je cachais ma petite poitrine d’une main et ma chatte de l’autre.
“Mais qu’est ce que tu fais la Maxance?”
“Je me savonnais et impossible de me rincer, plus d’eau dans la salle de bain”
Je lui ai alors proposé de prendre une douche dans la mienne, c’est une douche italienne en dur, donc on ne voit rien à travers, j’étais d’autant plus excitée mais je n’osais plus me caresser, il risquerais d’entendre…
Je sorti de l’eau, je ne pu m’empêcher de m’approcher de la douche et de regarder à côté du mur discrètement, je vit Maxance en train de se rincer, il était dos à moi, je voyais ses fesses magnifiques, ses omoplates bien dessinées, un dos arqué, mmm, je me touchais le clito en même temps, en se remuant, aperçue sa bite bien tendue devant lui, elle avait l’air grande mais surtout dure!
Il se retourna, très vite, je m’écartai pour ne pas qu’il me voie mais c’étais raté… J’étais démasquée, il me pris le bras, et me tirai contre lui, je pu voir sa bite en entier, bien droite jusqu’à ses abdos, il était rasé totalement, sans que je ne puisse rien faire (à cause de mon excitation) il m’embrassa et commença à me tripoter les tétons, je sentais sa bite sur le bas de mon ventre, il me demanda si j’avais déjà sucé, par gène, je lui dit que non. Il me répondit qu’il allais m’apprendre…
Il me poussa pour me mettre à genoux:
“Voila, ouvre la bouche et entre la doucement dedans, avec ta langue, passe sur mon gland, voila, c’est bien, tu es une bonne suceuse, maintenant, fais des mouvement d’avant en arrière”
Il gémissais, sa bite était grosse et chaude, je n’aurais pas su la prendre en entier dans ma bouche.
Après de longues minutes, je me releva et continuai à l’embrasser. Il descendit sa main jusqu’à mon entre-jambe et m’écarta les lèvres, d’une main et de l’autre faisait tourner mon clito, mmmm c’était bon, il me dit qu’il se branlais souvent en pensant à moi… Il coupa l’eau et me dit de m’asseoir sur le petit banc les jambes écartées. Il posa sa bouche délicatement sur ma chatte, je ne connaissais pas cette sensation, j’avais le ventre qui me chatouillais, le clito que j’aurais voulu caresser à toute allure!, sa langue allait partout, dans ma chatte, sur mon clito il mordillais es lèvres et moi je lâchais des petits gémissement de plaisir.
Il posa ses mains sur mes fesses pour les écarter. Il mit sa langue sur mon anus et faisait des petits ronds. Il essaya même d’insérer le bout de sa langue.
“Tu as un très beau corps Jeanne! Domage que je ne puisse pas te faire l’amour, tu es trop jeune et j’ai une copine”

Sur le moment, ça ne m’aurais pas dérangé de me faire dépuceler, il était assez doux, joli et avec de l’expérience.
Mais contrairement à toutes mes attentes, il me dit plus froidement “par contre je peux t’enculer, tu ne perdra pas ta virginité, et c’est pas vraiment tromper, en plus je ne l’ai jamais fait, j’en rêve”.

Je ne trouva pas les mots pour répondre, j’étais excitée, je ne connaissais pas, on était debout collés l’un à l’autre, il m’embrassais et tournais avec son doigt plein de salive autour de mon petit trou. d’un coup, il inséra son majeur en entier, AIE, ca faisait fort mal, je me carressais le clito pour oublier ce mal et cette gène. Il commença à faire des mouvements de plus en plus rapide, mon cul ne s’habituais pas à ce corps étranger, il me retourna, il me dit de toucher mes pieds avec mes mains, il mouilla sa bite et l’appuya de mon petit trou. il poussais fort mais mon cul ne voulait pas l’accueillir, après quelques minutes, il poussa un peu plus fort et mon cul scèda, sa bite entra d’un ou 2 cm dans mon intérieur, il l’enfonçais doucement, j’avais l’impression que chaque millimètres faisaient des mètres! petit à petit mon cul se dilatais, j’avais moins mal mais c’était génant, je n’appréciais pas, je me sentais remplie, il n’a pas insisté et m’a demandé de me carresser jusqu’à jouir. Je m’exécuta et il se branlais devant moi. J’allais jouir, lui aussi, il s’approcha de mon bas ventre et gicla sur mon ventre mes seins et mon menton, il y en avait une bonne quentité.
Il m’embrassa longuement, on pris une douche ensemble et avant de quitter la salle de bain, le sourire au lèvre il me dit “merci pour ton cul”!

Voilà, c’est déjà la fin, j’espère que ca vous à plus, j’ai encore beaucoup de choses à vous raconter, a très bientôt,
Jeanne