Histoires d'inceste Histoires de sexe en français Histoires de sexe gratuites

Jeune Minet En chaleur (4)

Jeune Minet En chaleur (4)



Après le bon bain avec Mon minet, je m’habilla, essaya de bien m’arranger, je sentais les bonnes odeurs du repas que Mon beau prince nous concoctait, cela me donnait faim.
Je descendis rejoindre Mon prince “purée qu’est ce t’es beau”, je me sentais gêné mais surtout très flatté, je répondis par “Merci mais celui Qui Est bien plus beau se trouve devant Moi”, il se mit à rougir, il a juste sa chemise, son tablier et son boxer, il était à croquer.
Il me tira la chaise et m’invita à m’assoir sur la belle table qu’il avait dressé, j’étais ému de voir cette belle table, il y avait des bougies, Le beau bouquet qu’il ma acheté qu’il a mit dans un beau vase, bref il y avait mit tout son coeur pour nous organisé ce beau dîner en tête à tête.
Il sortit une bouteille de champagne au frais, “Mes parents En ont pleines, ils ne remarqueront pas qu’il En manque une”, il nous servit, on trinqua, on but en liant nos mains, so romantique. Il emmena l’entrée des verrines de légumes, c’était exquis. Ensuite Le plat, pavé de saumon avec des tagliatelles, ce fut divin. Il m’invita à sortir de table pour digérer un peu avant Le dessert, on alla Se poser sur le canapé, on avait trop chaud, je lui deboutonna sa chemise, pour sentir sa peau douce, je posai Ma tête sur sa poitrine et j’entendis son coeur battre très vite comme s’il voulait sortir de sa poitrine, mes lèvres se mirent près de son téton, Je léchai et vis qu’il eut des frissons, Je continuai. Je Les lui gobai avec délectation, il me suppliait de continuer et pendant que je lui dévorais les tétons, Je sentis qu’il bandait alors je lui enlevai son boxer, il mouillait beaucoup, Je desendis pour lécher toute cette mouille. Je Le fis s’allonger sur le dos, et commençais à m’occuper de son sexe fin et long, sa queue était faite pour Ma bouche, à chaque fois je sentais sa mouille au font de Ma gorge quand Je Le sucrais en gorge profonde, il En raffolait “j’adore ta bouche, tu sais t’occuper de Moi, Mon petit prince du sexe”. Pendant que je Le suçais en gorge profonde, il me dit comprendre qu’il allait décharger, alors je continuais sans m’arrêter, ses gémissements se faisaient de plus en plus rapide, il maintenait ma tête bien enfoncé dans son pieux et sans surprise, Je sentis une charge de foutre coulée au fond de Ma gorge, je continuais pour En extraire les dernières gouttes, il tremblait de plaisir, je dégustais sa queue qui n’avait pas raidie. Ma mouille avait inondait le canapé, il sentit que Mon sexe était gorgé de sang près à exploser. Il me mit debout devant lui, il prit Ma queue Dans sa bouche. Quel délice, Je sentis sa langue me lécher le gland, ce qui me fit un vague de plaisir parcourir tout Mon coeur, il savait que j’étais hyper sensible des tétons pendant qu’il me suçait il me caressait les tétons.
Je planais de bonheur, il suçait oomme un dieu, de temps en temps il me jetait des regards complices, quand il me léchait le gland il me regardait En même temps “T’es déjà beau mais la tes plus rayonnant quand tu prends du plaisir, je vais aussi m’occuper de toi comme tu le fais avec Moi”. Il me caressait les fesses, cela L’excitait encore plus “Et ce cul putain, il me rend ouf”, il se leva, me bouffa les tétons pendant qu’il me branlait. Je voyais que cela Le faisait encore bander, il finit avec mes tétons et monta lentement au niveau de Mon cou, il me retourna, Je prie son sexe qui mouillait et la mit entre mes jambes, Je mimais des va et vient, il me léchait encore plus fort Mon cou, puis mes oreilles. Je mouillais mon anus avec la mouille de Mon jeune minet, et sans que j’ai à forcer, il
Se retrouva en Moi. D’habitude. Je suis très serré mais là c’est rentré avec rapidité pour le plus grand plaisir de Mon minet qui aussitôt m’attrapa par Les hanches, fit des va et vient réguliers, c’était la première fois qu’on faisait sans capote et c’était vraiment exquis, Je Le sentais bien En Moi, Je senstais bien son sexe bien dure, lui était au paradis, il était acrocher à Moi comme s’il ne voulait pas que ce moment s’arrête. Toujours collé à Moi, Je me mis à 4 pattes “Oh oui quelle magnifique créature, tu as été créé pour rendre fou de toi”, il continuait à me fourrer et je gémissais de plaisir tellement c’était bon.
Je me mis sur le dos pour bien observer Mon beau prince pendant qu’il me prenait, on était face à face, on se regardait, il avait une main sur Mon torse pendant que l’autre me branlait et Moi Je caressais son corps, ça lui faisait des frissons, ses tétons pointaient immédiatement. Je Le trouvais rayonnant, beau, viril aussi à s’occuper de Moi ainsi, il s’allongea sur Moi et on s’embrassa pendant qu’il continuait à me prendre “Tu veux que je jouisse en toi ?”, Je lui repondis qu’évidemment oui je voulais que son sperme en Moi signe que j’étais qu’à lui, Je n’eus pas Le temps de finir, je Le vis se cramponné à Moi, Je lui encourageais à venir et à tout vider en moi, et pendant qu’il m’embrassait il goba ma lèvre inférieure pendant qu’il se déchargeait en Moi, son corps fin était en convulsions “La vache, j’avais jamais ressenti ça auparavant, on aurait dit que tu m’aspirait de l’intérieur, c’était plus qu’intense, sans la capotes les sensations sont plus multipliées”. J’étais super fier de Moi de lui faire découvrir tous ces sensations.
Il se releva, prit Ma queue, la mouilla avec Ma mouille avant de me branler, Je tins pas longtemps car ça m’avait tellement excité de Le voir prendre son pieds, que je fis des jets de spermes qui éclaboussèrent mon torse, il continua à me branler, d’autres jets suivirent derrière “Wow Mon petit prince du sexe en avait du lait à extraire”. On s’embrasa et resta allongé enlacer l’un sur l’autre, sur la canapé toute la soirée. Cette nuit était magique et Le début d’une histoire.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire