Histoires de baise Histoires de sexe Histoires de sexe gratuites

Voyage à Bangkok, chap 01

Voyage à Bangkok, chap 01



Coucou c’est Nadège, la travestie lyonnaise, je vais vous raconter un de mes vieux phantasmes :
Je venais de gagner à la loterie un superbe séjour, de 15 jours, tous frais payés en Thaïlande. Je trépignais de joie à l’idée d’y aller et de voir entre autres les fameux “ladyboys”.
Les photos de l’hôtel étaient superbes et les photos de la piscine semblaient me faire de l’oeil. Finalement je posai des congés et je préparai mes affaires pour partir. Ma valise fut vite prête et je comptais faire quelques emplettes directement là bas, juste deux ou trois tenues masculines, deux shorts de bain et des strings.
Je ne voulais pas de toute façon faire des défilés de mode là bas. Je m’épilais la veille de mon départ pour être toute lisse et finalement le lendemain j’allais à l’aéroport. Après avoir enregistré ma valise, une envie pressante me fit me diriger vers les toilettes.
J’allais aux urinoirs ou un homme, en costume, était déjà présent.
J’ouvris mon pantalon pour soulager ma vessie et là je me rendis compte que j’avais oublié que je portais un string en dentelle blanche sous mon jean avec une paire de bas et porte-jarretelles. Je vis l’homme à coté de moi qui tourna la tête vers moi et qui esquissa un rictus. J’étais figée, pourvu qu’il ne fasse pas de scandale. Il ne dit rien et finit son affaire. Je jetais moi aussi un coup d’oeil sur son engin qui était je l’avoue tout à fait à mon goût. Il me dit alors : “très jolie dessous je pense que ce que tu as vu dois t’intéresser, suis moi !”
Je ne dis rien et je le suivis dans la cabine pour personne handicapée. sitôt la porte verrouillée, il me fit quitter mon jean et mettre à genoux devant son entrejambe. Pendant ce temps il avait ouvert son pantalon et sortit sa queue.
Il me saisit la tête et enfonça son membre au fond de ma gorge. Son sexe encore mou avait déjà une bonne taille et au fur et à mesure il prenait du volume. J’avais du mal à respirer et je bavais beaucoup sur sa queue. je mis tout mon talent et au bout de 5 bonnes minutes je sentis son sexe se contracter, il allait jouir.
Je voulu me retirer pour respirer mais il me bloquait la nuque avec l’une de ses mains. Je reçus au fond de ma gorge son sperme et je déglutis pour éviter de suffoquer. je lèchais alors son sexe pour le nettoyer de toute trace de nos ébats. Je le vis sourire en me regardant faire. Dès que j’eu fini de lui lécher sa bite, il se rhabilla et sortit de la cabine, laissant la porte ouverte. J’étais toujours à genoux sur le sol en sous vêtements sexy, du foutre sur les lèvres.
J’entendis deux voix masculines qui entre dans les wc et je réussi à fermer la porte avant d’être découverte. Je me rhabillais vite fait et j’attendis le départ des deux hommes pour quitter la cabine.
Je montai dans l’avion et un stewart me guida jusqu’à mon siège en première classe. Là j’eu la surprise de voir que mon voisin de siège n’était autre que l’homme en costume. Il sourit à nouveau en me voyant à coté de lui.
Le passager se présenta, Jean-Charles XXXX. Il était directeur dans une société dont le nom m’échappa. notre avion décolla et après le passge du stewart il commença à me poser des questions sur moi.
Puis ses questions devinrent plus invasives concernant ma vie privée, notamment sur ce que je faisait dans la vie, si ça m’arrivait souvent et si j’étais célibataire. Machinalement je répondais à ses questions. Il avait pris l’ascendant sur moi et cela me convenait très bien.
L’éclairage de la cabine se tamisa pour permettre si certains à bord souhaitaient se reposer de dormir. Les autres passagers commencèrent à s’installer pour se reposer avant l’arrivée en Thaïlande. Personne ne nous observait à part le stewart qui nous avait désigné nos places.
Au cours de la discussion je sentis sa main se poser sur ma cuisse et la caresser à travers mon pantalon. j’étais excitée et il le sentit. Il me dit alors de me diriger vers les toilettes et de l’attendre.
Je me levai aussitot et et je fut suivi par Jean-Charles. Nous croisons le stewart qui lui fit un petit signe à J-C. Arrivé dans les toilettes il me poussent en avant m’obligeant à prendre appui sur mes avant bras.
Instinctivement je cambre mes fesses et J-C en profite pour les caresser. Il défait ma ceinture et baisse mon pantalon. Il me pétrit alors le cul, ses doigts s’aventurant dans ma raie et mon anus.
Celui-ci s’ouvrit facilement sous la pression de ses doigts inquisiteurs. Le va et vient de ses doigts était entrain de me transporter au septième ciel. Un bruit se fit entendre à la porte.
J-C ouvrit sur le stewart qui nous rejoignit, puis il prit place sur le trône me guidant pour m’empaler sur son chibre dressé vers le plafond. Face à moi, le stewart sortit son engin de son pantalon. Je le pris en bouche, le suçant avec passion. Il était plutot bien membré lui aussi mais celle de J-C était d’une taille supérieure aussi bien en longueur qu’en grosseur. J-C me tenais fermement avec ses mains qui enserraient mes hanches et donnaient le rythme. Il me défonçait littéralement me projetant sur la queue du stewart que je suçais avec passion. Je les entendais tous deux grogner de plaisir, s’agitant l’un entre mes fesses l’autre entre mes lèvres. Le stewart fut le premier à jouir, au fond de ma bouche me bloquant lui aussi la tête. Je m’appliquais à bien lècher jusquà la dernière goutte de son nectar pour ne pas tacher son uniforme. Un fois propre, il rangea son outil et sortit tout de suite me laissant empaler sur la queue de son complice. J-C jouit lui aussi à son tour en plusieurs saccades que je sentis au fond de mon cul. Sa jouissance entraina la mienne. J’expulsais mon foutre sur mon ventre. Il resta en moi jusqu’à ce qu’il débande. Je dus, à son tour,  lécher sa belle tige pour la nettoyer. il en profita avec ses doigts pour récupérer mon sperme qui maculait mon ventre et me les faire lécher. Je m’appliquais à genoux entre ses jambes. Je sentais couler son jus de mon cul défoncé par ses soins. Lorsque je voulus l’essuyer avec du papier il m’en empêcha. Il m’ordonna de le récupérer avec mes doigts et de les lécher pour ne rien perdre. Je m’exécutais consencieusement léchant mes doigts goulûment. Nous nous rhabillames et rejoignirent nos places respectives. Le stewart, une fois revenu à nos sièges, nous apporta deux flutes de champagne avec des amuses gueules et le vol se poursuivit calmement. L’avion atterit comme prévu à BANGKOK.
En quittant l’avion le stewart me remit sa carte de visite avec un numéro griffoné dessus. J-C, lui m’accompagna jusqu’au niveau de l’accueil ou une voiture devait m’attendre. Il prit mes coordonnées à l’hotel et me dit qu’il me contacterait d’ici deux jours le temps de régler les affaires pour lesquelles il était venu en Thaïlande. Il partit me laissant là en plan.
Au bout d’un quart d’heure je vis arriver un taxi avec une jeune thailandaise assise à l’avant sur le siège passager. Elle sortit de la voiture et et s’adressa à moi dans un français parfait :
– ” Bonjour etes vous le gagnant de la loterie ?
– Oui c’est bien moi
– Excusez nous du retard mais la circulation était terrible, venez, installez vous “
Le chauffeur venait de mettre ma valise dans le coffre et je montai à l’arrière. J’en profitais pour observer cette charmante demoiselle qui je l’avoue était superbe.
Le taxi démarra et nous arrivames au bout d’une heure d’embouteillage à l’hotel.

Si cela vous a plu, n’hésitez pas à me le dire

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire