Histoires de sexe arabes Histoires de sexe hétéro

mon bel homme

mon bel homme



Dernierement, j’allais faire mon tour au cinéma l’amour. Alors que je me trouvais debout accoté sur le mur du fond a regarder le film de cul, j’ai senti la présence d’un homme qui me regardait sans cesse. il finit par se rapprocher et me caresser la cuisse, moi je me laisse faire. Comme je suis toujours en pantalon de jogging je l’aide en étirant l’élastique pour qu’il puisse mettre sa main directement sur ma queue qu’il prend avec plaisir. Il la caresse et je bande, je baisse le pantalon et il se penche pour me sucer. un homme a coté nous regarde en se branlant. Il vient coller sa bouche a mon oreille et me dit, « vient avec moi en bas » ok. je le suis aux toilettes, je suis excité. il s’assied sur le siege et moi baisse mon pantalon. il se colle la bouche sur ma queue qui ne demande pas mieux. Et il suce mais de facon sublime, quelle douceur, j’en frémis de bonheur. je lui passe la main dans ses cheveux tendrement. Je ne me prends pas longtemps pour éjaculer, je capote il avale tout en continuant a me sucer, je tremble, je pense mourir de plaisir. il me donne de petites tapes sur les fesses, il me lache la queue, me regarde et me demande si je vais bander a nouveau maintenant. Je le regarde et lui dit que je n’ai plus 20 ans mais 54. il semble décu, alors il se remet ma bite dans sa bouche et suce a nouveau en espérant une bandaison soudaine, mais non. Je le remercie pour cet instant magique, de bonheur. Qu’aucune femme ne m’avait sucé aussi bien. Il me regarde et m’avoue qu’il ne sait pas. un homme d’un certain age, mais beau bonhomme, bien mis, belle apparence. je lui ai demandé s’il venait toujours les dimanches, parce que je reviendrais ce dimanche, malheureusement j’ai travaillé. Je me serais bien laissé encore manger par ce bel homme tendre, et meme s’il m’invitait a aller chez lui, la je pense bien que je dirais OUI, OUI, OUI. Qu’il soit le premier a prendre ma “virginité“. j’en suis vraiment rendu a me retrouver dans un lit avec un homme de préférence de 60-65 ans, comme l’homme du cinéma. Pour qu’il me fasse tout ce qu’il a envie de me faire, mais dans la tendresse, en prenant le temps qu’il faut pour faire de cette premiere expérience pour moi, quelque chose que je n’oublierais jamais. Quelques jours plus tard, je décide d’aller voir les putes coin des rues Moreau et Adam. Je me stationne et attend, pas tres longtemps. Une demoiselle bien en chair s’approche de ma voiture et par la vitre me demande si elle peut faire quelque chose pour moi, ca dépend combien que je lui demande. 20 dollars pour une pipe, ok. Elle prend place et directement au coin des rues, sort une capote en me disant de baisser mes culottes. Elle se penche, a l’aide de sa bouche place la capote la déroule et commence a me sucer. Je me ferme les yeux, et sérieusement c’était vraiment bon, et avec des petits bruits de succion, elle me fait jouir en peu de temps. Je la remercie en lui disant que la derniere fois qu’on m’avait sucé aussi bien c’était un homme. Elle me regarde avec étonnement. Je la regarde et lui dit

– quoi ?, un homme, une femme, pour moi c’est pareil, non ?

Moi, je me pense vraiment bi, la ou il y a de la tendresse, des caresses je suis la. J’en suis vraiment rendu a me retrouver dans un lit avec un homme, nous sommes nus et je commence a le caresser, a lui donner des becs sur son torse, a lui lecher ses tétons a laisser mes mains se promener sur son corps. Je le veux pour moi, je veux goutter a sa queue, sentir son érection dans ma bouche. lui masser les fesses, les jambes, mettre a quatre pattes au-dessus de lui pour qu’on se fasse un bon 69. J’ai le gout de sentir sa langue venir me titiller ma rondelle me jouer autour avec ses doigts, qu’il en glisse un doucement puis deux, pour bien me dilater, pour ensuite qu’il puisse y mettre sa queue. oui je veux me faire pénétrer par une belle queue bien dure, me prendre par les hanches le sentir se faire aller en moi, sentir ses couilles se coller aux miennes, jusqu’au moment ou il est sur le point de venir, que je lui demande de se retirer enlevé la capote et venir dans ma bouche pour avaler sa semence. A ce moment précis ou j’aurais vécu une relation sexuelle avec un homme, ma vie sera comblée.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire