Histoires d'inceste Histoires de sexe arabes Histoires de sexe en groupe

La surprise du retour

La surprise du retour



C’est l’été, un Vendredi en fin de journée, il fait très très chaud et l’air est moite sur la côte. Dans le passage, je reconnais la voiture de Lara, une amie de ma femme que j’ai déjà rencontré quelques fois. Une femme qui arrive sur la quarantaine je crois, un joli visage et un corps magnifique mais fière, prétentieuse et hautaine. Pas exactement la personne avec qui j’ai envie de passer ma soirée. Ma femme a l’habitude de m’attendre avec un verre de vin ou un cocktail au bord de la piscine le Vendredi. Je descends directement dans le jardin pour les rejoindre. Arrivé à sa hauteur je suis surpris de les trouver toutes les deux complétement nues sur les chaises longues. Lara est aussi surprise que moi et machinalement cache ses seins avec une main et son entre jambes de l’autre main avant de reposer la main des seins à plat sur son ventre.
Je ne peux m’empêcher de regarder la poitrine de Lara. Des seins magnifiques, pas très gros mais généreux avec une forme ronde parfaite et des beaux mamelons couleur rose sombre. Elle a la marque du maillot, visiblement elle n’a pas pour habitude de se mettre à poil pour se faire bronzer. Trois verres sont posés sur la table basse. Il y a aussi un pichet de cocktail presque vide dans un bac à glace sous la table.
Je leur dis bonjour et leur demande ce qu’elles boivent.
Ma femme répond des « Pina coladas, tu en veux ? ».
Elle me tend le verre et me voit fixer Lara.
– Elle a une belle paire de seins
– Oui ils sont splendides
Lara passe le plat de sa main sous un sein et dit « j’adore mes seins et j’en suis très fier »
Je bois une grande gorgée, pose mon verre et leur dit que je vais me changer.
Ma femme reprend :
– Tu ne vas pas mettre en maillot alors qu’on est toutes les deux toutes nues ! Tu vois bien que tu gênes Lara.
– OK, pas de problème, je reviens !
Ma femme vide le reste du pichet dans les verres et me demande d’aller préparer un autre cocktail.
Je reviens 10 minutes plus tard, pose ma serviette et après ma baignade m’allonge sur la troisième chaise longue à côté de Lara. J’écoute leur conversation sans dire un mot. Elle discute de choses et d’autres et après plusieurs verres les deux femmes commencent à parler de relation entre hommes et femmes.
Lara se plaint de son mari (capitaine de yacht) qui n’est pas là depuis plus de 4 mois. (l’alcool commence à délier sa langue) Elle dit :
– J’ai 44 ans, je manque d’affection, de tendresse. Mon mari me délaisse et doit surement se faire plein de femmes sur le bateau pendant que je suis là à l’attendre.
– Tu n’as qu’à faire la même chose. Personne ne t’en empêche.
– J’aimerais qu’il revienne plus souvent, qu’il m’embrasse, qu’il me caresse et qu’on fasse l’amour plus souvent.
– Tu n’as jamais couché avec d’autres hommes quand ton mari est absent ?
– Non, je suis trop timide, je n’ose pas et je ne veux pas de complications.
– Tu n’es pas trop timide, regarde-toi tu es raide comme un bâton. Il faut te détendre. Tu as des airs de bourgeoise coincée du cul.
– C’est facile de dire ça pour toi quand tu as un mec sous la main.
– Je peux le partager si tu veux ?
– Arrête de déconner.
– Je suis sérieuse, tu veux qu’il te passe de la crème ? Qu’il te lèche la chatte ?
Lara est surprise par la question et essaye de faire bonne figure. Elle balbutie :
– Je ne veux pas avoir l’air d’être une salope qui se tape les maris de ses copines.
– Vas-y, il adore ça et il le fait très bien.
– Tu es sure ? Devant toi ?
– Vas-y, je te dis tu ne vas pas être déçu.
– J’odore me faire lécher. C’est un truc que mon mari déteste me faire en plus.
Je les laisse parler, super exciter par leurs conversations. Ma bite se redresse.
Lara se retourne et me regarde des pieds à la tête. Elle voit ma bite gonflée, elle sourit un peu gêner.
Elle se lève et me dit « Tu as envie de moi ? Tu veux bien me lécher ? »
Ma main remonte le long de sa cuisse pour la caresser. Elle enjambe la chaise et son sexe se retrouve largement ouvert en face de mon visage. Elle se fait le maillot mais à laisser une belle bande poilue au-dessus de sa fente.
Ses lèvres sont fines et le bout de son clitoris sort de son capuchon. Elle se rapproche et passe son sexe sur mes lèvres, elle se frotte sur ma bouche. Elle écarte ses lèvres pour laisser ma langue lui donner du plaisir. Du bout de la langue, je lèche délicatement l’intérieur de ses lèvres en remontant lentement plusieurs fois vers son clitoris. Je la prends à pleine bouche et j’enfonce ma langue bien profondément, ressort et termine sur son clitoris gorgé de plaisir.
Je sens son clitoris se durcir au bout de ma langue. Je prends son clitoris gentiment entre mes lèvres. Je le suce, le lèche. J’ai l’impression qu’il grandit encore dans ma bouche.
Ma main gauche caresse ses fesses tendrement et je glisse ma main droite entre ses jambes largement écartées pour aller caresser son sexe avec mon pouce.
Mon doigt n’a aucun mal à glisser entre sa fente humide. Elle écarte encore plus les cuisses, offrant la totalité de ta vulve à mon pouce.
– Tu aimes ça ma cochonne ? Tu aimes te faire bouffer la chatte.
– Oh oui c’est bon, c’est bon !
Je la regarde se caresser et tirer sur la pointe de ses seins. Elle a la bouche entrouverte et pousse de brèves expirations.
– J’ai envie de te retourner pour la prendre comme une chienne.
– Non continue s’il te plait, je vais jouir.
Son sexe largement ouvert, ses lèvres douces et humides posées sur ma bouche. Je lui lèche le clitoris et les lèvres. Elle gémit, sa mouille me coule dans la bouche ! Je l’entends prendre du plaisir.
Je glisse mon index entre ses parois trempées. Elle est parfaitement lubrifiée. Un doigt, deux doigts. Je continue, elle aime ça… Je continue à la doigter tout en léchant son gros clitoris.
– Oh oui c’est bon, c’est bon !
Le clapotis de mes doigts dans sa chatte ouverte augmente l’excitation.
Elle n’arrive pas à se contenir, elle se cambre. Ses jambes sont largement ouvertes pour se faire défoncer en profondeur. Elle gémit et se tord de plaisir. Mes doigts pénètrent son vagin rapidement jusqu’à temps qu’elle jouisse.

Elle se retourne sans dire un mot m’att**** la bite pour me rendre bien dure. Mon sexe prend de la vigueur. Elle s’empale sur ma verge en érection et commence un va et vient lent. Elle se tord, gémit de nouveau. Elle n’arrête pas de répéter « Oh oui c’est bon, c’est bon »
Je regarde son superbe cul monté et descendre lentement. Elle semble nous avoir oublier et prend son pied toute seule. Je la penche en avant pour bien écarter ses fesses et caresser son anus. Mon pouce descend le long de sa raie, fait le tour de sa rondelle et la pénètre tout doucement. Elle arrête de bouger et se laisse faire.
– Tu aimes la sodomie ? Je vais te dilater, tu vas voir !
Elle laisse un doigt puis deux rentrer au fond de son cul. Quand je la sens prête, je commence à la limer, doucement au début et j’accélère au rythme de ses gémissements pour finir de façon très violente. Elle crie et jouie.
Elle reprend son va et vient rapidement. Elles se tord, gémit de nouveau. Je sens que je vais jouir. Je lui att**** les hanches. Je la prends violemment pour lui défoncer la chatte en la pénétrant très profond. Je pousse un râle et crache mon sperme au fond de son vagin. Ma partenaire jouit presque en même temps, la chatte remplit de ma semence.
Lara reprend ses esprits et se retire. Ma verge est couverte de sperme et des sécrétions vaginales de ma partenaire.
– Elle n’est pas si coincée du cul en fin de compte.
– C’était bon, j’en avais bien besoin !
– Derrière tes airs de pucelle en chaleur, tu es une belle petite salope en fin de compte.
– Oui j’aime ça.

Lara se lève et passe ses doigts entre ses jambes pour ramasser du liquide qui coule.
En partant vers la maison elle nous dit « Je vais aller à me nettoyer, je suis plus humide qu’une éponge au fond de la piscine ! »
Ma femme vient s’asseoir sur la chaise de Lara et je lui demande :
– Qu’est qui t’a pris ce soir ? Pourquoi vous étiez toutes les 2 nues à m’attendre ?
– J’ai invité Lara à venir prendre un verre au bord de la piscine. Elle n’avait pas de maillot alors je lui ai dit que nous étions naturistes et qu’elle pouvait se mettre nue.
– Et pourquoi tu m’as demandé de la lécher ?
– Je sais que vous ne pouvez pas vous sentir et j’avais envie de vous voir baiser tous les deux !
– Tu es vraiment tordue !
– Et demain soir j’ai invité un homme. Je veux que tu lui demande de me faire l’amour devant toi.
– Tu veux que je lui demande de te baiser ? Qui c’est ?
– Tu auras la surprise demain.
– Un ami ? Une relation ?
– Tu auras la surprise demain je te dis !
– OK très bien mais quand Lara revient, tu vas lui demander de me sucer et tu vas la caresser en même temps.
– Tu exagères, tu sais bien que je n’aime pas faire l’amour avec des femmes.
– Je ne te demande pas de lui faire l’amour, juste de la caresser pendant qu’elle me suce. Je veux voir jusque ou elle est prête à aller cette salope aux airs de sainte.
Lara arrive, elle a fait tomber le masque. Elle est détendue, gracieuse et souriante comme je ne l’ai jamais vu auparavant.
– Alors tu vois, je te l’avais dit que ça te ferait du bien. Tu es radieuse maintenant.
– Merci, c’était une première et j’ai adoré. Je n’ai jamais trompé mon mari ou fait l’amour devant quelqu’un ou à trois. Je ne me suis jamais fait pénétrée le cul comme ça non plus et j’ai trouvé ça super excitant !
– J’aimerai que tu le suces maintenant !
– Quoi ?
– Tu m’as bien entendu, je veux que tu le prennes dans ta bouche et que tu lui fasses la meilleure pipe possible.
Elle reste debout, me regarde la bouche entrouverte comme un poisson au bord de l’asphyxie.
– Ne me regarde pas comme ça, tu as entendu ta copine.
Ma femme lui att**** délicatement la main pour l’attirer vers elle.
– J’adore sucer des bites et ça me fait énormément mouiller. Je veux voir si ça me plait de voir ma copine sucer mon mari devant moi.
Obéit, laisse-toi aller. Je suis sûre que ça te plaira aussi.
Ma femme remonte la main le long des fesses jusqu’au bas du dos de Lara pour l’encourager dans sa perversion.
Elle se courbe en avant et att**** ma bite avec la main. Mon membre durcit rapidement sous les caresses. Elle écarte ses lèvres, je sens et vois la pointe de sa langue caresser mon gland. Sa langue remonte tout doucement le long de mes testicules. Remonte doucement le long de ma verge. Elle écarte les lèvres, ouvre la bouche, et je m’y enfonce lentement.
Je sens sa bouche engloutir mon sexe petit à petit.
Elle me suce divinement bien. Sa langue tourne doucement sous la peau de mon membre
Elle commence alors des va-et-vient allant à chaque fois plus profond.
Je vois ma femme qui la caresse entre les jambes et elle lui dit “Prend le bien au fond de ta bouche”. Continue de le sucer et le fourrer dans ta bouche sans faire attention à moi.
Je la regarde courber comme une esclave docile en train de satisfaire son maitre.
En même temps, ma femme a glissé ses doigts dans la chatte de Lara, elle la caresse tendrement l’encourageant à prolonger ce massage. Ses doigts au chaud entre ses cuisses, elle la lime doucement et j’entends le clapotis du sexe de Lara à chaque mouvement.
Elle positionne le bassin de Lara en face de son visage pour pouvoir lécher sa chatte trempée.
Je n’en crois pas mes yeux en voyant ma femme lécher Lara et Lara se convulser sous l’effet de la volupté. Lara apprécie les attouchements entre femmes. Sous les caresses elle arrête de me sucer et caresse la queue avec la main, elle halète, pousse des petits râles de plaisir à la limite de l’orgasme.
Ma femme la caresse, la lèche, suce attentivement les parties intimes de son amie, pour mieux l’exciter. Lara est prise de contractions soudaines et finit par avoir un orgasme fort, puissant.
Lara recommence son va-et-vient avec sa bouche, goulument et profondément. Je ne peux plus me retenir, je finis par jouir dans sa bouche. Des flots de jus bien chaud se déversent au fond de sa gorge, je me suis complètement vidé. Elle me pompe jusqu’à la dernière goutte et avale tout.
Lara reprend sa respiration et s’assoit à côté de son amie.

– Vous êtes super, j’ai vraiment pris mon pied se soir. J’espère que pourra remettre ça un jour.
– Je vois que tu aimes ça être soumise !
– Oui, je me suis découvert une nouvelle nature.
– Demain soir j’ai un invité-surprise, je t’enverrai un SMS dans l’après-midi pour te donner les détails et te dire comment t’habiller.
Lara rayonne de bonheur.
– Rentre chez toi maintenant.
Ma femme vient se mettre à califourchon sur moi. Sa chatte béant et trempée se frotte sur mon sexe à moitier raide. Elle m’embrasse à pleine bouche. Elle sent le sexe…
– Vivement demain soir.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire