Histoires de sexe de voisins Histoires de sexe en français Histoires de sexe lesbiennes

Une semaine avec mon Maitre – suite 1

Une semaine avec mon Maitre – suite 1



Je n’ai presque pas dormi de la nuit. Attaché nu sans couverture a même le sol ce n’est pas trop confortable. D’ailleurs j’ai extrêmement envie pisser. Je voie le soleil a travers les rideaux je me dis que c’est le matin. Il va surement bientôt ce levé. Effectivement je l’entends bouger dans le lit. Il s’étire, se lève va au toilette quand il ressort, il me demande
– Passez une belle nuit salope?
– Oui maitre
– Tu n’as pas oublié ou tu dois faire tes besoins petite chienne. Après tu viens me rejoindre dans la cuisine.
– Oui maitre
Il me détache et je marche à 4 pattes le plus vite que je peux vers la litière. Je le rejoins dans la cuisine. J’attends les mains dans le dos et les fesses sur les talons. Il prépare à déjeuner œuf toast et café. Il y a un bol pour chien sur le comptoir. Il me dit une fois tout est prêt
– Pour toute la semaine pour que tu puisses manger il te faudra de la crème dans ton bol. Au chalet ou nous allons pour le reste de la semaine j’en ai de congelé. Pour ce matin bien il faudra que tu me fasses jouir et que la crème tombe dans ton bol sinon tu ne manges pas. Donc tu sais quoi faire alors commence!
Il s’assoit à la table avec son assiette et son café. Je me rends sous la table avec mon bol. Je commence à prendre sa queue mole dans bouche. Après quelques petites minutes j’ai la queue bien en forme dans ma bouche. Je m’applique à bien le sucer pour bien l’excité. Je sens qu’il a fini mangé parce qu’il s’est installé confortablement sur la chaise pour plus apprécié ce que je lui fais. Contrairement à hier soir, il ne me touche pas tête. Il garde les mains sur la table. Je commence à sentir sa queue durcir et sentir ces veines gonflé . Sans arrêté ce que je fais je prends mon bol l’approche de sa queue et de mon autre main je prends sa queue et le masturbe. Je l’entends gémir de plaisir après seulement quelques va et viens de ma mains. J’ai réussis a récupère tout le sperme qui a gicler dans mon bol. Je nettoie sa queue. Une fois qu’il trouve qu’elle est assez propre
– Sort de la je veux voir ton bol, qu’est ce qu’on dit?
– Merci maitre pour la crème
Je lui montre mon bol. Il a du sperme partout sur mes œufs et ma toast qui est coupé en morceau.
– Tu vas te régaler ma salope. Bon appétit!
Je tiens mes cheveux pour pas qu’il tombe dans le bol et commence à essayer de prendre ma nourriture. Ce n’est pas très bon le mélange. Pendant ce temps il me touche la chatte et constate qu’elle est mouillée. Je suis moi-même surprise que je sois mouillé à ce point. Quand je fini mon bol
– Bonne salope ! va faire la vaisselle et range tout je prépare les choses pour le chalet.
Une fois fini la vaisselle je vais le rejoindre dans la chambre. Lui aussi a fini les bagages. Il a mis des vêtements pour moi sur le lit. Il y a des bas, une jupe, des talons hauts, de la corde et les pinces à seins et des points. Je mets les bas et la jupe. Jupe est évaser comme les jupettes de chearleading et aussi courte. La jupe atteins même pas les bas tellement qu’elle est courte. Il prend la corde et commence à la mettre autour de mes seins assez serré. Je sens que le sang ne circule plus dans mes seins et ils commencent déjà à changer de couleur. Il prend les pinces et les mets sur mes tétons rajoute les points aux pinces. Ouff ça fait plus mal qu’hier.
– Bon on est prêt!
Je n’en reviens pas, je vais sortir comme ça! Je me sens humilier et je souhaite de rencontré personne en chemin. Je suis la a côté de lui à attendre l’ascenseur. Un voisin sort de chez lui et viens nous rejoindre a l’ascenseur. Je suis rouge de honte. Le voisin regarde mon maitre
– Je vois que tu t’amuses bien
– Oui c’est ma nouvelle salope pour la semaine.
– Elle a de beaux seins je peux toucher?
– Bien sûr!
La porte de l’ascenseur ouvre, on rentre et le voisin vient à côté de moi. Il prend mes seins les pressent fort. Tire sur les poids vers le bas de mes pinces. J’ai gout crier mon mal je me retiens en serrant les lèvres. Enfin la porte s’ouvre nous sommes rendus au stationnement.
– Tu es chanceux, bonne semaine!
– Merci Jean!
Le trajet dure 2 hrs. A chaque boss de la route me fait rappeler que les pinces à mes seins sont la! C’est très douloureux. Enfin arrivé, un chalet sur le bord l’eau et les voisins sont assez proches. Je me dis, C’est pas ici que je vais pouvoir me caché. Nous sortons de l’auto et je lui demande
– Il faut que j’aille à la toilette
– Tu le sais bien me p’tite chienne. Pas dans ma toilette. Trouve toi un spot et fait le dehors. Mais avant moi aussi j’ai envie. Enlève ta jupe pour pas la salir et ouvre la bouche
Il détache son manteau et baisse la barquette de son pantalon. Et vise ma bouche. Je me force à avaler mais le cœur me lève tellement. Il a fini. Il prend ma tête pour que je nettoie son penis. Le vent est froid et je suis geler a être mouiller comme ça. Une fois bien nettoyer il range sa queue et Il enlève les pinces a seins…WOW que ça fait mal. J’ai crié ma douleur. Il enlève la corde autour de mes seins et je sens une bonne sensation que le sang circule dans mes seins.
– Tu peux aller pisser et oublie pas a 4 pattes. Je te sors un savon tu te laveras aussi avec le tuyau d’arrosage qui est a côté de la maison. Pour pas te salir je te permets d’être debout pendant que tu te laves et le temps que tu rentres dans la maison.
Je n’en reviens pas. Me laver dehors a ce froid. Il fait environ 16 degré dehors. Je ne parle pas je me rends a 4 pattes prêt d’un arbre qui me semble que je suis un peu caché. Je fais ce que j’ai à faire. Je trouve le tuyau d’arrosage et effectivement il y a un savon mais pas serviette. J’ouvre l’eau et je me lave du mieux que je peux avec cette eau froide et le vent. Je grelotte. Je me rends à la porte d’entrée et j’attends. Quand il m’ouvre je suis presque sèche. Il avait parti le foyer.
– Va relaxer a côté du foyer. Je te veux le cul dans les airs et la face à terre. Je veux voir ton cul oublie pas.
Le feu me fait du bien. Il est doux sur ma peau. Je suis contente de relaxer un peu. Pendant ce temps il range les choses et prépare le chalet. Il vient s’assoir sur le sofa et allume la radio. Il me demande
– Viens me voir
Je m’approche et mets mes fesses sur mes talons avec les mains dans le dos. Il s’approche de moi et commence a me caresser les cheveux, le visage, les épaules et les seins. Prends mon menton pour que je le regarde
– Je te trouve très obéissance. J’aime ça! Je vais t’expliquer ce que j’attends de toi ici. Quand je te demande rien et que tu n’as pas reçu d’ordre je te veux devant le foyer comme tantôt. A aucun moment tu utilises ma toilette. Pour les taches du chalet bien ils seront repartis. Tu es ma salope pas ma femme de ménage. Je veux un remerciement à tout ce que je te fais. Compris?
– Oui maitre
– Tantôt tu étais supposé de tout avalé ma pisse. Tu ne l’as pas fait. Une petite punition s’impose Assis toi sur le sofa une place les fesses sur le bord.
Il prend sa corde et m’attache les mains par en haut derrière le sofa. J’ai le dos légèrement courbe. Il me prend une jambe et attache mon genou passe corde derrière le sofa pour attacher mon autre genou. Me voilà les deux jambes dans les airs. Je suis extrêmement écarter. Dans cette position il a accès a tout mes seins, ma chatte on mon œillet. Il revient avec le fouet.
– Combien de coup que tu devrais avoir comme punition?
– 10 maitre
– Ok pour 10, oublie pas je ne veux pas t’entendre sinon le coup compte pas
Il s’installe et je constate que c’est ma chatte qu’il veut atteindre. Je serre les dents. Ferme les yeux et j’attends. Le premier a été cinglant Je m’attendais pas a avoir aussi mal. Après trois coups j’ai les larmes qui coulent. Je sers la mâchoire pour pas crier ou pleurer. C’est enfin fini. 10 coups. Je prends mon souffle mais je reçois un autre coup gratuit et je réalise que je n’ai pas dit merci
– Merci maitre pour cette punition.
– Bon enfin !
Il va chercher un vibrateur l’installe sur mon clito. La sensation est bonne même si j’ai la chatte en feu par les coups fouets. Il installe des pinces différentes a mes seins. Les pinces serrent plus. Ils font plus mal. Il prend une canne et commence a me taper sous les pieds avec. La sensation du vibrateur de la sens moins. J’essaie de me concentrer plus sur ce qui me fait du bien. Je sens monté le plaisir. Même s »il alterne entre mes deux pieds a leur donner des coups avec la canne.
– Tu peux jouir salope
Je me concentre sur mon plaisir et je jouie d’une intensité que j’avais jamais connu. Le mal mélanger a la jouissance donne une sensation indescriptible mais tellement agréable. Le vibro continu a vibrer mais la ca commence a faire mal. Il passe derrière le sofa et commence a jouer avec mes seins. Les branler pour voir les pinces bouger. Tirer les pinces etc. Le vibrateur recommence a me donner une bonne sensation. Plus il joue avec mes seins plus ma jouissance a approche. Je réjouie encore avec la même intensité. Il arrête le vidro
– Merci maitre
Il enlève son pantalon et approche sa queue de ma bouche. Il me fourre la bouche comme si s’était ma chatte. J’ai de la misère a respirer mais je peux vraiment pas bouger. Je l’entends lui gémir de plaisir. Il approche sa queue de mon cul. Me pénètre sans ménagement. Il me labourer le cul. Il me prend les seins les serres et regard sa queue rentre dans mon cul. Je le sens grossir. Il serre encore plus mes seins et jouie dans mes entrailles. Il me présente sa queue pour que je la nettoie.
– Merci maitre d’avoir jouie en moi
– Fait plaisir salope
Il se rhabille et assois sur le sofa a cote de moi. J’ai le cul qui coule de son sperme. Je commence a trouver la position inconfortable mais je dis rien. Il allume la télé et ce mets a regarder une émission télé. Ça cogne a la porte. Où je suis assis, je suis face a la porte d’entrée. Il répond et ouvre grand la porte pour que la personne me voit bien.
– Salut voisin je vois que tu viens d’arriver et il me voit. Oups je te dérange
– Non pas du tout, veux-tu rentré prendre une bière
– Tu es sur que je te dérange pas
– Bien non Mario j’offre une bière aller rentre
Mario rentre et me regarde en enlevant son manteau et s’assoie au sofa face a moi. Mon maitre revient avec deux bières et s’assoie a même place que tantôt. Il me flatte les cheveux en disant a Mario
– C’est ma salope pour la semaine. On a une entente elle et moi.
– Oh!! Chanceux. Je vois que tu as déjà profité d’elle son cul coule de ton sperme.
– Oui et en plus elle a un cul bien serré
– Explique-moi un peu ton entente
Il explique a Mario l’entente. Je suis rouge de honte parce qu’il a même dit que je le faisais pour de l’argent.
– Est-ce que je peux moi aussi profité de ta salope.
– Bien sûr Mario! Mais seulement en ma présence et pour l’instant tu prends que son cul ou sa bouche.
– Cela me conviens a moi.
Il s’approche de moi et commence a me touche la chatte qui est mouiller
Elle est en plus mouiller ta salope. Il me rentre ses doigts mouiller de ma mouille dans ma bouche. Investigue ma bouche avec ses doigts et se touche la queue a travers son pantalon. Il décide d’enlever son pantalon et me revoilà avec une queue a sucer sans ménagement comme mon maitre a fait tantôt. Mon maitre a repris sa canne et recommence a me taper la plante des pieds. Ce n’est pas un moment agréable. Après avoir profité de ma bouche je le sentais bien excité. Il décide de profite de mon cul. Sa queue a mieux rentre du premier coup surement a cause du sperme de mon maitre. Il me défonce le cul sans ménagement. Mon maitre continu a me taper les pieds. J’ai les larmes qui coulent. Je sens son pénis gonflé et je l’entends gémir son plaisir.
– Donne lui ta queue elle va nettoyer.

Je nettoie son pénis et je le remercie d’avoir jouie en moi. Il se rhabille
– WOW ! merci voisin de me l’avoir prêté. Ma femme ne veut pas dans le cul.
– Alors Mario viens me voir cette semaine si elle est dispo je te la prête comme la!
– Merci C’est super gentil de ta part.
Les voilà a jaser de tout et de rien. Moi toujours attacher a ce sofa. Ils ont pris facilement trois bières chaque. Je trouve le temps long, la position est inconfortable. Le voisin part et il me détache et enlève mes pinces enfin! J’ai de la misère a me déplier. Avec tout ça c’est déjà rendu l’heure du souper. On prépare le souper ensemble, il me jase de tout et de rien une fois le souper prêt il redevient le maitre dur. Je mange encore dans mon bol par terre mais cette fois-ci je peux manger en même temps que lui. Le sperme décongeler n’est pas trop bon. J’ai tellement faim que je mange tout. Il me dit ce soir un va écouter un film. Il sort un chevalet avec un bois en triangle le place face a télé. Il me demande de m’assoir dessus. La pointe du triangle fait mal a ma chatte et mon clito. Il attache mes mains au plafond et mes pieds aux pattes du chevalet. Dans cette position mon corps penche un peu vers l’avant. C’est très douloureux a ma chatte. Il m’embrasse et presse mon sein. Il prend un fouet et commence a s’amuser avec sur moi. Après quelques coups j’ai des marques rouges partout. Il arrête et prépare le film. Pendant toute la durée du film je suis attache la. J’ai de la misère a me concentre sur le film. J’ai les bras engourdi, les pieds aussi et j’ai mal a ma chatte. A la fin du film il me détache et me dit viens me faire jouir avant le dodo.
Je détache son pantalon et je le suce avec beaucoup d’attention. Mais lui il veut plus il me couche sur le sofa la tête en bas les jambes écarté. Il prend ma tête et me pénètre la bouche. Il me fourre la bouche. Je bave ça coule dans ma face mes yeux. Il n’arrête pas. Il pense qu’a son plaisir. Entre les va et viens j’arrive a respirer. Enfin il jouit au fond de ma gorge. Va te nettoyer et on va aller se coucher ensuite. Je sors dehors faire ce que j’ai a faire. Pour la nuit il m’a préparé un petit lit de camp a cote de lui. Il mets les attaches a mes chevilles et mes poignets. Me demande de me coucher sur le ventre. Attache mes poignets a la tête du lit et mes chevilles au pied du lit. Il me met un butt plug. Place les couvertures sur moi et me dit
– Bonne nuit salope

-Merci maitre, bonne nuit a vous aussi