Histoires de sexe à l'école Histoires érotiques couples amateurs Histoires gays

homo

homo



Nous avons mon homme et moi, une liberté sexuelle hors norme. Etant routier, nous avons convenus que si on avait envie de baiser avec d’autres femmes ou hommes, cela ne tacherais jamais notre amour. Je travaille dans une agence immobilière donc je suis chez moi le midi et le soir. Il m’est arrivée de surfer sur des sites comme Xhamster et d’autres pour satisfaire quelques besoins. C’est vrai quand on est seule pendant 5 ou 6 jours d’affilés, on se sent seule.
A mon travail, nous sommes 2 femmes et 3 hommes, nous faisons visiter différentes locations, meublés, appart ou des maisons. Ma collègue Sylvie a toujours des envies de cougars et elle se fait régulièrement des jeunes couples ou des étudiants voir des étudiantes. C’est sa passion, moi je suis plus dans la tranche de mon âge, les 30-50 ans. Sylvie me racontait que dans les jeunes couples avec qui elle baise, la plupart du temps c’est la femme est plus dévergondée que le mari ou l’ami. Ça aime prendre le devant, et fourrer les doigts partout.
La seule fois où il m’est arrivé une rencontre sexuelle, c’était il y a 5 ans, un couple blonde et noir a convenu d’un rendez-vous pour visiter un appart. Ils sont venus en agence et m’ont suivi jusqu’à l’appart. Nous avons visité l’appart qui leur semblait bien, puis dis bonjour au concierge et descendre voir le garage en sous-sol et la cave assez grande. Je savais que j’avais fait de l’effet à l’homme dès qu’ils ont vu à l’agence, mon chemisier un peu transparent avec mon soutien-gorge rouge. Pendant que je parlais à sa femme, lui il avait les yeux sur mes seins. J’avais la clé de la cave et j’ai ouvert, allumé la lumière. Ils sont entrés et la femme m’a demandé sans détour :’’dis ça ne te tenterait pas une baise à 3 ici, parce que vu ton soutien-gorge, tu as l’ai d’une petite pute’’, je lui rétorqué :’’au lieu de parler, mets-toi à genoux et suce ma chatte, sale gouine’’ J’ai enlevé rapidement mon string sous ma jupe et j’ai collé son visage sur mon minou. J’ai fait signe au mec de se foutre à poil pour que je puisse le branler (généralement les mecs blacks sont bien foutus, hélas celui-là avait une petite bite, mon fantasme du black bien membré c’est évanoui aussi vite), heureusement que la blonde savait sucer une chatte. J’ai branlé le mec et j’ai osé lui mettre un doigt dans son fion, il fut surpris. Par la suite, je me suis accroupie pour sucer la blonde et elle est embrassait son mec et le branlait à son tour. J’ai sucé, mordillé ce clito et mis quelques doigts profonds dans sa chatte pour la masturber, elle avait de petits seins que j’ai bien écrasé et caressé.
Puis je me suis mise en levrette, le mec s’est introduit en moi, je n’ai rien senti, il disait :’’ tiens salope, une bite pour ton con de sexe, tu aimes chienne’’. Comment lui dire que je ne sentais rien mais alors rien, j’ai dû stimulé :’’ oh oui, ta bite est bonne, défonce-moi, j’ai trop envie, vas-y mon salaud, hummmm », heureusement que la chienne blonde assurait un max devant en me léchant les seins, en m’embrassant, et me disant des mots crus, qui m’excitaient davantage en oublier le rien que j’avais dans la chatte. A ce certain moment donné, j’ai senti quelque chose dans mon cul, au départ, je me suis dis mince :’’ne chie pas là Lola, tu risques de le dégoûter’’, enfin de compte il m’avait sodomisé direct. Ça n’a duré longtemps et il a éjaculé par terre, en poussant un fort râle. Si je savais l’engin qu’il avait, j’aurai dû prendre un gros gode avec moi. La femme et moi, on a continué à s’embrasser, se masturber à la folie à lécher la mouille de chacune pendant que Monsieur matait avec son tel portable. On a joui ensemble et on s’est rhabillé. Avec la femme ce fût TOP mais l’homme c’est à oublier. Par la suite dans le hall d’entrée, j’ai dit au couple de m’attendre car j’avais laissé mon agenda dans l’appart. La femme du concierge m’a dit qu’elle allait le chercher, je lui dis non, elle a insisté et elle est partie. Sachant que mon agenda est rempli de contacts, j’ai emboité le pas pour venir à la rencontre de la femme du concierge. La femme du concierge est une grosse bonne femme avec des gros seins et des jolies cuisses, un peu enrobée.
Dans l’appart, je venais vers elle, elle me dit :’’ on a bien profité de la visite de la cave, grâce à vous, je me suis bien masturbée et cela m’a fait plaisir’’. Par l’interphone le concierge m’avertit que le couple était parti, quels ingrats, ce sont sûrement de faux acheteurs qui aiment tirer des coups, ça arrive dans ce métier, les plans foireux ou bidons. Pour moi le mec n’était pas à la hauteur donc pas de regrets. J’ai répondu au concierge que j’allais rester un petit moment pour un truc à régler, et m’a dit de dire à sa femme, qu’il allait faire quelques courses.
Avec la femme du concierge, je lui ai dit :’’ au lieu de voir, ça vous dirait qu’on baise ensemble, fait pas ta mijaurée, je sais qu’enfin de compte, tu es une grosse salope. Je me suis approchée d’elle tout tremblotante, j’ai passé mes mains dans ses cheveux et je voyais les frissons sur sa peau. Elle avait une jupe, je l’ai collé contre le mur, et j’ai glissé ma main sous la jupe pour sentir un slip, j’ai poussé le tissu, et j’ai senti une chatte poilue bien mouillée. J’ai pris sa main et je l’ai mise sur mon chemisier pour qu’elle l’ouvre et j’ai penché sa tête afin qu’elle embrasse mes seins. J’ai enlevé son soutien-gorge, qui laissa un spectacle merveilleux, deux gros seins hyper lourds. J’ai sucé un téton et puis le 2ème et je l’ai embrassé. Elle a enlevé mon soutif et m’a léché les seins, je l’ai embrassé de nouveau et collé nos seins ensemble, nos chattes étaient mouillées. Elle me mit des doigts au fond de mon minou, je fis la même chose avec la sienne. Et je lui proposai de faire par terre un 69, elle me dit qu’il y avait une serviette dans la salle de bain, j’ai supposé qu’elle avait prémédité son coup. Elle est revenue avec une grande serviette et hop tête bèche dans nos sexe, j’ai écarté les poils pour sucer le clito et elle a sucé mon clito (j’aime être totalement épilée ou quelques fois, juste le ticket de métro). Je lui mis un doigt au fion, elle sursauta et me fit la même chose. Après je l’ai fait allongé pour mieux découvrir son corps, lui embrassé les seins, l’embrassé tout court. Nous nous sommes mis en position pour frotter nos chattes l’une contre l’autre, tout en s’embrassant et accélérer le mouvement. Puis j’ai fait glisser ma main dans son sexe pour la fister, elle a été détendue, elle a aimé ma manière de faire, ma main entrait en elle et elle, elle bougeait son corps, j’embrassais et suçait se seins. Je l’embrassais aussi, et je descendais pour lui sucer le clito tout en allant profondément en elle. Elle se caressait les seins d’avant et en arrière, son bassin bougeait et elle était en train d’atteindre l’orgasme. Je sentais que ce minou avait déjà connu les joies de l’enfantement vu sa profondeur. Elle a joui pleinement et elle a commencé à me masturber et a embrassé mes seins pour que j’ai moi aussi ma jouissance. J’ai explosé en vol lentement. La grosse cochonne savait s’y prendre. Nous sommes restés un peu moment collées nues l’une sur l’autre en discutant de tout, de sa vie, de ses attentes et de ses frustrations. Maintenant quand je fais visiter cet immeuble, je suis équipée d’une serviette épaisse et quelques joujoux pour la relation homosexuelle que j’ai avec la femme du concierge.