Histoires de sexe Histoires de sexe lesbiennes

Au Sauna

Au Sauna



Après plusieurs mois à me tâter et à me motiver je me suis décider à m’arrêter au sauna gay pas loin de mon boulot un après midi.

De nature timide et ne connaissant personne la bas, je passe devant en regardant à droite et à gauche pour faire un premier repérage des lieux. Arrivé au bout de la rue je fait demie tour et me dirige vers l’entrée du sauna rougie par ma timidité et un peu excité par ce que je m’apprêtais de faire.

Je me présente devant le guichet d’entrée, prend un tarif réduit pour les jeunes. Le mec du guichet me demande si je connais le principe de ce sauna, je lui répond que non que c’était la première fois que je venais, il m’explique donc que c’est un lieu de rencontre libertin ou les mecs peuvent avoir des relations en toute intimité ou en exhibe selon les envies de chacun. Je hoche la tête pour signaler que je comprend et que je suis partant. On me file un bracelet de couleur ( signalant mon jeune âge aux autres mecs fréquentant le sauna) une serviette, ainsi que la clef de mon casier et 2 capotes.

Je me dirige vers mon casier avec une angoisse que j’essaye de cacher, et faisant apparaître une certaine sérénité extérieur, comme si je connaissais déjà les lieux. Le coin des casiers étant calme dans cet après midi, cela m’aide à me décontracter et à me déshabiller tranquillement. Je me met donc à me déshabiller, me débarrassant de mon sac, ma doudoune, suivi de ma chemise et pantalon…quand un mec d’environ la quarantaine style cadre rentre dans la pièce et se dirige vers un casier à 1 mètre du mien. Plutôt beau gosse, mais mon état de stresse m’a empêché de le dévisager davantage mais je sens que son regard s’est posé sur moi. N’ayant plus que mon boxer sur moi, je le baisse d’un geste plutôt rapide et me cache rapidement derrière ma serviette que je met autour de ma taille. Le gars me lance un petit sourire qui m’a plutôt conforté. C’était la première fois où je me montrais nu en public devant une personne que je ne connaissais pas et de mon propre gré.

Je me dirige donc vers les douches communes, ôte ma serviette et rejoint un jeune d’une vingtaine d’année, me tournant son dos et m’offrant une vue sur des fesses bien lisses imberbes, laissant présager les personnes fréquentants ce sauna, je laisse donc une douche de libre entre nous. Quelques secondes plus tard le quarantenaire nous rejoint et occupe la douche qui me séparait du jeune. Je n’ai pas pu m’empêcher de regarder son sexe qui était bien rasé, plutôt épais et assez grand même au repos. Cette vue me fait plonger dans le coeur de ce que je recherchait, voir et être vue (même si au fond je ne suis pas sûr de ce que je pouvais offrir comme spectacle, je suis plutôt grand, grassouillet et au vue de ce que je venais de voir je ne pouvais prétendre à une quelconque comparaison niveau sexe, ayant un sexe plutôt dans la normale) je commençais donc à ressentir une petite bosse qui commençait à pointer que j’essayais de camoufler avec mes mains et en tournant le dos offrant une vue sur mes fesses. Je termine assez rapidement cette douche, me sèche et me dirige vers mon premier spot, le sauna.

