Histoires d'inceste Histoires de sexe hétéro Histoires de sexe lesbiennes

C’était une simple Baby Sitter mais bien équi

C’était une simple Baby Sitter mais bien équi



Ce soir j’avais une soirée de prévue chez des amis, mes parents eux aussi étaient de sortis. Ils avaient un dîner de prévu loin et finissant très tard ne prévoyant de rentrer que vers les coups de 1 ou 2 heures du matin. Ils avaient donc engagé une baby sitter pour ma demi sœur de 5 ans. Moi j’ai 18 ans, je suis en première année de fac de sport, physiquement je suis pas mal foutu 1m76, 70 kilos, châtain, plutôt fin et musclé. J’ai une petite amie même si je l’ai déjà trompé à plusieurs reprises. Je suis porté sur le sexe, le mien d’ailleurs fait un bon 17 cm ce qui me rend assez fier.

L’avantage d’habiter chez ses parents qui ne sont pas très technologies c’est que je peux laisser traîner mon pc sans avoir besoin d’effacer l’historique ou d’effacer quoi que ce soit, ma copine ne venant jamais chez moi je ne risquais rien. Ce qui était préférable car j’avais des recherches très hétéroclites, du sexe classique, lesbien, gang bang, sm, sexe hard, shemale, soumission, partouze enfin vraiment j’explorais un peu tout.

Et puis finalement la soirée fut annulée, me voila rentrant chez moi vers 23 heures, en rentrant je vois la baby-sitter assis sur le canapé regardant la télé. On se salue cordialement en se faisant la bise. Elle s’appelle donc Katia. Elle me dit que ma sœur est couchée. Je vais donc dans ma chambre posé mes affaires. Katia m’offrais un sentiment mitigé un visage qui était mignon mais un peu masculin, un bon cul et surtout des seins assez imposants qui avaient l’air faux surtout ce qui n’était pas pour me déplaire n’ayant jamais essayé. Je me disais donc que perdu pour perdu j’allais tenter ma chance. Je ne fis même pas attention à mon PC qui avait changé de place.

Je revins dans le salon m’assis à côté d’elle, lança quelques banalités sur l’émission, lui posa quelques questions et puis ayant l’habitude de séduire assez facilement je posa ma main sur sa cuisse et je lui dis :

– Tu sais que mes parents rentrent très tard, ma sœur dort si tu veux on peut aller s’amuser un peu dans ma chambre je te trouve vraiment très jolie tu sais

Elle retira ma main de sa cuisse et dit alors :

– Je sais pas pour qui tu te prends mais d’une je suis pas une de ses salopes qu’apparemment tu as l’habitude de serrer aussi facilement et de deux je ne suis pas sur que tu aurais autant de succès.

Je resta figé quelques instants et je rougis ne sachant trop quoi répondre je choisis stupidement l’option agressive mais mélangé à ma honte ce qui donna un ridicule :

– Non mais euh attends tu.. tu as euh fouillé dans mon PC ? T’as pas le droit hein c’est euh privé enfin ça va pas du tout ça je vais en parler à euh mes parents

Et là je fus interrompu par une gifle.

– Ferme ta gueule ! Tu vas en parler à tes parents ?! Donc tu vas leur dire tout ce que tu mates ? Ne me prends pas pour une conne ! Tu vas bien fermer ta gueule c’est tout ce que tu vas faire.

Je ne savais quoi répondre à ça, elle avait raison de toute façon. J’avais la main sur ma joue sa gifle ayant été assez forte je sentais encore la douleur à cet endroit. Puis elle repris :

– Mais bon si tu veux qu’on s’amuse ça se discute. Fous toi à poil on va voir si ça vaut le coup.

Je repris confiance je me dis que finalement peut-être que ça l’avait excité qu’elle était juste un peu dominatrice sur les bords. Confiant en mon physique je me retrouvais à poil devant elle. Elle me dit de me branler pour voir à quoi ressemblait ma queue en action. Je me retrouvais donc rapidement à poil la queue dressée devant elle me disant que la soirée allait finalement bien se finir. Elle dit alors :

– Je dois avouer que t’es con mais t’es pas mal foutu même si ta queue manque un peu de taille mais bon c’est pas comme si ça allait servir en même temps.

J’étais tellement obsédé par ses seins et par le fait de contracter le plus discrètement mes muscles que je ne fis pas attention. Je ne fis pas attention à ses mots, mais surtout à la bosse qui s’était formé dans son pantalon. En restant assise elle enleva alors le bouton de son pantalon, descendit la braguette plongea la main dans son boxer et sorti une queue.

J’ai d’abord eu un mouvement de recul. Mon cerveau rembobina à partir du moment ou je l’avais rencontré et tout devient plus logique. Son visage un peu masculin, sa force c’était une trans. Et le plus déstabilisant dans tout ça c’était son sexe impressionnant il devait bien faire un bon 20 cm par 4.

– Pour une fois t’as une shemale en vrai et pas derrière ton écran, et elle est carrément plus membré que toi en plus. Alors tu voulais t’amuser ? Ben viens assume maintenant et viens prendre ma queue dans ta bouche de salope.

Je restais immobile quelques secondes, avant d’être tellement excité par la situation que sans trop réfléchir je m’agenouillais pour venir att****r son gland dans ma bouche.

– Et bien il en aura pas trop fallu pour te convaincre, apparemment ton caractère de chienne dormait en toi il suffisait de le réveiller.

Au début elle me laissait faire je suçais, lécher et embrasser sa queue de tout son long, la caressant avec ma main je prenais de plus en plus de plaisir et paradoxalement ma queue débandait au fur et à mesure.

– Par contre non pas que ce soit désagréable mais tu vas aller cherche une capote histoire que je te défonce le cul avant que tes parents arrivent ils ne vont pas tarder comme ça pour la prochaine fois j’aurais une base je pourrais faire de toi une bonne pute.

J’obéissais mettant mon cerveau en pause et alla chercher une capote.

Je ne réalisais pas encore que j’allais me faire enculer pour la première fois…

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire