Histoires de sexe mobiles Histoires de tromper

Première fois

Première fois



Je venais d’avoir 14 ans. A part le fait que les hommes et les femmes n’avaient pas le même sexe, je ne connaissais rien. J’avais eu mes premières règles et j’avais vu mon corps se transformer tout doucement. Mes seins (qui n’ont jamais été gros) commençaient à pointer sous mes tee-shirts.
Avec mes parents et ma sœur nous sommes allés passés les vacances d’été à Biscarosse chez un oncle et une tante. Ils avaient un garçon de 19 ans, Marc. Trop ” vieux “, il ne s’intéressait pas à moi.
Tous les après-midi, nous allions à la plage. Marc restait seul à la maison.
Un après-midi, je n’avais plus envie de rester à la page et je suis rentrée seule à la maison. Marc était au salon. Il regardait un film et ne m’a pas entendue arriver. J’ai pu voir qu’il regardait un film porno. Je n’en avais jamais vu. Une femme suçait le sexe d’un homme. Je ne savais pas que cela se faisait.
Marc m’a vu et gêné a coupé le film. Je l’ai remis en route. J’étais troublée par ce que je voyais. Cette femme qui léchait, suçait ce sexe et l’enfonçait dans sa bouche.
Quel effet ça faisait et quel plaisir en retirer ? Fascinée, j’ai voulu savoir immédiatement. Je l’ai dit à Marc mais il a refusé. J’ai tenté de le convaincre mais en vain. Finalement, je l’ai menacé de dire à tout le monde qu’il regardait des films pornos. Il a accepté de me montrer son sexe qu’à une seule condition, c’est que je le touche qu’avec les mains.
Il s’est assis sur le canapé. Il a baissé son short. Je me suis agenouillée entre ses jambes. J’ai pris son sexe entre les mains. Il ne ressemblait pas à celui que je venais de voir dans le film. J’ai fait glisser ma main dessus et je l’ai senti se raidir et grossir. Je ne m’imaginais pas que je puisse faire cet effet.
Marc semblait prendre du plaisir quant à moi, je n’éprouvais rien de particulier. Sans qu’il ait eu le temps de réagir, je l’ai pris en bouche. J’ai senti son sexe durcir encore plus. Comme dans le film, je le faisais ressortir complètement, le léchais sur toute la longueur puis le reprenais en bouche. Marc me tenait la tête et essayait de s’enfoncer de plus en plus. J’ai senti son gland se gonfler et quelque chose dans le fond de ma gorge. J’ai voulu me retirer mais marc m’a maintenu la tête. En plusieurs décharges il s’est vidé en moi. Contrainte, j’ai tout avalé. Il s’est retiré.
Je ne savais pas ce qui venait de se passer. Je n’avais presque rien senti de particulier. Marc m’a expliqué que (sans le savoir), je l’avais fait jouir et que ce que j’avais avalé était du sperme.
J’étais un peu déçue car je n’avais rien ressenti. Je n’avais pas pu goûter à ce jus qui s’est déversé au fond de ma gorge.
J’ai voulu recommencer. Le sexe de Marc commençait à diminuer. Il m’a dit qu’il fallait un peu de temps pour ça et que nous n’en avions plus avant le retour des autres.
Dépitée, je l’ai laissé mais j’étais bien décidée à goûter au sperme.
Le soir même quand tout le monde était couché, j’ai rejoint marc dans sa chambre. Il était couché nu sur le lit et dormait. J’ai pris son sexe entre mes mains et ça l’a réveillé. Il a bien essayait de me repousser mais mes caresses l’en ont dissuadé. Je lui ai dit que je voulais goûter du sperme, le sentir dans ma bouche.
J’ai pris son sexe en bouche et j’ai entamé un va-et-vient. Je l’ai sentir grossir. J’aimais (et j’aime toujours) le contact de son gland sur ma langue. C’était doux.
Quand je l’ai senti prêt à éjaculer, je me suis retiré légèrement afin que le sperme coule entre mes lèvres. Je l’ai fait rouler dans ma bouche et je l’ai avalé. J’ai trouvé ça un peu salé mais j’ai aimé (j’aime toujours). Après avoir bien nettoyé le sexe de Marc avec ma langue je suis retournée dans ma chambre.
Pour moi ça a été une révélation. Depuis je suce et avale au grand étonnement de certains hommes, pour leur plus grand plaisir et pour le mien.
Je suis retournée plusieurs fois dans la chambre de Marc. A chaque fois, je le suçais et avalais son sperme.
Un soir, il m’a enlevé ma chemise de nuit sous laquelle j’étais nue. Je l’ai sucé mais avant que je puisse réagir, il m’a couchée sur le lit et s’est mis sur moi. J’ai senti son sexe contre mon ventre. Il a écarté mes jambes. Je sentais son engin contre mon sexe. J’ai bien essayé de serrer mes jambes mais sans succès. Marc a glissé sa main entre nous. Il a pris son sexe en main, l’a enfoncé entre mes jambes et sans ménagement m’a pénétrée. J’ai poussé un cri de douleur mais cela ne l’a pas empêché de s’enfoncer plus. Après quelques va-et-vient, il a joui en moi et s’est retiré. J’ai vu du sang sur son sexe et je me suis affolée. Il m’a dit que c’était normal car il m’avait dépucelée.
Je suis restée longtemps prostrée sur le lit avant de me rhabiller et de rejoindre ma chambre. je ne suis plus retournée dans la chambre de Marc.
Voilà comment ce sont passées les premières fois. En repensant à toute cette histoire, je me suis souvent demandé si pour Marc ce n’ont pas été des premières fois.
J’ai gardé longtemps ce mauvais ” passage ” en mémoire jusqu’à ce que je tombe sur un bon amant qui m’a prise en douceur et m’a montré que ça pouvait être source de jouissance pour les deux partenaires.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire