Histoire de sexe fétiche Histoires de sexe en français

Ma première fois avec Marc suite

Ma première fois avec Marc suite



Voilà comme promis la suite de mon histoire avec Marc

Après cette première nuit, j’ai eu un peu de mal à accepter ce qui s’était passé. J’évitais autant que possible Marc au travail. Malgré tout parfois d’y penser me faisait bander. Au bout de trois semaines Marc profita d’un moment seul pour me dire qu’il serait mieux que l’on en parle pour que cela ne change rien à notre relation de travail. Je ne pouvais qu’acquiescer et on a décidé de se voir le premier samedi où je serais seul chez lui en début d’après-midi.

Nous voilà donc chez lui installé dans son salon. On a commencé à parler de tout et de rien et puis Marc a attaqué sur le sujet m’expliquant que lui était bi que ce n’était pas une fois comme ça par hasard, qu’il s’excusait si j’avais été choqué à posteriori et insistant bien sur le plaisir que l’on avait pris tout de même. Entre temps il nous avait servi un café et s’était assis à côté de moi sur le canapé. Comme je ne disais pas grand-chose, il a fini par me questionner, par me faire reconnaitre que j’avais pris du plaisir, que j’avais aimé sur l’instant, tout cela en me demandant d’être honnête. Je sentais que la situation dérivait de ce que j’avais pensé mais je ne faisais rien pour bouger. Marc a posé sa main sur ma cuisse et sans rien dire juste en me regardant il a commencé à en caresser doucement l’intérieur et là encore je me suis mis à bander. Je savais dans ma tête que les excuses que je m’étais trouvées la dernière fois ; le bon vin le bon repas l’atmosphère….; n’étaient plus valables. Sa main a fini par remonter jusqu’à la bosse déjà bien naissante sous mon jean. Il m’a souri et doucement s’est approché à poser ses lèvres sur les miennes et avant même de sentir sa langue je les lui avais entrouvertes. Il m’a donc embrassé longuement se collant à moi sur le canapé. Puis il s’est levé m’a pris la main et m’a dit «viens ».

Je l’ai suivi et je me suis retrouvé dans la salle de bain. Aussitôt il s’est déshabillé « allez on va à la douche j’en ai besoin moi, viens il y a de la place pour deux ». Il est entré en faisant couler l’eau. J’étais là pas encore déshabillé. (Il m’a expliqué après qu’il avait voulu que ce soit moi qui le fasse comme si c’était un signe d’acceptation de ce qui se passait). Finalement je me suis mis nu et suis entré sous l’eau. Il a pris du gel et a commencé à me savonner. Je sentais ses mains sur moi. Je me suis laissé aller. Quand il a fait le dos doucement ses doigts ont glissé sur mes fesses puis dans la raie puis sur mon petit trou. Il l’a bien savonné. Personne ne m’avait jamais touché là. Ses doigts insistaient, doucement il a forcé et j’en ai senti un passer l’entrée. Je ressentais la chaleur de cette nouvelle caresse. Cela a duré un moment puis il m’a rincé doucement passant bien le jet de la douche entre mes fesses. Ça m’excitait de sentir la force du jet conjugué à ses doigts. Au bout d’un moment il m’a à nouveau embrassé et sa bouche a glissé le long de mon torse mordillant mes tétons. Il a fini à nouveau à genoux devant moi. Quand sa bouche a fini par reprendre mon sexe ses mains sont revenues sur mes fesses, ses doigts recherchant mon œillet le prenant d’abord avec un puis insistant pour entrer un deuxième. J’avais l’impression d’être en feu. Il m’a sucé là prenant bien son temps pour lui permettre de me doigter longuement, m’ouvrir sous ses deux doigts qui roulaient. Quand il a fini par les enfoncer facilement j’ai joui dans sa bouche. Il s’est relevé ; j’ai voulu lui rendre la pareille mais là il m’a dit « non, viens on sera mieux sur le lit ». On est sorti, essuyé on a filé dans sa chambre.

On s’est allongé sur le lit. C’était toujours Marc qui dirigeait les choses. Il m’a à nouveau embrassé longuement venant doucement s’allonger sur moi. Puis il m’a amené à me retourner embrassant ma nuque il est descendu le long de ma colonne sa langue la léchant pour finir sur mes fesses les écartant avec ses mains pour découvrir ma raie la laissant libre pour sa bouche. Je gémissais comme un fou. Quand sa langue est venue sur mon petit trou déjà bien excité par ses doigts sous la douche je me suis tendu vers elle mes fesses se soulevant. Il en a profité pour me tirer un peu vers l’arrière me faisant mettre pratiquement en levrette offert. Il m’a léché longuement là. Puis j’ai senti sa bouche remonté dans mon dos et alors sa queue tendue est venue se frotter sur mes fesses a glissé dans ma raie. Je sentais son souffle dans mon cou. Il a murmuré « j’ai envie de toi ». J’étais tellement excité que j’ai juste dit « oui ». Il a ouvert le tiroir de sa table de nuit, a pris une petite bouteille. Trente seconde plus tard je sentais du froid sur mon anneau ses doigts entrant laissant le lubrifiant. Je tenais plus, j’ondulais presque sous ses doigts. Il me laissait languir un doigt, puis deux, puis trois….Il s’est fait un petit plaisir en me faisant pratiquement réclamer sa queue. Je l’ai entendu déchirer l’étui du préservatif. Ses mains ont dirigé son gland sur mon entrée, il a poussé me tenant les hanches. Il a pris son temps pour me prendre complétement avançant doucement me laissant le temps de m’y faire. Malgré tout ce qui s’était passé avant quand il a fini par me pénétrer complétement j’avais un peu mal mais l’excitation était plus forte le plaisir la chaleur qui m’irradiait ouahhhhh !!!!!!. Doucement il s’est mis à bouger d’abord de petit mouvement puis de plus en plus pour finir par vraiment me baiser, je le sentais venir taper mes fesses il me serrait les hanches. J’ai senti ses spasmes quand il a joui dans le préservatif, j’en pouvais plus je me suis écroulé sur le lit lui dans mon dos me murmurant des mots doux, m’appelant sa petite perle, féminisant tous les mots qu’il me disait. Doucement il s’est retiré, il a retiré le préservatif et est venu s’allonger contre moi me serrant fort reprenant ses mots doux.

Voilà comment je suis devenu sa petite femme comme il disait. Depuis on a eu une relation suivie pendant cinq ans, on a fini par faire l’amour sans préservatifs au bout d’un moment. Malheureusement il a dû quitter la région pour promotion avec mutation professionnelle et depuis je n’ai eu qu’une seule vraie aventure

J’espère que mon histoire vous aura plu ; laissez-moi des messages sur vos réactions.