J’ouvre la porte et tombe sur une salle plutôt remplie, j’hésite à un moment à y entrer voyant tous ces regards sur moi, et ces bites à l’air libre, qui scrutent les nouveaux arrivés. J’avance dans la salle sombre et me dirige vers un endroit ou il restait une petite place au milieu du banc. On dirait que les gens se posent sur les extrémités en premier laissant le milieu pour les derniers arrivants. La moyenne d’âge était plutôt élevée, aux alentours de 40-45 ans, il y avait également des personnes de 60-65 ans, et en y entrant j’était certainement la personne la plus jeune de la pièce. Bref, je n’avais pas forcément une tranche d’âge en tête, j’enlève ma serviette que je pose sur le banc et m’assois dessus pour ressembler à ce que les autres ont fait. Je suis à présent nu devant des inconnus. A peine je me suis posé que je sens une main venir me caresser dans le dos, je reste quelques secondes figé sans réaction, les caresses commencent par le haut de ma nuque jusqu’au bas de mon dos, je me retourne donc vers mon voisin de gauche qui a initié ces caresses, un mec d’une cinquantaine d’année, avec des cheveux poivre et sel plutôt bien bâtit avec une belle queue avec un long prépuce qui se repose paisiblement sur une belle paire de grosses couilles.
Je lui lance donc un sourire rendant ainsi la politesse de ses caresses.
Il se met à présent à me caresser avec le revers de sa main mon torse descendant jusqu’à mes cuisses, et recommence par le haut se rapprochant à chaque fois de mon sexe.
Je n’ai pas tarder à commencer à bander petit à petit, tout en gardant mes bras bien posés sur les cotés et en fermant les yeux pour profiter de ce moment de caresses par un inconnu.
L’air était bien chaud, à la limite du respirable. J’entend certaines personnes se branler à droite et à gauche, j’ouvre les yeux pour profiter également de cette scène, je met donc des visages (même sombres) aux bruits de branle que j’entendais, je vois même un mec entrain d’en sucer un autre, qui me fait bander bien fort.
Ca n’échappe pas à mon partenaire qui voit ça et se dirige droit vers ma bite et l’enroule avec sa main. Il commence à me branler doucement en me décalottant, et en me massant la verge en passant son pouce dessus tout en me tenant la queue. Suivi de quelques vas et viens avant que je referme les yeux à nouveau pour profiter de ce moment.
Quelques instants plus tard, il prend ma main pour la poser sur son sexe encore au repos, qui n’a pas l’air trop impressionné par ce genre de scène contrairement à moi qui suit excité comme jamais! Je sens donc un sexe plutôt doux, chaud que je commence à malaxer doucement pour le faire réagir. Je sens les effets de mes efforts et sens une demie molle arriver chez mon partenaire alors que moi je me retenais pour éviter d’éjaculer trop tôt.
Je le sens se rapprocher de moi et me chuchoter à l’oreille, j’ai envie de toi.
J’ouvre les yeux, et le voix entrain de m’offrir ses lèvres, que j’embrasse aussitôt. Je viens donc d’accepter sa proposition.
Il prend ma main, se lève et me chuchote de le suivre. Je récupère ma serviette que je remet autour de ma taille et le suis de près.
On descend d’un étage direction des salles avec des écrans montrants des films gays, que certains mecs étaient entrain de mater en se branlant, on passe devant direction une cabine. Vue comment il me tirait d’un pas pressé ça se voyait que c’était un habitué des lieux et qu’il savait où il allait. Arrivé devant une cabine libre faisant un angle plutôt grande par rapport aux autres devant lesquels nous venons de passer, offrant un matelas en latex avec la hauteur d’un lit, sur lequel il me fait assoir. Il me demande si ça ne me dérangeais pas s’il laissait la porte ouverte, j’hésite un instant mais lui dit que non ça ne me dérangeais pas. Il fait tomber sa serviette et me présente sa bite juste devant mes yeux, j’étais à la bonne hauteur pour la sucer. Elle était au repos à nouveau, bien lourde et assez épaisse avec des couilles pendantes. Je commence donc par le décalotter et le lécher de haut en bas avant de gober sa bite qui me remplie la bouche. Je fais un “Mmmm” de plaisir, pour le complimenter du gout et de la qualité de son sexe. Je le suce donc en faisant des vas et viens avec ma bouche jusqu’à ce qu’il bande bien dure. Elle avait une bonne taille et une bonne épaisseur plutôt dans la moyenne, c’est donc le calibre que j’aime le plus. Apres quelques minutes à m’occuper de sa queue, il se retire de ma bouche et me dit de m’allonger sur le ventre et de lui offrir mes fesses. Chose que je fais. J’ai plutôt des fesses bien rondes qu’il se met directement à claquer mais rien de méchant. Il me fait soulever le bassin pour avoir une meilleure vue sur mon trou, fait écarter mes fesses et commence à souffler sur mon trou comme pour le faire réagir et l’évaluer. Il lubrifie ensuite un doigt, étale du lubrifiant sur mon trou et insère un doigt. Aucune résistance de ma part, la chaleur du sauna m’avait bien décontracté et dilaté le trou finalement. Il fait quelques vas et viens et insère un deuxième doigts, je ressens davantage les 2. Il fait des vas et viens et me fait écarter les jambes pour avoir une vue sur mon sexe qui était toujours dur et prêt à être branlé. Il pousse ses doigts bien au fond pour me faire réagir et me tiens le sexe avec l’autre main, j’avais l’impression de l’appartenir entièrement et de vivre un des meilleurs moments de sexe de ma vie. N’ayant jamais fait de plans avec des cinquantenaires, je ne regrettais absolument pas le fait d’avoir franchi la porte de ce sauna.
Il continue ses vas et viens quelques minutes et à me masser le cul, cela m’a procuré un plaisir au point que ça m’a fait jouir sans même qu’il me branle, j’ai lâché de longs jets puissants sur le matelas. Tout gêné je lui dit que je venais de jouir et que j’étais désolé de ne pas avoir pu me retenir plus longtemps. Il me répond que c’est normale que c’est ce qu’il voulait me faire et me faire découvrir qu’il n’y a pas de honte à ça.
Il me fait retourner pour m’allonger sur le dos. En me retournant je vois 2 mecs au niveau de la porte, la queue dans la main entrain de se branler. Je n’y prête pas beaucoup attention…
Il fait soulever mes jambes en l’air et enfile une capote pour m’enfiler par la suite. Le premier coup fut rapide et sec me faisant un peu sursauté, il fait une petite pause pour que je m’adapte à sa bite et recommence en faisant des vas et viens. Je ressentais bien son sexe en moi et j’aimais finalement l’idée de coucher avec un mec qui a 2 fois mon âge voire plus. Il me tapote le cul avec ses vas et viens de plus en plus puissants jusqu’à ce qu’il me fasse gémir de plaisir. Il fait des petites pauses de quelques secondes en retirant son sexe et en regardant mon trou qui reste encore dilaté quelques secondes après qu’il se soit retiré, avant de recommencer et de me reprendre à nouveau en accélérant la cadence jusqu’à ce que je l’entende souffler fort, il se retire de mon trou, enlève la capote et me fait assoir à nouveau et me présente son sexe pour le sucer. Je savais qu’il ne fallait pas casser la cadence, et le suce énergiquement jusqu’à ce qu’il me dise qu’il va jouir et me demande s’il peut me jouir sur le visage, je lui dit oui. Il pose donc une main sur ma tête et l’autre se branle avec jusqu’à ce qu’il libère plusieurs jets directement en direction de mon visage. Il essuie sa bite contre mon visage avant de l’essuyer avec sa serviette.
M’embrasse langoureusement avant de me dire merci et sortir de la cabine.

Toujours à ma porte les 2 mecs qui se branlent avec un 3eme qui venait de se rajouter. J’ai reconnus le mec que j’ai croisé devant les casiers tout à l’heure. Le quarantenaire. Je pensais qu’ils allaient partir vue que le spectacle était terminé, je ramasse donc ma serviette par terre et en me relevant je vois ce même mec s’avancer vers moi, la queue bien raide et de bonne taille que j’avais déjà repéré au repos sous la douche. Elle est épaisse et assez grande de taille, la plus grosse que je n’ai jamais vu en vrai et à qui j’ai eu affaire.
Il s’avance donc en me disant que je n’allais pas le laisser dans cet état, que je lui devais un plan vue que je le chauffais depuis qu’on s’est croisé devant les casiers. J’ai compris que c’était sa parade pour avoir ce qu’il voulait, vue que je n’ai entrepris aucun geste pouvant l’exciter ou le chauffer. J’accepte sa proposition avec un petit sourire et un ok et me dirige vers sa queue pour la sucer, il prend sa serviette et m’essuie le visage de la semence du premier gars, je le regarde avec un souriant limite gêné d’enchaîner d’une bite à une autre, mais pas le temps de trainer, il prend ma tête avec ses deux mains et me dirige vers sa bite pour la sucer. Elle était bien trop grosse, j’ouvre bien grand ma bouche pour bien l’accueillir et fait mon possible pour bien la sucer avec les mouvements de vas et viens qu’il m’impose avec ses mains. Par moment la grosseur de sa bite m’étouffait et j’ai dû interrompre pour reprendre mes esprits. Il était plutôt dominateur, mais tout en restant soft, il m’a fait mettre mes bras derrière mon dos, à chaque fois que je les bougeait même inconsciemment, il les re positionnait à leur place. Il me contrôlait donc, celà ne me dérangeais pas vraiment à vraie dire, j’aime satisfaire les envies de mes partenaires. Quelques minutes plus tard, un des mecs se branlant à la porte s’avance vers lui et lui chuchote un truc à l’oreille. Il hocha la tête en signe d’accord et libère sa bite de ma bouche. Le mec s’avance vers moi en se branlant et quelques secondes plus tard libère son jus, des jets relativement puissants dont la moitié a atterri sur mon visage. Il s’en va aussitôt qu’il est arrivé sans dire un mot. Mon partenaire reprend donc sa serviette et m’essuie le visage à nouveau en me disant que décidément j’en ai reçu des jets aujourd’hui. Ayant un physique plutôt banale, je ne m’attendais pas vraiment à un tel intérêt, je souris donc et me lance pour le sucer à nouveau.

Il m’arrête et me dit de me mettre debout et de me pencher sur le matelas pour lui offrir mes fesses, j’ai hésité un moment avant de lui signaler que ça allait être la première fois que je prenais un aussi gros calibre, il m’a répondu en disant qu’il avait l’habitude des culs serrés et de ne pas m’inquiéter qu’il sait s’y faire avec sa queue et que ça ne me fera pas mal.

Je lui fait donc confiance et me retourne pour lui offrir mon trou. Il commence par le lubrifier et y insérer deux doigts, mais vue que je venais tout juste de me faire prendre, j’était assez dilaté pour lui et il attaque en présentant soigneusement son gland capoté à l’entrée de mon trou. Il le pousse petit à petit, mon trou se dilata en même temps que sa queue me pénétrait. Cela n’était pas vraiment agréable, ça m’a rappelé ma première sodomie, et malgré les précautions et la finesse de la façon comment il me prenait, cela me faisait quand même mal. Il inséra maintenant toute sa bite et fait une pause avant de se retirer doucement. Ces premiers mouvements étaient désagréables, mais ceux qui ont suivi étaient plaisants. La douleur disparue je recommençais à prendre du plaisir et cela m’a fait bander à nouveau. Il en profite pour accélérer ses vas et viens en me donnant des claques sur les fesses de plus en plus fortes, que j’appréciais. Il remonta vers mes seins et me les massa tout en me pinçant les tétons de temps en temps.
Il me fait entièrement allonger sur le ventre et s’allonge sur moi pour me prendre allongé. Apres quelques minutes plutôt intenses il se retire et me fait retourner brusquement sur le dos pour m’éjaculer de longs jets sur le visage.
Une dernière goutte qu’il essuie contre ma joue et enfonce sa bite dans ma bouche pour le sucer une dernière fois. Il me branle en même temps, au bout de quelques secondes je lâche des jets en direction de mon torse et retira en même temps sa queue de ma bouche.

On se relève, et il me prend la main et m’emmène encore pleins de sperme vers la douche pour me laver de cette semence. Je m’essuie pour me sécher et me dirige avec lui vers les casiers. On se rhabille sans trop se parler juste quelques sourires…et nous sortons du sauna en partant chacun d’un côté en se disant peut être à bientôt.

Depuis je n’ai jamais refait un plan sauna, l’occasion ne s’est jamais présenté, peut être par peur d’être déçu, et de ne pas avoir un plan aussi intense que mon premier.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire