Histoires de sexe à l'école Histoires de sexe de voisins Histoires de sexe travesti

Chambre 247

Chambre 247



Hier soir aux environs de 19:00, à la réception de l’hôtel où je travaille, j’accueille une belle femme de 47 ans, brune, yeux verts, bien moulée dans son tailleur. Je suis captivé par son regard et elle ne cherche pas à me fuir des yeux… J’enregistre sa carte de crédit, je lui indique son numéro de chambre et je lui propose de l’accompagner, ce à quoi elle me répond “avec plaisir jeune homme”. Quelques secondes plus tard, nous voici donc dans l’ascenseur, tous deux silencieux, à nous dévorer des yeux. L’ascenseur s’arrête et je la précède jusqu’à la chambre 247. J’ouvre la porte, entre, dépose sa valise sur le porte-bagages et m’apprête à la saluer lorsque je la sens tout contre moi dans mon dos… Je me retourne alors et ne peux me retenir de l’embrasser à pleine bouche! Elle se laissa faire et prit soin de mesurer mon degré d’excitation en empoignant mon membre qui commençait à durcir! Elle me demandé à quelle heure je finissais, je lui répondis “22:00”, elle ajouta: “à tout à l’heure alors…” en se laissant tomber sur le lit!
Inutile de vous dire que les heures étaient interminables jusqu’à 22:00… J’étais vraiment excité à l’idée de la retrouver! 21:30… 21:45… 21:50… 22:00!!! Me voilà parti me changer au vestiaire, je refus une invitation de mes collègues à boire un verre et je les laisse partir devant moi en trainant un peu. Je me faufile alors discrètement jusqu’à la chambre 247 et tape à la porte. “Entrez!!!” cria-t-elle depuis la chambre. je m’éxécutai et la découvrit allongée sur le lit, ensemble noir coordonné (soutien-gorge, string, porte jaretelles et bas) et nuisette transparente laissant deviner ses formes voluptueuses.
Elle me servit une coupe de Champagne et me dit de me mettre à l’aise, nous voici tous les 2 en sous-vêtements à boire nos verres sur son lit. J’en profitai pour découvrir ce corps parfait, déjà bronzé, sans marque… Je passai en revue sa bouche gourmande, ses seins fermes et bien ronds, ses hanches fines que je m’imaginais déjà en train d’empoigner, ses jambes au galbe terriblement excitant et ses pieds impeccables…
Elle posa son verre et commença à embrasser mon torse, mon cou, mes abdos, mes hanches, j’avais l’impression que 10 femmes s’occupaient de moi. ses mains étaient partout, sa bouche aussi! Puis sans que je m’en aperçoive, je me retrouvai dans sa bouche! Chaude, humide, pulpeuse… ma bite était gonflé comme jamais auparavant! Elle léchait mon gland, puis enfournait les 25 cm de chair jusqu’au couilles qu’elle ne manquait pas de caresser! Quelle pipe!!! Je n’en pouvais plus!
Je la soulevai alors, légère comme une plume, pour l’accroupir au dessus de mon visage, sa chatte mouillée sentait si bon, je la gratifiais de grands coups de langue, puis suçais délicatement son clitoris… J’ai tellemnt aimer lui bouffer la chatte que je ne me serais jamais arrêté. Elle ruisselait sur moi!!! Elle jouit 2 fois avant de reprendre ses esprits et de m’enfiler une capote!
Là je me laissai faire et elle vint s’empaler sur mon dard dressé, quel spectacle!!! Ses seins balançaient au rythme de ses coups de hanche, la tête en arrière, elle criait son plaisir dans cette chambre d’hôtel!
Je l’attrapai par les hanches et la soulevai pour me lever et la prendre par derrière… Penchée en avant, face au miroir de la chambre, elle prenait appui sur le lit. Moi debout derrière elle, j’enfonçai ma bite au plus profond d’elle! Je matais le spectacle que me renvoyait la glace! “Défonce-moi” cria-t-elle, ce que je m’empressais de faire, mes mains empoignèrent ses hanches et je me mis à marteler son sexe trempé, mes couilles balançaient si fort que j’en avais presque mal, le claquement de nos 2 corps était assourdissant et ses cris se faisaient de plus en plus intenses! Après quelques minutes, elle se jeta en avant et se laissa tomber sur le lit, tremblante, après avoir joui une 3ème fois!
Elle servit une nouvelle coupe de Champagne que nous avons savouré avant de reprendre…
Elle reprit mon sexe en bouche et me branla si fort que j’ai failli jouir… Mais elle s’arrêta net, me regarda dans les yeux, sortit mon sexe de sa bouche et me demanda de l’enculer!
A 4 pattes sur le lit, elle tortillait du cul devant moi, ce petit cul ferme et tout bronzé… qui aurait pu résister??? Je posai le bout de mon gland contre sa rondelle et poussai doucement… quand le gland fut accepté en elle, elle recula violemment, faisant disparaitre ma bite dans son anus!!! Elle ne mit pas longtemps à jouir, rendant vite la sodomie insupportable, je me retirai.
Elle s’agenouilla devant moi, colla ses seins contre mon membre et entreprit une branlette espagnole pour m’achever… Mon sperme jaillit puissamment, arrosant son cou, son menton, ses seins en jets puissants!!! Elle lécha consciencieusement ce qui restait sur mon sexe en me branlant encore…
Elle partit sous la douche sans dire un mot et m’invita à la rejoindre… La suite fut tout aussi chaude… Mais je vous raconterai peut-être ça plus tard!!!

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire