Histoires d'inceste Histoires de sexe hétéro

Au choix

Au choix



Je trainais dans les couloirs de la fac quand j’ai rencontré Nadia et j’ai tenté ma chance. Je n’avais jamais réussi à lever une aussi belle fille mais cette fois, elle a bien voulu m’écouter et nous avons commencé par dîner ensemble puis je l’ai emmenée à un concert.
Elle ne pouvait pas sortir tous les soirs, à cause de son job, m’avait-elle dit et quand je lui en parlais elle restait toujours vague. Il arrivait parfois qu’on reste deux semaines sans se voir. Un jour, elle m’a proposé d’aller danser en boîte. J’ai accepté. Dans la boîte, elle avait des copines qu’elle m’a présentées et je me suis demandé comment elle pouvait connaître autant de canons.
Il n’y avait rien à jeter chez ces filles. J’ai dansé avec elles et elles étaient très gentilles avec moi. Je dansais avec Katia quand je lui ai demandé quel jobe fait Nadia. Elle m’a répondu que si elle ne me l’a pas dit, c’est qu’elle ne veut pas. Elle m’avait déjà pas mal fait de confidences et quand je lui ai demandé ce qu’elle fait, elle, elle m’a répondu qu’elle travaille pour un site de cul. Je lui ai demandé si elle est pute et elle a parue offensée avant de me préciser qu’elle ne rencontre pas ses clients.
Je lui ai demandé de m’expliquer et elle a commencé par me dire de garder ça pour moi puis elle m’a raconté qu’elle travaille dans une agence avec d’autres filles et qu’elle montre son cul et tout le reste à qui veut bien la payer. Je lui ai répondu que moi, j’aimerai bien payer pour la voir et elle a ajouté qu’elle le fera gratuitement pour moi. Elle m’a dit le nom de son agence et elle m’a demandé si je me souviendrais et elle a ajouté qu’elle sera présente demain soir à vingt heures. Elle a encore ajouté que si Nadia n’était pas avec moi, elle m’embrasserait puis Nadia est venue me récupérer et pour la forme, elle nous a demandé de quoi on parlait. J’ai dansé avec elle mais j’avais hâte d’être au lendemain soir. J’ai tapé le nom du site et c’était bien un site de cul que je ne connaissais pas puis j’ai cherché parmi les centaines de modèle jusqu’à tomber sur Katia puis j’ai acheté des tickets que je lui ai donné pour qu’elle se déshabille pour moi.
Elle était aussi belle que Nadia. Je l’ai payée pour qu’elle se gode et qu’elle se l’enfonce dans le cul et elle a fait tout ce que je lui demandais. A la fin, je lui ai dit qui j’étais vraiment. Elle a ri et elle m’a dit que je peux revenir tant que je veux. Elle se caressait devant moi et je me suis branlé.
J’avais rendez-vous avec ma copine le vendredi soir suivant. Quand elle est arrivée, elle avait l’air fâchée et je me suis demandé si Katia ne lui avait pas parlé de notre rencontre mais ce n’était pas ça. Au bout d’une heure, Nadia m’a dit qu’elle doit partir travailler. Je l’ai suivie. Elle a retrouvé un type à qui elle a roulé une pelle puis ils ont discuté avant de se séparer et j’ai perdu ma copine quand elle a pris un taxi. Quand je lui ai téléphoné le lendemain, elle m’a dit qu’il faut bien qu’elle travaille. Je pensais qu’elle avait réellement eu l’air sincère quand elle avait embrassé ce type.
J’ai appelé Katia et je lui ai demandé un rendez-vous. Quand elle est arrivée, je l’ai emmenée chez moi et nous avons baisé. Je ne sais pas ce que j’avais depuis quelque temps, mais j’avais toujours besoin de me vider les couilles et c’était soit Nadia, soit la branlette. Cette fois, ça avait été Katia. Après je lui ai demandé de me dire ce que fait mon amie comme job et elle m’a répondu qu’elle fait comme elle et comme les autres filles que j’ai rencontré l’autre fois. Elle m’a dit qu’elles ne font pas toutes le même horaire. J’ai ajouté qu’elles pourraient faire l’amour à deux comme certains modèles. J’ai encore demandé à Katia si elle a déjà baisé avec Nadia. Elle m’a répondu que ça l’étonnerait qu’elle accepte et je lui ai demandé si elle ne veut pas essayer quand même. Elle a ri puis elle a ajouté que pour moi, elle fera ça.
Trois jours plus tard, j’ai reçu un message de Katia qui me disait de me brancher à une heure du matin sur le site. Je me suis branché. Dans la pièce, il y avait un lit et allongé dessus, Nadia et assis devant l’écran, Katia puis elle s’est retournée et elles se sont embrassées à pleine bouche avant de se déshabiller par paliers.Cinq minutes plus tard, elles étaient complètement nues. Elles ont commencé par un soixante-neuf puis Katia a fait un cuninlingus et ça a été le tour de Natia puis elles se sont doigtées. Nadia a continué seule sur le lit et j’ai reçu un nouveau message me demandant si je veux voir un fist. Je savais bien ce que c’était et j’ai accepté. Elle avait les mains fines. Elle a fait mettre Nadia en levrette puis elle a enfoncé ses doigts dans la chatte et plus elle enfonçait ses doigts et plus Nadia s’énervait à taper de la main sur le lit puis la main a disparu dans son vagin.
J’aimais Nadia plus que pour le sexe et si ça me faisait mal au cœur de la voir subir ça, je ne pouvais qu’admirer le spectacle. Katia ramonait le vagin de Nadia puis elle a enfoncé les doigts de sa main libre dans l’anus. Nadia a lutté au début puis elle s’est laissée faire et la main a disparu au fond de son anus. Maintenant, elle était solidement prise par son amie qui la masturbait. Elle se relevait et elle retombait aussitôt sur le matelas. Elle agrippait ses seins et je pouvais voir les marques des ongles dans leur peau.
Soudain, elle a été prise de sursaut et elle a joui. Katia a laissé la main dans l’anus et elle a retiré l’autre main qui était couverte du jus du plaisir de son amie puis elle a léché. Elle a enfoui son visage entre les cuisses de Nadia. Je n’en pouvais plus et je me suis branlé. Quand elles se sont séparées, j’ai eu droit à un nouveau message qui me proposait d’enculer ma copine. J’ai joui une fois et j’ai recommencé dès que j’ai pu et j’ai recommencé à me branler et j’ai encore joui et j’ai recommencé mais je n’en pouvais plus.
J’avais rendez-vous avec ma copine deux jours plus tard. Elle est arrivée, bougonne comme elle en avait pris l’habitude. Je lui ai demandé ce qu’elle veut faire. Elle ne savait pas. Je l’ai emmenée chez moi pour baiser et je l’ai prise dans la chatte pendant un moment avant de lui dire que je veux l’enculer. Elle m’a répondu qu’elle n’a jamais fait ça et qu’elle ne le fera jamais. Je ne lui ai pas demandé son avis et dès que j’ai pu, je l’ai prise dans l’anus. Elle a commencé par protester puis elle s’est laissée faire. Je n’ai pas arrêté de lui dire que je l’encule et quand j’ai eu joui, elle m’a demandé si je suis content.
Ma vengeance n’était pas terminée. Quelques semaines plus tard, alors qu’on sortait avec ses copines, je leur ai demandé si elles ont déjà fait l’amour avec une femme. Entre elles, ai-je hazardé ? Non, non ! Vous n’avez jamais eu envie d’essayer ? J’ai fini par les convaincre mais Nadia continuait à faire la tête. Je les ai emmenées chez moi et quand l’alcool a commencé à faire son effet, je leur ai dit qu’on est six et qu’on peut toujours commencer deux à deux. J’ai commencé avec mon amie tandis que les quatre autres se mettaient en couple. Pas dedans, m’a demandé Nadia. Je lui ai répondu d’aller avec Katia ou une autre des filles. Elle m’a répondu que je n’ai qu’à lui dire et j’ai choisi Suzana et elles se sont gouinées. Les filles sont plus belles quand elles font l’amour entre filles.
Katia est venue me retrouver et elle m’a demandé si c’était ce que je voulais. Je lui ai répondu que je veux qu’elle la baise sauvage avec les fists et tout et tout. Les filles ont tenu conciliabule puis elles ont accepté le fist mais uniquement dans la chatte. Elles ont commencé et dès qu’une chatte se libérait, j’enfonçais ma grosse paluche malgré les cris de la fille puis dès qu’une anus a été éventré, j’ai enfoncé ma main et j’ai même réussi à avoir deux culs, une main dans chaque cul pendant que les filles glapissaient puis il y en a une qui m’a sucé la bite et j’ai joui.
J’étais complètement vanné et les filles m’ont laissé là et elles sont parties. Quand j’ai revu Katia, je lui ai dit que je veux essayer et elle m’a fisté l’anus et ça m’a tellement plu qu’un an plus tard nous étions mariés. Faut dire aussi qu’elle avait hérité de ses parents mais l’argent ça file vite et quand elle a été enceinte de six mois, je lui ai fait faire l’a pute avec pour clients mes copains et des gens que je connaissais mais ça ne la gênait pas.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire