Histoires de sexe en groupe Histoires de sexe hétéro

Sortie en club libertin, ou comment reconnaitre qu

Sortie en club libertin, ou comment reconnaitre qu



Sortie en club libertin, ou comment reconnaitre que l’on est une vraie Salope !

Un jour d’été à table un samedi midi, tous deux en bonne forme, je dis à ma “p’tite Salope”, si nous sortions en club ce soir, d’accord me répond-t- elle, je lui rajoute, tu t’habilleras avant de prendre l’apéro et de manger ça nous mettra dans l’ambiance.
Le soir vers 20 h je me mets à table en terrasse pour l’apéro et ma “p’tite S” arrive en tenue de sortie comme je lui avais demandé, je la regarde et lui dit il y a une chose qui ne va pas, ah bon ! oui tu as mis un string et vue ta tenue ce serait mieux que tu n’en mettes pas, ni une ni deux elle l’enlève immédiatement et de plus je défais les boutons du haut de son corsage pour bien avoir vue sur ses seins n’ayant pas mis de soutien gorge (voir les photos, album sorties chaudes en club), il n’y a pas beaucoup de tissus sur elle. Nous prenons l’apéro puis un autre, et mangeons et trainons à table, lui passant la main au minou à chaque fois qu’elle se lève de table, la température commence à monter, encore plus lorsqu’ avant de partir je la mets assise sur la table pour lui manger la chatte jusqu’à la faire jouir !!
En route pour le club libertin je conduis une main dans son entre cuisse et l’autre sur le volant, je sais ce n’est pas bien, en lui disant, et bien ma salope tu vas en faire bander plus d’un, nous rentrons dans le club un peu avant minuit toujours aussi gentiment accueillis par Betty gérante du club avec son mari. Présentation du club, en rentrant dans la partie dancing sur votre droite une banquette basse style canapé continuant face à vous, puis au milieu de la salle une entrée sans porte avec un petit rideau à peine tiré, accédant à un endroit câlin d’environ 1,50m de profondeur sur 3m de large avec tout au long des murs une banquette base style canapé, puis à nouveau dans le dancing la continuité de cette banquette en forme de L sur l’autre angle se terminant sur une autre salle plus grande sans trop d’éclairage, qui après avoir monté deux ou trois marches, on retrouve une banquette à gauche et une petite continuité en face, juste après un grand lit, pour quatre personnes, assez bas à peine caché de la vue du dancing, puis une table d’examen gynécologique, puis à droite un très grand lit haut , pouvant accueillir plusieurs personnes. Pour finir devant ces banquettes dans la salle du dancing des petites tables basses avec des petits poufs pour parler avec ceux assis sur les banquettes et se tourner pour voir la piste de dance et le bar en face, je m’excuse pour les détails mais cela permettra mieux de se faire le film et à certains même de reconnaitre le lieu.
Nous nous installons sur la banquette d’en face juste avant le petit coin câlin, face à la piste et au bar, il y a une trentaine de personnes. Nous discutons en se disant que tout le monde n’est pas arrivé , attiré par le regard de ceux qui sont au bar je me rend compte que leur regard va vers l’entre jambes de ma “p’tite Salope”, en effet les banquettes en forme baquet lui font avoir les genoux en hauteur et vu la longueur de sa jupe, ils profitent d’un joli spectacle. Le dancing se remplit petit à petit, un couple d’environ une quarantaine nous demande s’ils peuvent s’installer à notre table, bien sûr, elle s’assoit prés de ma “p’tite S” sur la banquette, et lui, le malin, face à ma “p’tite Salope”, plutôt beau mec, il profite largement de la vue qui lui est offerte et de plus lorsque ma “p’tite S” veut att****r quelque chose sur la table basse elle est obligée d’avancer ses fesses en écartant les jambes, ce qui retrousse sa jupe plus que courte, et de baisser son buste, pleine vue sur ses seins, le PIED vue en 3D. Petit à petit nous discutons, et ma “p’tite S” très attirée et échauffée par le regard de cette homme sur elle, n’hésite à pencher son buste en avant tout en écartant ses jambes pour mieux l’écouter ? Je la connais, la SALOPE, elle l’excite et attend de voir le pantalon grossir au niveau de la braguette. Quand à sa femme, elle a posé un livre près d’elle sur la banquette? (explication à la fin).
L’ambiance monte petit à petit nous partons danser un rock, notre compagnon de table danse pas loin de nous, de temps en quelques mains baladeuses viennent toucher le cul de ma “p’tite S”, elle en rit et ça lui déplait pas.
Puis le rock passe à un slow langoureux, ma “p’tite S” me passe les bras au tour de mon coup étant plus grand qu’elle ça a tendance à remonter sa jupe et mettre à vue la moitié de son cul à l’air et là pour ceux qui ne l’avait pas encore vu, peuvent voir qu’elle n’a pas de culotte, la Salope !! Nous continuons de danser sur ces slows de plus en plus langoureux, ma “p’tite S” toujours pendue à mon cou devient de plus amoureuse, je vois notre compagnon de table qui se rapproche de nous et se met derrière ma “p’tite S”, en peu de temps je vois ma “S” se mettre sur la pointe des pieds en écartant les jambes, il est en train de la doigter, elle y prend du plaisir et commence même à gémir, je la retourne face à lui, vu mon consentement, il ne tarde pas à découvrir ses seins pour les sucer, puis colle son corps tout en le bougeant contre elle bien collé à son pubis l’excitant en lui faisant ressentir sa queue bien bandée, adossée contre moi elle ne tarde pas à jouir en pleine piste de danse ! Puis il la prend par la main et l’entraine dans le petit coin câlin près de notre table, je les suis, ils s’installent et s’attribuent la banquette à droite en rentrant, et moi immédiatement à gauche en rentrant, au première loge pour ne pas perdre une image.
Il embrasse ma “p’tite Salope” à pleine bouche tout en lui caressant doucement la pointe de ses seins, lui enlève son chemisier en lui tétant les seins, descend lentement sa main sur son pubis découvert, sa jupe s’étant retroussée en se mettant sur la banquette, qu’il caresse longuement. L’excitation montant de plus en plus, elle s’offre en écartant les cuisses, il lui ouvre bien les lèvres de sa chatte et la caresse longuement et doucement jusqu’à lui faire apparaitre son clito bien bandé, là il se met à genoux par terre devant elle, les cuisses grandes ouvertes il lui relève les pieds sur la banquette, lui lèche doucement le bout du clito, elle, lui maintient la tête de ses deux mains et finit par des “oui, oui ho oui” de jouissance tout en me regardant comme pour me dire merci. Les trois couples assis avec moi dans ce coin câlin, ainsi que ceux qui sont attablés dans la salle juste à gauche de l’entrée du coin câlin se caressent mutuellement en regardant ce spectacle!
A peine remise elle entreprend de le déshabiller défait sa ceinture ouvre le pantalon et caresse son sexe à travers son slip, on voit qu’il est bien membré son pénis sort du haut de son slip tellement il bande, lui défait sa chemise, elle le fait se mettre debout pour le faire quitter pantalon et slip, ouha!! quelle belle queue assez grosse, longue se tenant bien droite, elle va pas être déçue ma “S”, elle enlève sa jupe les voilà nus tous les deux, elle lui prend immédiatement le sexe à pleine main, l’autre main sous les couilles et entreprend de lui faire une pipe majestueuse, sa langue par du bas des couilles pour remonter lentement au gland quelle gobe en pleine bouche, ses joues se rentre comme si elle voulait tout aspirer, puis il monte sur la banquette pour s’asseoir sur le haut du dossier, elle se met à genoux sur la banquette pour continuer de le sucer et le faire bander au maximum, elle offre aux spectateurs une chatte bien gonflée d’excitation et des lèvres grandes ouvertes, elle est inlassable lorsqu’elle fait une pipe, il l’a bien ressenti et lui maintient la tête sur belle queue, arrivé à un fort degrés d’excitation il descend de la banquette, demande à ma “S” de descendre aussi de se mettre debout et de plonger la tête au fond de la banquette, elle se retrouve la croupe en l’air complètement offerte pour être prise en levrette, quelle vue bandante, dans ce cas pour maintenir la bandaison car ça fait longtemps qu’elle me teint ! Il prend sa queue en main et caresse longuement cette croupe de haut en bas avec son gland, puis il lui fouette la chatte avec sa queue, puis s’arrête au niveau des lèvres qu’il titille et écarte avec son gland, ma gourmande est impatiente elle soulève sa croupe pour venir au devant de cette queue, il s’arrête et pointe son gland à l’entrée de sa chatte qu’il pénètre lentement, sans capote, en la tenant par les hanches, relâchement de ma “p’tite S” , de longs va et vient pénètrent sa chatte dont les lèvres semblent aspirer cette queue, puis il accélère la cadence tout en tirant sur ses hanches afin d’amener sa queue au plus profond on entend de léger râles de jouissance venir, il ralentit puis accélère la puissance, la hauteur des râles augmente couvert par le bruit des couilles de son amant qui viennent claquer sur sa chatte, la cadence augmente, les bruits et gémissements aussi, chez les spectateurs assis et attablés l’excitation augmente aussi, certaines femmes ont sortie la queue de leurs compagnons qu’elles masturbent à la vue de tout le monde, sur la piste des danseurs passant dans l’axe de l’entrée du coin câlin voyant ce spectacle s’enhardissent à soulever la jupe de leur cavalière pour leur caresser le cul ! Il continu son pilonnage pour s’arrêter net bloqué à ses fesse comme s’il voulait les rentrer en lui, et l’on entend un long gémissement venant de lui couvert par les cris de ma “Salope” qui sent les longues giclées de sperme chaud l’envahir, ils restent longtemps en cette position comme paralysés par la jouissance.
Ils s’assoient et se remettent de ce chaud moment, du sperme coule de sa chatte, puis ma “p’tite S” les traits un peu tirés mais avec l’envie de continuer couche sa tête sur ses cuisses et prend sa queue en bouche pour récupérer ses sucs de jouissance et continue à sucer cette belle queue qui l’attire et qui ne tarde vraiment pas à bander, cette excitation la ravive aussi et c’est avec vigueur qu’elle suce ce bel attribut. Requinqué lui aussi il l’invite à venir s’asseoir face à lui en plantant ce belle queue dans sa chatte ce qu’elle fait immédiatement avec douceur puis elle régule la montée et la descente, le plaisir montant la cadence augmente régulièrement, puis il lui demande de de descendre de la banquette de se mettre debout en lui tournant le dos face à nous,il avance ses fesses sur le bord de la banquette et se retrouve presque allongé, il la prend par les hanches et la fait descendre lentement sur son pieu bien bandé sur lequel elle s’empale la chatte, lui fait le prendre au plus profond d’elle, après une reprise timide du va vient sur cette belle queue, certainement dû au fait d’être face aux gens, le plaisir reprend le dessus et la cadence augmente d’autant qu’il la tient par les hanches et l’aide à monter et descendre, on voit le plaisir monté en elle, le spectacle est vraiment beau et très excitant je ne peux m’empêcher d’ouvrir ma braguette et de me branler en la voyant prendre autant de jouissance, les dames font de même à leur partenaire dans ce petit coin câlin où les places sont devenues chers, voyant l’effet qu’elle me donne elle augmente la cadence et d’un coup crie sa jouissance en envoyant sa tête en arrière et en se plantant à fond sur cette queue, la jouissance est immédiate chez lui et on entend son râle en déchargeant son sperme en elle, elle reste ainsi plantée sur ce pieu pendant quelques minutes, il lui caresse les seins , le sperme descendant de sa chatte coule le long de la queue de son amant. Elle vient vers moi me prend la queue en bouche et me pompe goulûment, vu ce que je viens de voir je ne tiens pas longtemps à cette douce torture et vu l’excitation je lui décharge une belle quantité de sperme dans la bouche qu’elle avale. Quel spectacle d’une heure et demi, quel étalon!!!!!
Après qu’elle se soit rhabillée, notre table étant occupée nous allons boire un pot au bar, sa femme est toujours assise et lit un livre. Nous dansons quelques rock et revenons au bar, Betty fait le tour du dancing avec une panière et fais choisir aux dames un string sexy en cadeau de soirée. Puis les slows reprennent et nous repartons danser, quelques temps plus tard son amant d’un soir revient et propose à ma “p’tite S ” de recommencer, elle refuse sur le fait qu’elle va me laisser tout seul, il ne se démonte pas et dit allons tous les trois dans l’autre salle, elle me regarde, je lui dis tu veux y aller, de la tête elle me fais signe de oui. Nous allons dans la grande salle, seul le lit en face de la piste de danse est libre, nous nous y installons, sur le grand lit à gauche deux couples copulent, une jeune femme dont le mari lui caresse les seins se fait dévorer la chatte par une autre femme plus âgée qu’elle pendant que son mari la masturbe, sur la banquette à notre gauche une femme gémit tandis qu’un homme lui mange bruyamment le minou. X n’a pas perdu de temps et suce déjà les seins de ma salope pendant qu’elle lui défait sa ceinture, de mon coté je me déshabille, tous trois déshabillés, ma “p’tite S” nous demandent de nous mettre debout devant elle, à genoux elle nous suce alternativement la queue afin de bien nous faire bander, nous prenons chacun notre queue en main pour la tenir à hauteur de son visage, nos deux glands joints elle nous les prend en bouche et nous caresse du bout de sa langue tout en nous portant nos couilles dans chacune de ses mains, c’est extra! Au bout d’un moment X me laisse seul en cette position pour se glisser sous l’entre jambes de ma “”p’tit S” et venir lui manger le minou, je vois sa langue qui lui lèche largement les lèvres de sa chatte jusqu’à son petit trou de façon à bien l’exciter, debout au dessus de lui elle continue à me sucer, le spectacle est vraiment excitant, sa langue lèche goulument les lèvres de sa chatte on entend un léger bruit comme lorsqu’un chien boit de l’eau dans un bol, je vois ses lèvres d’ouvrir comme un entonnoir le bout de sa langue monte au haut de celles-ci pour agacer son clito, elle commence à gémir, voulant la laisser en profiter je m’écarte, elle en profite pour se retourner pour se mettre en 69, elle lui happe sa queue, un mélange de bruit de succions et de gémissements s’installe, l’excitation monte des deux côté, avec un gémissement qui augmente ma chérie lui prend la queue au plus profond de sa bouche et lui caresse les couilles, il soulève les fesses, ils jouissent en même temps, il gémit longuement en lui vidant ses couilles dans sa bouche d’où en déborde un peu de sperme, elle avale et nettoie ses lèvres avec sa langue ainsi que cette belle queue toujours en érection qu’elle continue à sucer longuement. La queue bien raide par la pipe gourmande qu’elle lui reconduit, il la fait se coucher sur le en travers au bout du lit, la jambe gauche posée parterre, face à l’entrée de la salle, il se colle à elle par derrière la poitrine collée à son dos, lui prend la jambe droite et la maintient en l’air avec son bras, les cuisses grandes ouvertes les lèvres de sa chatte aussi, à la vue de tout le monde, il approche sa queue à l’entrée de sa chatte et la pénètre lentement et commence de la pilonner, toujours sans capote, la cadence augmente rapidement liée aux gémissements qu’émet ma « Salope », il n’y a pas d’autre mot, il la bourre en lui disant « t’aime ça hein, Salope, dis le que tu aimes ça Salope » elle lui répond «oh ouiii, ouiii, ne me lâche pas, défonce moi, vas y défonce moi bien, je suis une Salope», « demande moi de te remplir de sperme, ta chatte de salope », « oh, oui, remplis moi ma chatte de salope avec ton sperme », le résultat ne se fait pas attendre, elle a joui à la limite de crier en disant « oh oui, oh oui, ouiiiii, que c’est bon, ohhh ouiiiiiiiiii, remplis moi, ouiiiii », il continue pendant un petit moment à la bourrer, et l’on entend le clapotis créé par sa queue et le sperme par ses allées et venues dans sa chatte débordant de son sperme, complètement épuisés l’un comme l’autre, ils reste l’un dans l’autre quelques minutes. Autour de moi les spectateurs voyeurs, finissent en jouissance de leur propres caresses ou mutuelles, pour ma part je ne vais pas jusqu’à la jouissance, la préservant pour l’arrivée à la maison. Ma chérie viens lui nettoyer sa queue avec sa bouche, et l’embrasse à pleine bouche pour partager ce suc de jouissance, il lui dit qu’il n’a jamais connu une baiseuse comme elle, et elle lui répond qu’elle n’a jamais été aussi bien baisée.
Nous quittons le club vers 4h45, ils se font une bise, il lui met le doigt dans la chatte puis lui le montre couvert de sa liqueur de jouissance et de son sperme en lui disant « Souvenir » et lui le fait sucer en lui disant « tu est une belle petite Salope ! ».
Quelle soirée ,quel étalon et quelle baiseuse !!!!!!!!!!!!
En rentrant à la maison je n’ai pu tenir jusqu’au bout, je me suis arrêté dans un chemin et ai demandé à ma « p’tite S » d’ouvrir sa portière et s’asseoir avec les jambes dehors, je me suis à genoux parterre lui ai fait avancer les fesses et écarter les cuisses, et lui ai sucé et aspiré la chatte pour boire sa liqueur de plaisir mélangée au sperme, elle a jouit fortement. Arrivés à la maison je l’ai allongée sur la table de la cuisine et lui est remangé sa chatte rouge tant elle avait été visitée, puis je lui ai levé les jambes pour la pénétrée profondément en la traitant de Salope, ma queue baignait dans une sorte jus, repensant à cette soirée je n’ai pas tenu longtemps, et l’ai remplie de mon sperme en lui disant « tu aimes ça un Salope » auquel elle répondait « oh j’aime ça, oh ouiii, je suis vraiment une salope », avec le sourire elle me dit dorénavant je ne veux t’entendre parler de Salope que pour moi, ça m’est attribué !!
Et son épouse ? et son livre ? Le cul n’étant pas son truc, elle l’accompagnait pour qu’il puisse rentrer dans une soirée libertine, strictement réservée aux couples, qui pour tuer le temps avait amené de la lecture, Quelle épouse !!!
Ceci est une histoire réelle, rien d’inventé, j’ai essayé de vous la compter de la façon la plus réelle, afin que vous puissiez le mieux possible la vivre. Les sorties en club libertin, sont bien souvent banales voir ennuyeuses, ne sortant que tous les deux nous n’avons vécu que 3 soirées de ce genre, les autres étaient souvent égale à du voyeurisme passif, voir pour ma chéri des touchés ou caresses et une fois masturbée en pleine piste, mais plus souvent des slows langoureux avec frottements de queues bandées dans le pantalon contre son sexe.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire