Histoire de sexe fétiche Histoires d'inceste Histoires de sexe soeur

Sabine 07-3

Sabine 07-3



Depuis notre dernière sortie dans la pinède, j’ai encore à l’esprit le fait que Didier m’ait offerte à un autre homme pour me voir le sucer… Et je m’interroge sur le sentiment mitigé que je ressens… D’un côté je le trouve gonflé de m’avoir donné en pâture à cet homme sans que nous ayons évoqué cette possibilité et de l’autre, j’ai encore à l’esprit le plaisir et le bien être que j’ai éprouvé en le faisant… Il faut avouer que depuis ses avances, je n’ai jamais rien vécu d’aussi fort côté sexualité… Mes attentes sont plus que comblées, elles sont anticipées… Mes désirs féminins les plus bas sont assouvis, comme dans un rêve… J’ai aimé sucer ce type là comme ça… Je me suis sentie soumise et heureuse de l’être… Cette idée me plait et me fait peur aussi…

Au lycée je vois Didier qui me dit de me libérer mercredi après-midi, il m’amène à la plage, départ à midi… C’est un peu tôt dans la saison, mais il fait doux et je pourrai prendre un bain de soleil… N’oublie pas tes affaires précise-t-il en souriant…

Le mercredi midi, je le retrouve à sa voiture avec mon petit sac et mes affaires. Nous partons ensemble, cela ne choque personne, mes potes ont l’habitude de me voir aller avec lui, ils savent que je garde ses enfants parfois. Dans la voiture, il me confie qu’il aimerait bien me donner un petit nom féminin… Je trouve ça mignon et quand il me demande si j’ai une idée, le prénom de Sabine me vient à l’esprit… C’est le prénom d’une fille que j’admirais beaucoup au collège… C’est joli me dit-il, va pour Sabine alors… Sabine était née…

A peine sortis de la ville, il s’arrête dans un coin tranquille et me dit change-toi… Bon, le ton est donné… Je m’exécute… En fait j’en suis très heureuse et j’attendais avec impatience qu’il me le demande… En plus, j’ai trouvé sur le marché une petite robe courte, légère et un peu transparente qui me va à ravir ainsi que des petites mules avec peu de talons… Lui, en profite pour passer un short… De nouveau sur la route, il m’annonce que l’on va à la Grande Motte… Sympa, il y a de grandes plages de sable. Après un moment à parler de choses et d’autres, il me regarde et me dit « tu devrais venir prendre mon sexe dans ta bouche… ». Hummm, voilà une invitation alléchante… Pour une bite à lécher… Je me penche délicatement sur lui et sors facilement sa queue, il n’a pas mis de slip… Le coquin… Mais je me régale à le prendre en bouche… C’est un peu comme une gourmandise et j’aime le goût de son sperme… Ma tête va et vient sur cette belle queue et je savoure ce moment où je me sens femme… Plusieurs fois il retire ma tête car il ne veut pas jouir tout de suite… Il me complimente en me disant que je suis devenue une bonne suceuse ce qui me flatte… Comme je n’ai pas de culotte, dès que la route est droite il me glisse un doigt plein de salive dans mon petit trou et j’adore ça… J’aime les voyages qui commencent comme ça… Je joue avec ses boules bien lourdes et bien pleines… Quel délice… Sans s’en rendre compte, nous approchons de la Grande Motte. Et, l’air de rien, on se retrouve à un feu rouge, la voiture à l’arrêt et moi le cul en l’air sur le siège en train de le sucer… Une moto nous double par la droite pour attendre au feu et en entendant le bruit du moteur, j’imagine la vue que doit avoir le pilote… Dans cette position mon clito ne dépasse pas trop et je dois pouvoir passer pour une femme avec ma robe et mes cheveux longs… Cette pensée m’excite au plus au point… En effet, le motard doit bien se rincer l’œil car Didier me dit que le gars lui fait un signe d’encouragement… Je suis toute chose, j’aime me savoir observée… Le feu passe au vert et le motard part en nous klaxonnant… Tout cela amuse Didier et moi me comble…

Nous arrivons sur le parking de la plage et je laisse à regret le sexe de Didier qui n’a toujours pas éjaculé… Je descends bien ma robe, prend mes affaires et nous partons pour la plage, dans les dunes. Il y a un peu de vent ici et ma robe légère virevolte une peu au dessus de mon clito et de mes fesses ce qui plait bien à Didier… Nous trouvons un coin pour nous installer dans les dunes et Didier sort le repas de son sac, il l’avait prévu. Pendant que nous déjeunons, moi en robe légère qui n’arrête pas de se soulever et lui nu, beaucoup de messieurs passent devant nous en regardant entre mes cuisses… C’est vrai que mon clito doit bien se voir ainsi… Mais j’aime bien cette sensation d’être vue par d’autres… Après le repas, nous nous allongeons sur une grande serviette de bains que Didier a apporté. Rapidement ses mains parcourent mon corps, caressent mes cuisses, mes fesses et touchent mon petit trou… Je suis toute chose… Je me sens tout à fait à mon aise et je prends son sexe, qui commence déjà à grossir, dans ma bouche… Très vite il devient tout dur et c’est un régal de le sucer ainsi, d’autant que je trouve que de plus en plus de messieurs passent devant nous… Mon clito gonfle aussi sous ses caresses… Je ne suis pas gênée de me savoir ainsi observée, au contraire, ça m’excite… Cela semble aussi convenir à Didier… Puis un homme plus audacieux que les autres s’approche de nous et tranquillement sors sa queue et se masturbe devant nous sans rien dire… Je ne pensais pas que ça arriverait et j’en suis presque heureuse… Puis un autre fait de même et une autre encore… Bientôt ils seront cinq autour de nous… Devant cet attroupement, Didier me dit tout à coup « Sabine, tu devrais aider un peu ces messieurs… ». Je suis un peu surprise mais vu ce que j’ai fait au monsieur dans la pinède l’autre fois, pourquoi pas… Mais ils sont tout de même un peu nombreux… C’est assez intimidant… Mon cœur bat la chamade… Je me relève et me mets à genoux, att**** une bite et la fourre dans ma bouche tandis que mes mains caressent chacune une queue… C’est terriblement excitant de voir autant de bites autour de moi qui veulent prendre du plaisir… Je fais de mon mieux, passe d’une bite à l’autre tout en caressant toujours deux autres bites… C’est enivrant comme situation… Mais épuisant pour ma mâchoire… Les remarques vont bon train, j’entends des « vas-y suce moi bien salope », des « prend ma queue petite pute »… C’est nouveau pour moi mais je ne suis pas insensible à ce langage cru… Didier, qui se régale du spectacle, s’approche soudain de moi et me caresse les seins et les fesses… Mon clito est tout raide… Puis il glisse un doigt bien mouillé entre mes fesses et me titille mon petit trou… C’est délicieux… Je suis aux anges… J’enchaîne les queues dans ma bouche et mes mains dans une farandole étonnante… Didier glisse ensuite le petit vibro bien lubrifié dans mon cul… C’est merveilleux… Sentir le vibro s’agiter en moi tandis que ma bouche et mes mains s’occupent de ces queues est divin… J’ai le sentiment d’être une chose à plaisir… Et puis, le premier de ces messieurs crache son sperme sur mon visage… Les autres suivent rapidement… Ils m’inondent de leur sperme… J’en ai partout… Le dernier sera un peu plus long et giclera sur moi en se masturbant tout en tenant ma tête et crachant tout sur mon visage… Wow… Quel déferlement… Je n’avais jamais vu autant de bites, ni autant de sperme… Puis ils s’en vont et j’entends « merci petite pute » et « quelle bonne salope de suceuse »… Je me sens flattée…

Comme je suis dégoulinante de sperme, il me faut aller me nettoyer un peu. Je quitte le vibro à regret… Nous filons au bord de l’eau, je me penche bien et Didier me fait gicler de l’eau dessus pour me laver de tout ce sperme… Brrrr… Elle est un peu fraîche… Je retire aussi ma robe toute tâchée et je la rince dans l’eau… De retour à nos serviettes, Didier me complimente en me disant qu’il a aimé me voir sucer tous ces types… Je suis fière de lui avoir fait plaisir… Et j’ai aimé aussi cette nouvelle expérience…

Didier me regarde soudain avec un drôle d’air « tu m’as bien chauffé Sabine et maintenant viens ici, j’ai envie de toi… ». Je suis ravie, moi aussi je suis chaude comme la braise et j’ai envie de baise… Il m’att**** par les hanches, me fait mettre à quatre pattes, met du gel sur sa bite déjà raide et écarte mes fesses à la recherche de mon petit trou… Le contact de son gland à l’entrée de mon cul fait se dresser mon clito immédiatement… Il pousse doucement mais fermement sur mon trou… Celui-ci cède rapidement et je sens son gland glisser en moi d’un coup… Cela fait un peu mal et du bien à la fois… Il s’arrête quelques instants pour que mon cul s’habitue à cette présence… Puis il continue à pousser lentement jusqu’à ce que ses couilles touchent mon cul… Wow, je suis remplie entièrement… Quelle délicieuse sensation… Didier commence alors de lents va et vient et mon cul chauffe doucement, la douleur s’estompe… Il fait comme j’aime, de longs mouvements de recul, presque à sortir de moi et il repart au fond de moi tout entier… Je suis ouverte en deux mais dieu que c’est bon… Mon clito commence à couler sur la serviette, je suis terriblement excitée… Je crie « oui vas-y prend moi… ». Il accélère doucement son rythme et fait claquer ses couilles sur mes fesses… Je suis ballotée d’avant en arrière et je ne suis plus qu’un trou qui aspire une bite… Dans notre ébat, je remarque soudain qu’un autre homme est là devant nous, la bite à la main… Sans que personne ne dise rien, il s’agenouille devant moi et me donne à sucer sa bite pendant que Didier me laboure le cul… C’était un fantasme de puis quelques temps de sucer une bite tout en me faisant prendre… Et bien j’y suis… Didier accélère encore son rythme et me dit « Suce bien Sabine, comme si c’était la mienne »… Je fais de mon mieux… Le gars grogne aussi doucement et me dit « oui vas-y suce moi bien salope », « tu dois aimer les bites toi », « Je t’ai vu sucer tous ces types tout à l’heure »… Les mouvements de Didier font monter en moi une vague de plaisir, le gars me pince aussi les tétons, et là, entre la bite qui me défonce, celle qui s’agite dans ma bouche et la brûlure de mes tétons, mon clito se met à cracher sous moi sans qu’on y touche… je crie « hummmm, hummm, hummm… ». Cela excite Didier qui se répand en moi avec de longues saccades « prend mon jus Sabine »… Je suis sans force, terrassée par la jouissance… Didier se retire, l’homme qui est dans ma bouche aussi, il se place derrière moi et me gicle sur le cul dans un râle… je suis exténuée, la tête sur la serviette et le cul en l’air… Le gars remercie Didier et me lance en partant « t’es une bonne petite pute toi… ».

Nous reprenons nos esprits, la tête encore dans les nuages… Mon dieu que c’était bon de se sentir prise des deux côtés à la fois… J’en avais rêvé dans mes fantasmes les plus fous mais là c’était le pied… Didier me caresse les fesses et me dit que je me suis bien comportée aujourd’hui, il est fier de moi…Il aime me voir faire des choses avec d’autres hommes…Et il aime par dessus tout que je fasse ce qu’il me demande…Je me love dans ses bras… Moi aussi j’ai aimé avoir toutes ces bites pour moi, même si un moment j’ai eu un peu peur que ça dégénère… Mais Didier était là, il veillait sur moi… Nous restons un moment ainsi à prendre le soleil sans parler…

Le temps passe et il nous faut penser au retour, on n’a pas mal de route… Nous rangeons nos affaires, je m’habille car ma robe est sèche et Didier met son short… Il y a toujours un peu de vent, et sur le trajet, dans les dunes, ma robe se soulève beaucoup, ce qui fait rire Didier, et moi m’enchante… Nous croisons beaucoup de messieurs dont certains me disent « joli petit cul… ». Je suis ravie …De retour à la voiture, nous rangeons nos affaires et nous voilà en route.

Un peu après le départ, Didier me dit qu’il faut qu’on fasse de l’essence. Oui très bien. Il s’arrête à la première station service et me dit de m’occuper du plein… Ah oui, j’ai compris, on refait comme l’autre fois… Sauf que maintenant je suis moins complexée…Alors ok, je sors de la voiture et ouvre le bouchon d’essence pour faire le plein… Il y a plus de vent que tout à l’heure à la plage en fin de journée. Aussi, perchée sur mes petites mules à talons, ma robe n’arrête pas de virevolter dans le vent et ne cache absolument rien de mon anatomie… Je vois des conducteurs qui passent devant la station et qui me dévisagent d’un air surpris… Cela me plait… Didier revient et me flatte la croupe d’une grande claque « alors Sabine tu as fini ? ». Le plein fait, nous repartons et je me sens bien…

Nous roulons depuis un moment quand Didier me demande de prendre le vibro dans le sac. Je l’att**** et il me demande de me le mettre et de me caresser en même temps pendant qu’il conduit… Il veut me voir jouir sous ses yeux, là dans la voiture… Cette idée me plait, aussi j’att**** le lubrifiant et j’en mets sur le vibro et sur ma rondelle… « Mets tes jambes sur le tableau de bord et masse toi bien le trou avec le gel » me dit-il… Je m’exécute et je commence à sentir une certaine excitation à ce petit jeu… J’incline un peu plus le siège pour plus de confort et je me laisse aller… « Mets toi le vibro maintenant » m’ordonne-t-il… Je fais glisser le vibro vers mon petit trou et les vibrations me donnent le frisson… C’est délicieux… « Joue un peu avec le vibro au bord de ton trou » me lance-t-il… Obeïr à ces ordres m’excite encore plus… Je me sens soumise et ça me plait… Mon trou s’élargit et le vibro glisse inexorablement en moi… Hummm, que c’est bon… Et Didier qui me regarde c’est géant… Mon clito se raidit rapidement… Sans que je m’en aperçoive, nous nous arrêtons à un feu à l’entrée d’une ville, c’est Alès… Je suis là les jambes écartées sur le tableau de bord et un vibro dans le cul… Didier en profite pour me dire « caresse toi maintenant »… « Là au feu rouge ? » Dis-je. « Oui et dépêche toi… ». Je m’exécute et cette caresse m’électrise… J’ai un peu honte de me caresser au feu alors que des passants marchent sur le trottoir à côté de nous, mais personne ne semble me remarquer… Ceci dit c’est terriblement excitant… « Remonte un peu ta robe, je ne veux pas que tu la tâches » me dit-il… Je le fais tout en continuant à me caresser… Le feu passe au vert et Didier démarre très lentement… « Je veux que tu jouisses pendant que nous traversons la ville » me dit-il encore… Hummm, le coquin… Et nous traversons la ville au pas, tout près du trottoir, et moi me caressant les jambes sur le tableau de bord et le vibro dans le cul… Je remarque des visages qui cherchent à savoir ce qui se passe dans cette voiture mais comme nous roulons, ils restent un peu sur leur faim… Mais c’est très excitant de se savoir ainsi observée… « Pousse le vibro entier en toi » me dit Didier… Je le pousse et il passe sans encombre ma rondelle pour se ficher tout au fond de mon cul où je sens encore plus les vibrations… Là c’est trop et une vague de plaisir déferle en moi et je sens la jouissance monter dans mes reins… J’éjacule soudain avec plusieurs saccades sur mon ventre… Quel bonheur… j’entends Didier me dire « c’est bien ma Sabine, tu vas nettoyer tout ça maintenant »… Et il passe son doigt dans mon sperme et le porte à ma bouche pour que je lèche son doigt… Humm, je n’avais jamais goûté mon sperme, il n’est pas mauvais, juste un peu plus salé que celui de Didier… Il recommence son geste jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sperme sur mon ventre… Je suis rassasiée… Presque somnolente… Nous roulons encore un peu avant que je pense à faire sortir le vibro de mon cul…

Le reste du trajet est sans histoire et il s’arrête dans un coin tranquille pour que l’on se change, nous sommes presque arrivés à Aubenas… Puis il me dépose devant chez moi et me dit à bientôt…

A suivre, si vous avez aimé…
N’hésitez pas à me laisser un commentaire…

Sabine 07

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire