Histoires de sexe à l'école Histoires de sexe viol Histoires gays

La Dépravation Chap5

La Dépravation Chap5



Il me fallut quelques jours pour me remettre de cette fabuleuse orgie. Philippe nous fit découvrir une nouvelle partie de son manoir qui était un véritable paradis. Il y avait un sauna et un spa, le rêve pour se remettre de toutes ces émotions !

Pendant, près d’une semaine, nous restâmes ainsi chez lui à nous prélasser et à nous reposer, bien sûr, nous restions les esclaves de Philippe et Sébastien et devions toujours faire en sorte de les satisfaire. Puis à la fin de la semaine, je fis la remarque à Philippe que l’anniversaire de ma femme approchait et qu’une sortie au resto serait sympa. Très vite, la réservation fût faite et pendant une journée entière ma femme et moi nous fîmes une beauté. Sébastien avait fait venir une esthéticienne à domicile ainsi qu’une masseuse. Celles-ci furent surprises de me voir, le sexe en cage, traité comme une fille, mais ne dirent mot.

Pour cette soirée spéciale, j’avais mis une robe noire dos nu, fendue sur le côté ce qui laissé entrevoir mes bas. J’avais mis de beaux bijoux et avais optée pour un maquillage classe et un beau rouge à lèvre. Fanny quant à elle, espérait remporter la vedette et c’était légitime ! Elle avait donc enfilé une ultra minijupe en latex blanc avec un haut en voile transparent, perchée sur des talons aiguilles de 12cm, le doute n’était pas permis. Elle en voulait pour son compte !
Une limousine vint nous chercher en début de soirée et le chauffeur pu mater à loisir Sébastien qui doigta ma femme tout le long du trajet. Dans mon coin, je restais sage, caressant la verge de mon amant. Le restaurant était un restaurant libertain, pourtant, nous ne fîmes rien d’autres que diner.

A nos mines interloquées, les 2 amis rigolaient bien ! « Ne vous inquiétez pas, le cadeau arrive… »
Puis nous repartîmes, mais avant d’arriver au domicile de Philippe, la voiture se gara sur une aire de poids lourds. « Allez, allez ! C’est ici que ça se passe !!! Tout le monde descend ! »

A peine étions nous descendues de voiture, que le chauffeur klaxonna intensément. Attirés par le bruit, des camionneurs arrivèrent de tous bords. Sébastien, leur dit alors :
« Oyez, Oyez, Messieurs, Comme vous pouvez le voir, cette charmante demoiselle tout de blanc vêtue souhaite fêter dignement son anniversaire !!! Offrez-lui donc vos belles bougies !!! Elle est toute à vous ! De la bouche à son cul !!! Faites-lui plaisir et faites-vous plaisir !!!» Tout en disant ces mots, il lui remontait la jupe, lui pelotait les fesses, leur exposait la marchandise comme le ferait un camelot.
Un routier moins timide que les autres s’avança et se mis à lui palper les seins, Fanny de son côté, lui dégrafait le pantalon, puis elle se mit s’accroupit pour le sucer tout en exposant sa chatte à la vue de tous. D’autres s’approchèrent à leur tour, le sexe à la main, tour à tour elle les pris donc en bouche et branlait les autres, sa langue jouait avec les bites, ses doigts caressaient leurs boules. Elle avalait chaque bite jusqu’au fond de la gorge, qu’elle soit grosse ou petite. Puis un grand bonhomme la souleva pour la déposer sur le capot de la limousine et lui enfourna la bite dans la chatte. Il n’y resta pas très longtemps tellement il était excité et lui juta sur le ventre.

Fanny étant très occupée, 2 autres routiers étaient venus accoster Philippe pour savoir s’il y avait moyen de participer à la fête avec moi. Toujours friand de ce genre de scène, il leur offrit ma personne généreusement. Ils se mirent donc l’un devant, l’autre derrière à me caresser la poitrine, et les fesses. Sans les faire languir, je me mis donc à genou pour sucer leurs belles queues qui étaient déjà bien dures et bien juteuses !!!! Puis, je fis tomber ma belle robe pour offrir mon cul à celui qui n’avait pas la bite dans ma bouche. Sans douceur, il me pénétra sèchement. Mais mon cul devenant de plus en plus souple et habitué, cela ne me posa aucun souci ! Pendant ce temps, je continuais de m’occuper de la bite de son compagnon tant et si bien qu’il se vida au fond de ma gorge, malgré tout, il bouscula son copain pour prendre la place au chaud dans mon cul. Ne s’étant pas soulager complètement, il vint donc lui aussi pour se finir dans ma bouche. Un coup d’œil vers ma femme, me permis de voir qu’elle prenait son pied et que les autres routiers s’occupaient bien d’elle. En effet, ils avaient trouvé le moyen de la prendre à 2 en même temps !!!

Puis un espèce de géant débarqua de nulle part, mélange de bucheron/rugbyman de presque 2m, il portait à la main un bidon d’huile. A sa vue, ses collègues lui ouvrirent le chemin, puis il réclama une couverture. Une fois son vœu exaucé, il ordonna à Fanny de se mettre à 4 pattes. Celle-ci s’exécuta mais devait se demander ce qui allait lui arriver. Pendant ce temps, il remonta les manches de sa chemise et se rinça les mains avec le bidon d’huile puis il se mit à lui caresser la chatte et le cul. Il introduisit d’abord, 2 ou 3 doigts dans sa chatte, ce qui semblait ravir Fanny. Puis petit à petit, il inséra la main entière. Nous assistions tous au premier fist de Fanny ! Mais l’histoire de s’arrêta pas là, car sa 2ème main commençait déjà à frayer son chemin dans son cul. L’accès étant plus étroit, il dut travailler plus longtemps, mais il savait y faire et finit par y enfiler entièrement la main. A cet instant précis où la 2ème main était avalée par le cul de Fanny et que sa chatte se faisait déjà ramoner par la 1ère grosse main, Fanny eut comme une convulsion, son corps ondulait, vibrait et d’un seul coup, elle hurla de joie en éjaculant de la chatte !!! Tout le monde se mit à applaudir et tout en cœur, virent se vide les couilles sur son visage, son corps et son cul en chantant gaiement « Joyeux Anniversaire !!! »