Histoire de sexe fétiche Histoires d'inceste Histoires porno

HiSTOIRE DU NET :J’aime les gros sexes 2

HiSTOIRE DU NET :J’aime les gros sexes 2



Cela fait deux mois que je baise avec mes parents et mon frère, et comme me l’a dit ma mère, je ne peux plus me passer de cette grosse bite, ma mère me propose de passer 1 semaine dans le midi avec elle, et j’hésite, je vais avoir du mal à me passer de baiser pendant 8 jours, ma mère me dit que cela ma fera du bien de reposer ma chatte et mon cul, alors j’accepte.
Nous partons un vendredi en fin de matinée, avec la direction de la Camargue, mais ma mère veux passer par Clermont Ferrand, ou elle a réservé une chambre dans un hôtel, pour faire le voyage en deux fois.
Nous arrivons à Clermont-Ferrand en milieu d’après-midi, nous prenons possession de notre chambre, puis le soir nous allons dîner en ville, après le dîner, maman me dit que nous allons voir un ami et ancien amant qui habite pas très loin.
Arrivée chez l’ami de maman, il nous attend sue le seuil, visiblement il attend notre visite, embrasse maman sur la bouche, ça je m’y attendais, maman me présente et il m’embrasse sur les joues et nous invite à entrer.
A peine à l’intérieur, l’ami de maman nous prie de l’excuser un moment qu’il en a pour 1 minute et nous dit de nous mettre à l’aise, maman me dit : « Déshabilles-toi, tu vas baiser. »
Je comprends maintenant pourquoi ce détour par Clermont-Ferrand, je me déshabille et maman aussi, nous sommes à peine nues, que l’ami de maman entre dans le salon accompagné de deux chiens, maman me dit : « Je te présente mes amants et bientôt les tiens, je t’avais promis que tu baiserais avec un chien, ce soir ce sera fait. »
Il y a un petit chien, et un très gros, maman me dit qu’il faut commencer par le petit et quand tu seras habituée, tu te feras prendre par le gros, ne t’inquiètes pas pour leurs boules, je veillerais qu’ils ne les entrent pas, mais tu sais, c’est meilleur avec, de toute façon c’est toi qui décideras.
L’ami de ma mère, nous dit, ils sont dressés pour faire jouir leurs chiennes et ils sont très doux, je suis là pour que cela se passe bien, ma mère qui l’a déjà fait avec les deux et restée collé, me tend une chemise et me demande de l’enfiler et met des chaussettes aux pattes avant du petit chien et me dit que c’est pour éviter les griffures, pendant ce temps, le gros chien me lèche la chatte et le cul, la langue est râpeuse, et aucune homme m’a léché aussi fort, ni tenant plus, je me mets à quatre pattes et le petit chien m’enserre de ses pattes avant et je sens son sexe entre mes jambes à la recherche de ma fente. Maman prend le sexe et le dirige vers ma grotte, le petit chien s’active et je ne tarde pas à jouir, maman lui tient la boule pour qu’il ne la rentre pas.
Puis il ralentit les va et vient, et je sens une quantité de sperme m’envahir, je n’y tiens plus et je jouis moi aussi.
Le petit chien se retire, se lèche le sexe puis vient me léché la chatte pour que je ne perde pas une goutte de son jus, encore flageolante, maman qui a branlé le gros chien me demande de rester à quatre pattes, puis ayant recouvert ses pattes, présente la grosse bite canine devant ma chatte pleine de sperme, Cette bite énorme entre en moi bien lubrifié par le foutre canin, je demande alors à maman de ne pas tenir la boule, je la veux en moi, alors maman laissa le chien en lui tenant sa laisse pour l’empêcher de se retourner et me traîner.
Il mit un certain temps à rentrer sa boule, et une fois en moi, je la sentais grossir, j’avais l’impression que ma chatte allait se déchirer, maman me rassura en me disant que le vagin est très élastique, que je ne crains rien, qu’elle en a déjà reçu de plus grosses.
Une fois bien verrouillé, le chien lâcha une quantité de sperme en moi, et par la chaleur de celui-ci, je me mis à jouir comme jamais, puis maman lâcha la laisse, le chien se retourna et me tirait avec lui, nous étions soudés, cela a duré plusieurs minutes puis se libérât dans un bruit de ventouse. Maman avait filmé toute la scène avec son portable et l’a envoyé à mon père pour lui faire voir que je suis une vraie salope, ce qu’il savait déjà.
Maman baisa avec le gros chien et je suçais son ami pour le remercier et il me dit que souvent, plusieurs fois par semaine, des femmes viennent soit seule soit accompagnée de leur mari pour baiser avec ses chiens et qu’ils sont bien dressés pour nous faire jouir.
Nous reprenons la voiture et nous rentrons à l’hôtel pour nous reposer, nous sommes vraiment très fatiguées et demain nous avons encore plusieurs centaines de kilomètres à faire.
Nous reprenons la route direction Montpellier et la Camargue, en route maman me demande comment j’ais aimé ma soirée, et comme je lui dis c’était super, elle me réponds que nous recommencerons au retour, mais que son ami a encore un chien plus gros et que je devrais baiser avec lui.
En fin d’après-midi, nous arrivons à destination, maman a loué un petit mas en pleine nature ou nous serons tranquille pour bien nous reposer, après quelques courses, maman prépare le dîner en me disant qu’elle a invité deux gardians.
Après le dîner, nous dansons un peu, et très vite je m’aperçois qu’ils sont venus baiser, et très vite nous nous retrouvons à quatre dans le même lit. Après nous avoir baisés, ils prennent congé, pour certainement retrouver leurs épouses en nous invitant le lendemain pour faire du cheval.
Le lendemain, après avoir mis un vieux jean, nous partons faire du cheval, nos gardians nous attendent, et après nous avoir donné nos chevaux, assez dociles parce que je n’en ai jamais fait, nous partons faire une petite promenade, un des gardians reste près de moi pour me donner quelques conseils, et je m’habitue très vite en prenant de l’assurance, maman en a déjà fait et ça se voit.
Notre balade dure une bonne heure, et de retour à l’écurie, le gardian emmène mon cheval et je les suis, celui-ci le brosse en m’expliquant les soins qu’il faut donner à un cheval et quand s’est fini me propose de retrouver maman, nous faisons quelques dizaines de mètres et il me fait entrer dans le box et la je vois maman sous le cheval en train de le masturber près de son visage, le cheval a une queue énorme, 60 centimètres de long sur 10 de diamètre, elle m’invite à venir la rejoindre, il ne va pas tarder à jouir, et nous allons en avoir plein le visage, Je retire mon chemisier et les seins à l’air, maman est aussi à demi nue, je m’approche de maman et le cheval envoi une grande quantité de foutre sur nos deux visages et poitrines. Les gardians n’ont rien perdu de la scène, et me promettent que la prochaine fois je baiserai avec le cheval.
Nous rentrons à la maison, et je me blotti contre maman en lui disant : « Vivement demain. »
Maman me confit qu’elle l’a déjà fait avec un cheval, et que c’est tellement gros, qu’il faut me préparer avant et que pour la première fois, je ne pourrais en prendre que 10 ou 15 centimètres, et si je veux tout prendre, ce sera par derrière, ton vagin n’est pas assez profond pour recevoir une si énorme queue et que jamais il faut le faire seule.
Le soir venu, nous allons nous coucher, et maman me dit qu’elle va préparer ma chatte, elle m’enduit d’huile, et glisse plusieurs doigts dans ma chatte qui entre sans difficulté, puis met tous ses doigts en pointe, et me rentre ses quatre doigts en moi, bientôt rejoint par le pouce, et sa main entre en entier dans ma chatte, mon vagin se dilate, et maman me fiste sans problème et me dit il faut que je mettes mes deux mains pour faire le diamètre de la pine d’un cheval, et de suite, elle prépare sa main gauche en resserrant tous ses doigts et sa deuxième main vient retrouver la première en moi, je n’ai jamais pris quelque chose d’aussi gros en moi, même la boule du chien.
Très vite je m’habitue à cette pénétration, et par les va et vient des mains de maman, j’arrive très vite à la jouissance. Maman m’a fister plusieurs fois dans la nuit avec ses deux mains pour bien m’habituer à prendre des grosses queues.
Le lendemain, nous allons comme la veille faire du cheval, mais avant nos deux gardians nous font l’amour, et ils me trouvent beaucoup plus large que la veille, et je leur propose de venir par derrière, en leur expliquant que maman m’a préparer pour le cheval. Je prends leur deux queue dans mon cul, ils ont visité celui de maman avant, et nous propose de faire notre balade.
De retour à l’écurie, et après avoir fait la toilette à mon cheval, nous rejoignons maman dans le box du sien, en arrivant, je vois maman branler la grosse bite de l’équidé, et les gardians installent une botte de paille entre ses pattes, maman me demande de me déshabiller, et de m’allonger sur la botte de paille et sous le cheval. Les gardians saisissent la grosse queue du cheval, alors que maman me lubrifie bien ma chatte avec du gel, et ils présentent cette grosse queue à l’entrer de ma fente, j’ai un peu peur, vu la grosseur, mes maman me rassure en me disant que je vais en prendre qu’une dizaine de centimètres voire quinze, et que dès que je voudrais, ils arrêteront, et me laisse faire, et la grosse bite entre en moi, guidé par les gardians, maman filme avec son portable pour l’envoyer à papa et à mon frère.
Le cheval ne bande pas très fort, et les gardians tiennent bien sa queue pour qu’il me défonce pas de trop, et j’arrive à prendre une quinzaine de centimètres, ce qui n’est rien pour un cheval qui à une bite de soixante centimètres environ. Ils branlent le cheval, tout du moins la partie qui n’est pas en moi, et q’un seul coup, une quantité de foutre emplie mon vagin, maman filme toujours et le cheval sort de ma fente et une grosse partie de son sperme inonde mon bas ventre, j’ai eu un peu mal, heureusement que maman m’a bien préparé par son fiste à deux main.
Je n’ai pas voulu par derrière, quoique je savais que je pourrais en prendre plus, mais mon cul est bien trop serré pour laisser passer une chose aussi grosse.
Toute la semaine, j’ai baisé avec le cheval, si moi j’appréciais beaucoup, il avait l’air d’aimer cela aussi. Maman pris pratiquement son énorme phallus dans son cul, et me dit nous reviendront et ce sera toi qui la prendra.
Au retour, je demande à maman de passer par Clermont-Ferrand, je veux prendre le gros chien dans ma bouche, ma chatte et mon cul, et surtout goûter à sa grosse boule.
Je suis contente de rentrer à la maison, où mon père et mon frère m’attendaient en regardant le film de mes exploits, puis m’ont annoncé qu’ils vont me donner à tous les chiens du quartier.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire